La morale de l’affaire Mila, les faux-nez et les masques tombent ! Merci Mila !


La morale de l’affaire Mila, les faux-nez et les masques tombent ! Merci Mila !

.
Nous ne remercierons jamais assez Mila pour la tempête qu’elle a initiée malgré elle.

Ses conséquences bouleversent la société, les positionnements, met à bas les alibis, les prétentions de nombre d’institutions, de mouvements sociétaux…
.
.
Nous avons admiré les interventions de Zineb El Rhazoui mettant les faits à leur place, et par chance, elle n’est pas seule…

.
Alors que « Belle ou bête » rame avec son « appel insidieux au rétablissement du délit de blasphème », Zineb épingle l’ABATTOIR -assurément halal- DE LA LAÏCITÉ  qu’est le dénommé « Observatoire de la laïcité* » !
* les membres au bas de l’article

.
L’islamophobie tue … CEUX QUI EN SONT ACCUSÉS !

.
En résumé, un article de Boulevard Voltaire expose clairement l’évolution que vient de subir la société française. grâce certes à Mila, mais surtout à ceux qui sont montés en première ligne pour la défendre, au risque d’être eux-aussi visés par des menaces de mort s’ajoutant souvent à de précédentes !
.
.

Affaire Mila : les masques sont tombés !

L’affaire Mila – à l’origine, une vulgaire empoignade de cours de récréation – a été abondamment commentée et de nombreux masques sont déjà tombés, à commencer par celui du délégué général du Conseil français du culte musulman (CFCM), Abdallah Zekri.

De même, l’intervention alambiquée de notre garde des Sceaux, qui a semblé entériner le retour du délit de blasphème, aura permis aux observateurs les plus progressistes* de prendre conscience du double jeu des macronistes à l’égard des islamistes. Le masque du gouvernement luttant contre le salafisme est donc tombé. Au cours des débats passionnés provoqués par l’affaire, des observateurs plus conservateurs ont également pu faire admettre à leurs interlocuteurs que si  avait insulté Jésus-Christ, elle n’aurait reçu aucune menace de mort. Le masque qui cachait la vacuité intellectuelle de ceux qui renvoient dos à dos « toutes les religions » est ainsi tombé à son tour.
* note perso. je dirais les vrais progressistes.

Des commentateurs encore plus avisés ont su, de leur côté, démasquer tout à la fois ceux qui s’interdisent de critiquer l’islam au nom du respect et ceux, parmi les musulmans, qui s’indignent de bonne foi. Ainsi, questionnée par Guillaume Roquette pour Le Figaro, Ferghane Azihari a asséné trois vérités bien ciselées : premièrement, a-t-il expliqué, « la liberté d’expression n’a pas été conceptualisée pour que l’on puisse parler de météo, mais pour que l’on puisse aussi tenir les propos les plus outranciers sans être inquiété physiquement ». Ensuite, a-t-il précisé, « assimiler la critique de l’islam à du racisme, c’est sous-entendre que les musulmans sont une espèce de sous-hommes incapables de prendre une distance critique à l’égard de leur religion ».

Pour lui, c’est précisément là un présupposé raciste. Et comme il ne souscrit pas à ce racisme et à cette infantilisation, Ferghane Azihari a finement ajouté : « Les musulmans doivent être capables d’entendre que leur religion puisse être perçue comme nuisible, délétère ou rétrograde sans que cela ne déchaîne ce genre de passions […] et si, ma foi, ils ne sont pas capables de le faire, c’est bien que leur religion a un problème. »
.

Mais il restait encore d’autres groupes à démasquer. Pour ce faire, il faut à la fois rappeler les propos de l’avocat de Mila et se livrer à un petit exercice d’imagination… Imaginons donc que Mila ait insulté Jésus-Christ et qu’une horde de catholiques vengeurs ait inondé les réseaux sociaux d’injures homophobes accompagnées de menaces de viol et de meurtre ! Des tombereaux d’insultes offusquées se seraient abattus sur l’Église ; tous les dignitaires de la République, du procureur concerné jusqu’au président de la République, y seraient allés de leur petite déclaration publique ; un rassemblement de soutien aurait été organisé sur la place du Trocadéro et tous les mouvements de gauche auraient répondu présent. Des heures d’émissions auraient été consacrées aux lynchages des ignobles cathos appelant au meurtre ; et les responsables locaux des associations lycéennes se seraient relayés sur les plateaux pour proposer à Mila de l’accueillir dans leur établissement…

Or, que dit Maître Richard Malka, l’avocat de Mila ? Que l’on ne trouve pas de lycées susceptibles d’accueillir Mila, en garantissant sa sécurité, et qu’elle n’a reçu aucun soutien d’aucune association de gauche, pas même des associations féministes ou LGBT.

Et là, les masques sont tombés par dizaines :beaucoup d’associations, pour la plupart subventionnées, ne sont pas là pour défendre les opprimés mais pour faire du bruit médiatique au service du pouvoir, au prix d’une lâcheté et d’une incohérence qu’il faut être aveugle pour ne pas voir.

