Visite de Macron en Pologne : la mécanique française dit NON au président


Visite de Macron en Pologne : la mécanique française dit NON au président

.

Varsovie, 3 février 2020. Oups ! La Renault Espace blindée tombe en rade…

Duda : « Je te dis Emma, choisis une Audi comme tout le monde présidentiel »

 

Les présidents Andrzej Duda et Emmanuel Macron ont un point commun : le Polonais homme de paille de Jaroslaw Kaczynski, le Français homme de paille halal. Pour le reste, le Polonais a deux avantages : il n’a que 40.000 muzz à digérer – soit 150 à 200 fois moins que le Français – et 8 mosquées à peine à monitorer… Y’a pas de justice !

 

3 et 4 février 2020 : Macron en Pologne

 

Tout avait pourtant bien commencé : arrivée en grande pompe à l’Aéroport Chopin – ou plutôt Aérodrôle Choupinet – via le coucou présidentiel. Macron se rend sans encombre chez son confrère présidentiel mais ensuite la Renault blindée refuse tout service, comme si elle manifestait sa rancœur envers la Macronie. Tout va très bien, madame la marquise puisque le Citron pressé C6 de l’Ambassade de France vint immédiatement au secours… À quand une rubrique FRANCE LOSANGE MÉCANIQUE ?

 

Varsovie, 3 février 2020, Mach Macron : « Walesa, nous voici ! »

 

 

Renault kaput, Citroën prend la relève, Welcome Macron

Le jeune André Citroën se rendit en Pologne en 1900, de là son idée ultérieure de logo aux chevrons  

 

Que se sont-ils dit ?

 

Duda : « Nous ne doutons pas que l’UE devra en quelque sorte prendre une nouvelle forme suite au Brexit redistribuant les rôles »

 

Macron : « Pour approfondir notre coopération, je voudrais proposer la tenue dans les prochains mois d’un Sommet du Triangle de Weimar (le trio F-D-PL), auquel la chancelière allemande participera également, car nous avons la responsabilité de l’Europe sur nos épaules »

 

La France souhaite également voir se développer la coopération en matière d’industrie militaire, se référant notamment au projet du futur char européen EMBT Euro Main Battle Tank. Ceci est d’autant plus pertinent que trois jours avant l’arrivée d’Emma, la Pologne a annoncé l’achat de chasseurs américains F-35 pour 4,6 milliards de dollars. Elle conserve ainsi ses mauvaises habitudes dont la plus belle illustration est l’immobilisation pour de nombreux mois encore des cinq Boeing 737 Max de la compagnie aérienne LOT. Airbus et Dassault Rafale, bande de crabes !

 

Macron s’est voulu rassurant face à la Poutinite (allergie à Vladimir) du gouvernement polonais, rappelant la participation de la France à la défense du flanc oriental de l’espace OTAN, quatre mille soldats français tout de même affectés dans cette région à des exercices et des patrouilles. Macron : « La France n’est ni pro-russe ni antirusse, elle est pro-européenne »

 

Macron a également rencontré la candidate à la présidence de la Pologne Malgorzata Kidawa-Blonska, la grande rivale de son hôte Duda.

 

Emmanuel Macron et Andrzej Duda, 3 février 2020

Au-delà des visages, c’est la symbolique drapeautière qui importe

 

Raritas : Macron a raison

 

À juste titre, Macron a exprimé ses craintes face à la mise au pas quasi stalinienne de l’appareil juridique polonais. En effet, la Diète a rejeté le 23 janvier 2020 une résolution des Sages du Sénat demandant que le projet de « loi muselière » (ustawa kagancowa) soit rejeté. Ainsi, le PiS majoritaire à la Diète ignore les opinions de Bruxelles d’ailleurs entièrement fondées, de la Commission de Venise et des experts de l’OSCE (Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe)

 

