Les « jeunes » s’ennuyaient : ils jettent des pierres sur l’autoroute


Les « jeunes » s’ennuyaient : ils jettent des pierres sur l’autoroute

Illustration : pont de Cuvat (Haute-Savoie)

.

Les jeunes, en France, s’ennuient.

Avant, pour faire la fête, on faisait des « boums » en rêvant de bécoter la Sophie Marceau du coin. Mais les filles ne veulent plus de « slow », par peur de l’oppression patriarcale occidentale.

Avant, pour s’amuser, il y avait le Scrabble ou le Trivial Pursuit, mais c’est devenu trop compliqué.

Alors, quoi de plus festif et rigolo que de jeter des pierres sur les automobilistes de l’A41 ?

Avant, pour occuper le turbulent « péril jeune », il existait un jeu consistant à casser des cailloux toute la journée…

.

Haute-Savoie : ils s’ennuyaient et jetaient des pierres depuis un pont de l’A41

Cinq jeunes qui jetaient des pierres depuis un pont de l’A41 ont été interpellés avant un accident plus grave

Âgés de 16 et 17 ans, cinq mineurs tuaient l’ennui en lançant des pierres depuis le pont de Cuvat, avant le péage de Saint-Martin-Bellevue entre le 8 décembre et le 26 janvier.

Neuf véhicules ont été touchés, mais ces actes n’ont pas causé, heureusement, d’accidents plus graves. Les conséquences auraient pu être beaucoup plus dramatiques…

Deux poids-lourds, un bus, un camping-car et cinq automobiles ont été touchés, mais heureusement sans aller jusqu’à l’accident.

Sur le pont, les militaires retrouvent à plusieurs reprises des pierres de différentes tailles, mais pas les auteurs.

Ils ont été interpellé dans la nuit du 25 au 26 janvier par les gendarmes de l’escadron départemental de sécurité routière de Haute-Savoie et du peloton motorisé d’Annecy. Tous ont reconnu l’ensemble des faits reprochés et ont été présentés devant le juge des enfants…

Ces interpellations ont mobilisé, sur les six semaines, 25 personnes.

« Ce type d’affaire n’est pas fréquent. Ici, ce sont des jeunes qui font la fête à côté du pont et qui, pour s’amuser, ou parce qu’ils s’ennuient, décident de jeter des pierres depuis le pont… » détaille le commandant en second de l’EDSR, Gabriel Dugas.

[Le] préjudice total [est] de plusieurs dizaines de milliers d’euros.

https://www.ledauphine.com/faits-divers-justice/2020/01/31/haute-savoie-ils-s-ennuyaient-et-jetaient-des-pierres-depuis-un-pont-de-l-a41

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




9 thoughts on “Les « jeunes » s’ennuyaient : ils jettent des pierres sur l’autoroute

  1. Charles Martel 02Charles Martel 02

    Ils sont mineurs alors ne nous faisons aucune illusion ces « petits anges » (bronzés et frisés ??) écoperont tout au plus d’un simple rappel à la loi donné par nos dhimmis de magistrats qui s’en excuseront presque et personne n’ira embêter leurs parents. Et pour finir ils en rigoleront bien avec les copains, transformés en héros dans leur cité de merde. Je suis prêt à parier que ces « braves jeunes » doivent porter des prénoms du genre Mohamed, Tarik, Yassine, Salim ou alors Mamadou, M’bélé ou autre prénom bien français comme Macron les adore

  2. Avatardurandurand

    Nous savons avec leurs langages codés des journasalopes quand ils parlent de djeun’s ou de jeunes sans donner les noms ,que ceux-ci sont issue de la diversité « heureuse » , si cela avait été des français blancs , il y a belle lurette que leurs prénoms et lieu d’habitation auraient été balancer dans leurs torchons .Dormez braves gens ,ces djeun’s s’amusaient ,rien de grave , enfoiré !

  3. Avataralf77

    En même temps , quand on parle d’art à un musul (les vrais , ceux atteint du coranovirus) , ils dégainent la calash .
    alf

  4. Avatarkarr

    A 16 ou 17 ans il me semble que ces jeunes savent très bien ce qu’ils font,attendons la sanction mais sans se faire beaucoup d’illusions.
    Dans un pays normal ils seraient sanctionnés de manière sévère,six mois ou un an à casser des pierres au lieu de les balancer sur des automobiles,mais nous sommes en France,le pays des droits à la délinquance.

  5. frejusienfrejusien

    Pour ces enfoirés, la majorité à 16 ans, ce serait un progrès, on imagine le juge des enfants face à des gaillards d’ 1,80 m

    ils n’écoperont de rien, malgré les frais occasionnés,
    j’espère que les parents seront mis à contribution pour le remboursement des réparations,

    à vue de nez un QI de 70 au maximum, alors muzz ou pas ?

  6. AvatarMichel

    J’espère bien que les juges vont faire les gros yeux à ces pauvres petits qui se diront victimes de la société, comme d’habitude. Pas de punition, surtout pas ! mais juste les gros yeux pour les faire trembler de peeeeeeeeeuuuuuuuur ! La routine, quoi.

  7. AvatarJoël

    Ce qui serait bien, c’est de voir un jour un titre du genre :
    Des vieux s’ennuyaient, ils jettent des jeunes sur l’autoroute.

Comments are closed.