Condamné à cinq ans ferme, le rappeur Rohff sort après… cinq mois


Condamné à cinq ans ferme, le rappeur Rohff sort après… cinq mois

.

Condamné pour des violences commises dans une boutique de la marque de son rival Booba, l’ »artiste » est désormais en liberté conditionnelle. 

 

Question toute bête…

 Que risque-ton en France pour les faits suivants :

-Organiser une « descente » dans un magasin

-Passer sévèrement à tabac le vendeur de ce magasin des Halles, à Paris, âgé de 18 ans,

-En un assommer un autre

-Tout casser dans la boutique

 

Réponse : ça dépend…

La sympathique équipe avait tapé tellement fort sur un vendeur qu’il avait fini dans le coma.

Rohff s’était vu infliger cinq ans de prison ferme.

Sans doute la Macronie avait-elle eu envie de montrer ses muscles. Mais les muscles de Macron ont vite flanché.

Rohff vient d’être libéré au bout de 5 mois de détention.

 

Raison de ce cadeau de Noël de Macron aux jeunes musulmans ? Mystère.

 

 Rohff aura donc effectué un douzième de sa peine. C’est une énorme remise!

Le jour du  « Black Friday », vendredi 29 novembre tout devait disparaître ! 

Macron a bradé la justice !

 

(source Le Parisien)

Rohff,  Housni Mkouboi, de son vrai nom, celui qui se vante de produire un son « Fuck You », n’aura pas passé longtemps à l’ombre.

Cinq mois après sa condamnation pour une expédition punitive menée contre une boutique de son rival Booba en 2014, le rappeur est sorti de prison et a été placé sous liberté conditionnelle, rapporte notamment Le Parisien

Lynchage, coups et blessures…

Au cours de cette descente, un vendeur de ce magasin des Halles, à Paris, âgé de 18 ans, avait été sévèrement passé à tabac, un autre assommé, et la boutique saccagée.

Il avait toujours affirmé avoir « improvisé » le lynchage alors que la défense estimait que la préméditation ne faisait guère de doute.

Rohff va tranquillement retrouver sa petite vie et  « poursuivre sa carrière »

 « Libre depuis ce matin ! Merci pour vos messages de soutien », s’est-il réjoui sur les réseaux sociaux à sa sortie. 

Son avocate, Me Malika Ibazatene :

 « Il va très bien et compte désormais poursuivre sa carrière », a indiqué son avocate, Me Malika Ibazatene, au Parisien.

Derrière le masque d’une humilité toute chrétienne…

En prison, le rappeur « avait fait le choix de ne pas aller au quartier VIP dévolu aux personnalités et de rester en détention classique avec tout le monde », a-t-elle aussi expliqué, assurant que sa détention s’était « déroulée parfaitement ».

 Que doit-on comprendre ? Qu’il n’a pas été « embêté » comme un petit Français d’origine l’eût été ? On connaît le sort de ceux qui tombent entre leurs mains dans ces endroits-là.

On n’en doute pas, entre racailles, on se comprend.  

L’avocate fait aussi un aveu avec cette phrase : dans la France de Macron l’usurpateur-menteur, son client est une « personnalité », méritant d’être traitée comme un VIP !

La fable le disait déjà :

 « Selon que vous serez puissant ou misérable / Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir »

Etre « puissant » dans la France de 2019 et bien vu par le pouvoir, c’est être rappeur influenceur des racailles. Les instructions sont claires, pas touche : il va retrouver sa « famille » à l’extérieur.

Ironie : quand un noir et violent rappeur anti-Blancs est rendu blanc par le jugement de cour…

Sur ce gentil garçon, voir aussi l’article RR  :

Le rappeur Rohff est un musulman modéré :

il oblige sa femme à porter le voile et il la frappe 

Ci-dessous, vidéo de soutien d’un fan blogueur, un certain « Tonton Marcel »…

[on appréciera l’humour musulman avec l’emploi de l’expression »cadeau de Noël »…]

 

Explosion de joie de la communauté :

 

Merci la justice de Macron !

Merci pour ce modèle, cet exemple d’éducation civique livré aux jeunes de 2019 : les profs pourront parler dans le vide pendant les leçons de « morale » !

 

DROLE DE JUSTICE selon que nous sommes  PUISSANTS ou   MISERABLES…

 

Au même moment sort le livre de Fiorina (pas bien vue par le pouvoir, elle car elle n’a pas les bonnes idées) , livre écrit avec son sang.

Car du  côté des « misérables » de la fable (victimes dans leur chair), nous avons… les gilets jaunes mutilés…pour lesquels ce n’est pas Noël…

Quatrième de couverture :

Samedi 8 décembre 2018. Paris, Champs-Élysées. Acte IV du mouvement des « Gilets jaunes ». Une barricade proche du drugstore est incendiée par des casseurs. Les forces de l’ordre, censées les réprimer, tirent une volée de grenades lacrymogènes sur des manifestants pacifiques regroupés de l’autre côté de l’avenue.

Soudain, touchée par un des projectiles, Fiorina s’écroule, le visage en sang. Transportée en urgence, elle est opérée le soir même : fractures du nez, du visage, traumatisme crânien. Le pronostic s’avère lourd, très lourd : l’oeil gauche de la jeune étudiante de vingt ans est définitivement perdu.

