Rompre avec l’UE et l’immigration : énorme enjeu de la votation suisse du 17 mai


Rompre avec l’UE et l’immigration : énorme enjeu de la votation suisse du 17 mai

.

Si les Suisses disent oui à la votation populaire qui aura lieu le 17 mai, à la demande de l’UDC, ce sera un séisme bien pire que le vote anti-minarets de 2009 ! Il s’agit de résilier, rien que ça,  l’Accord sur la libre circulation des personnes avec l’Union européenne !

.

Comme partout en Europe, et bien que les Suisses ne fassent pas partie de l’UE (ils avaient dit non en 1992), les dirigeants signent des accords particuliers, bidouillent, traînent des pieds pour appliquer le vote des citoyens qui les dérange. Et tout ça pour qu’il y ait toujours plus d’immigrés et d’islam en Suisse et que les Suisses soient de plus en plus engagés, tenus, ligotés… par des accords internationaux et notamment européens.

.

C’est ainsi que, bien que, en 2014, les Suisses aient dit majoritairement oui à la question : faut-il des quotas annuels de migrants, la Fédération avait mis des années à mettre en application la loi et avait réussi à l’édulcorer pour la rendre quasiment nulle et non avenue. Les dirigeants suisses et l’UE faisant feu des 4 fers pour que les votations disparaissent…

C’est ce que Jean-Luc Addor député de l’UDC et avocat était venu expliquer à nos Assises en 2015

[…]

Nous aussi, nous avons nos lois qui, sous couvert de lutte contre la discrimination, sont utilisées pour empêcher les patriotes de dire la vérité à leurs concitoyens, en particulier sur les réalités et les conséquences de l’immigration, une immigration planétaire de masse dont nous savons qu’elle déstructure nos identités et nos traditions à nous, pays, peuples d’Europe, une immigration de masse dont nous savons aussi qu’elle est le vecteur essentiel, presque unique de l’islamisation de nos pays. Par un retournement hélas prévisible, ces lois sont aujourd’hui utilisées contre nous, patriotes d’Europe, par ceux qui défendent les lapideurs, les égorgeurs. Même en Suisse, en Suisse comme ailleurs, il est devenu dangereux de ne pas dire à quel point l’islam est une religion d’amour et de paix.

[…]

Mais voici que cet outil de la démocratie directe est menacé.

Il l’est d’abord de l’intérieur. Car le système n’aime pas ce qui dérange son fonctionnement, pour ne pas dire son ronronnement ; le système, en réalité, n’aime pas vraiment le peuple, car le peuple dérange ; paradoxalement, dans notre démocratie, le peuple, c’est parfois l’intrus. D’aucuns s’emploient donc à faire taire le peuple en rendant plus difficile l’usage de la démocratie directe, les uns en réclamant l’augmentation du nombre de signatures nécessaires, les autres en demandant un contrôle préalable de la constitutionnalité des initiatives (il y aurait alors celles qu’on aurait le droit de déposer et les autres…).

[…]

L‘autre menace qui pèse sur notre démocratie directe, c’est l’Union européenne. C’est l’UE qui nous dit que nous n’avons pas le droit de nous défendre contre l’immigration de masse, que nous n’avons pas le droit d’expulser les étrangers criminels (comme le peuple l’a aussi voulu). Depuis la votation contre l’immigration de masse, l’UE exerce des pressions terribles sur la Suisse pour que celle-ci édulcore ou même pour qu’elle n’applique pas ce que le peuple a voulu. C’est que les bureaucrates de Bruxelles n’ont pas l’habitude de compter avec le peuple. Leur habitude, c’est d’imposer leur loi dans tout l’Empire, tout seuls, sans nous citoyens. En parallèle, les dirigeants suisses semblent prêts à conclure avec l’UE des accords sur des questions institutionnelles, en clair à accepter d’abandonner des pans entiers de notre démocratie directe, donc de notre souveraineté et de notre liberté d’expression politique.

Puisque les initiatives, même acceptées par le peuple, se heurtent systématiquement à de prétendus obstacles tirés du droit international et notamment européen, le dernier rempart qui pourrait permettre aux Suisses d’espérer échapper à la tutelle de l’UE est en train d’être dressé, une fois de plus, par l’UDC : nous venons en effet de lancer une nouvelle initiative qui, cette fois-ci, demande (sous réserve du droit international impératif) que l’on réaffirme la primauté du droit suisse, de notre droit, sur le droit international. Voilà une belle bataille en perspective, une de plus.

