Vivre et combattre ensemble ou mourir seul, préparez-vous ! (4ème partie)


Vivre et combattre ensemble ou mourir seul, préparez-vous !  (4ème partie)

Vivre et combattre ensemble (4ème partie)

.

Parties précédentes

https://resistancerepublicaine.com/2019/10/29/vivre-et-combattre-ensemble-ou-mourir-seul-preparez-vous-premiere-partie/

https://resistancerepublicaine.com/2019/10/30/vivre-et-combattre-ensemble-ou-mourir-seul-preparez-vous-2eme-partie/

https://resistancerepublicaine.com/2019/11/01/vivre-et-combattre-ensemble-ou-mourir-seul-preparez-vous-3eme-partie/

.

Nous avons vu jusque-là de grandes généralités, et avons terminé la troisième partie de cet article avec l’indispensable constitution de groupes, organisés en réseaux.

.

En cas de catastrophe naturelle, comme une violente tempête ou une inondation pour ce qui concerne nos régions, il faut bien pouvoir s’informer, se regrouper pour se porter mutuelle assistance, mettre ses ressources en commun, qu’elles soient alimentaires au premier chef, mais aussi pour ce qui est de l’outillage, des produits d’hygiène, de soins de premier secours, menu matériel en tout genre, etc.

.

Il en ira de même si l’on constate de brusques irruptions d’insectes ravageurs, aussi répugnants les uns que les autres, de blattes sortant de leurs égouts d’un peu partout à la fois, et autres calamités du même genre.

.

En effet, on a déjà vu dans le passé narration de telles catastrophes. Par exemple, dans Le Livre de l’Exode qui est le deuxième livre de la Bible et de l’Ancien Testament, nous trouvons énumérées les dix plaies de l’Egypte, à la suite desquelles les Israéliens furent libérés et purent gagner la Terre Promise.

Sans en reprendre l’énumération exhaustive, on pourrait transposer chez nous :

Exode 7 : Les eaux devenues imbuvables (dans la Bible « chargées en sang »)

Exode 2-3 : Des choses bizarres tombant du ciel ou s’élevant du sol

Exode 4 : Des bêtes sauvages entrant en grand nombre dans le pays

Exode 5 : Bêtes et troupeaux qui meurent

Exode 7 : Grêle et feu détruisant la vie

Exode 8 : Les sauterelles qui dévorent tout (plantes, fruits, réserves alimentaires)

Exode 9 : Les ténèbres

Exode 10 : Mort des nouveau-nés

Tout cela apportant terreur, ténèbres, mort.

.

Je vous laisse le soin de comprendre cette transposition.

Pour le dernier point, en corrélation, il est curieux qu’aujourd’hui, de sinistres individus chantent et exhortent leurs petits camarades à tuer les enfants en bas âge, carrément dans les crèches, sans autre justification qu’une haine inexpliquée autant qu’inexplicable. Sauf peut-être à cause de leurs différences, raciales ou autre, allez savoir ? Bien qu’on nous martèle à l’envi que les races n’existent pas (nous sommes sauf erreur le seul pays où cette affirmation se soit manifestée, très curieux …).

.

Alors oui, chez nous, le sang coule déjà, et de plus en plus. Quant au reste, « bêtes sauvages », feu, sauterelles qui consomment nos ressources, les « ténèbres » qui masquent les Lumières du pays qui avaient pourtant fait sa renommée internationale, vous connaissez je suppose ? …

.

Alors, oui, il est plus que temps de faire des réserves en nourriture et en eau, et surtout de les protéger. Mais ne vous précipitez pas pour autant dans votre supermarché favori, c’était hier qu’il fallait commencer.

.

Pour ceux qui sont familiarisés avec les principes du survivalisme (quel vilain mot !) ou plutôt de la préparation aux temps durs à venir, un premier principe :

.

1°) « Stockez ce que vous consommez, consommez ce que vous stockez ».

Bien sûr, n’allez pas vous approvisionner en nourriture que vous ne mangez jamais habituellement, vous ne le ferez pas plus demain, et elles resteront à s’abîmer dans vos placards.

2°) Et deuxième principe, en ouvrant vos placards, vous constaterez peut-être que la situation de votre ménage est celle d’une grande majorité de Français :

« Vous êtes à neuf repas de la famine ».

A raison de trois repas par jour, le compte est vite fait : dans trois jours, vous n’aurez plus rien.

Ce qui veut dire que vous n’aurez pas anticipé les jours de disette.

