Après  « les Misérables » version « diversité », voici « Gervaise » version africaine dans un roman


Après  « les Misérables » version « diversité », voici « Gervaise » version africaine dans un roman

.

Gervaise,  film français réalisé par René Clément en 1956 inspiré du roman L’Assommoir d’Émile Zola.

 

On a vu récemment le cinéma de propagande vouloir piller et remplacer Victor Hugo et ses personnages  être « remplacés ».

Voir l’article : Les seuls vrais et authentiques Misérables, ce sont ceux de Hugo ; Ladj Ly ? Un imposteur

Voilà maintenant Gervaise de Zola en version Africaine dans une critique de l’Obs !

(Détail : la Sofia nous pique aussi Antoine Doinel et ses  « 400 coups » à la fin…)

 

 

Au menu, burqa et djihad…la « poésie du quotidien »

 

(L’Obs)

« Un formidable premier roman… »

« Gervaise, la prostituée africaine prête à tous les sacrifices pour sa fille Nana. Ce magique personnage à la Zola est l’une des figures d’un quartier dont le narrateur déploie la geste dans une suite de portraits.

On y croise les  Batman, ces filles en noir vêtues du jilbad… »

On y croise les Barbapapas «  ces convertis au djihad… »

 

En remerciement de ses louanges de la burqa et du djihad,

l’auteur a son rond de serviette à l’Institut du monde arabe :

 

Pour nous laver le cerveau, et nous faire prendre des vessies pour des lanternes, ils n’hésitent pas à piller les grands auteurs classiques, à en travestir les personnages à la sauce du vivre-ensemble.

Dire que le roman social était une arme contre les censeurs !

Le roman social apparaît au XIIIème siècle, époque à laquelle les romanciers mettent la fiction au service d’une vision politique et/ou sociale. Le roman permet à son auteur de dénoncer les pouvoirs politiques et les vices du siècle.

En déléguant la parole à un personnage, la littérature se révèle une arme de choix contre les censeurs.

A ce tarif- là, on peut imaginer tous les personnages de roman social en version africaine et musulmane et pas seulement Gervaise !

Eugénie Grandet…

La petite Fadette…

 

 

Pour 18 €, prix de ce salmigondis, achetez plutôt quelque-chose qui tient debout : le roman de Raoul Girodet, au même prix (seul point commun !), publié par Résistance républicaine contre vents et marées et surtout contre la censure des circuits classiques.

Introuvable en librairie et qui ne sera jamais encensé par les médias de propagande !

Il est vrai que le récit ne flatte guère le système et nos dirigeants !

 

 

Quelques articles RR sur cette thématique :

A présent, c’est Supermusulman contre l’affreux Islamophobik dans les BD américaines de Marvel !

Pas besoin de piller l’histoire des Blancs : ils ont leurs héros de couleur… qui ont combattu l’islam

Ils veulent une Jeanne d’Arc noire mais refusent que Nefertiti ait été blanche

Le prochain James Bond sera-t-il une femme noire ?

Le premier Anglais, Noir ou Blanc ? : quand la science verse dans l’idéologie

Le Grand Remplacement des Européens passe par leur lavage de cerveau

Ils veulent tout remplacer : nous, notre passé, notre patrimoine… même Gavroche

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jules Ferry

n’est pas prêt à renoncer à son mode de vie occidental. En un mot ou avec un dessin, Jules Ferry dit NON à ceux qui veulent reléguer les femmes au foyer, couvrir leur tête, rallonger leurs jupes, jeter les homosexuels du haut des tours, interdire l’alcool, limiter la liberté d’expression, bannir les caricatures religieuses, censurer les livres, codifier la tolérance…


13 thoughts on “Après  « les Misérables » version « diversité », voici « Gervaise » version africaine dans un roman

  1. AvatarGAVIVA

    https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/harcelement-scolaire-a-mulhouse-ma-fille-m-a-dit-je-veux-mourir-1574959680
    quand c’est un petit blanc on attend qu’il meure pour éventuellement en parler. Imaginez une version contemporaine de l’Assomoir:
    Gervaise, petite technicienne surface blanche, obligée faute à la misère d’habiter rue de la goutte de CRACK d’or ne peut empêcher sa fille NANA ( pour ceux qui ne l’ont pas lu, Nana finit par ficher le camp du taudis où elle ne supportait plus d’être battue et rackettée par ses deux ivrognes de parents, dont Gervaise, pour faire court. ) de se faire tourner dans des caves, et l’Assomoir est un hall où se deale de très vilaines drogues, là où l’on va célébrer la fameuse SAINTE TOUCHE Bimensuelle devenue le RSA mensuel.
    Ca risque pas de sortir….

