Suède : seulement 10 % des migrants nouvellement arrivés ont un emploi


Suède : seulement 10 % des migrants nouvellement arrivés ont un emploi

.

Une étude réalisée par Statistics Sweden a indiqué que les taux de chômage des migrants sont très élevés et que les services d’aide sociale sont utilisés de manière disproportionnée par les migrants peu qualifiés du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord, rapporte Aftonbladet.

Les statistiques ont montré que sur 40 019 migrants âgés de plus de 15 ans, seuls 4 574 subviennent à leurs besoins économiques grâce à un emploi quelconque. 18 405 gagnent leur vie grâce à l’aide municipale, tandis que 9 970 reçoivent un soutien économique grâce au financement de l’éducation.

.

Aftonbladet, dans son examen de l’étude, note : « Huit des dix municipalités qui ont reçu le plus de demandeurs d’asile en 2015 ont un taux de chômage supérieur à la moyenne nationale et toutes les dix ont une proportion plus élevée de la population vivant de l’aide sociale. »

La municipalité de Ljusnarsberg dans le comté d’Örebro, le comté qui a accueilli le plus grand nombre de migrants par rapport à sa population (230 pour 1 000 habitants), a vu son taux de chômage dépasser les 10 %. Aujourd’hui, 22,9 % de ses habitants bénéficient de l’aide sociale.

.

La même tendance est observée dans la municipalité de Norberg, dans le comté du Västmanland, une ville qui a accueilli la deuxième plus grande proportion de migrants par rapport à sa population. Le taux de chômage y est actuellement de 8,6 %, tandis que 16,9 % des habitants bénéficient de l’aide sociale.

Selon Per Lundborg, économiste et universitaire, la solution au problème croissant est de construire une économie qui offre des emplois plus simples et peu qualifiés qui ne nécessitent pas d’éducation ou de formation approfondie.

« La Suède est l’un des pays les plus high-tech du monde, où nous rationalisons les emplois les plus simples. Par conséquent, le fossé des connaissances est trop grand pour beaucoup de réfugiés immigrants qui viennent ici », a déclaré M. Lundborg.

Pour M. Lundborg, la seule façon de résoudre ce problème est que la Suède construise un marché du travail avec une « part accrue d’emplois plus simples » qui permettra aux immigrants nouvellement arrivés de s’intégrer pleinement à la société suédoise.

Voice of Europe, le 5 octobre 2019.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Julien Martel

Auteur chez Résistance républicaine, contribue aussi au blog "L'islam pour les nuls" et à Riposte Laïque.


9 thoughts on “Suède : seulement 10 % des migrants nouvellement arrivés ont un emploi

    1. AvatarAardvark

      Allez, soyons fous, « selon Saint Trou du Q… » Sauf qu’en vrai le niveau moyen des « arrivants »serait plutôt de Bac moins 10… Ils ont plus en tête viols, vols, pillages et autres coraneries, et se présentent plutôt la B… à la main qu’avec un quelconque outil de travail… Ce n’est pas pour bosser qu’ils viennent !…Pour le reste, le commentaire d’@Auguste, voir plus bas, est parfaitement adapté :GO HOME !

  1. Avatarberger

    Les propos de cet « économiste » sont effrayants, ils font penser au programme des nazis concernant les emplois des Polonais dans la « Grande Allemagne », et pour l’école disaient-ils , pas plus haut que le primaire,juste savoir un peu écrire et faire les quatre opérations….Ici en Suède ce seront en plus des emplois qui ne servent à rien, financés par les Suédois, donc encore pire qu’en 1940, les Frittz ne financaient pas les Polonais.

  2. Avatarseveric2009

    Et c’est 10% d’autochtones privés de ces emploies,et 90% qui vivent a nos crochets,sans parler des agressions a répétitions,c’est pourtant simple,c’est »EUX »,ou c’est »NOUS »..!!

  3. AvatarAuguste

    La solution la plus simple c’est que ces « migrants «  retournent dans leur pays d’origine . Chez nous ils polluent nos pays , les vandalisent , vandalisent nos organismes sociaux , nous assassinent au couteau , voitures , Kalachnikov ,violent nos femmes , nos enfants etc . Ce sont des enfants adultes et violents avec une seule neurone que nous devons entretenir . La seule solution GO HOME . Avec ces gens la notre civilisation régresse . Nous subissons leur violence mais tous nos “gauchos“ devraient subirent la notre au moins ces migrants n’auraient plus de soutien chez nous . Une partie de la solution est là , la violence contre nos gauchos mais qui par mépris des migrants prennent soin de ne pas vivre le vivre ensemble .

  4. AvatarPatrice Ducloux

    Construire marché du travail de toute pièce semble irréaliste. Sinon pourquoi ne le ferait on pas en priorité pour les Suédois de souche sans emploi ? La seule solution est la remigration.

  5. AvatarJean-Paul Bourdin

     » seulement 10 % des migrants nouvellement arrivés ont un emploi  »
    Eh bien tant mieux : il ne manqurait plus qu’ils aient du boulot quand les autochtones subissent un chômage de masse; la préférence nationale devrait être la règle partout, dans tous les secteurs de la vie : santé, emploi, retraite, aide sociale. Et partout on devrait arrêter d’accorder (de brader) la nationalité comme on le fait.
    La seule solution : l’arrêt définitif de toute immigration, et les aides sociales réservées au seuls nationaux, l’arrêt du droit du sol et du regroupement familial là où ils se pratiquent. Et la remise en cause de la nationalité usurpée de beaucoup de ces étrangers qui ne sont français, anglais, suédois… que de papiers, même après deux ou trois générations.

  6. frejusienfrejusien

    « Le fossé des connaissances est trop grand  »
    et le fossé des mentalités, des modes de vie, des niveaux culturels, il est comment ???
    béant ! et impossible à combler

    REMIGRATION jusqu’à la troisième génération

Comments are closed.