3°) Enfin, le troisième principe, qui est double :

  1. Le double achat : si aujourd’hui vous avez besoin d’acheter une boîte de haricots, prenez-en deux, premier pas d’un stock. De plus, ce que vous achetez aujourd’hui coûtera peut-être plus cher demain.
  2. Rotation des stocks : placez sur le devant de votre étagère le produit dont la date de péremption est la plus proche.

.

Sans doute allez-vous me dire : bien sûr, c’est élémentaire tout cela !

D’accord. Alors vérifiez tout de suite si votre façon d’agir au quotidien correspond bien aux points énumérés ci-dessus, qui ne sont que l base d’une bonne préparation.

Tout se stocke, mais prenez si possible la précaution de stocker dans des endroits à l’abri d’insectes et de rongeurs, de l’humidité ; et de plus, évitez de mettre tous vos œufs dans le même panier : répartissez-les en plusieurs endroits, afin de vous garantir, le moment venu, de prédateurs affamés et sans scrupules qui, eux, n’auront pas été prévoyants.

.

N’oubliez pas non plus qu’il ne suffit pas d’entasser des boîtes de conserves : pour bien faire il vous faudrait aussi produire, votre but étant la résilience. Mais là, la vie en ville, en immeuble, ne le permet pas, ou guère. Il n’y a qu’à la campagne, ou à la rigueur en maison individuelle avec un jardin d’une certaine taille, que vous pourrez cultiver un minimum de légumes et de fruits.

.

Mais il y a une autre chose, évoquée en début de cette quatrième partie : la santé. L’hygiène, les médicaments, les soins.

L’hygiène, c’est du quotidien, sans attendre une quelconque catastrophe pour commencer à y penser. Se laver les mains chaque fois que l’on revient chez soi, dans différentes situations de la journée (oui, je pense à cela aussi), avant de préparer les aliments pour le repas, désinfecter une plaie, même anodine.

.

Je peux vous affirmer que sur le terrain, le moindre bobo peut rapidement s’infecter, lorsqu’on n’a pas dans son sac un minimum de petit matériel de premier secours. La terre, le sable, la poussière, une branche d’arbre, tout est porteur de micro-organismes potentiellement pathogènes prêts à s’introduire dans une plaie et à y proliférer.

Alors, chez vous, vérifiez au plus vite le contenu de votre armoire à pharmacie. J’espère qu’il n’y a pas QUE des flacons de désinfectant presque vides, QUE des pansements dont il ne reste plus que l’emballage vide, et que le dernier rouleau de sparadrap n’a pas servi à bricoler une épissure ou une prise électrique.

.

Pour votre domicile, comme pour votre voiture, comme en prévision d’un départ précipité que l’on connaît sous le nom sinistre d’évacuation, ayez toujours prêts les nécessaires de premiers soins, voire de premiers secours.

De plus, la pharmacie personnelle ou familiale, le matériel médical ou paramédical, ne seront vraiment utiles que si vous connaissez les gestes qui soignent et qui sauvent, et que vous entretenez de temps à autre cette compétence par des « révisions », des répétitions menées seul, en famille, ou avec des proches.

Il y a effectivement des gestes indispensables à connaître, des choses à ne pas faire, des réflexes à acquérir.

.

Certains vont peut-être se dire maintenant que tout cela est bien beau, mais qu’il va sans doute être nécessaire, dans un avenir proche ou plus ou moins lointain, de défendre ces réserves que certains maraudeurs vont considérer comme autant de trésors de guerre. Ou même tout simplement, se défendre, eux et leur famille.

Je ne peux que leur donner raison.

Mais comment se défendre, contre qui, dans quelles situations ?

.

L’affaire n’est pas simple, et ne peut – ni ne doit – se résumer en quelques lignes sur un site internet, fût-il de haute qualité comme peut l’être Résistance Républicaine.

Tout d’abord, parce que cela nécessiterait de longs développements.

Ensuite, parce qu’expliquer par l’écrit ne vaut pas montrer et faire comprendre et assimiler par la pratique.

.

Enfin, dans le cadre qui est le nôtre et avec les soucis que l’on connaît, il serait trop facile pour ceux qui scrutent le moindre de nos éventuels faux pas, de nous taxer de va-t-en-guerre, prêts à lancer nos troupes à la chasse des vilains petits canards qu’il nous arrive parfois de désigner du doigt.

.

Néanmoins, quand on y réfléchit un peu, on peut imaginer plusieurs raisons de penser à la nécessité d’une éventuelle défense :

Défense de sa maison (ou de son habitat au sens large)

Défense de ses biens

Défense personnelle (soi-même ou sa famille)

.

