Charlie Hebdo se moque de la mort de nos treize soldats : dégueulasse !


Charlie Hebdo se moque de la mort de nos treize soldats : dégueulasse !

.

Les dessins publiés par l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo sont tout simplement  dégueulasses et ne grandissent pas ce journal. Il n’y a pas d’autre mot pour qualifier cette ignominie.

Dans une superbe lettre à la direction du journal, le général Thierry Burkhard, chef d’état-major de l’armée de Terre, exprime son indignation et sa peine.

https://www.ladepeche.fr/2019/11/30/militaires-morts-au-mali-des-caricatures-de-charlie-hebdo-provoquent-lindignation,8573342.php

On sait depuis toujours que cette publication a une longue tradition antimilitariste, mais la liberté d’expression et une forte inclination pour l’humour noir n’interdisent  pas un minimum de respect pour nos soldats et leurs familles, qui ont vu leurs vies détruites au cours d’une traque des jihadistes au Mali.

En associant cinq caricatures plus outrageantes qu’humoristiques à une campagne de recrutement  de l’armée de Terre, Charlie Hebdo s’est vautré dans la boue, alors que toute la nation est dans le recueillement et l’émotion, à 48 heures d’une cérémonie officielle aux Invalides, en hommage à nos héros morts pour la France.

Alors que les familles de nos soldats sont écrasées de douleur et  de chagrin, il est clair que la direction de Charlie Hebdo a oublié les heures tragiques de janvier 2015, quand les siens tombaient sous les balles des terroristes musulmans, les mêmes que combattent nos soldats au  Sahel.

Dois-je rappeler que les survivants du massacre du 7 janvier 2015 ont  pu largement exprimer leur détresse et leur douleur au cours des jours et des semaines qui suivirent la tragédie, dans la presse ou en publiant leurs souvenirs ?

Par conséquent, un minimum de décence eut voulu que ces mêmes survivants respectent à leur tour la douleur des familles de nos soldats. Mais c’est trop leur demander. Charlie Hebdo aurait-il le monopole de la souffrance ?

Faut-il pleurer pour Charlie et rire quand nos soldats meurent en Opex ?

Cet hebdomadaire se veut le symbole de la liberté d’expression, ce joyau inestimable qui fait la grandeur des véritables démocraties, soit. Mais un tel trésor, on se doit de le protéger sans le salir, sans le déshonorer.

Mais visiblement, la direction de Charlie Hebdo, qui n’a pas daigné répondre à la vague d’indignation qui a submergé nos armées et une partie de la classe politique, a perdu la mémoire.

Dois-je rappeler à cette direction l’immense émotion qui avait gagné le monde entier après la tuerie du 7 janvier 2015  ?

Dois-je lui rappeler que toute la planète a manifesté son soutien indéfectible aux victimes ?

Dois-je lui rappeler que des chefs d’État étrangers se sont déplacés à Paris pour affirmer leur attachement aux libertés en clamant « Je suis Charlie » ?

Dois-je lui rappeler que devant toutes les ambassades de France à travers le monde, des gens se rassemblaient pour dire qu’ils se sentaient français ?

Dois-je rappeler que cette direction ne crache pas sur la protection policière qui lui est accordée, ni sur l’opération Sentinelle qui protège les citoyens ?

Dois-je  rappeler que Charlie Hebdo fut ajouté à la liste des citoyens d’honneur de la ville de Paris ? Voici le discours d’Anne Hidalgo pour l’occasion :

« Cette distinction, extrêmement élevée, très peu attribuée, est réservée aux défenseurs les plus emblématiques des droits de l’homme de par le monde. Elle a récompensé d’immenses résistants à la dictature et à la barbarie. En choisissant de la remettre à Charlie Hebdo, Paris, notre ville, accorde à un journal héroïque le respect dû aux héros. »

« Le respect dû aux héros », ça ne vous dit rien, Messieurs de la direction ?

Il est trop facile de cracher sur les institutions régaliennes, tout en acceptant la protection de l’État et les honneurs officiels. Salir la mémoire de nos soldats morts au combat, c’est cracher sur la nation.

Dois-je enfin rappeler qu’il y eut trois jours de deuil national en hommage aux victimes de la barbarie islamiste ?

Toute la nation s’est associée à la douleur et à la détresse des survivants de Charlie Hebdo et de leurs familles. L’élan fut unanime dans le monde.

Tous les pays européens, bien sûr, mais aussi les États-Unis, le Canada, Israël, la Chine, la Russie, le Brésil, l’Inde, la Turquie, l’Argentine, le Mexique et bon nombre de pays arabes, Libye, Égypte, Syrie et bien d’autres, avaient manifesté leur soutien.

En janvier 2015, c’est toute la planète qui se sentait française en hommage aux victimes de Charlie Hebdo. Tous vous soutenaient.

Et aujourd’hui, vous osez salir la mémoire de nos soldats avec des dessins sordides qui indignent nos armées et ajoutent à la douleur des familles ?

