Erdogan menace encore : « l’Europe va sentir passer la nouvelle vague de réfugiés »


Erdogan menace encore : « l’Europe va sentir passer la nouvelle vague de réfugiés »

.

Alors que des dizaines de milliers de personnes fuient vers la frontière turque au milieu des nouveaux bombardements de la province d’Idlib par les forces russes et syriennes, la Turquie a averti qu’elle ne serait pas en mesure de gérer une « nouvelle vague de réfugiés » en provenance de Syrie.

Le président turc Recep Erdogan a averti dimanche que l’Europe ressentirait l’impact du nouvel afflux de migrants si la violence dans le nord-ouest de la Syrie n’était pas rapidement terminée, rapporte la Deutsche Welle.

Actuellement, la Turquie accueille près de 3,7 millions de réfugiés syriens – la plus grande population de réfugiés au monde. Le pays craint qu’une nouvelle vague de réfugiés de la province d’Idlib – une région qui abrite 3 millions de Syriens – ne s’avère trop importante pour que la Turquie puisse la gérer seule.

Lors d’une cérémonie de remise de prix à Istanbul dimanche soir, M. Erdogan a déclaré : « Si la violence envers le peuple d’Idlib ne cesse pas, ce nombre augmentera encore plus. Dans ce cas, la Turquie ne portera pas seule un tel fardeau de migrants ».

Le leader turc a ajouté que plus de 80.000 personnes se dirigeaient actuellement vers la frontière turque depuis Idlib.

« L’impact négatif de la pression que nous subirons sera quelque chose que toutes les nations européennes, en particulier la Grèce, ressentiront également », a déclaré M. Erdogan, ajoutant qu’une autre crise des migrants comme celle que l’on a connue en 2015 deviendrait inévitable.

« Nous appelons les pays européens à utiliser leur énergie pour arrêter le massacre d’Idlib, plutôt que d’essayer de coincer la Turquie pour les mesures légitimes qu’elle a prises en Syrie », a déclaré M. Erdogan.

L’automne dernier, M. Erdogan et de hauts responsables turcs ont menacé d’ « ouvrir les portes » et de laisser 3,6 millions de migrants affluer en Europe à moins que les pays européens n’apportent un soutien accru à la Turquie.

En août, le ministre turc de l’Intérieur, Süleyman Soylu, aurait déclaré : « Nous sommes confrontés à la plus grande vague de migration de l’histoire. Si nous ouvrons les vannes, aucun gouvernement européen ne pourra survivre plus de six mois. Nous leur conseillons de ne pas mettre notre patience à l’épreuve ».

Voice of Europe, le 24 décembre 2019

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Julien Martel

Auteur chez Résistance républicaine, contribue aussi au blog "L'islam pour les nuls" et à Riposte Laïque.


13 thoughts on “Erdogan menace encore : « l’Europe va sentir passer la nouvelle vague de réfugiés »

  1. AvatarPhb

    J’ai vécu l’invasion portugaise puis turque puis polonaise puis roumaine puis l’islam puis les meurtres
    Maintenant rendre visite à mes enfants il faut passer par les indigènes dans les halls d’immeubles parfois 1,parfois4 parfois 10 il faut rester dans les véhicules porte closes appeler pour se faire voir
    Passer tête basse près des voitures sur les bords de l’aude les types sont la et montent le son avec un prêche rap glorifiant le territoire
    J’invite le petit merdeux de macron à s’y promener
    Il fera dans son froc le reste de sa vie de chien

  2. AvatarTzel

    Rétablir les frontières, un mirador tout les 100 mètres, avec une bonne 12.7 suis volontaire pour appuyer sur la queue de détente. Je sais comment ça marche.
    L’escroc Erdogan Allah trappe.
    Pour commencer bien sûr. Après, on s’occupe des banlieues.
    Ps :J’ai encore fait un rêve…….

  3. AvatarFomalo

     » Si nous ouvrons les vannes, aucun gouvernement européen ne pourra survivre plus de six mois.. »
    L’ouverture des vannes a probablement commencé avant-hier, à la Saint Sylvestre, façon petit ruissellement.

  4. AvatarJean-Paul Bourdin

    Ainsi ce dictateur, cette ignoble pourriture impressionne des nations européennes munies d’une force de dissuasion qui permettrait de lui faire rabattre de sa superbe si leurs dirigeants vendus aux émirats et aux grands argentiers musulmans ou pas ne s’aplatissaient pas devant l’islam comme des carpettes. Ce type, Erdogan, mérite de passer devant un tribunal d’exception ; il est dangereux. Mais ceux qui nous servent de présidents ou de ministres et ces’oligarques européens non élus par les peuples méritent également d’être condamnés à finir leurs jours derrière des barreaux – et c’est la solution gentille – pour haute trahison, car ils trahissent chaque jour leurs peuples, la démocratie, et mettent sciemment les deux en danger de mort.

  5. AvatarMachinchose

    et si les européens excédés par ces comportements de voyou decidaient de répondre en le menaçant de lui reexpédier les millions de turcs vivant en allemagne, en France, en Europe, le petit Mamamouchi se la fermerait peut etre enfin ?

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Oui, exactement !

      Mais nous avons des gouvernants, en Europe, sans aucun caractère.

      La Turquie est fidèle à elle-même : un pays abominable, totalitaire.

      Mais en face, il n’y a rien : le vide, le néant …

  6. AvatarHellen

    J’ai une famille de Turcs, juste au-dessus de chez moi…
    Tant que rien de spécial ne se passe, ça va, ou ça peut aller…
    Mais je me dis que si un jour il y avait un soulèvement, ils seraient de quel côté???
    Celui de la Turquie???!!!!

  7. frejusienfrejusien

    Et Bruxelles a encore voté des subsides conséquents pour la Turquie,
    Vous êtes contents de payer vos impôts pour engraisser l’islamiste turque ?

    Seul le RN s’est opposé, mais les LR et modem non bien sûr

  8. AvatarEddy K

    La guerre en Syrie et en Irak, déclenchée par les occidentaux, est en train de se terminer.

    Que la Turquie les renvoie chez eux et que les occidentaux finance la reconstruction de ces deux pays, ravagés par leur stratégie inepte de soutien aux criminels djihadistes (Etat Islamique, Al Quaïda et autres) dans le seul but de renverser Bachar El Assad.

  9. AvatarCaughnawaga

    Où c écrit qu’on doit les prendre. Ce sont des muzzs qu’ils aillent dans des pays muzzs. Dans ce cas-là la oumma ne marche plus. Hypocrites, engeance de vipères.

Comments are closed.