Aujourd’hui, faisant preuve d’une rare énergie, Fiorina témoigne : si elle est venue d’Amiens pour manifester au côté de son fiancé, c’est tout autant pour défendre la dignité des travailleurs de la France « périphérique » que pour s’opposer au Pacte mondial sur les migrations des Nations unies qu’Emmanuel Macron s’apprêtait à signer à Marrakech.

Face au silence des médias du système, à l’indifférence du gouvernement, à l’obstruction de la justice, la jeune étudiante en philosophie a décidé de ne pas baisser les bras. Elle livre ici une analyse sans concession des événements des derniers mois, au plus près de ce qu’elle a vécu. Courageuse et lucide, elle invite la jeunesse de France à se lever pour défendre ses valeurs.

Tir à vue, La répression selon Macron de Fiorina Lignier chez Via romana

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jules Ferry

n’est pas prêt à renoncer à son mode de vie occidental. En un mot ou avec un dessin, Jules Ferry dit NON à ceux qui veulent reléguer les femmes au foyer, couvrir leur tête, rallonger leurs jupes, jeter les homosexuels du haut des tours, interdire l’alcool, limiter la liberté d’expression, bannir les caricatures religieuses, censurer les livres, codifier la tolérance…


11 thoughts on “Condamné à cinq ans ferme, le rappeur Rohff sort après… cinq mois

  1. AvatarJoël

    Et ça vous étonne, avec la magistracharia en vigueur en France ?

    Antony (92): 6 individus condamnés à du sursis pour avoir violé une adolescente de 14 ans (MàJ)

    http://www.fdesouche.com/1296995-antony-92-sept-individus-rejuges-pour-un-viol-sur-mineur-en-reunion

    En plus, ils s’en foutent les juges, comme en Angleterre, la justice islamique s’installe tranquillement :

    Justice communautaire à Villiers-sur-Marne (94) : l’insolente se fait corriger (MàJ : harcelée elle finit internée après une tentative de suicide)

    http://www.fdesouche.com/1297943-6-sarah-sur-twitter

    Ces cons se font eux-mêmes « grandremplacer » et ne voient rien venir.

  2. AvatarChristian

    Tonton Marcel devrait se prendre un coup de pied au cul de tonton Cristobal qui est revenu
    Le vrai rap Français c’est ça et cela date de 1967 :

    Tonton Cristobal est revenu
    Des pesos des lingots il en a le cul cousu
    La famille hypocrite crie vive le barbu
    Tonton Cristobal est revenu

    Car c’est tout ce cirque médiatico politico affairiste hypocrite qui nous impose cette merdasse pour gagner un peu de tune en dévoyant ce que nous sommes… ces traitres auront à répondre un jour de leurs actes devant le peuple qui commence enfin à ouvrir les yeux

  3. AvatarAuguste

    Ce noir musulman devrait savoir que Ibn Khaldoun 1332/1406 y était aussi de sa tirade anti-noire. L’éminent historien médiéval et philosophe social musulman, écrivait : « Les nations nègres sont en règle générale dociles à l’esclavage, parce qu’ils ont des attributs tout à fait voisins à ceux d’animaux stupides. » Sa statue est en Tunisie dace à la cathédrale catholique et l’ambassade de France . Mais Rohff devait le savoir lui qui se veut musulman .

  4. AvatarBubu

    honteux !
    mais que l’on se rassure, aux prochaines élections, des millions de bien-pensants (islamo-collabos soumis et futurs esclaves) se précipiteront dans les urnes pour éviter « le pire » à la France…

  5. AvatarHellen

    Une chose est plus que certaine, si on ne fait rien, si on ne se bat pas pour reprendre la direction de ce pays que MACRON et tous les islamos-gauchistes qui ont fait couler chaque jour davantage… autant faire comme en Algérie… faire sa valise et partir… où??? là est toute la vraie question, puisque les Français laissent faire, comme si ça n’avait rien à voir avec leur futur…!!!… Mais bon sang… réveillons-nous… sinon, nous serons tous morts…!!!! et puis dans ce cas ne faites plus d’enfants… si c’est pour les vendre aux islamistes… qui les violeront avant de les égorger…!!!

  6. La moutarde me monte au nezLa moutarde me monte au nez

    Selon que vous serez puissant ou misérable les jugements de cour vous rendront blanc ou noir.
    J’ajoute surtout blanc, si vous êtes noir ( et/ou muz)

  7. Avatarbm77

    Il fallait rapidement le faire sortir pour qu’il puisse reprendre son taffe de cracheur de haine sur la société qui l’a grassement nourri jusque là. Plus sérieusement je ne crois pas au hasard, cette libération est le ènième « signal » que fait macron aux populations des quartiers dans le cadre des prochaines élections municipales. Il ne faut pas relativiser l’importance de ces types qui se disent chanteurs de rap mais sont surtout des diffuseurs de haine contre l’autre partie de la population leurs messages de menaces sont à prendre très au sérieux et il n’est pas anodin non plus qu’un micron se les met dans la poche.

  8. AvatarJeanne78

    Aller voir « Rendre la justice ». Le message est limpide : dans ce documentaire, on plaint et trouve des circonstances atténuantes aux délinquants, assassins, terroristes. On nous ressert les « pôovres » jeunes coincés dans des banlieues insalubres, abandonnés par les pouvoirs publics à un destin de misère. On oublie évidemment de s’apitoyer sur les victimes. Ecoeurant pour rester polie. On ose même nous déclarer que la Justice n’est pas pilotée par le gouvernement…mauvaise foi qui pourrait presque faire rire si le sujet n’était pas aussi grave.

Comments are closed.