OTAN : Organisation Turque Ah Non !!!


OTAN : Organisation Turque Ah Non !!!

.

Métro-boulot-dodo ? Je passe tous les jours devant le nouveau QG de l’OTAN au nord de Bruxelles. 50 km/h max, j’ai donc le temps de m’interroger à la vue d’un bien incommode drapeau islamo-turc côtoyant celui de la fière Espagne ! Et sur un Donald Trump y déboulant nonchalamment comme un shérif dans son saloon. L’ardoise à y régler ? Un article 5 façon business : vous casquez et nos casques vous défendront.

 

Ces quelques mots en complément à l’article RL de l’estimé Jacques Guillemain du 5 décembre 2019 titrant « L’Otan va bien, mais le ver est dans le fruit, c’est la Turquie ». J’ajouterais « L’Otan va bien, mais le fruit manquant, c’est Israël ».

OTAN new-look 2017

Certains internautes signalent une similitude entre cet ensemble architectural et l’emblème SS. À chacun ses corrélations visuelles et ses fantasmes conspirationnistes.

En réalité, la vue hélico permet de bien cerner les desseins des dessins d’architecte : les doigts entrelacés visant à la fraternelle intégrité territoriale de ses adhérents.

Pour ma part, les ailes otanesques me font penser au museau d’un TGV (depuis le 5 décembre : Train à Gare Vide). Que voulez-vous, quand on aime la France, on finit par la voir à tous les coins de rue.

Budget défense : le cancre polonais

Le gouvernement polonais se vante de consacrer 2% de son PIB au budget de la défense. Très bien, encore faut-il prendre ses distances face à la magie statistique et savoir comment ces budgets sont alloués. Les deux exemples ci-dessous témoignent d’un obscurantisme technologique complet. Résultat des courses ? La Grèce surclasse militairement la Pologne.  

Durant la période 2019-2025, la Pologne ne consacrera pas moins de 400 millions d’euros à la modernisation de 318 T-72 : nouveau système de tir, update technologique de navigation et d’observation. À titre de comparaison, le premium français AMX-56 Leclerc est évalué à 9 millions d’euros.

En principe, ce char lifté devrait être opérationnel jusqu’en 2040. S’il excelle en conditions de guérilla ou lors de missions de maintien de la paix, il est entièrement dépassé face au T-14 Armata russe en exploitation dès 2020. Face à lui, je conseillerais vivement à l’équipage polonais d’un T-72 2.0 de renoncer au combat sous peine de générer de malheureux orphelins. L’Histoire se répète, c’est le Tigre de Hans face au T-34 d’Yvan, le tir aux pigeons soviétiques.

T-72 polonais avant modernisation

La corvette « Slazak » ou « Silésien » a été mise en service en 2015. Initialement prévue comme corvette digne de ce nom, des restrictions budgétaires l’ont amaigrie au pont au point de n’être plus qu’un simple patrouilleur aux capacités de combat des plus limitées.

Que peut ce rafiot avec son modeste canon de 76 mm si ce n’est escorter par voie Marine une Greta de Green•sylvanie vers la patrie de Ferdinand Magellan (celui de la première circumnavigation) et pire encore vers celle du Commissaire Magellan (celui de ma navigation télévisuelle), dès 2022 Le Pen•sylvanie.

Patrouilleur « Le Silésien », un « Petit Baigneur » polak

Rayon indélicatesses : Macron vs Trump

Si Macron parle de « mort cérébrale de l’OTAN », Trump déclare le 9 octobre 2019 que « les Kurdes ne nous ont pas aidés en Normandie », se dédouanant ainsi de toute responsabilité vis-à-vis de nos alliés kurdes. Le Moustachu Erdo se frotte les mains, les hommes forts ont leur langage commun télépa(thé)thique.

Je vous laisse le soin de juger laquelle des deux déclarations est la plus maladroite. Selon moi, l’amerloque. Les deux chefs d’État ne sont d’ailleurs pas à leur place : le Français excellerait dans le management industriel de grande envergure alors que l’Américain a conservé sa mentalité de magnat de l’immobilier n’hésitant pas à louer ses locaux de plaisance à de richissimes Saoudiens.

