Hidalgo explosée de rire : on fait tout pour que les Parisiens n’aient plus de voiture…


Hidalgo explosée de rire : on fait tout pour que les Parisiens n’aient plus de voiture…

.

On avait bien remarqué, mais ça va mieux en le disant :

 

.

Le Paris d’Anne Hidalgo, c’est 3 grandes communautés vivant côte à côte – et bientôt face à face comme l’a clairement affirmé Collomb :

-Des bobos parisiens sans enfants, qui ont les moyens d’habiter les beaux quartiers, de sortir, beaucoup, en utilisant les taxis et n’ont donc aucunement besoin de voiture pour amener la marmaille aux différentes écoles, aux différentes activités sportives ou artistiques. Perclus de snobisme, ravis d’être invités aux inaugurations et autres sauteries parisiennes, forcément « de gôôôôche, ils ont voté et voteront encore pour Hidalgo. Quelques-uns ont quand même des enfants, mais les moyens de les faire garder et accompagner partout, fût-ce en taxi…

-Des immigrés ou descendants d’immigrés logés grâce au contribuable dans les logements sociaux qui ne leur coûtent rien, à la nombreuse progéniture prise en charge par madame qui ne travaille pas et se soucie comme de l’An 40 de lui faire faire du piano ou du basket. Il y a toujours une mosquée dans le coin pour l’école coranique qui suffit largement aux activités péri-scolaires. Ils ont voté et voteront encore pour Hidalgo qui les chouchoute 

Les autres, ceux des Sans-dents qui, malgré leurs petits moyens et leur enfant unique  ont résisté à l’appel de la banlieue et persistent à habiter Paris, dans les quartiers les moins chers, les moins sûrs, les plus excentrés, les plus mal famés… en bavent. Ils ont gardé leur vieille deudeuche pour aller prendre l’air en forêt de Fontainebleau le dimanche, seul jour où ils sont le droit de polluer l’air des 2 autres catégories, le restant du temps ils en bavent pour traîner Julie à ses occupations dans des bus bondés et des métros en panne plus souvent que de normale… Ils étaient 10% à avoir voté Marine en 2017. Hidalgo se moque ouvertement d’eux et espère parvenir à leur pourrir suffisamment la vie pour qu’ils dégagent et laissent la place à ses petits chéris. C’est la sauce socialiste en 2020. Jaurès, sors de ta tombe ! 

.

Pendant ce temps, Hidalgo ne se déplace, elle, qu’en voiture dans Paris ! 

Anne Hidalgo, le Maire de Paris, ne cesse d’exhorter les automobilistes à ne plus prendre leur voiture dans la capitale. Pour savoir si elle est exemplaire, Caradisiac l’a suivie pendant deux mois. Voici le compte-rendu de notre enquête qui impose deux conclusions : Anne Hidalgo ne se déplace qu’en voiture (électrique) et se gare sur des places interdites. Un constat qui nous a incités à lui adresser la lettre ci-dessous. 

Lettre à Madame Anne Hidalgo

Madame La Maire,

Cet article, sûrement, ne va pas vous faire plaisir. Il va même vous agacer. Pourtant, ne croyez pas qu’il a été écrit à charge. Cela peut vous paraître curieux, mais sachez-le d’emblée, c’est vous-même qui nous en avez donné l’idée.

Quand vous avez annoncé votre intention de réduire la pollution à Paris, nous avons compris et apprécié votre ambition. Caradisiac existe depuis octobre 2000, nous avons écrit sur l’écologie dès l’origine. Aujourd’hui encore, sur près de 95 000 articles, la rubrique écologie fait partie de celles sur lesquelles nous avons le plus publié (8 800 articles).

Nous ne faisons pas du « Hidalgo bashing »

Nous ne faisons donc pas partie de ceux qui font du « Hidalgo bashing ». Souvent, vous évoquez des lobbyistes, des constructeurs autos ou autres, qui tenteraient par tous moyens d’infléchir votre politique, quitte à vous menacer. Nous n’en faisons pas partie. Bien sûr, nous sommes un site qui parle d’automobile, nous testons des voitures. Mais cela ne nous empêche pas d’avoir une conscience citoyenne et de traiter le problème de la pollution à Paris (Enquête vidéo exclusive – Qualité de l’air : comment les Parisiens sont exposés à la pollution).

Comme vous, nous souhaitons une planète moins polluée, nous sommes favorables aux nouveaux moyens de locomotion, nous défendons la voiture électrique, nous sommes partenaires d’événements qui annoncent les futures mobilités, mais nous sommes aussi respectueux des automobilistes, nous cherchons à les comprendre, nous concevons par exemple qu’une famille, parisienne en l’occurrence, puisse avoir une conscience écologique, tout en étant contrainte de prendre une voiture thermique pour différentes raisons d’ordre pratique et économique.