Un tel comportement vous rabaisse dans des proportions que vous n’imaginez même pas.

Vous n’êtes même pas capables de rendre à nos soldats le centième de la compassion et du soutien dont vous avez bénéficié en 2015. Vous êtes pitoyables.

Certains de ces soldats morts en combattant les jihadistes, ces mêmes fous d’Allah qui vous ont massacrés, avaient à peine dépassé 20 ans ! D’autres, plus âgés, laissent une veuve et des orphelins. Et ça vous amuse ?

Ils sont tous des héros. Mais savez-vous seulement ce qu’est le métier de soldat ? Le courage, le sens de l’honneur et du devoir, le don de soi, l’esprit de corps et une camaraderie indéfectible ? À en juger par vos dessins, pour vous, tout cela est sans doute ringard.

Des valeurs sublimes dont vous vous gaussez, alors que sans cette jeunesse admirable qui s’engage pour servir et nous protéger, VOUS protéger, les mêmes qui vous ont massacrés en 2015 seraient rapidement les maîtres du pays. Mais en êtes-vous conscients ?

Non, évidemment, et vous venez de le prouver de la façon la plus sinistre qui soit. Depuis la parution de ces dessins sordides, vous êtes davantage le symbole du déshonneur et de l’indécence que de la liberté d’expression !

https://ripostelaique.com/charlie-hebdo-se-moque-de-la-mort-de-nos-treize-soldats-degueulasse.html

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




35 thoughts on “Charlie Hebdo se moque de la mort de nos treize soldats : dégueulasse !

  1. AvatarStéphane

    J’ai beaucoup de respect pour mon pays, ma patrie et ses défenseurs. Ces dessins ne me font pas rire mais ils sont des pirouettes de l’esprit, des mots, des dessins qui ont toute leur place dans notre pays. La notion de respect qui permettrait d’interdire est dangereuse. Rire de tout oui, toujours oui! Ne pas rire, si on n’en a pas envie oui aussi. J’aime Charlie ou pas ça dépend des sujets traités mais ils ont le mérite d’être là et d’oser franchir des limites morales ou religieuses.

    Reply
    1. Armand LanlignelArmand Lanlignel

      Malgré tout ce qui a déjà été écrit, je persiste à dire que ces dessins sont mal venus aujourd’hui. D’accord que la liberté d’expression permette ce genre de saloperies, cela n’interdit pas de condamner ce qui est exposé et de remarquer que lors de leur attentat de janvier 2015, ils n’ont pas répliqué en ridiculisant leurs victimes, au contraire, ils se sont aplatis avec « Tout est pardonné » alors que justement ce genre de crime est impardonnable . Et qu’ont-ils fait après la journée du Bataclan (et environs) du 13 novembre 2015 ? Je n’en ai aucun souvenir.

      Reply
  2. frejusienfrejusien

    ah oui ! bien en accord avec ce que vous dites !

    je n’ai jamais apprécié, ni acheté ce torche-cul ,

    En se moquant de l’armée et des soldats morts au Mali, ils démontrent leur petitesse, leur mesquinerie,

    ce sont des ricaneurs, des blasphémateurs,

    ce n’est pas en montrant un crucifix enfoncé dans le cul d’un curé qu’on fait « preuve » de liberté d’expression,
    ce genre de guignols ne doit pas être élevés au rang de héros, alors qu’ils se marrent en se roulant dans la fange, une fange facile en récupérant les caricatures de mahomet,
    tout ce qui peut choquer les amuse,
    ça ne va pas plus loin que ça,
    faire rire les crétins par des dessins obscènes , sans aller plus loin dans la réflexion , du premier degré visuel le plus  » gore » si possible

    je ne dirai pas « je suis Charlie », je ne l’ai jamais dit d’ailleurs, malgré le choc de l’attentat

    Reply
    1. Avatardurandurand

      Bonjour frejusien ,
      je suis d’accord avec votre réflexion ,et puis comme vous je n’ai jamais dis et ne le serai jamais ,malgrés le massacre qu’ils ont subi .
      Ce manque de respect pour nos soldats tombés en opex , nous montrent que ces putains de journaleux caricaturistes n’ont aucune compassions pour ceux qui tombent en combattant l’islamerde .

      Reply
    2. AvatarBruno Jarczyk

      Non….Je pense que Charlie veut montrer toute l’hypocrisie des responsables politiques qui font de l’armée leur joujou géopolitique,c’est tout !🙄

      Reply
      1. frejusienfrejusien

        le moment serait vraiment mal choisi pour montrer l’hypocrisie des h.politiques, leur anti-militarisme primaire devrait attendre qq mois, en respectant la douleur des familles endeuillées,

        d’ailleurs où avez-vous vu que Charlie hebdo se positionnerait contre l’islamisme en France, ou contre l’invasion musulmane ?

        car l’un ne va pas sans l’autre, s’il y a hypocrisie , c’est parce que la main gauche combat l’islam au Mali, pendant que la main droite accueille et nourrit l’islam en France,
        est-ce que Charlie h. dénonce ce fait ???