Complément :
Je rajoute en lien le site Bellica qui a contacté Mila, ce qui permet de connaître la genèse de l’affaire.


L’Observatoire de la laïcité.

Les membres (plus de précisions sur site gouv.)

PRÉSIDENT

BIANCO Jean-Louis

RAPPORTEUR GÉNÉRAL

CADENE Nicolas

 

PARLEMENTAIRES

JOURDA Muriel (Sénatrice du Morbihan depuis 2017)

DUBRE-CHIRAT Nicole (Députée de la 6e circonscription du Maine-et-Loire depuis 2017)

LEONHARDT Olivier (Sénateur de l’Essonne depuis 2017) 

GOASGUEN Claude (Député de Paris du 16ème arrondissement -14ème circonscription- depuis 1997)
.

PERSONNALITÉS QUALIFIÉES

AMRANI MEKKI Soraya (Commission nationale consultative des droits de l’Homme – Conseil supérieur de la magistrature)

BERGOUNIOUX Alain (Historien, inspecteur général de l’Éducation nationale et professeur associé à l’IEP de Paris)

BIDAR Abdennour (Direction générale de l’enseignement scolaire) du ministère de l’Education nationale.

BOUZAR Dounia

CARMINATI Armelle (Ingénieure (École Centrale de Lyon et Cornell, USA) et dirigeante internationale)

CHRISTNACHT Alain (Conseil d’Etat)

KESSEL Patrick (Journaliste et essayiste, président du Comité Laïcité République.)

LOEFFEL Laurence (Inspectrice générale de l’Education nationale)

MAXIMIN Daniel
(Producteur de programmes francophones à France-Culture et directeur des affaires culturelles de la Guadeloupe)
.
APPERE Nathalie (Maire de rennes) 

.

MEMBRES DE DROIT.

COURREGES Cécile (Ministère des Solidarités et de la Santé)

BERTHIER Emmanuel (Ministère de l’Outre-mer)

PEAUCELLE Jean-Christophe (Ministère de l’Europe et des  Affaires étrangères)

MIRMAND Christophe (Ministère de l’Intérieur)

LE GOFF Thierry (Direction générale de l’administration et de la fonction publique)

MALBEC Véronique (Ministère de la Justice)

CHICOT Natacha
(Ministère de l’éducation nationale)
Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jean-Paul Saint-Marc

Résistance républicaine Aquitaine J'adore la chouette, elle a de grands yeux pour mieux voir.


21 thoughts on “La morale de l’affaire Mila, les faux-nez et les masques tombent ! Merci Mila !

  1. AvatarRODRIGUE

    Des heures d’émissions auraient été consacrées aux lynchages des ignobles cathos appelant au meurtre ; et les responsables locaux des associations lycéennes se seraient relayés sur les plateaux pour proposer à Mila de l’accueillir dans leur établissement…
    Sans oublier les représentants de la RATP!
    Par ailleurs il faudrait demander illico, grâce à cette affaire, la dissolution immédiate le l’observatoire de la laïcité car, outre servir de cage de résonance aux pouvoirs en place, elle ne sert à rien d’autre qu’à payer grassement, via nos impôts, une bande de copains inutiles !
    En période de crise, il n’y a pas de petite économie et je le sais d’autant plus que je suis au chômage !

  2. AvatarVent d'Est, Vent d'Ouest

    Le très éminent député Modem, Nicolas Turquois a osé affirmer que si Mila avait insulté Jésus-Christ les Cathos lui seraient tombés dessus :

    https://www.lesalonbeige.fr/affaire-mila-les-propos-incoherents-de-nicole-belloubet/?utm_source=lesalonbeige.fr&utm_medium=newsletter&utm_campaign=nlq

    Quant à belloubet, à bien réfléchir, son lapsus révélateur n’était pas franchement un lapsus, c’était un ballon d’essai et elle pouvait tout à loisir rétropédaler selon les réactions, quitte à passer pour une cruche et une incompétente, le nombre impressionnant des semblables à elle composant les membres Lrem n’aurait étonné personne.
    Une sorte de taqqya macroniste en somme…

  3. Avatardurandurand

    Tous des pourris et des lâches de plus l’autre salopard de cohen le suce -boule journaleux du gouvernement , qui enrage de ne pouvoir faire taire Zineb El Rhazoui , ce patrick cohen est un traître ,une grosse merde au service des muzz et de cramon .

    1. AvatarGuy Mauve

      Certes, je n’aurais pas osé, mais bravo, je le pensais très fort de la même façon, du moins sur le fond
      Cohen me donne envie de vomir, rien que son sourire satisfait de lui-même en dit long sur la personne

      1. AvatarDorylée

        Sauf qu’en l’espèce, il parlait à Zineb et pas à une gourdasse gouvernementale à la tête creuse. Ça se serait vu qu’il est un crétin suce boules…

  4. Avatar"à la" poubelle !

    Ainsi donc, madame Appéré, maire de Rennes, fait partie de l’Observatoire de la Laïcité !!! Mme Appéré qui a autorisé le port du burkini dans les piscines rennaises !!!