Une leçon qu’il faut tirer de tout cela, une leçon qui concerne tous les peuples d’Europe, c’est que notre combat pour conserver ou restaurer nos identités passe nécessairement par le démantèlement non pas bien sûr de l’Europe, mais de l’Union européenne (pour autant que celle-ci n’implose pas toute seule…) ; pour ceux qui n’y sont pas comme nous Suisses, ce combat passe par le courage de ne jamais accepter de nous noyer dans ces chimères mondialistes. L’Europe des peuples doit remplacer la bureaucratie de Bruxelles.

.

Ce que Jean-Luc Addor annonçait il y a 5 ans arrive donc.

Le 17 mai prochain, les Suisses vont voter pour  exiger de leur gouvernement qu’il négocie la fin de « l’Accord sur la libre circulation des personnes » conclu avec Bruxelles en 1999 et même pour que la Suisse dénonce unilatéralement cet accord en cas d’échec des négociations.

.

Panique à bord au gouvernement suisse (et à Bruxelles ) qui a commencé une campagne encore plus intense qu’en 2009, et comme en 2009 tous les medias suivent… invitant tous les immigrationnistes, tous les europhiles, tous les islamophiles… à venir expliquer au bon peuple de Suisse que, s’ils votaient oui, ce serait la fin de la dictature de l’UE de la Suisse. C’est que, si la Suisse dénonce unilatéralement le fameux traité, ce sera aussi la fin des autres accords bi-latéraux conclus avec l’UE, comme Schengen et Dublin.

.

Je fais confiance à nos amis de l’UDC pour démontrer allègrement – avec les exemples français et allemands notamment- que et Schengen et Dublin sont des horreurs, un piège à con innommable et que la Suisse gagnerait énormément à être débarrassée de ce poids. Mais qui dit information dit militants nombreux, dit moyens financiers énormes pour faire de la pub quand on est diabolisé. Et l’UDC est autant diabolisé que le RN !

Bon courage, amis suisses, on vous encourage et on vous regarde. Chaque peuple qui se libère de ses mauvais dirigeants et/ou des mauvais traités signés par ces derniers c’est un espoir pour les autres de pouvoir, un jour, faire pareil.

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


10 thoughts on “Rompre avec l’UE et l’immigration : énorme enjeu de la votation suisse du 17 mai

  1. AvatarEitan

    Le gros problème, c’est la main-mise des médias suisses sur la pensée unique. Je n’arrive même plus à suivre les « débats » télévisés… On a même fait revenir sur le plateau de télé Mme Calmy-Rey qui, paraî-t’il, bosse pour l' »open society »
    bon courage, comme vous le dites si bien!

  2. AvatarOctarion

    « Rompre avec l’UE et l’immigration » !!!!
    Voilà le slogan qui devrait réunir tous les Patriotes en France et dans tous les pays de l’UE. On en as marre, nous devons sauver nos Nations !
    La Suisse doit nous montrer le chemin, bon courage pour le 17 mai.
    Que la Lumière soit avec les Suisses !!

  3. AvatarMachinchose

    tu crois qu il va se la fermer le diabolique barbu ,,?

    «  » »Nucléaire iranien: l’ayatollah Ali Khamenei accuse Berlin, Londres et Paris de « lâcheté »
    i24NEWS – AFP

    17 janvier 2020 à 14:39 – dernière modification 17 janvier 2020 à 17:42
    «  » » » »

    quoique pour la lâcheté, ils lui ont bien léché les babouches a ce débris!! il n’ a pas tort

    mais depuis qu ils ont enfin emboité le pas a Trump, ils ne sont plus bons qu a pendre

    direque ces 4 puissances mondiales seraient capable de mettre a genoux tous ces barbus qui empoisonnent le monde depuis 35 ans et qui se débrouillent pour faire porter les coups par d’ autres
    en attendant d’ avoir leur bombinette, qui leur permettrait de devenir aussi insolents que le joufflu nord vietnamien, joufflu avec sa face de cul
    ceux la aussi, ont besoin de virer cette dynastie des kim king kong

    bon! ce n’ est pas demain la veille du jour ou ils fondront leurs glaives pour en faire des charrues, comme le rêve la Bible
    faudrait d’abord débarrasser la Terre des populations inutiles

    et etablir un ratio de naissances en fonction des ressources et de la superficie du pays
    un milliard d’ humains sur Terre serait un chiffre raisonnable

  4. AvatarHellen

    Quand aurons-nous en France, un Politique suffisamment couillu, pour faire la même chose???!!!
    C’est une décision, on ne peut plus patriotique et je souhaite aux Suisses de réussir leur coup… parce que ici, beaucoup de Français aimeraient voir la même chose, mais avec le dictateur en place, nous ne risquons pas d’avoir la chance…., que ça nous arrive…

    Je fais ce voeu pour cette nouvelle année, de voir se réaliser ce que nous désirons le plus pour notre pays, la France et pour nos compatriotes…!!!
    Retrouvez la France d’avant, sans avoir à rendre des comptes…!!!