        Reply
  3. MaximeMaxime

    Je ne suis pas du tout d’accord avec vous, M. Guillemain.
    Charlie Hebdo fait une excellente caricature des publicités de l’Etat pour recruter des nouveaux militaires, et non pas des soldats.
    C’est toute la nuance.
    Oui, à chaque fois que j’ai vu ces publicités, j’ai pensé en moi-même que servir la France de Hollande ou de Macron à l’armée, ce n’était guère enthousiasmant. Ces caricatures sont criantes de vérité.
    Nos soldats et nos pompiers sont les parents pauvres des politiques publiques, bien plus à plaindre que les pleurnichards de la SNCF…
    Charlie Hebdo, à mon avis, ne cherche pas à faire rire cette fois-ci. Il ne faut pas tout prendre au pied de la lettre.
    La caricature peut être grave et je pense que seuls les salauds peuvent rire de ces dessins que pour ma part, je trouve remarquables.
    Ils permettent de distinguer ceux qui ne riront pas et les salauds, ceux qui riront. Ils ont donc une fonction éristique éminemment importante.
    Intrinsèquement, il n’y a aucun élément de comique dans ces dessins. Ils ne font que dire la vérité du cynisme de nos dirigeants qui ont décidé, délibérément, de dégrader les fonctions de sécurité publique dans notre pays afin de permettre à la dhimmitude, qui se nourrit de la peur, de progresser.

    Reply
    1. PacoPaco

      En tant que caricaturiste, je suis assez d’accord avec vous Maxime. Bien que ne connaissant pas leurs « intentions réelles », il apparait, pour moi aussi, que leurs dessins ne sont pas comiques, mais politiques. Ne pas prendre au pied de la lettre en effet.

      Reply
      1. AvatarVincent

        J’ai été officier….
        Blessé aussi.
        Quand je fais le bilan, comme celui de toutes les guerres, je me dis que je me suis bien fait avoir tant par la politique que son suzerain le grand capital…..
        La seule moralité de ces 20e et 21e est l’immoralité, la glorification des pirates, des gangsters enrichis sur le sang de millions de malheureux.
        Honte à eux.

        Reply
    2. Avatarjojo ( le plombier )

      Bonjour. Peut être que vouloir comprendre l’intention de Charlie hebdo est aussi inutile et sans intérêt que de chercher à comprendre prétendue  » pensée complexe  » du  » présidant » . Ce quel’ on croît savoir c’est qu’ils seraient gauchos anti militaristes , anti présence militaire néo colonialistes en Afrique. Ce quel ‘on sait par contre c’est qu’ils ont aucun respect ni pour les familles ni pour les camarades des morts. Le fait que l’on ne valide pas la politique spectacle à l’extérieur d’un Macron manipulateur illusionniste ne peut justifier que l ‘ on puisse trouver une valeur à ce type de caricatures ni au premier degré ni au second degré ni au 10em degré. Charlie est définitivement en mort cérébrale.

      Reply
      1. AvatarVent d'Est, Vent d'Ouest

        @ Jacques Guillemin
        Je rejoins la réflexion de Bruno Jarczyk, qui fut ma première réaction en lisant l’article.

        Ces caricatures étant du second, voire du troisième degré, ce qui justifie le fait d’être mal comprises dans un moment où les plaies sont encore à vif…

        Bien que je vomisse, je le confesse sans honte, dans un réflexe pavlovien tout ce qui émane de ce torchon, pour une fois je prends sa défense car de ce que je pressens de ce qui ressort de ces illustrations caricaturales c’est une certaine ironie, une certaine dérision de l’engagement sincère et idéaliste face à une réalité cruelle : la manipulation des gens de pouvoir qui utilisent des êtres humains comme des objets au gré de leurs fantaisies ou de leurs intérêts propres, ce que semble démontrer Charlie Hebdo ici. Au moins aux USA, Si on traduit GI en français cela signifie « matériel du gouvernement » ou « matériel gouvernemental », ce qui, au final, a le mérite de ne pas être hypocrite.

        @ Stéphane
        « Charlie ou pas (…) ils ont le mérite d’être là et d’oser franchir des limites morales ou religieuses. »

        Morales ? Pas de problème, ils en sont dépourvus !

        Mais religieuses ? Ils n’osent plus avec l’islam mais aucun souci pour taper sur le Chrétien et ceux qui ne pensent pas comme eux ; c’est facile et c’est pas cher, vu que c’est gratuit et qu’au surplus la justice leur donne raison à chaque fois !

        Sans Honneur – Sans Dignité – Sans Courage, telle est leur devise.