    1. Amélie PoulainAmélie Poulain

      Oui, ils ne sont pas à un paradoxe près….

      Cela montre bien qu’il ne combattent pas des idées malsaines qui mettraient la société en danger mais qu’ils répondent à une « Politique » prise dans une idéologie déconnectée du réel : c’est uniquement de la politique « politicienne ».

  5. Avatarnapoleonkom

    Je vois là Bianco, Goasguen, Bergounioux…
    C’est vrai que la gauche est écologiste, ce sont les champions du recyclage!

  6. AvatarFLORIUS

    Comment venir en aide à Mila ET A SA FAMILLE ??
    Qui organisera une  »cagnotte » pour permettre à cette famille de déménager (même hors de France)?

  7. frejusienfrejusien

    Si Mila n’avait pas été LGBT , l’affaire aurait-elle fait tout ce bruit ?,

    elle aurait été matraquée à la sortie du lycée, et trois lignes dans les faits divers, comme les journaux subventionnés ont l’habitude de faire, et on n’aurait pas su que Mila avait critiqué l’islam et que pour cela, elle avait payé de sa vie

  8. Avatardenise

    Merci pour ce bel article réconfortant et votre analyse limpide .
    Il me semblait bien que les journalistes étaient plus critiques .
     » La liberté d’expression n’a pas été conceptualisé pour parler de la météo « : superbe expression, mais dans ces pays islamisés, je ne sais de quoi on peut parler ! lorsqu’ils ont essayé de s’émanciper, l’espoir des « Printemps Arabes « a échoué – et avant eux les intellectuels kabyles massacrés par centaines – Ces peuples manquaient, ai- je entendu dire, de maturité : « c’est sous entendre que les musulmans sont une espèce de sous hommes » ! La religion est là pour brider, c’est bien organisé , puisqu’elle est un diktat pour leur moindre faits et gestes : comment peut-on être libre alors et développer un esprit critique ! Il faudrait commencer par faire moins d’enfants! La boucle est bouclée !
    « Mila n’a reçu aucun soutien d’association de gauche, elles ne sont là que pour faire du bruit  » : je suis toujours sidérée de voir, encore aujourd’hui , que des groupuscules de gauche font du tapage pour ce jeune mort noyé à Nantes ( manifest de GJ ) , ce qui est dramatique certes , alors que nous avons des morts quotidiennement, provoquées par ‘ « des couteaux « , et qui visiblement comptent moins ! .
    encore un attentat aujourd’hui en Angleterre ..

  9. SarisseSarisse

    Il faut soutenir Mila comme le fait Batdaf dans sa vidéo, ne pas céder sur les principes, ce scandale aura servi de révélateur du véritable courage de certains d’entre-nous.
    Elle a certainement dit tout haut, avec ses mots d’adolescente, ce que beaucoup de nos concitoyens pensent sans le dire.
    L’islam une fois sur le sol de nos pays s’accroît et tourmente nos sociétés les rendant de plus en plus insécures.
    Cela fait cinquante ans que cela dure en France etce pays est devenu méconnaissable en maints endroits.
    Mais Mila est aussi un révélateur qui a fait tomber le masque du prétendu islam modéré comme celui, hélas, des résistants qui pour d’autres motifs, parfois de pure forme ne l’ont pas soutenue.
    Un seuil d’ailleurs est franchi depuis Redeker et Chagnon, un philosophe et un historien qui étaient des adultes, la terreur s’installe jusque dans les collèges et lycées comme dans les cours d’école. Le crime de pensée commence très tôt.

  10. AvatarHellen

    Bah tiens, les gros lâches sont de sortis…
    Bravo à cette jeune fille , Mila , d’avoir osé dire la vérité…
    Ah ces Français trop nuls et c’est tellement facile d’accuser
    «  » »que l’on ne trouve pas de lycées susceptibles d’accueillir Mila, en garantissant sa sécurité, et qu’elle n’a reçu aucun soutien d’aucune association de gauche, pas même des associations féministes ou LGBT. » » »
    Alors les féministes, absentes quand on a vraiment besoin d’elles…???
    Eh oui, merci à Milla d’avoir permis de dévoiler ces vérités…
    Tous pour les autres…
    Rien pour Milla, qui pourtant est bien chez elles et qui plus est, a raison… elle n’a fait que répondre à une attaque plus que grossière…!
    Les masques sont tombés par dizaines… et c’est tant mieux : beaucoup d’associations, pour la plupart subventionnées, ne sont pas là pour défendre les opprimés mais pour faire du bruit médiatique au service du pouvoir, au prix d’une lâcheté et d’une incohérence qu’il faut être aveugle pour ne pas voir.

    Il faudrait arrêter de subventionner ces associations qui au final servent à rien…!!!!
    La preuve, une des nôtres avaient besoin d’être défendue…
    Ces associations ont toutes manquées à leur devoir…!!!!
    Eh oui…!

Comments are closed.