10 novembre : le NPA main dans la main avec les islamistes


10 novembre : le NPA main dans la main avec les islamistes

.

Devinette : qu’est-ce qui déteste le plus la France, les Français, leur histoire et leur civilisation ?

Un islamiste bien sûr mais aussi son allié gauchiste qu’il soit LFI ou NPA, écolo rouge-pastèque ou néoféministe intersectionnel-pro-LGBTQ++.

.

Pourtant, en pays musulman, les communistes et apparentés (sans parler des dindes féministes, des écoloniais et des lesbogays) seront toujours les dindons cocus de la farce : lorsque leurs amis plus ou moins barbus accèdent au pouvoir,  l’extrême gauche est invariablement et impitoyablement exterminée. C’était vrai en Algérie ou porteurs de valises du FLN, instituteurs anti-France et membres du parti communiste algérien furent éliminés peu après 1962 (voire avant), le PCA étant interdit et dissous en 1964. C’était encore plus vrai lorsque l’Iran devint en 1979 l’affreux pays des mollahs : les membres du Toudeh, pourchassés, torturés et exécuté par les Pasdarans durent s’exiler chez l’ennemi impérialiste-capitaliste (France, Etas-Unis…).

https://resistancerepublicaine.com/2017/10/05/camarades-sonia-nour-et-zoe-desbureaux-communisme-ou-islam-il-va-vous-falloir-choisir/

.

Mais l’extrême gauche, adepte du sado-maso (sadique avec le peuple français, masochiste en s’accouplant avec l’islamisme) et troquant son antienne ringarde de la lutte des classes pour la lutte des races (et des genres) semble n’avoir rien appris de l’Histoire.

.

Nous retrouverons donc, à la « manifestation contre l’islamophobie » du dimanche 10 novembre, les mêmes anti-France d’autrefois et, notamment, le Nouveau parti anticapitaliste (mais vieux comme la LCR) de Besancenot et consorts.

Notre ex-facteur de Neuilly en couple bobo avec Stéphanie Chevrier, une reine de l’édition (un peu comme Marx l’était avec Jenny von Westphalen) a trouvé son kif dans la défense de l’islam, l’opium du « peuple » musulman.

.

En attendant, un jour, d’être liquidé par les Pasdaran français, le NPA fait des mamours a son futur bourreau.

Faire front face à la nouvelle offensive islamophobe

Cela fait désormais plus de 15 ans qu’éclatent en France, à intervalles plus ou moins réguliers, des « polémiques » islamophobes, au cours desquelles on assiste à un déchaînement toujours plus violent de haine contre les musulmanEs.

La dernière de ces « polémiques » a ceci de particulier qu’elle a été initiée par les plus hauts sommets de l’État…

Ce faisant, Macron a donné à la fois un coup d’accélérateur et une légitimation supplémentaire aux discours et aux actes islamophobes, avec une caution d’État offerte aux amalgames visant à assimiler musulmanEs et terroristes.

Message reçu cinq sur cinq par les islamophobes, à l’instar du conseiller régional RN Julien Audoul qui s’est senti autorisé à organiser l’humiliation publique d’une femme voilée accompagnant une sortie scolaire au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, en exigeant qu’elle retire son voile…

À la radio, à la télévision, notamment sur les chaînes d’information en continu, c’est à un véritable déchaînement que l’on a assisté

Du côté du gouvernement et de la majorité LREM […] on a défendu la ligne du chef […] comme du côté de Jean-Michel Blanquer (« Le voile n’est pas souhaitable dans nos sociétés […] car il n’est pas conforme à nos valeurs »)…

Avec leur discours sur les « signaux faibles », Macron, Castaner et compagnie ont en réalité légitimé les positions les plus radicalement islamophobes et les amalgames les plus délétères. Au vu de la liste des signaux faibles (voile, barbe, djellaba, nourriture halal, etc.), un trait d’égalité a en effet été tracé entre musulman pieux et individu « radicalisé » et, partant, entre musulman et personne « radicalisable »…

On notera en outre qu’une fois de plus les premierEs concernéEs ont été exclus de la discussion […] Au cours de ces débats, 286 invitéEs ont pris la parole. Parmi elles et eux, aucune femme voilée.