        Reply
    3. AvatarLouise Rosea

      Maxime, je suis d’accord avec vous. Ces dessins cyniques recèlent une infinie tristesse, et le non sens total de cet engagement au Mali de nos jeunes…

      Reply
  4. MaximeMaxime

    Trop de gens prennent tout au premier degré de nos jours et cela a été très bien montré dans un article du Figaro récemment à propos de Finkielkraut :
    https://www.lefigaro.fr/actualite-france/violez-les-femmes-des-feministes-attaquent-finkielkraut-pour-des-propos-tronques-sur-lci-20191115
    « Dans une séquence relayée sur les réseaux sociaux, on voit le philosophe s’exclamer: «Je viole ma femme tous les soirs!». L’Académicien se dit abasourdi que des propos délibérément ironiques suscitent la polémique ».
    Nous sommes ici face à la même ironie tragique à mon avis, avec des dessins aux couleurs sombres.
    Je ne considère pas que Charlie Hebdo ait tourné les soldats décédés en dérision en raison des choix artistiques réalisés : ne pas représenter tel soldat identifiable, ne pas utiliser de couleurs claires, par exemple.

    Reply
  5. AvatarChristian

    13 morts au Mali qui essayaient de retarder l’échéance. Des courageux, des braves mais combien de muz parmi eux ? zéro car on ne tire pas sur un frère
    et pourtant il y a 25% de musulmans dans l’armée. On aurait donc du avoir 3 ou 4 Rachid ou Mouloud dans nos morts !! Imaginons que demain l’armée intervienne en métropole pour calmer la racaille… avec 25% de muz cela craint

    Reply
  6. AvatarDurandal

    Merci M. Guillemain pour cet article. Un rappel à la dignité pour cette « pauvre société française » qui n’en peut plus de trahisons, de compromissions…
    Plus de respect, plus de valeurs à défendre, plus d’identité et voilà où nous en sommes.
    Le torche-cul de « service » témoigne de l’abjection qui fait son fond de commerce. C’est à gerber.
    Les héros ne se trouvent pas dans les chiottes où « Charlie Hebdo » tient salle de rédaction, c’est une certitude !…
    Un petit « quelque chose » m’a toujours empêché de me sentir Charlie… L’odeur sans doute !

    Honneur et gratitude à nos Armées.

    Reply
  7. MichèleMichèle

    Commentaire du commentaire de Maxime:

    Si nous discutons, entre nous, sur la question de fond, vous avez raison, mais, …. Il y a toujours un mais.

    Globalement, la Nation entière doit être dans l’émotion.
    Le rationnel, en ce qui concerne les forces de l’ordre, et, surtout, leurs utilisations dévoyées par le pouvoir, les pouvoirs, peut intervenir, à froid, mais pas en ce moment.

    De toutes façons, si Charlie Hebdo s’appelle ainsi, … souvenez-vous, c’est après une intervention de l’Administration De Gaulle qui avait interdit de publication Hara Kiri Hebdo.

    Alors, les:

    Je suis Charlie,
    Je suis Paris,
    Je suis climat,
    Je suis barrage,

    Le danger, c’est Marine, tout le monde le dit !!!

    L’islam, Nutella et autres agro-alimentaires qui dominent le monde avec diverses complicités, genre FMI, FED, etc. …
    Pas de problème.

    Signé: Le COUILLON
    Comité d’Organisation Universelle
    d’Islamisation Légale et de Lobotisation
    des Odalisques Naïves.

    Pour copie conforme:
    Michèle & Gérard

    Bon courage à toutes et à tous

    Reply
  8. frejusienfrejusien

    @Maxime,
    vous leur attribuez des intentions élevées auxquelles, j’en suis persuadé, ils n’ont pas pensé,
    cela résonne en vous, par rapport à votre opinion sur l’engagement militaire actuel,
    alors que personnellement, je n’y vois que du cynisme, le cynisme dont ils usent et abusent pour séduire le lectorat de gauche

    Reply
    1. MaximeMaxime

      … tellement de gauche qu’ils se sont fait tuer par des islamistes.
      Le principe de la dhimmitude est de laisser vivre ceux qui ne gênent pas la progression de l’islam, ceux qui se soumettent.
      Les dessinateurs de Charlie Hebdo ont été les premiers à être visés : c’est quand même de nature à susciter quelques questions…
      Je pense que dans la vie, on évolue parfois. Ce qui leur est arrivé n’est pas un détail.
      Publier des dessins graves au milieu de caricatures peut en renforcer la gravité par contraste.
      Si vraiment il y avait une intention de moquerie à l’égard des soldats décédés, je pense qu’il aurait été facile de choisir d’autres dessins… sachant qu’il était difficile aussi de passer sous silence ces morts revendiqués par Daech. S’ils n’avaient rien publié à ce sujet, on leur aurait reproché cette abstention, non ?