Ce sont vos propos radicaux, parfois empreints de mauvaise foi, qui ont déclenché notre enquête

Ce préambule nous paraissait nécessaire pour que vous compreniez bien que notre positionnement est mesuré. Or, de mesure précisément, vous n’en faites pas preuve (cf vidéo). C’est ce en quoi vous-même avez été le déclic de cette enquête. Pourquoi ? En raison des propos que vous tenez depuis des semaines, des mois sur l’écologie, sur la place de l’automobile dans les villes, sur la manière dont vous interprétez grossièrement en votre faveur l’étude d’Airparif sur la pollution à Paris  suite à la fermeture des voies sur berge. Nous considérons que vos prises de parole sur ces sujets peuvent être démagogiques, caricaturales et de fait, provoquer l’incompréhension, à l’opposé d’un nécessaire dialogue.

Alors que vous donnez des leçons de morale, croyez-vous être vous-même exemplaire ?

Alors, puisque vous donnez des leçons de morale à tout le monde (en témoignent vos déclarations intempestives que l’on peut retrouver dans notre vidéo), nous avons voulu savoir si, de votre côté, vous étiez exemplaire. Car vous ne pouvez qu’être d’accord avec nous : un politique – surtout un politique – doit être un exemple s’il veut être crédible. Or, après vous avoir suivi pendant quelques semaines (et uniquement dans le cadre de vos déplacements professionnels), il apparaît que c’est loin d’être le cas.

Les chauffeurs qui conduisent votre voiture ne se conforment pas toujours au code de la route. Nous avons même relevé un passage en sens interdit (cf vidéo), et même si vous êtes – en qualité de maire – officier de policier judiciaire, c’est un mauvais exemple.

Passons sur cet écart de conduite. Il y en a d’autres, plus ennuyeux, que vous semblez avoir érigés en règle : celui notamment du stationnement irrégulier. Pouvez-vous nous expliquer pourquoi, quasi systématiquement, vous vous donnez le droit de vous garer sur des places interdites, sur la chaussée, sur des voies de bus ?

Caradisiac a suivi les déplacements de la maire de Paris pendant deux mois. Nous l’avons toujours vue se déplacer en voiture, prenant des libertés avec le code de la route, comme lorsqu’elle emprunte cette rue à contre-sens.
Caradisiac a suivi les déplacements de la maire de Paris pendant deux mois. Nous l’avons toujours vue se déplacer en voiture, prenant des libertés avec le code de la route, comme lorsqu’elle emprunte cette rue à contre-sens.

Pourquoi vous permettez-vous de stationner sur des emplacements interdits aux automobilistes ?

Pour des questions de sécurité ? Nous n’émettrons pas d’avis sur le sujet, mais vous croyez-vous plus en sécurité lorsque l’on sait où vous êtes grâce à la présence de votre Zoé ou lorsqu’elle est coincée dans les embouteillages ? Vous nous direz : une fonction politique n’est pas une fonction comme une autre. Nous sommes prêts à l’accepter, à le revendiquer même. En cas d’urgence,  mettez, s’il le faut, votre gyrophare, et ne respectez pas le code de la route. Mais pourquoi vous garez-vous mal quand vous vous rendez à un dîner de bouchers parisiens ? Et surtout, Madame La Maire, -et nous arrivons enfin à l’essentiel -, pourquoi donc prenez-vous votre voiture systématiquement pour tous vos déplacements ? Quand vous vous rendez rue Saint-Denis le 5 octobre dernier, vous n’êtes qu’à 1100 mètres de votre mairie. Pourtant, vous  prenez quand même votre voiture et au retour, vous êtes d’ailleurs immobilisée, un temps, rue du Renard. Nous sommes au cœur du problème : vous demandez à vos administrés de faire ce que vous êtes incapable de faire.

Pourquoi demandez-vous à vos administrés de faire ce que vous ne faites pas, à savoir ne pas prendre votre voiture ?

Nous vous le disions plus haut en substance : nous ne voulons pas être aussi démagogues que vous. Donc, nous ne demandons pas au maire de la première ville de France de prendre le métro, mais vous pourriez faire des efforts, aménager vos déplacements : ne pas prendre toujours votre voiture, vous risquer dans les transports en commun (bus, tramway…).