Cette invisibilisation de la parole des femmes portant le voile ou le foulard est l’une des expressions de cette violence islamophobe qui tend à vouloir faire disparaître de l’espace public toutE musulmanE « visible », et qui nie en outre, au nom de valeurs « féministes », l’identité des femmes voilées et leur ­capacité à s’exprimer…

Julien Salingue

.

Le 10 novembre, à Paris, nous dirons STOP à l’islamophobie !

Une tribune publiée sur liberation.fr le 1er novembre, de laquelle le NPA est partie prenante. La lutte contre la déferlante islamophobe nous semble en effet nécessiter une mobilisation large, au côté des premierEs concernéEs et avec un soutien fort de la gauche sociale et politique.

.

Puisque les discours et déclarations d’intention ne suffisent plus, parce que l’heure est grave : le 10 novembre à Paris nous marcherons pour dire :

– STOP aux discours racistes qui se déversent sur nos écrans à longueur de journée, dans l’indifférence générale et le silence complice des institutions étatiques chargées de lutter contre le racisme.

– STOP aux discriminations qui visent des femmes portant le foulard, provoquant leur exclusion progressive de toutes les sphères de la société.

– STOP aux violences et aux agressions contre les musulmanes et les musulmans, qui se retrouvent progressivement déshumanisés et stigmatisés, faisant d’eux des terroristes potentiels ou des ennemis de l’intérieur.

– STOP aux délations abusives jusqu’au plus haut niveau de l’Etat contre des musulmans dont le seul tort serait l’appartenance réelle ou supposée à une religion.

– STOP à ces dispositifs de surveillance de masse qui conduisent à une criminalisation pure et simple de la pratique religieuse.

https://www.liberation.fr/debats/2019/11/01/le-10-novembre-a-paris-nous-dirons-stop-a-l-islamophobie_1760768

Pendant que le site du NPA dézingue l’Église et le christianisme, la défense de l’islam devient son obsession :

https://npa2009.org/idees/antiracisme/courrier-le-devoir-de-lutter-contre-lislamophobie

https://npa2009.org/idees/antiracisme/lislamophobie-en-france-une-offensive-raciste

https://npa2009.org/idees/antiracisme/combattre-le-racisme-lantisemitisme-et-lislamophobie

https://npa2009.org/videos/islamophobie-panique-identitaire-racisme-systemique

.

Le 1er novembre, date de la Toussaint rouge synonyme d’assassinats de Français d’Algérie en 1954, le NPA ne trouve rien de mieux que de glorifier le FLN et la femme voilée.

https://resistancerepublicaine.com/2019/11/02/algerie-encore-une-ignoble-crapulerie-de-macron-qui-fete-la-toussaint-rouge/

.

.

Bref, le NPA, c’est le nihilisme par l’amour des autres dans l’abandon des nôtres, c’est « précipiter la chute du monde judéo-chrétien et finalement endosser de nouvelle valeurs »… celles de l’islam.

https://twitter.com/npa_officiel?lang=fr

.

Drapeau syndical aux couleurs de l’Algérie, quelques femmes et peu de Blancs…. c’est le nouveau syndicalisme d’extrême gauche.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




11 thoughts on “10 novembre : le NPA main dans la main avec les islamistes

  1. AvatarCeltillos

    les nostalgiques de lenine, de staline ou de mao se cherche un nouveau maitre, les loosers en quette d’une nouvelle référence a leurs délires meurtriers, en fait juste un ramassis de paumés sans envergure, ni talents.