      Reply
  9. AvatarPeter Wardein

    Le général Burkhard ferait mieux de dénoncer la scandaleuse pénurie des moyens mis à la disposition de nos soldats sur tous ces théâtres d »OPEX. Quid de l’entretien des hélicoptères? Quid des gilets pare-balles? Il est notoire que ces équipements se sont déjà révélés inutilisables sur le terrain.
    Notre chef d’état-major serait bien inspiré également de se rendre à Berlin pour admonester Merkel, qui ne veut rien débourser pour contribuer à l’effort de défense français.
    Pour finir, il conviendrait de se poser la question du temps perdu dans les rues par les soldats de l’opération sentinelle, qui ne peuvent pas s’entraîner, ni se reposer utilement lorsqu’ils déambulent ainsi. Leur commandement leur a interdit d’intervenir lors de l’attentat du Bataclan!
    Il est vrai que s’indigner contre l’anti-militarisme de Charlie ne coûte pas un centime à cet état français qui par ailleurs gaspille de manière honteuse l’argent du contribuable.

    Reply
  10. Charles Martel 02Charles Martel 02

    Là ils ne risquent rien chez Charlie Hebdo ils peuvent y aller et chier gras sur nos militaires il n’y aura pas un commando qui viendra semer la morts dans leurs locaux. Certes on peut « rire de tout » mais je pense que dans ce domaine, comme dans tous les domaines, il y a des limites et là ils les ont franchies. c’est dégueulasse!! Je ne suis pas Charlie

    Reply
  11. Amélie PoulainAmélie Poulain

    Je sais qu’il y a la « liberté d’expression » et bla, bla…. (il y a un proverbe qui dit quand même « toute vérité n’est pas bonne à dire »).

    Que Maxime a raison quand il dit qu’il ne faut pas prendre « à la lettre », on est d’accord. Cependant, ce n’est pas le cas de tout le monde et surtout quand on est dans la douleur comme peuvent l’être les familles notamment.

    Derrière ces dessins, ce que je vois c’est une critique politique certes justifiée concernant le recrutement de l’Armée mais surtout, le « délabrement » odieux dans lequel les Politiques actuels laissent notre Défense Nationale (j’en ai eu encore la preuve hier avec lecture d’une certaine tristesse dans les yeux d’un militaire…)

    Il est vrai que cela fait mal au coeur de voir cela quand on sait l’hémorragie injustifiée des fonds publics.

    MAIS aussi… je ressens un « anti-militarisme primaire » (on ne va pas épiloguer sur l’ineptie d’une telle position quand on connait l’humain…).

    J’ai lu il y a peu (mais je ne sais plus où et à prendre avec réserve du coup), ce qui rejoindrait cela, que l’on aurait conseillé à Charb de s’armer car une semaine avant l’attentat il aurait ressenti sa vie, à juste titre, menacé, et il aurait refusé. On connait la suite…..

    Reply
  12. AvatarOrange

    Un soldat français, c’est un patriote. Charlie Hebdo raille le patriotisme. Le patriotisme c’est protéger les siens des périls qui pourraient détruire l’intégrité des siens. L’islam attaque pour la détruire l’intégrité physique, mentale et spirituelle des non musulmans et déshumanise ses adhérents. Je trouve que les caricatures sont une collaboration irresponsable et complaisante avec l’ennemi mondial de la liberté et de la vie: l’islam. Charlie Hebdo se vante alors d’être « irresponsable ». Une rédaction de Charlie Hebdo composée d’adulescents niais éternels. Dégommer les « parents protecteurs » que sont les militaires, les protecteurs de l’intégrité des siens, Charlie Hebdo fait cela sans rien proposer d’alternatif. La tyrannie meurtrière du califat mondial plaît donc davantage à Charlie Hebdo que les militaires qui justement meurent à cause du califat? Pour moi ce sont de puantes caricatures « contemporaines progressistes » de subversion pour la subversion (évitant soigneusement tout engagement réellement compromettant sur les vrais sujets) avec l’étendard politiquement correct pro submersion islamique (Charlie Hebdo a évacué complètement les vrais responsables du malheur que sont les musulmans tous adhérents aux rouages du califat). Avec ces caricatures Charlie Hebdo a fait comme les raccailles et l’islam qui détruisent tout ce qui donne du sens à la vie. Charlie Hebdo a donc figurativement chié dans la piscine payée par nos impôts alors que le quartier brûle. La subversion pour la subversion. Je rêvais d’être caricaturiste plus jeune et les messages que j’aurais passés m’auraient valu d’être une cible. L’étalage par Charlie Hebdo d’anti-courage « assumé » au point de servir l’ennemi par le dénigrement de ceux qui meurent pour nous sauver me laisse pantoise.

    Reply
  13. Charles Martel 02Charles Martel 02

    Il faudrait qu’un commando de militaires super entrainés et équipés d’armes chargées à blanc donne l’assaut des locaux de Charlie Hebdo, qu’ils coincent cette bande de « railleurs de bas étages » et qu’ils leur fassent un festival, sans faire de mal à personne bien sûr, mais en leur foutant une trouille telle qu’ils en pissent et chient dans leurs frocs. Ça leur ferait du bien de leur rappeler que parce qu’ils sont en France ils peuvent se permettre d’insulter odieusement et au delà de tout respect nos militaires morts pour la France sans encourir de se faire exécuter comme ce fut le cas lorsqu’ils ont raillé ces mahométans qu’ils adorent tant en tant que bons gauchos qu’ils sont..