Si le statut de « mort cérébrale » est un diagnostic bien trop tranché, l’OTAN vit probablement une crise existentielle car il est difficile de percevoir cette « communauté de valeurs communes » si les USA version Trump se la jouent cavalier seul. Fort heureusement, le Congrès est là pour remonter les bretelles des présidents quelque peu fantasmagoriques.

Mais tout ceci n’est rien en comparaison de la Turquie otanesque, merci Jacques de nous l’avoir rappelé. La Turquie laïque avait toutes les raisons d’adhérer à l’OTAN en 1952. Aujourd’hui, le laïcard turc s’est mué en vilaine bête islamique avec droit de veto au rayon d’action géostratégique lourd de conséquences !

Les véhicules diesel Euro 3 seront interdits à Bruxelles dès le 1er janvier 2020. Il devrait en être de même pour les membres de l’OTAN ne respectant pas les normes d’émission d’oxyde éthique. La Turquie d’Erdogan carbure aux normes Euro 0, pollution maximale pour les poumons européens.

Jacques Guillemain : « Sans l’OTAN, la France serait aujourd’hui un satellite soviétique ». Scénario possible en effet mais moi je n’oublierai jamais que sans l’Armée française, la Belgique serait sans doute un protectorat allemand pour de nombreuses décennies, à dater de 1914. Et toujours sans l’OTAN…

Richard Mil

Jacques Guillemain

https://ripostelaique.com/lotan-va-bien-mais-le-ver-dans-le-fruit-cest-la-turquie.html

Désolé Erdo, le Clubotan n’accepte que les taureaux espagnols

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Richard Mil

Belge passionné de sciences humaines, amoureux de la culture française, gaulliste, athée, partage totalement les convictions de l’initiative citoyenne Résistance Républicaine


2 thoughts on “OTAN : Organisation Turque Ah Non !!!

  1. AvatarMV

    Lorsque vous lisez une soit-disant citation de Trump, la probabilité pour que les médias la transforment ou la sortent de son contexte à charge contre Trump est de 99%. Il est donc indispensable de rechercher les sources exactes, voici ce qu’a dit Trump sur les Kurdes :
    « Maintenant, les Kurdes se battent pour leur terre, juste pour que vous compreniez.
    Ils se battent pour leur terre et quelqu’un a écrit dans un article très très puissant aujourd’hui, qu’ils ne nous ont pas aidés pendant la Seconde Guerre mondiale, qu’ils ne nous ont pas aidés – avec l’exemple de la Normandie, et il mentionne des noms de batailles différentes.
    Ils étaient là [dans le nord de la Syrie], mais ils étaient là pour nous aider sur leurs terres, ce n’est pas la même chose.
    De plus, nous avons dépensé des sommes énormes pour aider les Kurdes, en termes de munitions, d’armes, d’argent, de salaires, et tout cela dit, nous aimons les Kurdes. »
    Donc Trump ne fait que citer quelqu’un (Kurt Schlichter) pour expliquer que les Kurdes défendent leurs propres terres et que les USA les ont bien aidés (et qu’ils sont encore aidés malgré la lâche et mensongère propagande anti-Trump). La suite a montré toute l’intelligence de Trump pour 1/ Protéger les soldats US 2/ Utiliser stratégiquement les autres forces en conflit pour que n’arrive pas la catastrophe annoncée. Et puis « les Kurdes » ne sont pas un bloc monolithique, certains sont plus recommandables que d’autres et cela expliquent aussi leurs difficultés à construire un Etat… Au grand dam du lobby militaro-industriel et des excités gauchistes, Trump n’est pas un va-t-en guerre et il a heureusement bien plus de finesse politique et diplomatique que ne veulent bien admettre ses (nombreux) ennemis.

  2. Avatardurandurand

    Je vois dans cette nouvelle structure otanesque , les dents d’un immense godet grappin pour détruire , rien de bon dans ce désigne du bâtiment .

Comments are closed.