Les cyclistes agressés le long du canal Saint-Denis, quelle surprise !


Les cyclistes agressés le long du canal Saint-Denis, quelle surprise !

.

Rassemblement des cyclistes qui n’en peuvent plus samedi 1er novembre… Etrange, en cette terre majoritairement peuplée d’immigrés, les cyclistes semblent, eux, majoritairement… français d’origine.  

.

Ben oui, dans racaille-land, on n’est pas trop du tout écolo. La planète on s’en tape, la pollution aussi, la France on s’en tape, et le mode « il faut souffrir pour se déplacer« , trop peu pour eux. La trottinette c’était plus fun, on pouvait enquiquiner piétons et automobiles, surfer et doubler dans tous les sens, balancer sur les trottoirs l’engin, dire merde à l’ordre établi…

.

Ben oui, les cons qui vont du vélo en Seine-Saint-Denis, c’est les bobos qui jusqu’à présent trouvaient très moral de vivre avec la diversité et qui de sus, sont écolos (j’avoue ne pas avoir une once de commisération pour ces gens-là ; les agressions qu’ils commencent à subir c’est le prix qu’ils ont imposé à tous par leurs votes), c’est les Français moyens avec leur vieille voiture, diesel ou pas, interdite à Paris par la socialiste Hidalgo, c’est les pauvres qui n’ont pas de voiture, qui craignent l’insécurité des transports en commun – rentrer tard le soir du boulot en Seine-Saint-Denis, ça craint un peu, que voulez-vous- et qui essaient de survivre en vélo. Ben c’est raté.

.

Tout pour les cyclistes, vive le vélo, vive le vivre ensemble, à bas les voitures, qu’elle dit, Hidalgo. Le résultat est là  : les transports en commun sont de moins en moins sûrs, sans parler des grèves, accidents, incivilités qui font de chaque trajet quotidien un cauchemar et donne mille raisons de vous licencier pour retards répétés à votre patron.

.

Deux associations ont donc été créées, une manifestation a eu lieu pour interpeller les autorités.  Tout va très bien madame la marquise, le Maire de Saint-Denis a dit qu’il enverrait de temps en temps une patrouille de police…

.

Seine-Saint-Denis: les cyclistes se mobilisent contre les agressions

Ils attendent maintenant une réaction des autorités. A l’appel de plusieurs collectifs comme Amicanal ou Vélorution, plusieurs cyclistes ont pris leur vélo en soutien aux victimes d’agression ces dernière semaines. Depuis le début des vacances de la Toussaint, cinq agressions de cyclistes ont été recensées, la plupart du temps le long du canal Saint-Denis.

Les collectifs semblent pointer du doigt un endroit en particulier, le bassin de la Maltournée à Saint-Denis, près du pont Anatole-France. Un passage à risques, souvent mal éclairé et où plusieurs jeunes âgés de 15 à 20 ans auraient déjà pris à part des vélos, en usant parfois de la force et même de battes de fer selon les collectifs.

J’ai l’impression qu’on attend le premier mort pour qu’enfin, les choses bougent. » – Stéphane, membre du collectif Amicanal.

Le problème n’est visiblement pas nouveau. Stéphane, un habitant de Saint-Denis, prend quotidiennement son vélo pour se rendre à son travail à Paris. Il y a maintenant un an, il se faisait lui-aussi agresser le long du canal. Résultat: trois côtes cassées et trois semaines d’arrêt de travail. Il a depuis fondé le collectif Amicanal, qui a recensé une quinzaine d’agressions similaires depuis un an. 

Un renfort des patrouilles

Les cyclistes réclament maintenant un geste des pouvoirs publics, notamment en créant des espaces de sécurité le long du canal. Des éclairages complets des pistes cyclables sont également attendus. De son côté, la ville de Saint-Denis annonce qu’elle compte renforcer les patrouilles de police le long du canal dans les jours et les semaines à venir.

 - Radio France
© Radio France – Marius Delaunay
 - Radio France

https://www.francebleu.fr/infos/transports/seine-saint-denis-les-cyclistes-se-mobilisent-contre-les-agressions-1572722708

.

Comme ils sont mignons, tous, de croire encore au père Noël… 

Ils croient sérieusement que dans la France de Macron, dans une ville dédiée à l’immigration, des forces de police débordées et c’est peu de le dire, vont être mobilisées pour le salut de quelques Blancs à vélo ? 

Quels naïfs !  Naturellement, rien ni personne n’évoque la personnalité des agresseurs munis de barre de fer. C’est pourtant signé, mais chut… Ne parlons pas de ce qui fâche. 

.

Les cyclistes ne peuvent compter que sur eux-mêmes, ils n’ont que 3 solutions :

-Déménager

-Etablir des milices citoyennes qui patrouillent en permanence ( faut avoir le temps, quand on bosse c’est pas évident) et qui sont suffisamment nombreuses et aptes au combat rapproché pour tenir à distance les agresseurs.

-Payer une entreprise de sécurité qui mettra de grands Noirs baraqués en place pour surveiller et mater leurs frères immigrés. Mais là faut avoir les moyens financiers.

.

Il y a bien une autre solution mais elle est à long terme, et il s’agit pour eux, actuellement, de survivre, c’est de bien voter, bande d’abrutis bobos écolos ! 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


14 thoughts on “Les cyclistes agressés le long du canal Saint-Denis, quelle surprise !