    Reply
  14. AvatarPUGNACITE

    Ils oublient à Charlie que le dernier rempart contre la charia et pour le maintien de la démocratie est l armee valoreuse Francaise.
    Ils oublient également et pour faire fric etbuzz l œuvre destructrice des muzzs tant au niveau Charlie qu zu niveau Français voire planétaire.
    Il est certes plus aisé de manifester son animosité ostentatoire voire exagérée contre l armee muette que contre Mahommet et les fous de dieu qui font leur loi contre la nôtre

    Reply
  15. AvatarAdj .Charles G

    Que Charlie se moque des religions ne me dérangai pas,mais qu il porte atteinte à la mémoire de nos valeureux freres d’arme et un outrage , Charlie ne mérite plus notre respect ou soutien au contraire désormais sa sera que du mépris ,et la prochaine fois ils seront seuls face aux islamistes , qui sème la haine récolte la violence .

    Reply
  16. frejusienfrejusien

    le moment serait vraiment mal choisi pour montrer l’hypocrisie des h.politiques, leur anti-militarisme primaire devrait attendre qq mois, en respectant la douleur des familles endeuillées,

    d’ailleurs où avez-vous vu que Charlie hebdo se positionnerait contre l’islamisme en France, ou contre l’invasion musulmane ?

    car l’un ne va pas sans l’autre, s’il y a hypocrisie , c’est parce que la main gauche combat l’islam au Mali, pendant que la main droite accueille et nourrit l’islam en France,
    est-ce que Charlie h. dénonce ce fait ???

    Reply
  17. AvatarEngel

    C’est dommage que vous vous discréditez à ce point .
    Cette polémique était la même que celle des gens qui défendent l’islam et toutes les sacro saintes valeurs que l’on a pas le droit de critiquer.
    Heureusement qu’il y a encore des gens qui osent se moquer .
    J’étais militaire , je subis l.injustice tous les jours , je peux comprendre que l’on soit touché par la caricature, mais le risque , voire la mort font partie du job, il y a des métiers et des situations qui sont sales, difficiles à voir et à accepter , et on a trop tendance à l’occulter . On veut se battre sans prendre de coup , malheureusement ça n’existe pas .

    Reply
  18. Avatarbm77

    je pense comme Maxime que c’est de l’ironie qui peut en de telles circonstances être mal interprétée . Mais comme on peut zapper une chaine de TV qui ne nous plait pas on peut ne pas acheter Charlie ce qui n’empêche qu’ils ont le droit à la liberté d’expression ce qu’ils pratiquent à travers des dessin caricaturaux comme d’autres le font par leurs écrits .Peut-être que le dessin choque plus aujourd’hui que l’écriture .La seule chose qui me gêne avec cette publication dont le crédo est aussi de s’émanciper de tout tabou pour traiter d’un sujet c’est justement qu’ils sont obligés de prendre certaines précautions aujourd’hui avec certains et pour cause ! Et donc qu’ils n’ abordent plus les thèmes de la société à égalité de traitement . Leur cas est représentatif de ce qui se passe dans notre société et justifie même notre combat par la chappe que l’islam a désormais mis en menaçant de façon sous jacente, et pas que, toute personne qui remet en cause certains aspects ou la totalité de cette religion. Ce qui n’existait pas avec les autres cultes de France . Ce qui nous fait dire que l’islam est en France mais pas de France . Toute la société prend cette religion avec des pincettes, les gens n’osent pas en parler ouvertement sans s’exposer à des problèmes judicaires ou à des menaces orales et physiques et ce n’est pas normal dans un pays qui se dit libre .Ils sont en train de créer un totalitarisme et c’est cela que nous ne tolérons plus .Cette menace perpétuelle que certains voudraient nous faire ingérer de force, les gauchos qui défilent avec les voilées comme les politiques mondialistes .

    Reply
    1. Amélie PoulainAmélie Poulain

      @bm77

      Je suis d’accord dans le fond de ce que vous dites.

      Cela fait longtemps que ce genre de dessins existe, mais je me suis toujours sentie indifférente à ce genre de vision plutôt cynique de la réalité pas très intéressante (sauf peut-être quelque uns bien trouvés), me disant que c’était juste le problème de ceux qui les dessinent et de ceux qui les apprécient et basta…

      Sauf que là, le moment me parait mal choisi alors que notre pays est en souffrance par manque d’idéaux, notamment patriotique pour le défendre (car il en faut pour accepter de donner sa vie pour un pays).

      Pour les familles aussi, c’est évident, car vu qu’on en parle partout ils ont dû les voir même s’ils ne sont pas abonnés à ce genre de lecture… et c’est « violent » pour eux car dans leur état ne leur permet pas une prise de distance salutaire. Le dessin est toujours plus que des « mots » et dans ces circonstances ce n’est pas de ce genre de message dont on a besoin, plutôt même un silence respectueux.

