Laurence Ferrari, alias Cruella, est-elle contente que Julien Odoul reçoive des menaces de mort ?


Laurence Ferrari,  alias Cruella, est-elle contente que Julien Odoul reçoive des menaces de mort ?

J’écume le net et laisse traîner ma souris sur les sites d’infos car de nos jours, il me semble important de lire les tribunes de tous bords afin de rester au fait de l’actualité, si répugnante soit-elle.

Ma dernière trouvaille :

Elle est comme ça… Laurence Ferrari

https://www.lemonde.fr/m-le-mag/article/2019/10/26/elle-est-comme-ca-laurence-ferrari_6017044_4500055.html

Nombre de journalistes de la bien pensance se positionnent en tant qu’arbitres voire juges détenteurs d’une morale,  d’un politiquement correct, quitte à éructer des formules réprobatrices suivies d’un étonnement bien feinté qu’ils mettront, par la suite, au crédit de leur parcours professionnel. Quitte à piétiner, à jeter à la vindicte «  populaire » tout ce qui ne va pas dans leur sens, ils invitent les gens, leur tendent des embuscades bien rôdées, et donnent – selon eux – l’estocade spectaculaire.  

.

Ces journaleux  s’adonnent à des exercices qui pourraient un jour leur jouer des tours, pleins de surprises et d’inconnues. Jouer avec le feu n’est pas sans conséquences. Quand des « tarés » tuent dans notre France, des redresseurs de tort – à tort – tirent sur nos patriotes en appliquant la France des juges tant décriée par Eric Zemmour. Vous savez, ces juges qui seuls sont dépositaires des droits-de-l’hommisme en s’appuyant sur la constitution selon leur vision autoritaire et leur formules bien vrillées. Nous assistons à un mariage juges-journalistes, et les patriotes d’essuyer les rafales de procès et de réprobations. Reproches, indignations, Cruella l’a fait, jusqu’à sa nouvelle sortie, nous lui souhaitons bon audimat.

.

Julien Odoul « invité » de Punchline devait expliquer son action au sein du Conseil Régional de Bourgogne – Franche Comté suite à l’indignation du « camp du bien », mais se retrouve encerclé par cuirs et houssines : « Etes vous fier de vous ? Etes vous fier de vous … Vous l’avez expliqué au garçon de huit ans ? » Cruella a sévi ! Elle bande sa langue telle la corde d’un arc, projette ses mots comme des flèches empoisonnées. Cruella met en avant sa morale de référence comme un panneau d’autoroute qui vous force à la prochaine sortie.  Il faut dire que les radars ne sévissent pas que sur les routes, sur les plateaux de télé aussi. Il faut bien plaire à l’Elysée, à ses accointances – suivez mon regard – ainsi qu’aux courants dominants. Avancements et promotions à la clef  garantis. Le tout sur le dos de patriotes qui ne cessent de tirer la sonnette d’alarme.

.

Pendant que je rédigeais cet article, j’ai pris connaissance du discours de Omar Ibn El Khttab, que dis-je ! de Belattar. Discours guerrier aux airs de provocations  et de conquêtes ; j’aimerais savoir si Cruella  a bien reçu le message. Ce discours englobe les droites comme les gauches ainsi que les journalistes de tous bords ! Hein Mme Ferrari. Il vous englobe, vous y êtes. En d’autres termes, zèle ou pas, vous êtes ciblée au même titre que le RN ou les Zemmour. Qu’en dites-vous ? Un boomerang sur mesure, taillé et préparé depuis belle lurette. Cela s’appelle la phase finale de la conquête. Et çà, nous l’avons toujours porté à l’attention de nos lecteurs et des Français, mais il y a des oreilles bourrées de cérumen, et des cerveaux conditionnés, formatés.

.