Par ailleurs, pourquoi ne demandez-vous pas à vos chauffeurs de ne pas se garer sur les voies des bus que vous nous incitez à prendre ? Pourquoi ne remarquez-vous pas que, parfois, ils bloquent la chaussée ? Pourquoi ne leur demandez-vous pas de vous déposer à un lieu de rendez-vous, d’aller se garer convenablement puis de revenir vous chercher ? Vous ne savez pas pourquoi ? Nous, nous le savons. Simplement, parce que c’est plus pratique pour vous. L’auto que vous n’avez de cesse d’agresser comme moyen de transport, vous la prenez vous-même tous les jours. Certains automobilistes parisiens ne l’utilisent plus. Trop compliqué, trop stressant. Et puis vous avez sans doute convaincu certains citoyens. Mais vous, vous n’êtes pas parvenue à vous convaincre puisque vous continuez d’utiliser votre auto ? Comment gérez-vous ce paradoxe ?

Vous nous direz certainement que vous utilisez une Renault Zoé, une auto électrique qui ne pollue pas à l’usage. Mais imaginons que tous les automobilistes parisiens suivent votre exemple et roulent en voiture électrique, la ville serait paralysée par des embouteillages d’autos a priori non polluantes. Car, encore une fois, ce n’est pas si simple : du puits à la roue, comme on dit, il n’est pas certain que les voitures électriques soient réellement si « vertes ». En clair, vous êtes certaine d’avoir raison, comme l’étaient ceux qui ont à tort, on le sait maintenant, prôné le diesel pendant des décennies.

Vous n’êtes pas exemplaire, alors pourquoi n’essayez-vous pas de comprendre les automobilistes ?

Cette lettre s’est articulée autour de nombreuses questions dont nous savons par avance qu’elles resteront sans réponse. Et pour conclure, nous rappellerons ce qu’il ressort de notre enquête effectuée en octobre et novembre 2017 :

Madame Hidalgo, même vous, avec votre conscience écologique que personne ne nie, vous utilisez encore une voiture chaque jour, vous occupez la chaussée chaque jour, et vous faites rouler une moto, celles de vos gardes du corps. Pourquoi n’utilisez-vous pas les privilèges normalement dévolus à votre fonction pour trouver des solutions alternatives ?

Notre vidéo met en évidence vos comportements ambivalents. A votre place, peut-être ferions-nous la même chose, mais jamais nous ne jetterions l’opprobre sur des automobilistes qui n’ont ni vos privilèges ni les moyens de faire autrement. L’objectif de cette lettre est de vous demander de faire des efforts pour être plus crédible. Mettez-vous à la place des automobilistes. Ne prenez pas toujours votre auto. Pourquoi vous faire photographier casque de vélo sur la tête alors que vous ne l’utilisez pas ou si peu – n’est pas Madame Taubira qui veut. Pensez par exemple à ceux qui sont plus dans l’urgence que vous. Oseriez-vous dire aussi « Prenez le métro » aux chirurgiens, aux infirmiers, alors que vous ne jurez que par votre Zoé, même pour vous rendre à des dîners de représentation.

Moi, j’ai suivi vos conseils. Je n’utilise plus ma voiture et je respire tous les jours l’air pollué du métro. Et vous ?

Vous lancez régulièrement à la cantonade, « prenez le métro ». J’ai moi-même participé à cette enquête. Un matin, vous aviez rendez-vous à la mairie de Paris à 9h00 pour le conseil de Paris. Je vous ai vue arriver en Renault Zoé peu avant 8h00 à la mairie. De mon côté, j’ai suivi vos conseils, comme chaque jour. J’ai pris le métro. La ligne 7. Pendant que vous évoluiez à l’extérieur, respirant l’air frais de novembre, j’évoluais sous le sol, respirant la pollution du métro. Je n’ai pas trop l’esprit de sacrifice, mais j’avais bonne conscience tout de même. N’êtes-vous pas gênée de votre côté de m’inciter depuis des mois à exposer mes poumons dans le métro comme des millions d’usagers. Vous êtes scandalisée par la pollution automobile ? Pourquoi ne l’êtes-vous pas autant par la pollution du métro, dix fois supérieure à celle de l’extérieur  (source : réseau Squales de la RATP) ? Vous nous direz que la mairie investit pour la réduire. Mais encore une fois, pourquoi ne la déplorez-vous pas plus que ça ? Pourquoi votre courroux est-il sélectif ?

Couloir de bus, bateau, voire directement sur la chaussée, la Renault Zoé d’Anne Hidalgo est régulièrement garée sur des emplacements interdits.
Couloir de bus, bateau, voire directement sur la chaussée, la Renault Zoé d’Anne Hidalgo est régulièrement garée sur des emplacements interdits.