      Respect donc (si on sait encore ce que cela veut dire…).

      Que diriez-vous si, à l’enterrement d’un de vos proches, on vous mettait sous le nez ce genre de dessin qui serait censé être de « l’humour » ?

      Reply
    2. AvatarBoronlub

      Bonjour, oui d’accord aussi avec ce que vous dites.
      Et pour moi Charlie Hebdo sont bien dans leur rôle de gaucho-nihilistes, ils sont dans la haine de soi, dans le dénigrement, dans la dérision, dans la dévalorisation de tout.
      A ce titre on apprécie leur courage d’avoir oser caricaturer l’islam, et ils en ont payé le prix fort.
      Ils ne respectent rien, ni les autres, ni eux-mêmes, et ils pourrissent tout ce qu’ils touchent. C’est peut-être ce trait de haine et de mépris qui rapproche la gauche actuelle de l’islam …
      Malheureusement je trouve qu’une part de leur message est quand même juste, mais ce n’est pas de la moquerie et de la dérision pour nos soldats que j’éprouve, c’est plutôt de la tristesse.
      Tristesse pour ceux qui se font descendre en combattant au loin quelques salopards djihadistes, et sentiment d’absurdité, alors que notre gouvernement en fait rentrer à la pelle dans notre pays.
      Ecoeurant, et je ne comprends pas qu’il n’y ait pas de haut-gradés pour protester et se rebeller …

      Reply
  19. Amélie PoulainAmélie Poulain

    D’ailleurs, justement, je me demandais, après la tuerie de Charlie Hebdo, ont-ils fait des dessins mettant en scène les cercueils des victimes ?

    Je ne pense pas qu’ils étaient en état de « jouer » sur ce drame, mais peut-être que je me trompe.

    Des fois le « silence » est nécessaire.

    Reply
  20. AvatarAdalbert le Grand

    Vive la liberté d’expression. Car c’est bien de cela qu’il s’agit et que beaucoup trop oublient ici.

    Les journalistes de Charlie Hebdo ont le droit d’être anti-militaristes, et le droit de l’exprimer avec des dessins provocateurs et « de mauvais goût » (sachant que le mauvais goût c’est toujours celui des autres, « des goûts et des couleurs etc. »). C’est le style Charlie Hebdo, leur marque de fabrique, on le sait et donc on comprend que c’est forcément outrancier.

    Et les militaires ont le droit (et même le devoir) d’exprimer leur désaccord et de dire qu’ils trouvent ces dessins bêtes et méchants, de s’indigner et de protester contre eux.

    Là tout le monde est dans son rôle, et chacun a fait son petit tour obligé. Ça ne va plus quand on commence à dire qu’il faudrait les interdire : comme le remarque Engel, c’est finalement donner raison aux islamistes. Parce qu’on rentre dans l’arbitraire, dans la définition subjective et intolérante du « sacré » (le sacré c’est toujours moi in fine)

    __

    Rappelons que les sociétés anciennes (Antiquité, Moyen-Âge) avaient toutes leur période annuelle de subversion, Saturnales, Carnaval, Jour des Fous où on avait le droit et l’obligation de profaner le sacré, où l’on pouvait et même devait moquer les dieux, les institutions et les puissants de façon outrancière, où l’on pouvait dire ce qui était tabou, indicible et condamnable le reste du temps, y compris les vérités gênantes (faire état de l’homosexualité d’untel, ou d’autres traits gênants des puissants, cupidité, avarice, sottise…)

    Et ça allait bien plus loin que les caricatures de CH, qui sont de la gnognotte à côté de ce qu’ils se permettaient. On se permettait de déféquer devant les statues des dieux, etc.

    C’était une soupape de sécurité et un moyen d’envoyer des messages, de dire ce qui n’allait pas, d’exprimer des colères et des frustrations. Ça ne portait pas directement à conséquence, ou plutôt n’engendrait pas d’affrontement et de violences réelles, puisque c’était « pour de faux ou pour de rire », comme disent les enfants, en réalité une violence théâtralisée et exprimée symboliquement. Mais en même temps tout à fait sérieux, les autorités en prenaient acte pour identifier les sources de tensions et corriger le tir, quand elles en avaient l’intelligence. Aujourd’hui on prend trop tout au sérieux.

    Aujourd’hui malheureusement bous n’avons plus rien de tel. Si un vrai jour des fous, ou un vrai carnaval existaient aujourd’hui on n’aurait peut-être pas eu les Gilets Jaunes.

    CH joue ce rôle aujourd’hui de profanateur institutionnel. Il faut avoir l’intelligence de l’accepter et le prendre comme tel.

    Et, comme je le rappelle, on a toujours le droit de critiquer et de dire qu’on n’apprécie pas ce qu’ils expriment, à condition de ne pas censurer. D’ailleurs je constate que c’est ce que les militaires s’exprimant au nom de l’Armée ont fait: ils ont déploré et dénoncé, montré de l’indignation, mais pas réclamé d’interdiction. Ils ont été plus intelligents que beaucoup d’apprentis fachos des réseaux asociaux qui braient et beuglent dans tous les sens en réclamant toujours interdiction et mise à mort de tout ce qui ne pense pas comme il faudrait selon eux.