    PS: l’absence de majuscules est volontaire, ca se mérite une majuscule…

  2. AvatarRemond h.

    Pas du tout Étonné , les gauchos ont toujours marché aux côtés de envahisseur , dans espoir avoir un jour leur bulletin . De plus se n’est pas une référence être a côté d’une sauvage voilée, au contraire cet une honte , ont tolère la soumission et esclavage religieux de celle ci.

  3. Avatarberger

    Ils font comme aux temps des nazis, se mettre à la botte, pourlécher, favoriser, collaborer, puis quand l’occupant est assez fort ils sont liquidés !

  4. AvatarNiko

    Chère Françoise,

    Permettez-moi d’être en désaccord avec vous sur un point. Vous affirmez que la lutte des classes est une antienne « ringarde ». Or, c’est justement là où se situe le problème. La lutte des classes ne doit plus être considérée comme ringarde, car elle est au coeur du pacte social français. Ce sont justement la gauche et l’extrême-gauche qui l’ont rendue ringarde en la remplaçant par la lutte des races, en sachant très bien ce qu’ils faisaient. Comme ils ont abandonné les classes populaires, ils ont changé leur logiciel social pour un logiciel sociétal. Fini la défense de l’ouvrier, maintenant (en fait depuis le début des années 1980), il s’agit de défendre l’immigré, l’étranger, le musulman, le LGBT, bref, toutes les minorités. En d’autres termes, la gauche a trahi les ouvriers, sous couvert de tolérance et d’ouverture à l’autre, en fait, pour mieux faire avaler la pilule de la mondialisation, de la dérégulation économique, du libre-échangisme, etc. C’est pour cela que le NPA est une arnaque et que les ouvriers ne votent pas pour lui. Ils ont bien compris qu’ils n’étaient que les idiots utiles du capitalisme.
    Je ne crois donc pas que la lutte des classes soit ringarde. C’est justement ce que ces groupuscules veulent nous faire croire pour mieux avancer leur agenda de défense des « minorités » et de l’islamo-gauchisme. Ne nous trompons donc pas de cible !

    1. François des GrouxFrançois des Groux Post author

      Heu… moi c’est François 🙂

      Ne me faites pas dire ce que je ne pense pas : quand j’écris « l’antienne ringarde de la lutte des classes », je me place dans la tête de la gauche et l’extrême-gauche d’aujourd’hui. C’était, justement, ironique… du second degré.

      « Ce sont justement la gauche et l’extrême-gauche qui l’ont rendue ringarde en la remplaçant par la lutte des races, en sachant très bien ce qu’ils faisaient ». Je suis d’accord avec vous.

      En revanche, la notion de « lutte des classes » s’avère quand même un peu datée pour notre époque. La classe paysanne a presque disparu, la classe ouvrière s’est considérablement réduite, la classe moyenne se paupérise et il y a concentration de richesses chez les milliardaires.

      Pour résumer, je dirais que la France, c’est un lumpenproletariat en croissance mais mais dopé aux allocs et aides diverses, une classe moyenne surimposée, surtaxée, en insécurité culturelle, une petite minorité de bobos écolos-urbains connectés, très mobiles et très présents médiatiquement et enfin quelques Arnault, Bolloré, Niel, Drahi qui font la pluie et le beau temps.

      Mais je peux me tromper…

      1. AvatarNiko

        Bonjour François,

        Tout d’abord, je vous prie de bien vouloir m’excuser pour votre changement de sexe involontaire. J’avais mal lu votre prénom en tête de l’article.
        Je n’avais pas compris que c’était de l’ironie au second degré. Dont acte.
        Mais quand vous dites que la lutte des classes n’est plus adaptée à notre époque, je crois qu’au contraire, sans verser dans un marxisme échevelé, elle est plus que jamais nécessaire. Vous le dites d’ailleurs vous-même en affirmant que « la classe moyenne se paupérise et il y a concentration de richesses chez les milliardaires ». La classe moyenne se doit de lutter afin de ne pas disparaître. Elle est en effet, comme vous en faites très justement le constat, attaquée de toutes parts et fait office de vache à lait à traire en permanence pour financer ce lumpenprolétariat « dopé aux allocs » et autres aides sociales. Lui en est-on reconnaissant ? Bien au contraire, on lui crache à la gueule continuellement. Je suis donc d’accord avec votre résumé final de la France d’aujourd’hui. C’est, en gros, le même tableau que dresse Christophe Guilluy dans ses divers ouvrages.

  5. Avatarbm77

    Je fais le même constat que vous Niko , je crois comme vous que la lutte des classes est nécessaire, mais aussi une réalité, surtout du côté de ceux qui tiennent les manettes et ont l’argent. Mais depuis quelques années déjà, force est de constater, surtout depuis que les syndicats se sont fait noyauter massivement par les gauchistes genre NPA, ou Trotskistes, les travailleurs perdent tout mais se retrouvent par contre embarqués dans des luttes qui n’ont plus du tout de rapport avec l’amélioration des conditions de travail ou la défense des avantages acquis, qu’ils perdent massivement.
    Au contraire, comme vous le dites bien, ils se retrouvent à être sollicités à fond, pour participer à l’assistanat social et sommés de participer à leur propre déclassement par les taxes, les cotisations qui augmentent, les complémentaires santés pour couvrir des frais de santé de moins en moins remboursées des dépassement d’honoraires …etc
    Etre dans la classe moyenne ne garantie pas que l’on soit sauvé des eaux, mais c’est être au contraire dans une position des plus fragiles et des plus anxiogènes . C’est être dans la position inconfortable du « c.l entre deux chaises  » et soit voir sa situation sociale s’améliorer ce qui est de plus en plus rare aujourd’hui , l’ascenseur social étant en panne, mais plus souvent se voir sombrer dans la paupérisation tout en étant contraint de continuer à bosser comme un forçat, non pas pour vivre, mais ne pas voir sa situation se dégrader encore plus! Par contre on voit de plus en plus de cas où par la magie de la discrimination positive des gens se trouvent à griller les étapes pour être propulsés vers les plus hautes sphères de la société sans en avoir les capacités, ni le mérite. Mérite et capacités sont des qualités morales qui n’existent pas pour un gaucho type NPA . Eux sont dans l’idéologie qui ne laisse pas de place pour la justice sociale ou la morale . Leur arme est la propagande et force est de constater que cela marche encore en 2019 sur une classe sociale en perte de repère , les gens n’étant pas visiblement encore rassasiés des expériences Staliniennes ou de Pol Pot pour sombrer maintenant dans l’Islamo gauchisme et la pratique rigoureuse d’un islam de conquête . Pour y arriver certains n’hésitent pas à s’associer avec le diable . Entre Besancenot; Mélenchon et Macron , quelle différence sur le sujet de l’immigration ? Ce sont des alliés objectif, ils poursuivent le même but. Le pouvoir, par le remplacement de cette population réfractaire et trop franche pour être manipulable! . Quand je parle de remplacement, c’est non seulement en terme démographique , mais c’est aussi par l’influence qu’une classe de population fait valoir sur la société, hors les Français moyens aujourd’hui, c’étaient ceux qui faisaient la France avant et se sont les invisibles d’aujourd’hui. Est ce que les choses vont mieux depuis .Les riches sont plus riches ,la classe politique s’arroge des avantages de plus en plus conséquents tout en nous enfumant avec leur transparence qui n’est qu’un paravent pour ne pas voir tout ce qu’ils se mettent par ailleurs dans les poches et qui nous fait dire qu’il y a toute une classe politique qui est achetée. Et le symbole principal de cela est le parlement Européen où vous avez des gens qui sont payés très cher pour poser leur fesses dans les confortables fauteuils de Bruxelles tout cela pour n’avoir aucune influence sur les décisions puisque ce sont les commissaires européens qui décident, la BCE et Christine Lagarde qui va donner le » la » économique et les fonctionnaires qui font les normes à appliquer à l’ensemble. Donc à quoi servent des députés payé 10000 euros pour n’avoir qu’un rôle consultatif sinon d’être achetés pour ne pas remettre en cause cette UE qui n’est qu’un marché mais pas une entité politique .Et quelle est la perspective à moyen terme dans cette société dirigée par des financiers associés à des gauchos et des comunautésLa guerre civile ?

    1. AvatarNiko

      Bonjour bm77,

      Je suis d’accord avec vous, mais j’espère qu’on n’en viendra pas à la guerre civile. Pour moi, il faudrait déjà commencer par quitter l’UE. Mais je ne me fais guère d’illusions là-dessus, il n’y a aucune chance que Macron organise un référendum sur cette question. Depuis 2005, ils ont bien trop peur du peuple !

  6. Avatarbm77

    Moi non plus, je ne souhaite pas la guerre civile, Niko , loin de là !Si je dénonce tout cela c’est justement parce que je constate que tous les mécanismes démocratiques de notre constitution deviennent caduques qui empêchaient d’envisager tout recours à la violence . Vous citez avec justesse ce référendum dont le résultat a été bafoué par Sarkozy , voilà un exemple parfait de ces coups de canifs à la démocratie qui peuvent amener à une situation de rupture .
    Ce sont ces gens qui favorisent des situations insurrectionnelles.
    La présence d’une trop importante population étrangère en est une aussi! Cette guérilla urbaine que l’on constate depuis quelques jours de la part de personnes extrêmement jeunes en est un des symptômes. En vérité ce sont des voyous scolarisés qui sont en période de vacance scolaire et qui « s’amusent » à bruler des bâtiments publiques à leurs heures perdues ! Qui organise cela des cartels de trafiquants? Des islamistes?
    Que vont ils faire la prochaine fois ?
    La guerre civile, on s’imagine inconsciemment qu’elle viendrait de paramilitaires ou de gens d’extrême droite , parce que l’on nous a formaté à le croire , hors je pense plus simplement que c’est une aggravation de la situation actuelle qui fera que nous serons impactés dans notre vie et que ces exactions pourraient mettre en danger la vie de gens les plus fragiles comme les vieux ou les jeunes enfants. Nous n’en serons pas pour la plupart les acteurs mais bien les victimes.
    L’OAS a été présentée comme une organisation de factieux propre aux pieds noirs d’Algérie; une véritable armée pouvant faire jeux égal avec les fellaghas. Cette armée ne comptait en réalité qu’un commando d’une quarantaine de membres, essentiellement situé à Alger mais connaissant parfaitement les lieux ce qui a fait, qu’effectivement ils soient particulièrement efficaces dans leurs actions, et ont eu une certaine renommée. Pour dire que même des populations risquant leur vie en restant dans un pays où on leur promettait la valise ou le cercueil ne se sont pas constitués en milices armées mais sont restés très respectueux des institutions jusqu’au bout, jusqu’à être contraints de partir.
    J’espère simplement que si une ou un patriote arrive au pouvoir , ils puissent appliquer les lois Françaises dans toute leur rigueurs, ce qui n’a pas été fait jusqu’à maintenant et que les autres seront tout aussi démocrates et aussi citoyens que nous! Il ne faut pas oublier que les flics et les pompiers, et les médecins qui sont piégés par des racailles sont considérés comme des Français donc des ennemis par beaucoup de ces faiseurs de guerre

    1. AvatarNiko

      Si un jour un patriote arrive au pouvoir, c’est triste à dire, mais il devra faire preuve de fermeté et ne pas se laisser intimider par la religion des « droits de l’homme ». Quitte à instaurer une loi martiale et à recourir à des solutions « à la Zineb ». Il faudra aussi une justice d’exception, bien plus répressive que celle que nous avons actuellement. Sans aller jusqu’à la guerre civile, nous en sommes arrivés à un point où on ne peut plus se permettre de finasser.

Comments are closed.