Pour ce qui concerne la maison, évitez de penser à la piéger, ou de piéger le terrain qui l’entoure. Vous devez savoir que c’est réprimé par la loi française, et sévèrement.

J’en ai vu suffisamment pour savoir que l’humain est vraiment imaginatif et cruel en la matière. Même dans le cadre d’une défense dite passive. Mais rien ne vous empêche d’installer autant de systèmes d’alarme que vous souhaitez, la loi vous y autorise, du plus simple au plus sophistiqué. Gardez-vous de mettre en œuvre des systèmes nécessitant du courant électrique, car en cas d’effondrement de la normalité, c’est sans doute ce qui va manquer en premier.

Des choses toutes simples sont à votre portée, comme de simples boîtes de conserve vides en équilibre à une fenêtre ou dans un passage. C’est basique, mais cela fonctionne.

.

Vous pouvez aussi, et je ne saurais trop vous le recommander, d’aller vous inscrire dans une salle où se pratiquent les arts du poing et du pied, à savoir Karaté, Krav Maga, MMA, etc. Souvenez-vous que nombre de racailles s’entraînent maintenant régulièrement à la Boxe Thai par exemple. Ce n’est pas juste pour passer le temps. Il faut le savoir afin de ne pas être surpris en cas de confrontation.

.

Enfin, certains attendent sans doute que soit traité ici le sujet ô combien brûlant des armes.

C’est bien naturel, au point où nous en sommes.

C’est très vaste, mais nous pouvons en parler de façon très synthétique.

Tout d’abord, deux types d’armes :

Armes par destination : improvisées, dont la fonction première n’est pas d’être des armes

Armes par nature : créées et fabriquées pour servir à blesser ou tuer

Les premières sont tout ce que vous pouvez trouver dans votre environnement immédiat :  rouleau à pâtisserie, manche à balai, couteau de cuisine, tournevis, tuyau d’arrosage.

Les secondes englobent les armes blanches et les armes à feu, certaines en vente libre, d’autres sur autorisation préalable (Préfecture).

Les armes blanches sont les couteaux, machettes, sabres, matraques (télescopiques ou pas), spray lacrymogène, qu’elles soient manufacturées ou bricolées maison. Donc elles sont tranchantes, contondantes, ou perforantes. Vous pouvez les acheter, les détenir chez vous, mais ne pouvez les avoir sur vous ou dans votre voiture !

 Les armes à feu, quelles qu’elles soient, de poing ou d’épaule, sont toutes déclarées en Préfecture par l’armurier au moment de la vente. Les services de Police ou et Gendarmerie sauront donc vous retrouver le cas échéant.

Plusieurs catégories, dont nous ne retiendrons pour simplifier que trois, en omettant les armes à poudre noire de catégorie D :

  • A : armes de guerre, interdites aux civils
  • B : armes sujettes à autorisation préalable de la Préfecture requiert un certain nombre de documents, dont le casier judiciaire. Par exemple les pistolets automatiques 9mm en font partie
  • C : armes dites de tir sportif (ex : 22lr, 7,62, …), ou de chasse (cal.12). Pas d’autorisation préalable, mais déclaration en Préfecture

Et naturellement, pour acquérir ces dernières catégories B et C, il est nécessaire au minimum d’avoir la licence de la FFT (Fédération Française de Tir) un la licence de chasse.

.

Voilà tout ce que je puis vous dire à ce sujet sans dépasser le cadre de cet article.

.

Avec cette quatrième partie se termine mon article « Vivre et combattre ensemble, ou mourir seul ».

J’espère que le contenu aura bien été pour vous en correspondance avec son titre. Sachez que pour approfondir un certain nombre des points qui auront été abordés depuis le début, il est possible de mettre sur pied des séances de compléments d’information, voire de formation, que j’anime avec l’aide de deux autres officiers du groupe ayant une longue expérience dans leur domaine sur le terrain. [email protected]

En attendant, informez-vous, documentez-vous (livres, sites Internet), prenez contact les uns avec les autres, créez vos groupes et vos réseaux afin de vous apporter aide, secours et assistance, lorsque les lumières vont s’éteindre.

.

L’association Résistance républicaine est la base nécessaire – et bien plus sûre que les réseaux sociaux-  pour préparer et constituer les contacts et réseaux indispensables dans le cadre de ce que nous avons évoqué dans ces 4 parties. Au cours des semaines à venir, les adhérents qui le souhaiteront pourront se rencontrer sous l’égide d’un responsable local, de Christine Tasin ou de l’un de ses adjoints pour approfondir tout ce qui a été évoqué au cours de ces 4 articles et vous aider à préparer 

Et n’oubliez pas :

VIVRE ET COMBATTRE ENSEMBLE, OU MOURIR SEUL !

