Open bar !

La France qui nourrit, qui aide et qui protège,

se voit récompensée d’un méchant florilège…

Car en guise de gratitude,

à la haine, il y a promptitude…

La France à bras ouverts, nous vaut ce sortilège…

 

PACO. Allé, ouste, raous…

30/11/2019.

 

https://www.bvoltaire.fr/la-legion-des-maliens-de-france/?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=ad91d53232-MAILCHIMP_NL&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-ad91d53232-30516013&mc_cid=ad91d53232&mc_eid=75477c177b

 277 total views,  1 views today

image_pdf

9 Commentaires

  1. Le sujet des « anglicismes » n’est qu’annexe, par rapport à celui exposé, non ?

    • Effectivement, trop de gabegies sur les aides sociales, souvent dénoncées par la cour des comptes mais les gouvernants croient acheter la paix sociale et ne font rien.

      Du coup, on arrose des algériens de 120 ans et des allogènes qui n’ont jamais cotisé à la solidarité nationale. Vivement qu’on assainisse le système.

    • Non le sujet de l’anglicisation de notre vocabulaire et de tous les secteurs de notre société n’est pas secondaire ou annexe car il procède de la même stratégie de dilution de notre identité et de son remplacement que celle en cours à travers l’immigration extra-européenne et musulmane.

  2. Un anglicisme qui fait fureur chez les jeunes qui m’horripile : « la hype ».

    On en avait pas assez avec d’être fan, maintenant faut être « hypé ».

    Hypera bien qui hypera le dernier. Hi hi hi.

  3. Pas « Open bar » mais « TABLE OUVERTE » , équivalent français de cette anglicisme. Cessons de nous aligner sur la pratique des médias, des entreprises, grandes enseignes et agences de publicité qui privilégient systématiquement les anglicismes sur des expressions puisées dans notre langue.

    • Bonjour à toutes et à tous,

      Mon petit florilège…. Pardon: « bestof » des horreurs et anglicismes dont on nous gave tous les jours avance bien.

      Si vous avez des exemples, des photos, je suis preneur.
      Dernier Ex: ACT FOR FOOD chez Carrefour ! »

Les commentaires sont fermés.