  5. ConanConan

    Qui donc osera enfin l’ouvrir et parler haut et fort à ce sujet ?
    Nous avions, dans un passé récent, deux excellents et tonitruants « ténors » à l’Assemblée Nationale : Marion et Gilbert ….qui nous avaient habitués à des interventions extrêmement pertinentes.
    Aujourd’hui, les représentants de notre peuple-qui est pourtant majoritaire dans le pays réel-sont absolument inaudibles …
    J’ai écrit à plusieurs reprises au RN afin que les questions suivantes soient posées publiquement à notre rantanplan de l’Intérieur :
    => combien de demandes de visas « regroupement familial » ont-elles été enregistrées en notre ambassade et délégations d’ambassade en Algérie sur les 24, les 12 et les 6 derniers mois ?
    => combien de demandes de visas au titre du « regroupement familial » et « touristiques » en provenance de tous pays du continent africain en ce compris, bien sûr, Maghreb et Machrek …
    Il faut savoir qu’il n’existe aucune structure dédiée à la vérification de l’effectivité du retour du « touriste » dans son pays d’origine ….

    Je commence à me demander si, « dédiabolisation » obligeant, le staff du RN considère qu’il serait honteux d’interpeller à ce sujet le ministre responsable de toutes ces bonnes choses dont nous allons crever !….
    En tout cas, « allez-y les p’tits suisses ! De tout cœur avec vous » !!!!……car côté UE, quand on voit le budget de fonctionnement pour entretenir toute cette nouvelle aristocratie, il ne faut pas espérer que ces zélites lâchent leur fromage sans résistance ..

  6. AvatarDorylée

    @Conan :  » …Qui donc osera enfin l’ouvrir et parler haut et fort à ce sujet ?… »
    Je crois qu’ils sont nombreux ceux qui voudraient  » l’ouvrir et parler haut et fort à ce sujet  » mais ils sont muselés par les médias (journaux, radios, télés) qui se gardent bien de leur donner la parole ou même de suggérer que de tels gens existent. Il en est de même du réchauffisme, de la corruption, du racket fiscal, etc. Ces gens là sont engraissés par les  » dictocrates  » qui les subventionnent, les placent et leur dictent ce qu’il est bon de dire et de taire sous peine de dégager jusqu’à ce qu’ils deviennent soumis par nature.

    1. ConanConan

      Bonjour Dorylée ! désolé, je ne suis pas d’accord :
      Je parlais d’intervention devant la représentation nationale en déposant préalablement une question écrite au ministre concerné …+ concours d’un compère dans le public pour filmer l’intervention et créer le « buzz » -comme ils disent- dans les réseaux sociaux …
      C’est une méthode qui avait bien réussi à Gilbert Collard, ainsi qu’à Marion Maréchal….Rappelez-vous caseneuve au bord de l’apoplexie ….
      Il s’agit d’un questionnement sur des éléments statistiques déterminants pour la survie de notre pays, que possèdent nos « gouvernants » via nos ambassades et qu’ils se gardent bien de publier ….
      Les rares députés du RN, extrêmement minoritaires à l’A.N. alors que ce parti est approuvé pourtant par plus de 23% de la population-selon les dernières élections- se doivent d’exiger la communication de ces données importantes, avec, en outre, demande de mise à jour mensuelle obligatoire par rantanplan.
      Même si la réponse de rantanplan sera un jeu d’esquive, ils se doivent d’exiger communication de ces informations, de la façon la plus officielle, c’est à dire, en déposant la question, par écrit au bureau de l’A.N. au nom du groupe RN, au besoin chaque mois.
      Si le RN ne le fait pas, qui le fera ?
      Maintenant, rien ne dit que ce genre d’intervention ne paraîtrait pas par trop diabolique à l’Etat Major du RN ??????????????………………..

  7. AvatarPierre Malak

    Je souhaite de tout mon cœur que les Suisses balayent ces maudits accords avec l’UE et finissent par chasser l’islam – donc les musulmans – de leur beau et noble pays !

    L’islam, avec une constance révoltante, fou la merde dans le monde entier !

Comments are closed.