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Dharma

Ancien officier parachutiste, Français avant tout, fermement résolu à NE PAS SUBIR


45 thoughts on “Vivre et combattre ensemble ou mourir seul, préparez-vous ! (4ème partie)

  1. AvatarREGINA

    Bonsoir Dharma encore un très bon article
    encore merci à toi et à ton équipe pour le boulot que vous nous offrez
    REGINA

  2. AvatarPierre 978

    Excellent article qui finalise ce quatuor.
    Cela fait réfléchir à bon nombre de détails, de préparations. Le plus dur est devant nous, ne pas hésiter à demander des conseils car la situation évolue très vite dans le mauvais sens. Les rencontres entre patriotes sont nécessaires, cela permet d’établir des contacts, des partages de compétences. Le réveil pour beaucoup, ceux qui dorment où ne veulent rien entendre va être cauchemardesque !!!

  3. AvatarLALANNE Michel

    Comment faire si comme moi je n’ai pas les moyens d’être adhérents à RR mais suis 500% d’accord avec vous et vous suis (Christine tasin, Pierre cassen, ect)
    Comment donc entré en contact avec ses mouvement locaux ??? Entre autres.

    1. AvatarFLORIUS

      J’ai depuis longtemps organisé le survivalisme de ma famille et ai donc établi des listes très complètes de produits et accessoires. Il faut se donner la peine d’écrire sa propre liste en y réfléchissant SERIEUSEMENT.

  4. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    =========================================
    Zoom – Pierre Jovanovic – Récession : une 3ème vague pour le 1er trimestre 2020 !
    :::: https://www.tvlibertes.com/zoom-pierre-jovanovic-recession-une-3eme-vague-pour-le-1er-trimestre-2020

    Journaliste et écrivain à succès, Pierre Jovanovic refuse catégoriquement le statut de lanceur d’alerte. Et pourtant, depuis de très nombreuses années, celui qui est interdit de passage sur les chaînes publiques, alerte les opinions publiques. Il dénonce les agissements de certaines banques et annonce la situation économique catastrophique de pays comme la France. Dans ce Zoom, Pierre Jovanovic tire la sonnette d’alarme. Son message est simple : les gouvernements peuvent truander l’indice des prix et les chiffres du chômage mais pas ceux des licenciements ! Et le journaliste de faire la liste des licenciements en France et en Europe : dans le secteur automobile mais aussi dans le secteur bancaire, ou plus inattendu au cœur de la presse mainstream. Pierre Jovanovic affirme que l’on avance vers une sécession colossale et que tous les indices sont en place pour qu’une troisième vague de récession touche la France au 1er trimestre 2020 !

  5. AvatarMachinchose

    «  »les Israéliens furent libérés et purent gagner la Terre Promise.

    heu! en ces temps là ils etaient encore des « Zéb heureux… »

  6. AvatarEqualiser

    Bonsoir,
    ne pas oublier les armes de jet, arcs et arbalètes, en vente libre. Ils ont l’inconvénients de nécessiter un peu d’entrainement et…de muscle. Un arc de chasse de 50 livres de puissance est un minimum pour la chasse. Les arbalètes sont vendues avec des systèmes de mise en tension.qui facilitent l’armement. avec une puissance de 100 à 180 livres, on peut chasser quasiment n’importe quoi (avec les bonnes pointes et pas en France !). Pour l’entrainement, cartons bourrés de vieux vêtements. ça arrête les flèches et on peut les récupérer facilement.

  7. AvatarPascal PROUTEAU

    Bonsoir à tous,
    Dharma a oublié dans son descriptif les arcs et les arbalètes; si les premiers nécessitent un entrainement poussé, les seconds sont d’un maniement plus facile. Silencieuses, ce sont des armes parfaitement légales accessibles à toute personne de plus de 18 ans … et efficaces!
    Un couteau scotché au bout d’un manche à balais peut tenir à distance les prédateurs… ou leur faire bobo.

