Journaliste depuis 1956, je suis mis en examen à 88 ans : une première !


Journaliste depuis 1956, je suis mis en examen à 88 ans : une première !

.

Liberté d’expression, liberté d’informer, c’est du « pipeau », du « bidon ». Je suis journaliste depuis 1956, date où, grâce au grand Albert Camus, j’ai pu commencer ma carrière en Algérie, comme pigiste. J’ai écrit pour le quotidien « Alger républicain », puis suis devenu chef de rubrique à « La Dépêche d’Algérie ». Ensuite, en 1962, rentré en France, j’ai continué ma carrière à L’Aurore, puis à Paris Turf, et suis devenu correspondant du Méridional. À partir de 1995, j’ai commencé à écrire des livres, et j’en suis à présent à 21 ouvrages publiés, soit des milliers de pages. Parallèlement, avec la venue des réseaux sociaux, j’ai publié des milliers d’articles, sur différents sites qui ont eu la gentillesse de m’accueillir, comme Dreuz ou Boulevard Voltaire, sans oublier les sites de pieds-noirs, bien sûr.

https://www.amazon.fr/l/B004N41WGK?_encoding=UTF8&redirectedFromKindleDbs=true&rfkd=1&shoppingPortalEnabled=true

.

Depuis quelques années, j’écris régulièrement pour Riposte Laïque, où je commente régulièrement la montée de la délinquance, la situation en Algérie, le pays où je suis né, et l’évolution de la politique en Espagne, où je vis la plupart du temps.

En plus de 60 ans de métier, je n’ai jamais, que cela soit comme journaliste ou comme écrivain, connu le moindre ennui avec la justice. Il fallait que cela m’arrive, dans la France de Monsieur Macron et de Madame Belloubet.

À 88 ans je suis donc « mis en examen » pour la publication, sur « Riposte Laïque », d’un article publié sur toute la presse, nationale et régionale : La Dépêche du Midi, France 3, Actu.fr, Valeurs Actuelles, Médiacités, et bien d’autres.

https://ripostelaique.com/deux-surveillants-de-prison-fiches-s-allo-belloubet.html

Article dans lequel je n’ai cité aucun nom, contrairement à d’autres informations, donc les « personnages » se sont reconnus directement, et je présume que ce sont eux qui ont déposé plainte contre moi.


Je ne doute pas que tous ces autres médias, ainsi que les journalistes ayant diffusé auparavant ce même article, sont, ou seront, mis également « en examen », et que nous serons nombreux, le jour du procès, dans le box des accusés. A moins que cette décision des magistrats ne concerne uniquement que « Riposte Laïque », ou que les deux gardiens de prison accusé de « radicalité » n’aient déposé plainte que contre notre site ?

C’est maître Pichon qui assurera ma défense. Je vous tiendrai au courant des suites de cette « importante affaire », qui confirme, dans une période d’ensauvagement général de la France, les priorités de la justice de Madame Belloubet !

Manuel Gomez

https://ripostelaique.com/journaliste-depuis-1959-je-suis-mis-en-examen-a-88-ans-une-premiere.html

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




13 thoughts on “Journaliste depuis 1956, je suis mis en examen à 88 ans : une première !

  1. MoktarMoktar

    Salut à toi Manu; justement qui de mieux placé que toi pour savoir que ce pays qui de Mère Patrie est devenu l’amère patrie, ne pouvait s’attendre un jour ou l’autre à subir les foudres de dictateurs.
    Chacun d’entre nous à des niveaux plus modestes craignent toujours pour une phrase, un mot, une vérité diffusée de se trouver dans une situation identique.
    Courage; tu sais que nombreux sont ceux et celles qui sont de ton côté.

