2 millions de migrants arrivent pour 1 million d’Allemands qui quittent le pays


2 millions de migrants arrivent pour 1 million d’Allemands qui quittent le pays

.

Introduction à cet article

Pour les lecteurs français, la revue allemande COMPACT – Mut zur Wahrheit, (Le courage de dire la vérité)  est une revue que l’on pourrait comparer à un mélange de CAUSEUR et l’INCORRECT, saupoudré d’un peu de VALEURS ACTUELLES. C’est le célèbre auteur, Jürgen Elsässer, qui en est le rédacteur en chef. A l’origine, Elsässer était le journaliste de gauche le plus connu en Allemagne. Comme quelques lucides de gauche en France, Christine Tasin, Pierre Cassen, Michel Onfray, Alain Finkielkraut… il a pris le destin de l’Allemagne en main pour alerter, résister aux maux migratoires et religieux totalitaires, infligés par les dirigeants allemands au peuple allemand. 

pastedGraphic.png

En somme une revue de la résistance allemande à l’islamisation de l’Allemagne et à l’immigration qui en est la source. En tout cas, nous constaterons à la lecture, que l’administration allemande, à laquelle l’on peut reprocher beaucoup de choses ne reste pas sans observer le phénomène de la migration, pour l’analyser et rendre public ses conclusions, contrairement à la France, où tout est dissimulé sur le sujet, alors que nous avons la plus grande communauté musulmane en Europe. 

Si nous devons imaginer ce qu’est la situation en France, d’après cet article qui ne concerne que la seule Allemagne, il y a de quoi s’affoler. Il y a surtout de quoi mettre au banc des accusés tous les dirigeants de ce pays depuis Giscard qui ont trahit le peuple de France qui tente lui aussi à disparaître sans pour autant en avoir conscience, tellement les médias complices minimisent les faits. C’est le phénomène de la grenouille dans l’eau chaude. La température continue à monter jusqu’au moment ou la grenouille va tout simplement finir par cuire et mourir. Si la même grenouille avait été plongée directement dans l’eau à cinquante degrés, elle aurait immédiatement donné le coup de patte adéquat qui l’aurait éjectée de la marmite

 

Le remplacement de peuple fonctionne à plein tube 

Les Allemands de souche partent, les étrangers affluent.

https://www.compact-online.de/volksaustausch-laeuft-auf-hochtouren-bio-deutsche-gehen-auslaender-kommen/

.

Traduction de l’article de Sven Reuth de la revue allemande COMPACT, par Collonia Agripinensis. Janvier 2020.

.

Jamais durant les siècles passés, l’Allemagne n’aura connu une telle immigration et un tel exode de ses ressortissants d’origine.

Le rapport sur l’immigration du gouvernement fédéral démontre qu’il y a une très forte immigration : quand les Allemands d’origine fuient le pays en masse, simultanément, des étrangers affluent massivement.

COMPACT, dans un numéro spécial avait déjà évoqué ce changement de peuple.

Selon ce rapport, 295.000 allemands quittèrent le pays entre 2016-2018, soit beaucoup plus que des ressortissants au retour. Un phénomène compensé par une migration de masse d’étrangers d’un critère historique jamais vu. Pour la seule année passée, le chiffre d’étrangers arrivés, 460.000, est colossal.

Le nombre des Allemands de souche se rétrécit.

Bien qu’il s’agisse d’une baisse par rapport aux deux années de crise de 2015 et 2016, alors que l’immigration nette était de 1.157.000 et 635.000, elle reste cependant historiquement extrêmement élevée. Avant 2015, il n’y avait que deux ans, où l’immigration nette était plus élevée que l’année précédente. C’était en 1970, lorsque l’immigration nette culminait à 542.000 personnes dans l’ancienne République Fédérale et en 1992, lorsque les guerres balkaniques et la dissolution de l’Union Soviétique atteignait un sommet provisoire de 596.000 personnes. Il fut pris acte en 2018 que les globalistes organisaient un échange de peuple programmé. La cible principale étant l’Allemagne, où le développement démographique catastrophique offre aux changeurs de peuple un champ d’expérimentation idéal. Il y a chaque année plus de décès que de naissance et le vide est couvert par l’immigration.

Ce sont 2 millions d’étrangers qui se sont établis en 2015 en Allemagne, parmi eux, quelques 900.000 demandeurs d’asile, quand 1 million d’Allemands de souche quittaient le pays. Deux millions arrivent, un million part, c’est ce qu’on appelle un échange. Personne ne demandait « à ceux qui vivent ici depuis longtemps » selon Angela Merkel, s’ils avaient envie de se faire remplacer. La démocratie, sur cette question de survie est mise en suspens.