    1. AvatarCadoudal

      n’oubliez pas des briquets et allumettes , un filtre pour l’eau ou la faire bouillir , un couteau Suisse et savoir poser des collets pour les lapins cela peut être aussi très utile …
      pour ma part j’ai déjà évoqué l’arbalète (Chinoise) à Patriote Dharma , mais il n’a pas approuvé cette arme malgré son levier d’armement rapide et les autres avantages qu’elle comporte légèreté précision avec viseur etc et que guillaume tell à su apprécier à sa juste valeur en son temps , certes dans son contexte historique , la simplicité est un gage d’efficacité j’en ai pour preuve l’archer Anglais du moyen âge …
      Simple et EFFICASSE , ACCESSIBLE , munitions à volonté à faire soi-même ce qui est un avantage tactique indéniable sur un conflit longue durée voire scénario à la Mad Max …

  8. DharmaDharma

    Un arc, et même une arbalète, face à une kalachnikov ? Et de plus en combat urbain ? J’ai déjà dit ce que j’en pensais dans l’une de mes réponses à un ancien commentaire.

    1. AvatarBobbyFR94

      Dharma, la ruse doit supplanter le manque de matériel, pas évident c’est sûr…

      Mais les premiers cadavres de NAZISLAMISTES ayant des armes à feu, permettront de les récupérer…

      Je pense à d’autres endroits où mais je ne peux le dire ici… Et pourtant, je suis certains que certains sauront de quoi je parle, ces endroits existent…

      1. AvatarCadoudal

        Parfaitement d’accord avec BobbyFR94 , il faut être rusé et se préparer c’est sûr pour éventuellement compenser le manque de matériel .

      2. AvatarJonathan

        C’est ça, avec ton arbalète tu vas abattre le nazislamiste armé d’un kalachnikov original avec sélecteur d’automaticité (car détenu au noir et pas sous cat. B, celui-là !), et tu vas ramasser le kala. Tu nous raconteras ça quand tu l’auras fait.

        Tu as aussi oublié un petit détail : tu seras tout seul avec ton arbalète en face de plusieurs nazislamistes tous armés de kala.
        A mon tour de te dire que tu as tout faux, camarade !

        1. AvatarEqualiser

          l’arbalète est utilisée en combat pour neutraliser une sentinelle. Elle est surtout utilisée à la chasse à l’affût car silencieuse et déjà bandée, contrairement à l’arc dont le gibier peut détecter le mouvement lors de l’armement. On peut aussi ne rien avoir du tout, Chacun voit midi à sa porte.
          Il propose quoi Jonathan ?
          Les problèmes, nous les connaissons. Ce sont des solutions qu’on attend.

    2. AvatarCadoudal

      Il y a le combat urbain il y aussi le combat dans les bocages dans les bois à la campagne sur d’autres terrains que la ville qui peut être assiégé de + en ville les ressources alimentaires s’épuisent , l’ennemi devra aller à la campagne sur le long terme pour piller faire des razzias , c’est dans le maquis ou quartier non halal qu’on tendra l’embuscade ,,,
      Dans un premier temps si possible , il ne faut pas subir le théâtre d’opération mais le choisir pour mener la guérilla se replier si nécessaire attendre que l’ennemi ai faim et soif ,au début il n’est pas obligatoire de chercher systématiquement la confrontation il vaut mieux attendre un peu si possible garder la tête froide réfléchir si l’ennemi en laisse le temps bien-sûr et s’organiser pour la riposte ,,,
      l’esquive stratégique pour mieux frapper ,,,

      1. AvatarJolly Rodgers

        vous savez un bon fusil a pompe de calibre 12 dans les mains d’un bon tireur (chasseur) peut s’avérer très utile , en cas de basculement .
        puis il y’a pleins de trucs a prendre en compte notamment en milieu urbain ! je pense que la méthode de travail d’un contractor de type secopex peut être complémentaire avec la méthode de travail d’un para de l’armée régulière , croisons les savoirs faires !

  9. AvatarREGINA

    Bonsoir Dharma
    j’ai aimé le passage ou tu citais des morceaux de la bible
    mais tu as oublié le chapitre de l’apocalypse, qui est bien de notre temps et on à la réponse pour s’en sortir
    bien à vous
    REGINA

  10. AvatarCadoudal

    L’arbalète ne peut rien contre une Kalach , c’est très exacte Patriote Dharma mais avec le respect que je vous dois en arme de complément dans une guérilla elle à l’avantage d’être silencieuse , précise et peut neutraliser un ennemi isolé sans alerter ses coreligionnaires elle peut servir en complément pour la chasse (autonomie alimentaire) sans se faire repairer et économiser les balles de sanglier , les carreaux peuvent se fabriquer à volonté avec un minimum de dextérité manuelle et surtout elle est accessible financièrement , facile à utiliser pour les débutants avec son levier d’armement elle est sans permis restrictif , les gendarmes ne viendrons pas vous la chercher , certes elle ne remplacera jamais une arme à feu c’est parfaitement vrai vous avez totalement raison, mais c’est une arme complémentaire qui reste efficace faute de mieux de + elle ne s’enrayera pas , personnellement sauf vautre respect Patriote Dharma c’est une option que je conserve au cas où avec en plus mon poignard à la ceinture …
    Il vaut mieux être couteau Suisse , que trop spécialisé n’est-ce pas ?
    Bien à vous Patriote Dharma , j’espère vous rencontrer bientôt .

