Une Hollandaise pulvérise le « féminisme » contemporain


Une Hollandaise pulvérise le « féminisme » contemporain

Eva Vlaardingerbroek, la petite Hollandaise qui monte, qui monte…

Merci à Pikachu qui nous a signalé la video.

Sur son profil Linkedin, on apprend que cette ancienne étudiante et journaliste serait stagiaire au Parlement européen.  Sa thèse de licence est intéressante…

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


15 thoughts on “Une Hollandaise pulvérise le « féminisme » contemporain

  1. AvatarKarnyx

    Excellent.
    Ce qu’elle ne précise pas, c’est ce que le militantisme féministe est devenu l’affaire de lesbiennes qui vouent une haine viscérale contre les hommes.
    C’est une toute petite minorité de lesbiennes, hostile aux hommes, qui porte la parole de l’écrasante majorité des femmes hétérosexuelles.

    1. Avatardenise

      une petite minorité de lesbiennes, certes mais comme la majorité des autres ne disent rien , elles n’écrasent rien ! ça c’est toujours passé comme çà !

  2. Avatardurandurand

    Excellente cette charmante jeune femme qui allie beauté et clairvoyance .
    Vais-je avoir les cinglées de féministes sur le dos en ayant complimenter Eva Vlaardingerbroek .

  3. PacoPaco

    Splendide. Et pas seulement mademoiselle. C’est net, précis, efficace ! Elle prend la nationalité française ?

  4. gammagamma

    Excellent ! Précise, concise.i Son aura nitescente crève l’écran . Alors les « féministes poilues, enragées », restez à terre vous êtes K.-O.

  5. AvatarMalou30

    Et Vlan ! En pleine figure de schiappa et ses copines !
    Elle leur a bien envoyé , net , claire à quand une réaction de nos féministes de salons ?

  6. Avatardmarie

    C’est un plaisir de lire son discours car ça nous change des imbécilités débitées par chia pas et sa cohorte de nullités.

  7. Amélie PoulainAmélie Poulain

    Très bien, moi je ne supporte plus ce soit-disant « féminisme » idéologique et malsain qui vire dans un « exhibitionnisme » inquiétant sur fond d’amalgame de problématiques totalement différentes.

    Une honte ce genre de « propagande » qui ne dit pas son nom mais qui renforce la négation pure et simple voire pire de l’autre sexe :

    https://www.gala.fr/l_actu/news_de_stars/photo-brigitte-macron-le-visage-tumefie-cette-image-choc-placardee-en-italie_441562#nlref=75714d9f70d48f2a5b9e83bf30e9fc0c&srAuthUserId=75714d9f70d48f2a5b9e83bf30e9fc0c&srWebsiteId=63&utm_campaign=20200115&utm_medium=email&utm_source=nl-gal-quotidienne-soir

    1. gammagamma

      @ Amélie Poulain
      Bonsoir,
      Merci pour le lien. Je ne suis pas fan de Mme Macron, mais là on dépasse les bornes. Cette soit-disant campagne est une honte. Des « zartistes » qui ne savent plus quoi faire pour être dans l’air du temps et pour faire parler d’eux ! De mieux en mieux. Où cela s’arrêtera ! Mais quelle descente aux enfers.J’ai la nostalgie du temps de notre BB où encore l’homme et la femme connaissaient les subtilités de la séduction. Aujourd’hui, les « féministes » sont des bulldozer qui rasent tout sur leur passage. Aucune féminité mais que des boules de haine tels des virevoltants qui abîment le sol sur leur passage.

      1. Amélie PoulainAmélie Poulain

        Bonjour @Gamma,

        Oui ce dit « féminisme » devient de plus en plus idéologique et ne trouve plus ses limites, je suis d’accord.

        Ils ne se rendent même pas compte que ce qu’ils cherchent à tuer est en fait le « féminin » et tout ce que cela comporte de relationnel complexe (qu’ils n’assumeraient pas ?) sur fond d’une vision manichéenne des relations hommes/femmes. Des malades….

        Les images sont choquantes et que les victimes portent plainte me semblerait justifié avec tout ce que cela comporte de sous-entendus blessants pour leur entourage aussi.

  8. AvatarDorylée

    Le féminisme est le contraire de la féminité mais l’égalité de droits entre hommes et femmes doit être absolue (salaire, carrière, etc.)
    J’ai assisté au procès en correctionnelle d’un salopard qui tabassait sa femme malade d’Alzheimer (en plus d’un passé pédophile prescrit). Tous les membres du tribunal étaient des femmes sauf un greffier assistant et l’avocat de la partie civile. Pourtant, l’auteur n’a été condamné qu’à 36 mois d’emprisonnement (au lieu des 5 ans prévus par l’article 222-13 -2° & 6°) dont 18 mois avec sursis, SANS MANDAT DE DÉPÔT à l’audience. Il est donc ressorti libre avec un aménagement de la partie ferme de la condamnation. Autrement dit, il n’a pas été condamné.

  9. AvatarJoël

    Punaise ! Dommage que je n’ai pas 40 ans de moins. Parce que là, je serais à fond pour le métissage.
    Je ferais même l’effort d’apprendre le langage « paysbasique » MDR

Comments are closed.