Pour rappel, le projet de loi porte atteinte à l’indépendance et à l’impartialité des juges polonais qui se verraient partiellement remplacés par des apparatchiks du PiS. Et comme Duda n’est rien d’autre qu’une machine à valider les décisions du Grand Patron Jaroslaw Kaczynski, je crains le pire…

 

Kidawa-Blonska, 3 février 2020 : « Si Andrzej Duda paraphe le projet de loi, ce sera un pas de plus vers le Polexit. Cette loi est contraire aux intérêts de la Pologne et l’Histoire ne lui pardonnera jamais ». Comme je la comprends ! Il est grand temps de mettre un terme à l’épisode PiS, il y a assez de talents de droite concurrentiels : PO, PSL, Konfederacja. On n’insistera jamais assez sur l’incroyable popularité de l’UE en « Polonie » : les sondages sont à 85-90% ! Miser sa campagne sur le Polexit est la garantie d’un échec cuisant au contraire d’un Frexit qui semble se préconfigurer ci et là…

 

En Pologne, Macron n’a pas que des amis

 

Macron aime critiquer « l’état de la démocratie » en Pologne mais les patriotes polaques sarcastiques de « Oignon grillé » (Prazona cebula) lui renvoient l’ascenseur pour l’échafaud via le sondage Paw Research Institute…

 

 

Fonctionnement de la démocratie : indice de satisfaction des citoyens

 

Pologne « totalitaire » 51%

France moderne 34%

Espagne progressiste 25%

 

Le 4 février en fin de journée, Macron rentre à la maison. La Maison ? Excellente pâtisserie française à Varsovie !

 

Richard Mil

 

La Maison Gourmand, Varsovie

 

Ici pas de halal mais du Pastis et du Calvados, la classe !

 

Rassasié, vous sortez en toute sécurité puisque les couteaux ne servent qu’en cuisine

 

https://www.facebook.com/LaMaisonGourmand/

 

La galerie de la galère mécanique

 

https://auto.wprost.pl/galeria/16427/awaria-limuzyny-macrona-prezydent-francji-przesiadl-sie-do-citroena-c6.html

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Richard Mil

Belge passionné de sciences humaines, amoureux de la culture française, gaulliste, athée, partage totalement les convictions de l’initiative citoyenne Résistance Républicaine


7 thoughts on “Visite de Macron en Pologne : la mécanique française dit NON au président

  1. AvatarJoël

    Bon, lui a pris son « navion » et sa bagnole, elle est arrivée comment en Pologne ?
    En avion ou par la route sous bonne escorte de plusieurs voitures.
    Il veut jouer les présidents américains qui se déplacent dans le monde avec leurs 2 limousines ?
    A moins que ça file des boutons à sa majesté de monter dans le carrosse du mec qui l’accueille.
    Pas la peine de faire le mariole avec Greta après ça.

  2. Avataryvank

    Macron, pourrait de temps en temps faire un petit signe aux français à qui il à laissé son brouillon de réforme des retraites. Une petite carte postale?
    Il pourrait être nostalgique en voyant la Pologne pas encore étouffée par l’immigration.
    Sans doute a-t-il appelé la Merkel ,pour la soulager de quelques migrants .En France ce qui est formidable, c’est que ça ne fait pas varier le taux de chômage. Sans doute une petite magouille du genre de celle préparée pour les municipales.

  3. AvatarGouriou André

    Faut pas qu’il la pousse, il va laisser une trace jaune. L’échappement se relâche!
    C’est l’usure!!!

  4. AvatarTzel

    Entre les motards de la gendarmerie qui se casse la gueule au défilé du 14 juillet les avions de la patrouille de France qui se trompe de couleurs, et maintenant la Renault qui fait des siennes (merci Carlos. On ne peut pas se mettre des millions dans les poches et construire des voitures fiables. )
    Notre cher président (€) est victime d’une coalition.
    Vîiite,une cagnotte leetchi.

Comments are closed.