L’UE offre 7 milliards d’euros à la recherche de pays non européens qui entrent en concurrence avec nos pays !

Publié le 14 décembre 2019 - par - 8 commentaires

.

Extrait d’un article de Francis  Bergeron paru dans le quotidien « Présent » du 11 Décembre dernier :

L’UE finance la recherche des autres pays !!…

Depuis des années, les fonds de l’Union Européenne servent à financer la recherche de pays qui n’appartiennent pas à son périmètre. Et les pays bénéficiaires peuvent en retour exploiter les innovations ainsi réalisées, dans le cadre d’une concurrence avec les pays de l’UE. Tel est le stupéfiant constat de la Fondation pour la recherche stratégique (FRS) qui analyse les rapports entre les entreprises étrangères et l’Europe. Sur le principe, on ne comprend pas. En outre, il ne s’agit pas de financements marginaux. On parle de sept milliards d’euros.

.

Foin de complotisme de populistes ou de canular puisque l’information nous vient de la Fondation précitée…

.

Une officine qui étudie les rapports de force internationaux, en particulier dans les domaines scientifiques et technologiques. Elle fait travailler 54 chercheur, dont 22 salariés, et emploie 32 permanents. Son financement est largement assuré par sa collaboration avec les ministères des Affaires européennes et des affaires étrangères, les services du Premier ministre, le Commissariat à l’énergie atomique, la Commission européenne, le Parlement européen, l’Agence spatiale européenne etc…La FRS se définit elle même comme le principal think tank (réservoir à idées) de toutes ces structures. D’autres diraient qu’il s’agit encore d’un de ces machins qui ne servent pas à grand chose, si ce n’est à publier des rapports que personne ne lira.

.

Mais il se trouve que l’étude de la FRS sur la « stratégie des entreprises étrangères en Europe » a été lue, et tout spécialement l’une de ses annexes, qui nous apprend, à partir de statistiques de l’Union européenne elle-même, que l’Europe dépense plusieurs centaines de millions  par an pour des programmes scientifiques d’entreprises étrangères. Quels sont les pays extra UE profitant de cette manne? La Suisse (mais on se dit que c’est peut-être du fait des travaux du CERN, l’accélérateur de particules qui est à cheval sur la France et la Suisse), mais aussi la Norvège, les Etats Unis, La Turquie, Israël. Et là on ne comprend plus.

.

4,14 Milliards ont donc été versés aux entreprises de ces pays, pour leurs recherches, sur un total de dépenses de 50,5 Milliards, ceci, entre 2007 et 2013 et 2,85 Milliards sur un total de dépenses de 79 Milliards pour la période 2014-2020. Certes, ces versements effectués, avec nos impôts, à des entreprises n’appartenant pas à la communauté européenne sont en nette diminution. Mais cette pratique, en l’absence d’explications convaincantes sur leur justification, s’apparente à des détournements de fonds au profit de groupes étrangers, et donc à des formes de trahison.

[…]

.

Je ne sais si des explications quelconques seront communiquées et des décisions prises à la suite de ce rapport, mais ôh que j’envie nos cousins bretons et leur brexit !    

Print Friendly, PDF & Email

8 réponses à “L’UE offre 7 milliards d’euros à la recherche de pays non européens qui entrent en concurrence avec nos pays !”

  1. Avatar Pier dit :

    15 h ici
    Ca marche

  2. frejusien frejusien dit :

    Ces gens qui dirigent l’UE sont complètement hors-sol,
    ils se sont octroyé des salaires mirobolants, ne vivent plus sur la même planète, et s’offrent tous les caprices qui leur passent par la tête,

    le Frexit les fera lourdement retomber sur terre

  3. Avatar Joël dit :

    Un autre lien qui en parle :

    https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/defense-si-si-l-europe-finance-la-recherche-des-groupes-concurrents-aux-europeens-834460.html

    Et après on nous parle d’une possible défense européenne.
    En clair, l’UE participe directement à sa propre destruction et à la nôtre aussi au passage.
    Ça + la vente de nos industries stratégiques (Alstom, Latécoère, etc.) vont faire de nos pays des extensions du tiers-monde.
    Prochaine étape, nos 3 constructeurs auto ?

  4. frejusien frejusien dit :

    On a peine à imaginer pareille connerie, monumentale connerie,
    c’est pire que se tirer une balle dans le pied,
    du suicide,
    et dire que l’euthanasie est proscrite,

    quels sont les sinistres connards qui ont établi les fondements de l’UE ??
    aucun garde-fou, de la folie à l’état pur,

    il faut urgemment en sortir, les Anglais sont moins cons que nous

  5. Avatar dmarie dit :

    Encore une étape de la mondialisation… Petit à petit ils progressent dans le projet qu’une majorité de citoyens de tous pays refuse ! Nous serons mis devant le fait accompli.
    Et par ailleurs, combien d’argent détourné par ce biais ? Ceux qui ne seront pas réélus ne seront pas dans la misère pour autant !

  6. frejusien frejusien dit :

    finalement cette UE est aux services d’intérêts privés, les grosses entreprises , de n’importe quel pays,
    le soucis , c’est que cette grosse merde fonctionne avec ce qu’elle nous ponctionne,

    c’est quand même particulièrement intolérable quand on voit l’état de nos hôpitaux, de nos routes, de nos écoles, pour lesquelles il n’y a jamais d’argent, et le burn out du personnel hospitalier

    • Avatar Conan dit :

      Exact !
      Rien que le coût de fonctionnement de la structure avec tout le personnel c’est plus de 10milliards d’euros/an !!… Et ce, pour gérer une politique complètement folle d’importation continue de nouveaux allocataires, du développement du transgenre, de la transexualité et de l’aide à la recherche de pays concurrents !!…
      Il est temps de reprendre en mains notre destin !..

Lire Aussi