Pourquoi ne faites-vous pas plus d’effort pour que vos déplacements soient en conformité avec votre discours ?

En réalité, Madame Hidalgo, en utilisant votre Zoé, vous faites bien peu d’effort et vous ne donnez guère l’exemple. C’est même tellement confortable que chacun, à votre place, ferait exactement comme vous. Alors que nous, les automobilistes lambda qui sommes aussi des usagers des transports en commun, qui prenons aussi parfois des deux-roues, des vélos, tout cela pour aller au travail, pour amener nos enfants à l’école, chez le médecin, pour arriver à l’heure à nos rendez-vous professionnels, nous nous débrouillons comme nous pouvons pour nous déplacer au mieux. Mais cela, à votre différence, nous demande beaucoup d’efforts. Alors, quand vous nous faites la leçon et que nous nous rendons compte, via notre enquête, que vous n’êtes pas « meilleure » que nous, ça nous déçoit terriblement.

Si vous considérez que la fin justifie les moyens, pourquoi ne pas commencer par donner vous-même l’exemple, car tant que vous ne respecterez pas les mêmes règles que les automobilistes, l’incompréhension perdurera.

https://www.caradisiac.com/enquete-exclusive-anne-hidalgo-prone-le-metro-mais-se-deplace-uniquement-en-voiture-video-164685.htm

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


10 thoughts on “Hidalgo explosée de rire : on fait tout pour que les Parisiens n’aient plus de voiture…

  1. AvatarMachinchose

    beau sujet , et parfaitement maitrisé

    la vieille Marrane doit bien se marrer, si elle lit cette charge

    la devise républicaine, (et maçonique) Liberté -point – Egalité-point- Fraternité -point- a été créée par les francs maçons, dits aussi « frères trois points », qu on retrouve içi

    Liberté (controlée tous les jours, partout)

    Egalité ( HAHAHAH1H1HHAHAHAHAHAHAHAHAHA)

    Fraternité ( tu veux dire compromission ? corruption? pots de vin ? piston ?luttes féroces pour ses avantages ????)

    des mots d’ un creux abyssal et porteurs d’ un immense desespoir

  2. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    Dans le style, l’écolo Hulot ses sept bagnoles, ses trois motos et autres n’est pas mal non plus.

  3. AvatarPlaque à Vélo

    Peut-être, dans un jour béni, après avoir bien picolé et beaucoup ri des emmerdes qu’elle crée aux automobilistes, et à l’occasion d’une de ses sorties-rodéos, qu’il arrivera à Madame « fète-ckej’di-mékeje fépas » , de se crasher contre un poteau, un platane ou un camion-poubelle.

  4. Avatarpythagore

    Plaque à Vélo j’espére juste ne plus entendre parler d’elle à la mairie de paris ou ailleurs sans lui souhaiter du mal non que je l’apprécie loin de là mais pas envie de retour de bâton l’univers se chargera d’elle bien assez tôt

  5. AvatarMichel

    La morue n’en a rien à faire de ce courrier. Ca n’entre pas dans le cercle. Donc, courrier totalement inutile (même s’il est bien fait). La morue n’est pas connectée à la réalité et elle ne pourra plus jamais s’y connecter, comme macron et son gang. Tous ceux qui sont comme la vieille morue sont déconnectés et ils ont tous la même orientation : employer des plus débiles qu’eux pour faire leur travail. Les voeux pour la morue : suicide-toi ou fais-toi couper le cou par un de tes chéris qui font de Paris la poubelle immonde dont tu as toujours rêvé.

  6. AvatarJoël

    Curieusement, elle ne fait rien pour interdire les dizaines de camions qui ravitaillent Rungis tous les jours.
    On se demande bien pourquoi ?
    Bon sang, mais c’est bien sûr ! Le foie gras et le champagne ne poussent pas dans les caves de Paris.

  7. AvatarDorylée

    « …nous défendons la voiture électrique… » CARADISIAC défend le concept écolo parisianiste débile des bobos parigots qui prennent leur bagnole 1 fois par mois et que l’on va imposer aux habitants de la province à qui ça ne sert à rien vu l’autonomie et qui de toute façon n’ont pas les moyens de se l’acheter. Il sont donc favorables également à la surtaxe infligée à la voiture  » familiale  » diesel appelée aujourd’hui SUV comme le 5008 Peugeot. Chez CARADISIAC, comment vous partez en vacances de BREST à St LARY-SOULAN dans une Zoé ???

Comments are closed.