  1. Avatarictinos

    Beaucoup de fautes d’expression (ex: c’est…au lieu de: ce sont…, en vélo au lieu de à vélo…etc..) dommage car cela nuit au sérieux de ce texte que j’approuve pleinement pour son sens « anti-bobos »

  2. AvatarHervé

    Le gauchisme, ou plus exactement, le masochisme, est une tare irréversible;un peu comme une vis sans fin,qui aspire tout vers le bas. Même le risque mortel ne peut leur faire changer d’avis,et ils ne renoncent jamais,quoi qu’il arrive,au projet de destruction de tout leur entourage,jusqu’à ce qu’eux mêmes, disparaissent,sans ne laisser aucune trace de leur propre existence. Ce sont des êtres sans âmes,ni aucune signification particulière;mais simplement des parasites qui,lorsqu’ils n’ont plus de support pour leur permettre de survivre, disparaissent,sans qu’on ne sache vraiment pour quelle raison ils ont été créés.

    1. AvatarSoudibor

      Bonjour,
      Tout à fait d’accord avec vous, les bobos gauchos sont des suicidaires décérébrés indécrottables, ils se font « grand remplacer », et ils restent dans leur débilité béate. C’est la contre-partie des capitalistes ahuris qui, comme disait Lénine, « vous vendraient la corde pour les pendre ».

  3. Avatarpif

    Bravo Christine ! Ces écolo-béats sont une source de rigolade chez moi aussi, car on a les mêmes ici. J’ai d’ailleurs fait partie d’une de ces associations qui prônent le vélo militant. Mais ils sont tous de gôôôôche, alors ils passent leur temps à quémander des pistes cyclables (qui se construisent très lentement), car ils estiment être suffisamment nombreux pour constituer une « masse critique » (i.e. un nombre suffisant d’électeurs pour faire trembler les élus et les candidats aux élections). Que leur demande aille maintenant vers plus de sécurité est assez drôle puisqu’ils votent toujours pour des élus qui favorisent toujours plus d’immigration. Quelle « Masse Comique » !

  4. AvatarHagdik

    Ces salop…ds de cyclistes qui manifestent, j’espère bien que castafagoule va leur envoyer ses CRS à LDB …

  5. Avatarzantafio

    A titre indicatif, il existait avant guerre des « velodog », une marque de pistolets spéciaux pour les vélos qui se plaçaient sur le guidon a la place des poignées en caoutchouc. Si un chien méchant ou tout autre sorte d’animal belliqueux se pointait il suffisait de retirer le pistolet/poignée et de tirer.

  6. AvatarChristian Jour

    Mettre dans la poche une matraque télescopique, ne jamais partir seul, au moins 4 ou 5 et a la première agression leur faire un compteur à gez. C’est uniquement par ce moyen qu’on pourra les tenir à distance et n’oublier pas que leur voitures aussi peuvent cramer

  7. AvatarBobbyFR94

    Ces CONNARDS de boboChiottes commencent, j’allais écrire « Dieu soit loué » comme le poulet – à subir les effets de leur « amour » des autres, ce qu’on appelle la « diversité, surtout et majoritairement muzz !!!

    BIEN fait pour vos GUEULES, bandes de CONNARDS !!! et j’espère bien que ça va continuer, je ne vois pas pourquoi ce serait toujours le pauvre type, qui, lui, a bien voté, qui devrait subir les vôtres, de votes !!!

  8. Avatarjojo ( leplombier)

    Pas tendre l’article pour ces pov cyclistes bobo écolos.. çà frise grave la double peine .. en même temps comme on dit chez les zanmarche qui ont fait des études comme leur présidant, quelque part ils l’ont bien cherché non ?

  9. AvatarFranck

    Malheureusement ce n’est pas quelques cyclistes agressés qui vont faire changer les choses.
    Il faut que l’assemblée nationale, le sénat ou l’Élysée, conseil régional, mairie soient frappés en plein coeur et très durement.
    Seulement à ce moment là les choses bougeront.
    Un pressentiment me dit que cela arrivera bientôt.

  10. Avatarbm77

    Je suis cycliste à mes heures mais je ne m’associe pas à ce genre d’initiative parce que ce serait cautionner leur aveuglement habituel sur les faits de délinquance liés à l’immigration . Car ils ont la particularité de se plaindre de faits tout en réalisant l’exploit de ne jamais citer précisément les choses de peur de cautionner les vilains fachos RN et autres islamophobes. Si bien que leurs pleurnicheries en deviennent ridicules et improductives .
    Moi je suis simple cycliste autonome et je ne connais que les club de cyclisme et de cyclotourisme, les autres qui font du vélo par militantisme, ils sont comme le reste de la gauche A côté de leur pompe !Et les uns comme les autres morflent à cause de çà et je ne vais pas les plaindre. Je vis en banlieue et sans être complètement parano , je suis très vigilant .si je sais que je ne suis pas à l’abris d’un problème , Je m’aventure en « terrain miné » avec beaucoup de précaution ; Je m’équipe un minimum pour ma sécurité ce qui ne m’empêche pas de m’adresser aux gens et d’avoir un comportement normal, mais j’ai intégré qu’il ne faut pas provoquer certaines situations par un comportement non approprié. C’est le prix à payer pour pouvoir circuler un peu partout en région Parisienne et dans Paris intra muros . Les banlieusards ne sont pas des Parisiens comme les autres , vous avez un comportement dans Paris et vous en avez un autre dans les quartiers de la périphérie . En gros,à Paris, les gens étant eux même potentiellement des cyclistes adoptent un attitude relativement tolérante avec les pratiquant de la petite reine ce qui n’est pas le cas en banlieue où on rencontre une certaine animosité de la part des adeptes de l’auto reine dès la sortie de l’enceinte du périph? Le cycliste étant perçu comme un intrus qui n’a rien a faire sur le circuit réservé et les principales altercations que j’ai pu avoir avec des automobiliste l’ont été dans mon quartier de banlieue où on ne respecte pas par principe la personne en situation de vulnérabilité sur son deux roues les gens étant peu adeptes de ce mode de déplacement réservé au franco français .

Comments are closed.