L’article du Monde ajoute : « Laurence Ferrari s’est offert une visibilité et peut-être un nouveau rôle. – NDLR : Quel rôle, l’article ne le précise pas – et d’ajouter : « Par la même occasion, elle redonne un vernis de pluralité au média qui l’emploie, au même titre que le polémiste Eric Zemmour… » Les paons ! Ils en sont fiers. Et de comparer La Ferrari à notre Eric Zemmour. A quoi joue CNews, on se le demande. Il est vrai que je n’affectionne pas cette chaîne, mais depuis l’émission de Zemmour, je suis au rendez-vous pour cette bouffée de liberté qui nous manque tant et ce, depuis belle lurette.

Plutôt que de défendre les valeurs qui ont fait la France, elle se place en inquisitrice, qui, pour plaire à la « traitresphère », tire à boulet rouge sur des patriotes.

.

Ci-après quelques phrases romantiques :

(« Est-ce que vous êtes fier de vous ? », a demandé la journaliste savoyarde aux allures d’héroïne hitchcockienne)

« Ce n’est pas possible de faire la comparaison entre la tuerie de la Préfecture de police de Paris et cet incident au conseil régional de Bourgogne », a recadré ensuite l’ancienne présentatrice du « 20 heures » de TF1 qui recevait Nadine Morano. Le conseiller régional tout comme l’eurodéputée ne semblaient pas outre mesure affectés par la leçon qui leur était donnée, trop contents d’occuper l’antenne.

.

« Trop contents d’occuper l’antenne ? » Pensez-y, les patriotes prennent des risques de menaces de morts et sont trop contents d’occuper l’antenne ! C’est dire le QI de ces journaleux.

Je ne sais pas pour qui ils se prennent, mais le mot est dit. Cruella, du haut de ses cavalières, assène une leçon aux patriotes. Rendez-vous compte : Leçon, rien que ça !

Contente, Cruella que M. Odoul reçoive des menaces de morts ? Contente d’avilir vos compatriotes quand la vipère islamique infiltre nos institutions ?

Mais notre Cruella nationale ne songe même pas un seul instant, qu’un jour viendra où ces mêmes patriotes lui manqueront….CRUELLEMENT.

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




10 thoughts on “Laurence Ferrari, alias Cruella, est-elle contente que Julien Odoul reçoive des menaces de mort ?

  1. AvatarCadoudal

    Tomas HUGUES l’ex de Cruella est aussi un crétin , les propagandistes idéologues vivent dans les beaux quartiers loin des stigmatisés qu’ils défendent .

  2. Avatarembryon

    Face à Cruella il n’y a qu’un seul verdict : L’état du pays aujourd’hui est dû à des gens semblables qui depuis des décennies ne cessent d’agresser, de mentir, de tricher et d’insulter les gens qui ne pensent pas comme eux. Ils ont le nez dans la merde de ce qu’ils ont produit avec l’outrecuidance de s’en plaindre. Il faut les laisser pour ce qu’ils sont face à leur insignifiance en ne leur confiant pas notre parole réservée exclusivement à des médias dignes de ce nom.
    Un slogan à retenir : LES MEDIAS OUI, LES MERDIAS NON

  3. AvatarCrash-Investigation

    Elise Lucet aussi est une très grosse collaboratrice, alors qu’elle ne fait maintenant que des reportages sur la consommation, pour lui permettre d’éviter de faire un reportage sur le communautarisme islamique dont elle ne tient absolument pas à facher…
    Faire comme à Strasbourg lors de l’Acte 3 des GJ?

    Pendant ce temps
    Macron veut maintenant clore le débat

    C’est à ça qu’a donc servit Bayonne?

  4. Avatarzoé

    Je l’ai écoutée invectiver Julien Odoul qui ne faisait que dire une vérité et elle a eu le culot de lui dire « n’avez-vous pas honte de vous en prendre à la mère devant son enfant » tout ceci n’est qu’enfantillage ridicule mais nous montre combien cette journaliste est bien dans le moule macron. Nous saurons nous en souvenir.

  5. frejusienfrejusien

    très bon article, la ferrari, petite cruche sans cervelle, mannequin coloré blonde, épouvantail à moineaux, balayette à chiottes,

    elle doit certainement sa place à un droit de cuissage, je ne vois pas d’autre explication

Comments are closed.