Les désespérés : ce qui s’est passé à Bayonne me fait penser à la mort de Dominique Venner…


Les désespérés : ce qui s’est passé à Bayonne me fait penser à la mort de Dominique Venner…

Illustration, Dominique Venner, qui s’est suicidé en 2013 en la cathédrale Notre-Dame de Paris

.

J’ai parfois des idées bizarres…

Ainsi, ce qui s’est passé à Bayonne m’a fait penser à Dominique Venner.

Je n’ai jamais connu Dominique Venner et peut-être bien que si je l’avais connu j’aurais refusé, pour diverses raisons, d’être son copain.

.

Mais…

Dominique Venner s’était suicidé en 2013, à l’ âge de 78 ans,  devant le maître-autel de la cathédrale Notre Dame de Paris.

.

Il n’avait rien cassé, rien crié, blessé ni menacé personne.

Il estimait – il était profondément catholique et patriote – que, trop vieux pour être utile, il allait, par ce geste, alerter la population sur les dangers immenses que courait la France.

.

Il avait laissé une lettre dans laquelle –  et là je cite wikipédia – :

 » Il donne les raisons de son geste dans une lettre envoyée à ses amis de Radio Courtoisie et à Robert Ménard, qui la publiera sur le site Boulevard Voltaire. Il y explique « croi[re] nécessaire », « devant des périls immenses pour [sa] patrie française et européenne », « de [se] sacrifier pour rompre la léthargie qui nous accable ». Il dit « offr[ir] ce qui [lui] reste de vie dans une intention de protestation et de fondation », et précise ensuite qu’il « [s]’insurge contre les poisons de l’âme et contre les désirs individuels envahissants qui détruisent nos ancrages identitaires et notamment la famille » et également « contre le crime visant au remplacement de nos populations ». Concernant le lieu de son suicide, il indique « choisi[r] un lieu hautement symbolique, la cathédrale Notre-Dame de Paris qu[‘il] respecte et admire, elle qui fut édifiée par le génie de [ses] aïeux sur des lieux de cultes plus anciens, rappelant nos origines immémoriales. »  

.

La cathédrale Notre-Dame de Paris a suivi en quelque sorte son exemple puisque...

Accident ou attentat, je ne sais pas, mais ça ne change rien :
Comment se fait-il que cela ait été possible à  Notre-Dame, un joyau de notre culture ? ( et je ne suis pas chrétien ! )

La réponse est claire : parce que le pouvoir s’en fout !
Depuis longtemps.

6 ans après le suicide de Dominique Venner, la situation en France est pire.

En 2019 ,  il se trouve des gens,à peu près du même âge, tout aussi désespérés, qui en arrivent à tuer n’importe qui, n’importe comment.

Je crains que ce qui s’est passé à Bayonne ne se reproduise de plus en plus fréquemment.

Ça va très mal !

Mais…

C’est la faute à Zemmour ! 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Articles du même thême

6 thoughts on “Les désespérés : ce qui s’est passé à Bayonne me fait penser à la mort de Dominique Venner…

  1. AvatarJolly Rodgers

    bonjour @ claude t.a.l,
    l’acte de Dominique Venner est beaucoup plus dans la symbolique de Mishima  » Mishima voulant un réveil patriotique du japon se suicida (de façon traditionnelle par le seppuku ) pour réveiller l’âme impériale du japon  » . la connaissance de l’histoire de Dominique Venner (il était le fondateur et rédacteur en chef de la nouvelle revue d’histoire) les titres de certains ouvrages comme le Samouraï d’Occident , rappelle beaucoup l’esprit qui animé Mishima (un esprit dès plus noble dans le bon sens du terme) . par contre je tiens a rectifier , Dominique Venner n’était pas catholique , mais païen (ce qui était toute a sont honneur , lorsque nous voyons les catholiques d’ aujourd’hui ) . bien que je ne le connaissais pas , j’ai eu l’occasion de lire certains de ses textes et entretient dans diverses revues . la seule chose que l’ont pourraient lui reprocher c’été sont amitié avec François Mittérand .
    notre dame comme la plupart des édifices catholique sont battit sur d’anciens temples païens et les bâtisseurs de ces joyaux que sont nos églises et cathédrales étaient souvent des compagnons issus des régions encore enracinées dans un christianisme païen : Cathares, Vaudois …. voilà pourquoi je pense qu’il a mit fin a ses jours en ce lieu symbolisant le paganisme et le christianisme premier , endroit ou notre vielle âme européenne brille encore de part sont géni . son acte été pour réveiller l’esprit patriotique de notre peuple , comme l’avait fait jadis Mishima pour le japon .

  2. AvatarMb88

    Effectivement, pour être utile une dernière fois, certains au crépuscule de leur vie pourront avoir ce type de comportement. Je ne doute pas que cette situation va se reproduire.

  3. AvatarHellen

    Est-ce vraiment être utile une dernière fois que de se suicider dans un lieu, comme Notre Dame ou ailleurs???
    J’ai de gros doutes à ce sujet…
    Je ne vois pas « l’utilité » » »
    Utile en quoi???

    si je devais me suicider, je le ferai pour moi, parce que j’en ai marre de voir, d’entendre et de vivre ce qui ne me convient plus du tout, et qui exaspère ma vie… mais pour les autres, si ce n’est pour ma famille, qui aurait mal, et qui devrait vivre malgré tout l’horreur actuelle et à venir…
    Pour ma part, je ne vois rien d’utile dans ce genre de gestes…
    Si je devais tirer sur quelqu’un, ce ne serait ni sur moi, et encore moins sur ceux que j’aime… Mieux vaut rester en vie, pour essayer de faire le ménage dans un pays, que nous ne reconnaissons plus à cause de tous les traîtres au Pouvoir…!
    Par contre, tirer sur ceux qui nous prennent pour des couillons ou des lapins de 2 heures… il ne faudrait pas me supplier longtemps… mais encore faudrait-il que je sois armée, et ça, dans ce pays, seuls les traîtres à la France et aux Français ont le droit d’avoir, non pas une arme, mais des armes, puisqu’ils sont ravitaillés toutes les semaines, par conséquent, on peut tout de même considérer que eux… ont ce droit…
    Mais pas nous…!

  4. Avatarwar gear

    Dans le même esprit un parallèle avec une image qui me reste en mémoire qui m’avait choqué ,ému et plus qu’interpellé de ces peut être vrais migrants méritant d’être accueillis et secourus .Hommes qui s’étaient cousu les lèvres.
    Deux extrêmes qui a mon sens se rejoignent le respect et la dignité.
    A cette époque je ne me sentais pas vraiment concerné par la grande MENACE
    reportage vu sur un média aux BOTTES pardonnez moi si je suis dans l’erreur.

Comments are closed.