    1. AvatarCadoudal

      L’arbalète à levier d’armement se réarme relativement rapidement , par rapport à une arbalète classique , mais reste une arme complémentaire ou de dépannage .

  11. AvatarAnne Lauwaert

    En 2012 l’armée suisse a tenu les manœuvres appelées “stabilo due” avec l’hypothèse de “graves troubles dans les pays limitrophes” je ne vise personne mais suivez mon regard … et le journal Le Temps avait re publié la « liste de survie » Depuis lors nous y sommes attentifs et oui : il n’est pas facile de tenir l’armoire à provisions à jour car on l’oublie ! Le GROS problème : comment s’en sortir sans électricité. Avoir des allumettes, des bougies, des aiguilles et un poêle et surtout prévoir de résister dans la durée… Ce sera plus difficile dans les villes : regardez autour de vous, il y a de nombreux villages qui se sont dépeuplés, où on trouve des maisons à bon marché avec des jardins et même un puits ou des citernes à eau de pluie, des cheminées avec la possibilité d’y installer un poêle. Nous pensons aussi que la France sera la plus « mal mise » mais la Belgique ne va pas mieux et quand cela s’embrasera ce sera dans toute l’Europe. La Suisse doit se préparer pour recevoir des réfugiés comme en 1940… 11 février 2015 un article titrait « La Suisse prépare les gens à une éventuelle catastrophe » et on trouva sur Internet des listes « kit de survie » Investir dans des provisions non périssables c’est un placement sûr… 4 avril 2016 Le Matin : « Ce qu’il faut en cas de catastrophe : prévoyance : riz, huile, sucre et conserves, Le Matin a fait des réserves pour une famille, comme le préconise Berne »
    Sans vouloir être alarmiste et donc manquer de sang froid, je m’inquiète de voir combien peu de gens sont conscients de la possibilité d’événements « désagréables »

  12. AvatarAnne Lauwaert

    Un conseil hygiène: n’achetez pas des tas de produits compliquées, plus c’est simple plus c’est polyvalent : 1 seul bon savon naturel et bio qui puisse servir pour tout laver/désinfecter(cheveux, vaisselle, habits, plaies, même les dents… ) genre vrai savon de Marseille – il n’y aura plus ni machine à lessiver, ni douche… Le chlore genre eau de javel est un excellent désinfectant

  13. AvatarAnne Lauwaert

    N’oubliez pas la nourriture pour vos “animaux de compagnie” qui vont devenir vos meilleurs alliés: votre chat va défendre vos provisions et votre chien va devenir votre meilleur système d’alarme
    Par contre le tant aimé loup va redevenir notre concurrent car chaque mouton qu’il va tuer va manquer dans nos assiettes…

  14. Avatarsly

    merci dharma …
    concernant l’alimentation, pour info, je fais des réserves en lactofermentation, on met un légume cru dans un bocal, on le remplit d’eau salé (voir sur le net plein d’info) et se conserve plus d’un an, à l’époque je me souviens ou mes parents gardaient la viande ds des saloirs … j’en stock à ma maison de campagne acquis il y a 3 ans et en pleine rénovation (ts ls week-ends) grand terrain, puis, arbres fruitiers … il faut penser aux éclairages solaires, pour le moment je n’y ai tjrs pas connecté l’électricité, je me débrouille avec 2/3 panneaux solaires/batteries groupe électrogène … il existe pas mal de petit éclairage avec détecteur de mouvement avec petit panneau solaire et pour quelques euros, j’en ai 5 à hauteur de toit qui fonctionnent bien … je n ai pas branché l’eau car je récupère l’eau de pluie, que je traite avec un peu de javel pour me laver et les travaux, pour les arrosages j’ai l’eau de pluie … depuis 3 ans je me prépare … et m’habitue à vivre ce qui va arriver …. pour les soins, ne pas oublier l’argile verte, très efficace pour TOUT, on peu la boire, la mettre sur une plaie, sur une douleur … j’ai souvent eu recours à elle et croyez moi c’est super efficace contre les infections … elle fait parti de ma réserve peut s’acheter en sac de 25kgs …
    je n’ai plus 20 ans mais ancien boxeur amateur ayant eu la chance d’incorporer le bataillon de Joinville en 1980, j’ai tjrs pratiqué un sport, jogging, musculation, vélo, maintenant beaucoup de marche, à cause du dos
    et mes  » travaux forcés  » le wkd à la campagne alors j’estime avoir encore un peu la pêche, je ne fume pas et soigne mon alimentation …
    il est temps de penser à se  » réformer  » sur quelques points essentiels en cas de catastrophe …
    merci dharma pour ces infos
    bon courage à tous nos compatriotes
    au lieu d’acheter un paquet de clope, acheter 5 boites de conserves
    au lieu de rester assis ds le canapé avec la bière devant Anouna, aller faire une grande balade
    au lieu d’acheter un jeu vidéo acheter un bouquin sur survivalisme …