  2. Avataralf77

    Bonjour
    Je conseil aussi le roman de Raoul Girodet , je l’ai « dévoré » en trois soirées , un vrais plaisir lire .
    alain

  3. AvatarHervé

    Et Mahomet,le soit disant prophète;ne s’est il pas inspiré de la religion chrétienne,pour écrire le coran;mais bien sûr,dans une version compatible à son esprit de voyou,et influençant tout son peuple à piller et tuer,ceux qui ne sont pas conformes à ce qui est écrit dans son mode d’emploi du bon musulman.

    1. Armand LanlignelArmand Lanlignel

      Ce n’est pas Momo qui a écrit le coran mais plusieurs auteurs. La rédaction s’est faite sur plusieurs siècles …

      1. AvatarHervé

        Oui, en effet, et je viens de voir sur internet, qu’il en est de même pour la bible. Comment croire à tous ces arrangements successifs.? C’est surprenant..!

  4. AvatarNiko

    Finalement, n’est-ce pas l’hommage du vice à la vertu ? Cela signifie qu’ils ne sont pas capables de créer leurs propres oeuvres avec des personnages originaux, mais qu’ils ne font que pomper, avec plus ou moins de bonheur, nos trésors littéraires. Ils crachent en permanence sur l’homme blanc, responsable de tous les maux de la terre, mais sont bien contents de trouver ses productions pour s’en inspirer.

  5. Amélie PoulainAmélie Poulain

    Un « roman » par définition est comme un conte tout comme les films cinématographiques : il trouve ses racines dans l’histoire personnelle et culturelle de celui qui l’écrit,

    On ne peut donc transposer un roman à une autre culture car ce n’est plus du tout la même histoire même s’il en emprunte les termes et que l’on essaie de l' »adapter ».

    Ce plagia n’a donc AUCUNE consistance, ce n’est que ça : un plagia dévoyé et déformé.

    Mais ils n’ont honte de rien et ne comprennent pas qu’ils ne peuvent « s’approprier » une Culture de plusieurs siècles simplement en la mettant en scène à leur « sauce ».

  6. AvatarJolly Rodgers

    j’espère qu’il ne vont pas oser toucher a Caïn Marchenoir , le personnage de Léon Bloy . là je monte casser la gueule de l’ éditeur !
    c’est pareil dans le cinéma ils ont adapter l’excellent western Django des années 69 ,a la sauce africaine (sic) . a boycotter le réalisateur Tarentino ,car ce n’est pas la première fois qu’il fait ça !

  7. AvatarMachinchose

    PUTIN !

    elle a osé!!

    quand on se souvient du lumineux visage de Maria Schell en Gervaise et de la joliesse de Nana……….

    volés par ce laideron autoproclamée « écrit-vaine »

    la goutte d’ or……………………………pourquoi pas la bouche d’ or, a faire pleurer le pauvre Jean Chrysostome

    vous nous faites chier !! un million et demi de Français chassés d’ algérie ont vécu, grandi, travaillé dans des quartiers « populaires » , tels Menilmontant, Belleville, sans venir couiner – domaine ou vous etes champions du monde- n’ ont su que fermer leur gueule et retrousser les manches, et il n’ existait pas encore ces cascades d’ aides qui vous inondent

    VOUS NOUS FAITES CHIER !!!!!!!!!!!!!!

    1. AvatarAmélie Poulain

      Et pendant ce temps-là les Français de Métropole vivaient en baraques, sans salle de bain, à dix dans trois pièces, WC dehors dans un cabanon…. sans se plaindre (ils se disaient même heureux d’avoir ce qu’ils avaient) et sans aides sociales ou si peu (des bons de nourriture en cas de chômage et demi-salaire déjà maigre, en cas de maladie).

      Eh oui, c’était après la guerre et la France devait se « relever » car elle était parterre.

      Justement, ces soit-disant « Misérables » devraient aller s’occuper un peu de leur pays au lieu de chouiner ici en se posant en victimes éternelles et ingrates envers la France et les Français quand on voit toutes les aides sociales qu’on leur donne (mieux que des salaires).

      Les Français (les vrais) pourraient là leur donner des leçons car ils savent eux ce que c’est que d’en baver, mais pays parterre, pays relevé sans se plaindre avec honneur et courage !

  8. AvatarOui

    Le plus ridicule c’etait quand meme le noir incarnant un dieu de la mythologie nordique dans la serie de navets Thor par les clowns de Hollywood.

    Quand on sait qui controle 80% des medias, rien de surprenant.

    Qui croit a ces bouffonneries ?

Comments are closed.