  2. AvatarChristian

    Macron père de la nation incapable de procréer à une vision égocentrique du monde qui est tourné autour de son petit nombril.. alors on emmerde les gens sérieux qui alerte sur les dangers du monde que nous prépare ce petit dictateur car on pense qu’on est le seul à détenir la vérité, celle que le pouvoir permet d’imposer malgré qu’on a été élu par défaut et pour de mauvaises raisons.
    Quand à Belloubet quand on a le derrière sale on évite de faire trop de bruit, on prend son pognon (enfin le notre) et on s’écrase

    http://www.leparisien.fr/politique/patrimoine-belloubet-admet-avoir-oublie-de-declarer-trois-biens-immobiliers-15-09-2019-8152608.php

    De tout cœur avec vous dans cette péripétie macronienne qui semble être le début d’une curie pré 2022

  3. ConanConan

    Bonjour Monsieur Gomez
    J’ai eu l’occasion de vous lire assez souvent, toujours avec beaucoup de bonheur.
    Selon le libellé de l’avis, les « intéressés » seraient fichés S … S’agit-il seulement de la reproduction d’allégations inexactes qu’aurait contenues votre article, ou bien les personnes en question sont-elles réellement fichées S ?
    Cette indication nous permettrait d’ores et déjà d’apprécier l’opportunité qu’il avait de vous mettre en examen…
    Merci d’avance et tenez bon !

  4. AvatarChristian Jour

    Et les rappeurs musulmans, qui chantent des textes haineux envers la France et qui appellent à tuer les Français de souche, ça c’est autoriser. Ne chercher pas la France est vendu aux envahisseurs pour quelques deniers et mohamed macron le dictateur, belloubet et autres sinistres veillent à appliquer LEUR LOIS scélérates. Mais chut faut pas le dire.

  5. Jean-Paul Saint-MarcJean-Paul Saint-Marc

    Le goulag se prépare…
    C’est le genre procès de Moscou (adapté à notre époque et à « notre » pays).

  6. AvatarMachinchose

    quand on connait Manu, et sa bonne bouille, on peut croire que ce n’ est qu une question de jalousie de l’ affreuse Ben Houbette

  7. AvatarBaribal

    Un salut amical et tout le soutien d’un Pied-noir qui lisait l’Aurore quand il avait 10 ans. Quand on voit votre parcours, je pense que vous êtes largement taillé pour encaisser ces coups bas minables. Cette mise en examen est au-delà du ridicule, tellement elle prouve la volonté du pouvoir dictatorial en place de museler toute opposition.

    Macron est un tyran, tous ses actes le prouvent, mais il continue de vouloir faire croire le contraire aux Français. Jamais aucune présidence n’a autant réduit les libertés individuelles, jamais la répression politico-judiciaire n’a été aussi violente envers les grévistes et les manifestants, jamais les Français n’ont été dans une telle misère, jamais le pays n’a été dans un tel chaos.

  8. Avatarmoustache et trotinette.

    Je me souviens d’un dit « pied noir », qui m’avait dit : « Attends encore un peu, les arabopithèques arrivent ! ».

    1. AvatarBaribal

      Bonjour MT,

      c’est exactement ce que pensent la plupart des Pieds noirs partis en France métropolitaine. La guerre d’Algérie n’est pas finie !

  9. Avatarbm77

    Cette multitude de médias laisserait penser que nous avons d’autant plus de liberté d’expression mais c’est comme un siphon la fin ils se retrouvent tous au fond du trou pout dire la même chose mais dite par une multitude de voix . La quantité faisant la qualité devant celle ci, les juges se plient pour interdire les voix discordantes.
    Pour ce cas de figure on fait passer la liberté d’expression derrière la susceptibilité de certaines communautés . Bravo pour le pays qui se gargarisait d’être la championne toute catégorie des libertés qui imperceptiblement commence à se mettre au niveau des républiques de ceux qui se revendiquent de leurs pays d’origine et de leur religion avant d’être français

  10. frejusienfrejusien

    ça frappe de partout !!

    on ne laisse plus parler personne !

    les deux intéressés n’étant pas cités nommément, je ne vois pas sur quoi ils peuvent bâtir leur plainte ,

    et que le procureur accepte la plainte, là, c’est là que la pierre achoppe ,

    je crois plutôt que la belloubete s’est sentie visée par le ridicule de sa position,

    un procès éminemment POLITIQUE, c’est pire que le grand Soviet

Comments are closed.