  15. AvatarAlexcendre 62

    Dans la pratique et pour rester compatible avec la finance j’ai toujours préconiser 100 jour d’autonomie comme base ,qui peu être plus , et avec ce que nous dit Anne Lauwaert plus ce sera simple mieux cela sera gérable le tout est de rien oublier comme les bouteilles de gaz , notons quelques sacs de charbon de bois ne sera pas superflus le cas échéant . Cet été pensant a mes amis/amies qui n’ont pas de jardin j’ai cultivé toutes sortes de salades dans des jardinières (haut de France ) + quelques poireaux et mêmes quatre pieds de tomates et des plantes condimentaires . je peux dire que cela a très bien marché nous avons été en quasi autosuffisance en salades pendant tous les mois d’été , les gens pour qui je faisais cette démonstration en sont ravis . Voila pourquoi il ne faut pas désespérer , au printemps je fais de la patates dans des bacs et je rappelle au passage que l’orge torréfiée n’est pas du café mais nous apporte une boisson chaude très valable et encore mieux avec un peu de chicorée . La clef de notre survie sera la solidarité et le partage , ceux qui vont courir pour rafler tout vont arriver trop tard .

  16. DharmaDharma

    Merci pour ce commentaire/témoignage. La démarche est la bonne : stocker, produire, échanger.
    Solidarité et partage, cela ne doit pas être restreint à l’alimentaire, si vous voyez ce que je veux dire.
    L’idéal : au moins six mois. Cela n’est pas aussi difficile que cela peut paraître. Mais n’oubliez pas une précaution élémentaire, si c’est possible: ne pas mettre tous les œufs dans le même panier.

  17. AvatarCadoudal

    Il vaut mieux avoir plusieurs cordes à son arc , il ne faut pas balayer d’un revers de la main l’arbalète , mais lucidité oblige cela reste une arme d’appoint et cela ne vaut pas une Kalachnikov c’est sûre …
    Un lance pierre peut être utile en survie pour le petit gibier , mais pas contre un djihadiste , je suis lucide merci .
    Jonathan tu caricatures , de plus je ne suis pas un camarade soviet , mais un résistant lucide et qui te dis que je serai seul et courir au suicide de + dans ce cas tu fais quoi avec un art martial contre une kalachnikov ? rien n’est-ce pas ? mais il est toujours intéressant et utile de connaître le krav maga , ils ont faits comment les finlandais pour dégager les soviets Russes ?
    Il s’agit simplement de se donner un max de polyvalence, d’adaptation et de chance en prenant un maximum d’options stratégiques sans se prendre pour Rambo, lis bien mes commentaires résistant , tu comprendras …

    1. AvatarCadoudal

      Ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier ( arbalète ) tu comprends la subtilité Jonathan ? en avantagent les armes à feu bien sûr …

  18. AvatarCadoudal

    Il vaut mieux avoir plusieurs cordes à son arc , il ne faut pas balayer d’un revers de la main l’arbalète , mais lucidité oblige cela reste une arme d’appoint et cela ne vaut pas une Kalachnikov c’est sûre …
    Un lance pierre peut être utile en survie pour le petit gibier , mais pas contre un djihadiste , je suis lucide merci .
    Jonathan tu caricatures , de plus je ne suis pas un camarade soviet , mais un résistant lucide et qui te dis que je serai seul et courir au suicide de + dans ce cas tu fais quoi avec un art martial contre une kalachnikov ? rien n’est-ce pas ? mais il est toujours intéressant et utile de connaître le krav maga , ils ont faits comment les finlandais pour dégager les soviets Russes ?
    Il s’agit simplement de se donner un max de polyvalence, d’adaptation et de chance en prenant un maximum d’options stratégiques sans se prendre pour Rambo, lis bien mes commentaires résistant , tu comprendras la subtilité …