    __

    Après tout, sur le fond, la rédaction de CH a doublement raison : la guerre c’est fondamentalement crétin et destructeur, tout le monde est perdant à l’arrivée, et ça serait mieux de l’éviter et qu’elle disparaisse (même si on n’a pas le choix quand elle vous est imposée comme au Mali) ; et les pubs bisounours de recrutement de l’armée en présentant celle-ci comme un super organisme de formation professionnelle genres « apprentis d’Auteuil » occultent un peu niaisement le fait que l’on risque quand même souvent sa vie en s’y engageant (je dis souvent, car on oublie aussi que la plupart des militaires n’iront jamais au combat, ils sont au service des combattants).

    Je crois qu’ils ont aussi pointé en sous-entendu que ces brave gars, s’ils sont morts en héros, sont morts prématurément et n’ont pas eu la belle vie qu’eux et leur famille étaient en droit d’avoir, et c’est horrible.
    _

    Ensuite, ils ont certainement manqué d’à-propos, et auraient-ils dû attendre un peu que l’émotion soit retombée avant de sortir ces dessins, ou équilibrer en cognant aussi et plus sur les vrais salopards à qui on doit cette tragédie, les terroristes djihadistes, eux-mêmes suscités par l’islam

    Rappelons à ceux qui l’oublient trop vite, « réagissant » plus vite que leur ombre et parlant avant d’avoir pensé à réfléchir, que les membres de CH ont payé pour le savoir, eux aussi ont eu leurs morts, morts au même combat contre l’islam d’ailleurs. En fait, ils sont frères d’armes avec les militaires du Mali.

    Voilà mon avis. Vous êtes libres de penser autrement et de détester mon point de vue. C’est cela la liberté de penser et d’expression, et la liberté en général. Il y a un prix à payer, des vexations ou des « blessures » psychologiques, prix bien faible en comparaison de ce qu’on perd quand on perd ces libertés. Malheureusement on ne le comprend vraiment que quand on l’a perdue. Préférez-vous vivre au pays de Charlie-Hebdo, ou en Iran ou Arabie Saoudite ou URSS? Pensez-y*.

    _

    PS : le pays le plus heureux du monde c’est le Costa-Rica (et ça contraste avec les voisins). Seul pays au monde à n’avoir pas d’armée (et ça contraste avec les voisins, qui en ont un peu trop).

    * [je ne peux m’empêcher en écrivant cela de penser aux « indigénistes », aux pauvres noirs et musulmans tellement malheureux en France car victimes de racisme et d’islamophobie, et qui pourtant ne retourneraient pour rien au monde dans leur merveilleux et idyllique contrée d’origine pour y nager dans le bonheur, préférant rester souffrir bruyamment dans ce monstrueux bagne qu’est notre horrible pays. Masochistes! (coucou à Danièle, Houria et Maboula!)]

    Reply
    1. Amélie PoulainAmélie Poulain

      « le pays le plus heureux du monde c’est le Costa-Rica »

      Pas certain, ils ont des « combats » et pas des moindres (drogue, forte criminalité, baisse niveau de vie depuis un certain temps, etc…). Pas d’armée certes mais un accord avec les Etats-Unis en cas de conflit, pas donc abandonnée « l’idée » (c’est vrai que cela coûte moins cher si ce sont les autres pays qui interviennent).

      L’Armée n’est pas aussi simpliste que ce que vous décrivez mais ce serait trop long d’en parler.

      Pour le reste, il y a des gens comme ceux de Charlie Hebdo qui ont besoin d’exprimer leurs émotions sur fond de cynisme et de violence provocatrice, certes, c’est leur droit (ils assument du coup). Des grands sensibles sûrement (sur fond un peu festif j’ai cru voir, non ?).

      Sans doute ne peuvent-ils faire « autrement » que d’utiliser aussi dans ce but des pulsions primaires afin de choquer le plus possible (personnellement, je m’en fous c’est leur problème et je leur reconnais un certain génie à ce niveau que j’ai même trouvé parfois pertinent).

      « Mais » il n’y avait pas que l’armée il y avait les « familles », et cela n’a rien à voir avec la « liberté d’expression » comme certains ici se plaisent à le dire. C’est juste simplement une question de respect et de rester à sa « juste » place.

      Dire aux familles endeuillées par ces dessins « en pleine face » que leurs proches ne sont que de la chair à canon et « rien d’autre », eux qui ont sans doute besoin en ces moments d’y trouver du sens à leur mort (quitte à les idéaliser en « héros »)… c’est un peu « violent » (le mot me semble faible), n’est-il pas ?

      Anti-militarisme « primaire » (j’insiste) certes mais ils auraient pu attendre un peu pour le vomir à la face du monde dans un moment pareil.

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *