Kepel montre l’usage de l’islamophobie par les islamistes mais dédouane toujours l’islam de leurs crimes


Kepel montre l’usage de l’islamophobie par les islamistes mais dédouane toujours l’islam de leurs  crimes

.

« La notion d’islamophobie a été prise en main par les militants islamistes pour interdire les critiques envers l’islam ». Et il dénonce clairement et publiquement les manipulations du CCIF autour du burkini pour faire oublier les horreurs des attentats, notamment celui de Nice.

 


.

 

Une lueur de lucidité pour celui qui a participé à l’islamisation de la France ? Faut-il que cela commence à sentir le roussi pour qu’il tourne casaque…

C’est la première réaction, à chaud… 

Mais quand on se rappelle les hauts faits et les déclarations du « spécialiste de l’islam » qui écume tous les plateaux télé depuis 20 ans pour y faire la propagande islamique, on comprend qu’il s’agit là encore d’une posture. Enfoncer les islamistes pour mieux protéger l’islam…

.

Gilles Kepel, quelques rappels :

-En 2011, c’est à lui que l’institut Montaigne avait confié un rapport sur « les banlieues de la République ». Conseils du sieur Kepel : déresponsabilisons ces pauvres immigrés, laissons-les se confire en dévotion coranique pour garder leur identité, versons des milliards aux banlieues et tout ira bien.

Pascal Hilout l’avait proprement étrillé :

[…]

Cet aveuglement volontaire est accompagné d’une prétention latente de la part de nos politiques et de nos politologues, comme si nous avions la capacité d’assécher la misère du monde ! En plus d’éreinter Marianne, les politiques en faveur des Zones Prioritaires n’a réussi qu’à enrichir ceux qui font leur “beur” sur le dos de nos misères humaines : passeurs, potentats d’Afrique et d’ailleurs, employeurs de clandestins qui trichent, faussent la concurrence, écrasent les salaires et font payer aux contribuables et aux travailleurs les dégâts sociaux collatéraux dont le chômage de masse et la paupérisation sont deux phénomènes des plus visibles. Les Etats et les banquiers tricheurs n’arrangent pas la situation.

Il faut nous rendre à l’évidence que les politiques menées jusqu’ici ne pouvaient pas marcher puisqu’elles ne traitent pas notre banlieue exactement comme le reste des territoires. Ne lui consentir aucun avantage indu, particulier ou immérité, c’est signifier à ses habitants qu’ils sont, tout simplement, des citoyens comme les autres et que la vie en société exige des individus qui la composent des sacrifices et beaucoup d’efforts. Il importe peu qu’ils soient nés ici ou issus d’ailleurs. Une politique consistant à fermer le robinet permettra, enfin, d’assécher le marécage où prospèrent les immigrations nouvelles (légales et illégales) et les trafics en tout genre.

Il est grand temps pour nos politiques, pour nos chercheurs et pour nos intellectuels, soi-disant neutres ou progressistes, de réviser cette grammaire qu’ils affectionnent tant : ils placent nos concitoyens d’origine étrangère et nos voisins étrangers uniquement en position de compléments d’objet, comme assistés, comme victimes et comme éternels irresponsables. C’est une discrimination sans nom qui n’ose pas encore les considérer comme sujets adultes, capables d’action, placés devant des verbes actifs et transitifs. Et c’est ainsi qu’ils sont sournoisement maternés, maintenus sous tutelle politique, idéologique et intellectuelle(4).

[…]

https://ripostelaique.com/banlieue-de-la-republique-et-de-l’afrique.html

 

.

En 2011, il expliquait doctement que les Tunisiens avaient bien le droit de choisir l’islamisme  au nom du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes et que les victoires des islamistes en pays musulmans c’était notre faute à nous, les Occidentaux , les anciens régimes musulmans corrompus, en Tunisie, en Libye…  ayant lié des alliances avec l’Occident lui-même corrompu.

La victoire des islamistes serait due à la haine de l’Occident et de l’Europe véhiculée par les alliances de l’ancien régime avec nos sociétés corrompues

.

En 2012, je dénonçais son islamophilie… Notamment quand, dans une émission de radio, il osait relativiser l’importance du halal, réduit selon lui à un vague marqueur identitaire permettant aux pauvres musulmans abandonnés dans les banlieues par la France de se rassurer…

https://resistancerepublicaine.com/2012/02/13/le-culot-et-les-mensonges-ehontes-de-lislamologue-gilles-kepel/

.

En 2015, Antiislam démontrait que Kepel s’était trompé en tout depuis 20 ans.

https://resistancerepublicaine.com/2015/02/16/islamisme-kepel-se-trompe-depuis-20-ans-mais-les-medias-linvitent-toujours-par-antiislam/

Je résume :

-le fanatisme ? Les musulmanes pieuses s’en détourneront ( ah ! les petites soldates de l’islam avec leur burkini dans la piscine de Grenoble et la voilée au Conseil régional…

.

En 2016, Kepel continuait de ne voir aucun problème avec le Coran, l’islam et tutti quanti.

Là encore, Pascal Hilout l’avait bien étrillé :

[…]

Ainsi, nos deux intellectuels ne se risquent pas à se brûler l’index. Ils épargnent l’intouchable islam = Coran + Mahomet. Pleutres et opportunistes comme ils sont, Gilles Kepel et Raphaël Liogier, n’osent pas s’aventurer là où se loge le cœur du réacteur islamique, celui qui fournit tous les musulmans de la même énergie. La pratique et la livraison d’études sociologiques, censées être politiquement neutres, leur fournit un bel alibi. Pourtant, ils savent parfaitement ce que Alain Finkelkraut leur rappelle clairement et à plusieurs reprises. Ils n’ignorent absolument pas que le Coran et Mahomet n’ont jamais eu et n’auront jamais de respect ni pour les femmes, ni pour les juifs, ni pour les chrétiens et encore moins pour les non-croyants. Ils savent parfaitement que l’islam fonde une anthropologie et des pratiques sociales quotidiennes, plutôt asociales, à tout jamais antinomiques avec ce qui fonde et la Nation et la République. Nos deux promoteurs de leurs bouquins préfèrent donc sacrifier au paradigme dominant et au rite intellectuel bien établi ces dernières décennies : il suffit à chaque fois de mettre un groupe musulman au pilori pour espérer que sa chaire (d’enseignant) et l’islam soient préservés ! Il faut être aussi fou que les caricaturistes danois ou français pour oser se payer la tête de Mahomet, djihadiste en chef et initiateur de toutes les razzias … bénies d’avance par Allah.

[…]

https://ripostelaique.com/comment-gilles-kepel-et-raphael-liogier-rachetent-lislam.html

.

En 2017, Kepel accusait carrément Riposte laïque de fracturer la société… à égalité avec le CCIF !

[…]

Ainsi pour Kepel, le rôle du CCIF, Collectif contre l’islamophobie en France, dirigé par Marwan Muhammad, est stratégique pour « souder la communauté et la victimiser face à la société française qu’il faut faire apparaître comme islamophobe. »

D’autant que le CCIF a « l’intention de se constituer en lobby électoral, en appelant au vote communautaire à l’élection 2017 en fonction du label islamophobe qui sera décerné à chacun des candidats. »

Et Kepel d’ajouter d’évidence que sur ce point identitaire, le CCIF trouve « ses meilleurs ennemis à l’autre bout du spectre politique, c’est à dire Riposte Laïque et autre Bloc identitaire. »

Et Kepel, indubitablement tombé sur la tête, de conclure dans un raccourci péremptoire que « ces deux groupes sont les artisans de la fracture, puisqu’ils conçoivent la société française sur des bases essentialistes. »

Alors on rappellera à Kepel que l’idéologie de fracture n’est portée que par le CCIF, inféodé à la confrérie des Frères musulmans qui déclare que l’objectif est de faire de la France une terre d’islam soumise à la charia :

On rappellera aussi à Kepel que l’islamophobie est une vue de l’esprit mahométan, car l’islamophobie n’est pas un délit ni un racisme, et que son rôle d’intellectuel devrait être de démonter ce concept inepte en tous temps et tous lieux.

Et qu’à tout le moins son analyse de la stratégie des djihadistes est partagée par Riposte Laïque dont la contribution à ce sujet depuis dix ans est au diapason de nombreux sages qui ont alerté sur les buts de cette idéologie suprémaciste qui prétend islamiser la France.

Et si Kepel ne comprend pas que ces sages dont nous sommes, de la fachosphère comme disent les soumis à ce totalitarisme islamique, pointent le seul ennemi qui menace la Nation par sa stratégie de fracturation, alors Kepel sombre dans la dhimmitude comme les islamo-collabos Burgat et Roy, ses récents contradicteurs qui l’ont en fait embourbé, voire même fracturé.

Alors Kepel par ses propos contradictoires, pointant d’abord l’aveuglement des autorités islamo-gauchistes soumises mais accusant ensuite la clairvoyance des sages patriotes, entretient un double discours dont l’obscurantisme est le moteur de l’idéologie totalitaire qu’il prétend dénoncer.

https://ripostelaique.com/sur-charlie-hebdo-kepel-accuse-riposte-laique-de-fracturer-la-societe.html

.

Et ce bon vieux Kepel continue d’écumer les plateaux… Certes, il dénonce l’instrumentalisation de l’islamophobie par le CCIF pour mener à la restauration du délit de blasphème, mais il se garde bien de dire le moindre mot contre l’islam, le Coran et la geste de Mahomet, à l’origine de tous les maux…

.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


4 thoughts on “Kepel montre l’usage de l’islamophobie par les islamistes mais dédouane toujours l’islam de leurs crimes

  1. AvatarBobbyFR94

    Christine, c’est bien pour ça qu’il faut parler d’islamo-lucidité !!

    Et de NAZISLAMO-LICIDITE pour être tout à fait « complet » dans le qualificatif de toute personne faisant partie de cette secte-là !!!

    De même, je parle maintenant de MPF, soit « Malchances Pour la France » …

    Je paraphrase la phrase attribuée à Albert CAMUS (pas notre Renaud CAMUS, qui a dit bien d’autres choses du même niveau ) :

    « Si mal nommer les choses ajoute aux malheurs du monde, bien les nommer permet d’ajouter à la vérité de ce monde !! »

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      mais les nommer tout seul ne sert à rien, ça dessert la communication, et on peut lasser les gens avec des répétitions de concepts et de mots inventés

  2. frejusienfrejusien

    je vais désormais commencer tous mes commentaires par une petite phrase, que vous pourrez interpréter comme un mantra, ou qq chose d’autre, et qui consistera à inciter les musulmans à se débarrasser de l’islam,

    ô musulman ! libère-toi de tes chaînes !!

    quand les muz viendront sur le site, ils enregistreront ce message, simple et qui les interpellera

Comments are closed.