 

Cette migration de masse a déjà considérablement changé la face de l’Allemagne et un regard plus précis dans les statistiques démontre le processus dramatique mis en place. Ainsi vivaient en Allemagne, en 2017, selon l’Office Fédéral de la Statistique, 5,6 millions d’allemands de souche dans la classe d’âge de 50-55 ans, dans la génération des 25-30 ans, seulement 3,4 millions et des nouveaux nés jusqu’à 5 ans, seulement 2,2 millions sans origine étrangère. 

 

Les Allemands de souche deviennent une minorité dans leur propre pays.

Le constat que les Allemands de souche deviennent une minorité dans leur propre pays n’est pas du racisme, mais la simple réalité. Pour aggraver la situation, l’Allemagne est probablement le seul pays d’immigration qui n’applique aucun critère au niveau de la formation et des compétences des migrants et permet ainsi leur introduction massive dans les systèmes sociaux.

Un officier de l’armée fédérale autrichienne, Hermann H. Mitterer, relate de manière impressionnante que « le changement de peuple n’est pas une théorie du complot, mais l’amère réalité. » 

Il y a une stratégie derrière qui démontre que « l’Europe doit se développer au-delà des « travailleurs immigrés » et rejoindre ainsi l’exemple américain de l’encouragement significatif à l’immigration. Les politiciens de droite, hostiles à l’immigration, doivent être condamnés au silence et disparaître rapidement de tous les plateaux, colonnes et studios. Cela selon le stratège militaire américain, Thomas P.M. Barnett.

Une requête du député AfD, René Springer, l’année dernière, a mis en lumière que 3 sur 4 Syriens vivent en Allemagne du système social Hartz IV. Les systèmes sociaux allemands se transforment ainsi en une sécurité de base inconditionnelle pour les immigrés clandestins du monde entier, ce qui devrait s’avérer un explosif supplémentaire dans un système qui risque déjà de tomber. 

Plus important encore que ces considérations économiques, sont les questions culturelles et comment le pays se transformera, lorsque les Allemands de souche deviendront dans un temps plus si éloigné que cela minoritaires dans le pays. Les migrants issus du cercle culturel islamique, éprouveront-ils encore la nécessité de s’adapter en respectant la culture du pays d’accueil ? C’est le futur qui répondra à cette question. 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




8 thoughts on “2 millions de migrants arrivent pour 1 million d’Allemands qui quittent le pays

  1. Avatarvieux bidasse.

    Au moins, l’ennemi traditionnel ne portera plus le même uniforme…
    Par contre, ça va être guère mieux que le Kilt, dans les tranchées boueuses.

  2. Avatarpythagore

    moi aussi si je pouvais j’irai en Hongrie car là bas ils n’ont pas à craindre de se faire poignarder et les jeunes filles peuvent se promener tranquillement

  3. ConanConan

    De passage en Algarve au Portugal, il a 20 ans, la plupart des restaurants étaient tenus par des allemands. Même le propriétaire d’une pinasse qui organisait des sorties « pêche en mer » …
    Il est vrai que l’Allemagne n’a pas autant d’attraits que la France et que le climat y est rude …
    Cela fait des décennies que les retraités allemands s’expatrient, ce qui a amené leur gouvernement à pratiquer un abattement de 20% sur les pensions servies aux expatriés, sous prétexte qu’ils ne consomment rien en Allemagne (manque à gagner en tva etc…) .
    Conjugué au non renouvellement générationnel, le prix des maisons est cassé, ce qui arrange bien les familles nombreuses importées des pays extra-européens…
    Tout va dans le bon sens pour nos « gouvernants » !!….

  4. RichardRichard

    Je leur conseille la Silésie où vit une minorité allemande. De toute, la Pologne est une base industrielle de l’Allemagne, le travail n’y manque pas pour les Allemands de souche.

  5. Avatarsitting bull

    ou vont les Allemands de souche pour échapper a l enfer de Merkel et des islamistes , les seuls endroit sur terre ou ils n y a pas d arabe c est le pole Nord ou le pole Sud , le Groenland ou l Alaska ! croyez vous qu’ils préférerait ces régions pour rebâtir une nouvelle Allemagne ?

  6. AvatarJuju

    A la limite, les allemands resteront encore majoritaire en Ex Allemagne de l’Est (très peu d’immigrés musulmans et AFD bien ancré dans le paysage politique)

Comments are closed.