  19. AvatarAlexcendre62

    Cette guerre si elle devait se produire devra avoir les quatre critères suivant a respecter a) l’invisibilité , b) le silence , c) la rapidité des déplacements d) une information précise de ce qui nous entoure . Les trois premiers moyens a maitriser sera l’autonomie , la communication , les moyens d’actions ou de riposte les plus silencieux possibles . Partant de là l’ Arbalète me semble être un excellent outil pour les gardes ou les actions en petit groupes car ceux sensés dormir tranquilles continueront a dormir tranquilles pendant l’action .Ce sera mon denier message sur ce sujet , comprenez qu’il ne faut plus trop en dire !

    1. AvatarPascal PROUTEAU

      Le 1er mai 1977, les troupes du Polisario commandées par Lahbib Ayoub attaquent la cité minière de Zouerate, où vivent plusieurs centaines de coopérants français et leurs familles; deux Français trouvent la mort et six autres sont capturés. Ils sont libérés huit mois plus tard, le 23 décembre 1977 et confiés au secrétaire général de l’ONU,

      Il y a trois ans de ça, j’ai discuté de l’efficacité de l’arbalète avec un employé d’un magasin de bricolage qui m’a appris qu’il faisait partie du commando de paras qui a libéré les otages. Les paras étaient armés d’arbalètes avec lesquelles ils tiraient dans la gorge des sentinelles afin qu’elles ne puissent pas crier et donner l’alerte; pourtant, les sentinelles étaient équipées d’armes à feu…

  20. AvatarCadoudal

    Bien vu Alexandre , c’est la faculté d’adaptation, l’opportunisme ,la ruse, le pragmatisme, connaitre son terrain, la nature de ce qui vous entour est un + qui peut faire la différence, pendant la guerre de continuation les rouges avait l’avantage numérique et matériel sur les Finnois et pourtant les soviets ont perdu , à tel point que les rouges se sont inspirés des Finlandais suite à la guerre d’hiver pour battre Hitler qui à cru qu’il ferait mieux que Napoléon . Toujours s’inspirez de nos anciens en vivant aussi avec son temps .
    Aux échecs avoir sa dame est primordial , mais les autres pièces comptent aussi et permettent si on sait les utiliser d’avoir le coup d’avance qui donne l’avantage …

  21. Avataralf77

    Bonjour
    Pourquoi ne pas parler des poudres noir ? . Je suis tireur et je tir au 100 m pour le moment (cal 22lr à lunette et 44/40 win avec dioptre ) . Pour m’amuser j’utilise souvent un remington 44 chargé en 457 au 25 et 50m . J’ai plusieurs rem et aussi colt en 44(45 en mesure moderne) et ces arme ont été conçu pour abattre un cheval à 75m en charge normal . J’utilise surtout le « Buffalo » remington ,canon long et cross additionnelle démontable , une machine à faire des 10 sur cible et capable de coucher un bison (bon il n’y en a pas par cher nous , mais on ne sait jamais….). Cela peut faire une bonne arme d’appoint avec 6 coups . Un Remington poudre noir peut se recharger en 10 secondes , suffit d’avoir plusieurs barillets charger d’avance ( voir le film Pale rider avec Clint Eastwood ). Mon avis est de ne pas négliger ces révolvers , il ont fait leurs preuve depuis longtemps et surtout ils sont en vente libre sans déclaration , au cas ou les traitres qui nous gouvernent décideraient de nous piquer nos armes légalement déclaré .
    alain

    1. AvatarPascal PROUTEAU

      En cas de guerre civile, les gendarmes, sur ordre des préfets, iront saisir les armes des tireurs sportifs et des chasseurs, ceux qui auront fait des déclarations légales (obligatoires) en préfecture.
      Restera sur le « marché », les armes illégales et les armes non soumises à déclaration, style « poudre noire » et … arcs et arbalètes! Pour les autres qui dénigrent ces armes (anciennes mais efficaces) ce sera la bi.. et le couteau!
      Et il faudra que le couteau soit bien affûté…

      1. AvatarREGINA

        a mon avis les flics auront surement autre chose a faire que d’aller récupérer les armes, ils sauveront d’abord leur famille et leur vie

        1. AvatarPascal PROUTEAU

          Sauf pour les flics muzz, ceux-là se feront un plaisir d’aller désarmer les kouffars! Le ver est dans le fruit…

Comments are closed.