Un maire musulman défendant une musulmane voilée : un scénario à l’anglaise pour le 93 ?


Un maire musulman défendant une musulmane voilée : un scénario à l’anglaise pour le 93 ?

Illustration : Mohamed Gnabaly, maire SE de L’Ile-Saint-Denis

Merci à Pier pour l’information.

La Seine-Saint-Denis ressemblera-t-elle, un jour, à l’Angleterre des tribunaux chariatiques : des populations musulmanes bientôt majoritaires dans des villes dirigées par un maire musulman ?

Aujourd’hui, les maires musulmans comme ceux d’Aubervilliers (Meriem Derkaoui) et de Stains (Azzédine Taïbi) restent affiliés au parti communiste. Mais, peut-être que, demain, les futurs édiles du 93 (ou d’ailleurs) se présenteront sous étiquette islamiste ?

Mohamed Gnabaly, lui, est le maire sans étiquette de l’Ile-Saint-Denis (7786 hab.), une commune ayant connu un fait divers collant à l’actualité : une automobiliste voilée commet une infraction, insulte – selon eux – les policiers qui doivent abattre son chien agressif et se retrouve en garde à vue pour outrage, rébellion, menace et apologie du terrorisme. Pour sa défense, celle-ci invoque son voile et le comportement inapproprié des policiers.

Pour les journalistes du Parisien, c’est un contrôle qui dégénère sur fond d’islamophobie (thème très à la mode dans les rédactions parisiennes des journaux subventionnés) :

« … elle n’aurait pas voulu montrer ses papiers d’identité ni descendre du véhicule, indique la police. « Elle a refusé le contrôle et a insulté les policiers, elle a proféré des paroles faisant l’apologie du terrorisme, puis incité les passants à l’émeute […]  Selon une source proche du dossier, elle aurait pris à témoin des gens dans la rue « en prétendant qu’elle avait été contrôlée parce qu’elle portait un voile » (Le Parisien)

Comme l’islamiste Fatima E, du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté , Samia est traumatisée, anéantie, détruite et se confie au Courrier de l’Atlas :

« … beaucoup de musulmans se sentent pointés du doigt […] Nous avons rencontré Samia ce lundi après-midi au domicile de sa sœur où elle a passé la nuit, « trop fragile pour être seule ». Encore très bouleversée et souvent en pleurs, elle a accepté exceptionnellement de nous donner sa version des faits » (Le Courrier de l’Atlas)

Irrité par « l’instrumentalisation du voile », Mohamed Gnabaly souhaiterait que l’on cesse de stigmatiser les Français (de papiers ?) :

« Difficile de se sentir Français quand on nous renvoie à nos origines, à notre couleur, ou à notre religion. […] Nous devons tous être responsables et refuser d’alimenter la peur. »

Une façon de désavouer sa police municipale et de défendre ses coreligionnaires*…

* Mais avouons que l’affaire n’est pas banale : une musulmane pieuse et voilée aimant les chiens (un pitbull ?), un policier les détestant (musulman lui aussi ?), des comportements aberrants de part et d’autre et, enfin, un embrouillamini local sur fond de communautarisme exacerbé. La France des banlieues d’aujourd’hui…

Seine-Saint-Denis : l’«appel à la raison» du maire après l’interpellation polémique de la conductrice voilée

Après un week-end agité, Mohamed Gnabaly (SE) désire calmer les esprits. La conductrice interpellée, elle, veut porter plainte. Elle affirme que sa chienne a été abattue gratuitement par les policiers.

L’affaire du contrôle de police qui a dégénéré ce vendredi soir suscitait toujours l’émoi, ce lundi à l’Ile-Saint-Denis.

Samia, l’automobiliste interpellée et poursuivie pour outrage, rébellion et menace envers personne dépositaire de l’autorité publique, a annoncé ce lundi soir son intention de porter plainte dans une interview accordée au média en ligne « le Courrier de l’Atlas ». « Ma chienne a été abattue gratuitement », affirme-t-elle, reconnaissant avoir commis une infraction au code la route mais démentant avoir tenu des propos « faisant l’apologie du terrorisme ». C’est ce qu’assurait la préfecture de police dans un tweet publié samedi et toujours en ligne ce lundi.

Interrogée à ce sujet, la préfecture de police a refusé de répondre, renvoyant vers le parquet de Bobigny, qui n’a cependant pas retenu « l’apologie de terrorisme » dans les motifs de placement en garde à vue. Celle-ci a été levée ce dimanche en fin de journée.

Selon le récit des forces de l’ordre, la conductrice aurait emprunté une voie de tramway pour dépasser une file de voiture, sur le quai de la Marine à l’Ile-Saint-Denis, ce vendredi soir, puis aurait tenu des propos outrageants. Sa chienne se serait par ailleurs montrée menaçante lors du contrôle.

Une version confirmée par certains témoins, qui évoquent « des insultes » et « un chien prêt à attaquer » mais réfutée par d’autres, qui parlent plutôt de « quelques aboiements d’un chien stressé, sans plus ».

«Refuser d’alimenter la peur»

Quoi qu’il en soit, très vite sur les réseaux sociaux, certains en ont été persuadés : la conductrice a été contrôlée parce qu’elle portait le voile.

L’affaire a en tout cas passablement irrité le maire (SE) de la petite commune, Mohamed Gnabaly.

Dans un « appel à la raison » publié ce lundi, l’élu relate d’ailleurs avoir été « interpellé tout le week-end par plusieurs habitants et médias » et regrette les diverses versions qui ont circulé autour de cette interpellation.

« Quel est le rapport entre la nature des faits reprochés à cette citoyenne et le fait qu’elle porte le voile ? » s’interroge-t-il avant d’ajouter : « Je vous laisse imaginer le nombre de versions et d’instrumentalisations possibles sur le sujet, d’un côté comme de l’autre. » Le tout dans un contexte qu’il rappelle en préambule — les multiples débats sur le voile : « Difficile de se sentir Français quand on nous renvoie à nos origines, à notre couleur, ou à notre religion. […] Nous devons tous être responsables et refuser d’alimenter la peur. »

http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/l-ile-saint-denis-le-maire-lance-un-appel-a-la-raison-du-maire-apres-l-interpellation-polemique-21-10-2019-8177520.php

La version « voilée » :

Comment-vous sentez-vous ? 

Je suis très fatiguée. La garde à vue a été très longue. 48 heures de stress, de tension extrême. Je n’ai pas beaucoup dormi. Je me réveillais sans cesse en pensant à ma chienne qui n’est plus. Elle a été abattue pour rien. Je vais mettre du temps à m’en remettre. Je pleure sans cesse sa disparition. C’était un bébé, elle n’avait que six mois.

Pourquoi avez-vous été contrôlée ?  

C’était le soir des vacances et la route était bouchée. Avant d’aller chez ma sœur, dîner, j’étais en route chez une de mes amies qui vit sur les quais de la Seine à l’Ile-Saint-Denis. Je n’aurais pas dû mais pour gagner du temps, j’ai doublé en empruntant la voie du tramway. C’est interdit et j’ai été contrôlée pour cette raison. Une voiture de police m’a mise alors sur le côté. L’un des policiers m’a demandé mon permis et les papiers du véhicule. Je n’avais que mon permis sur moi. La carte grise et le certificat d’assurance étaient à la maison, mais je suis en règle. Ils ont bien vu qu’il y avait sur le pare-brise la vignette d’assurance.

Vous avez très vite senti de la tension….

Oui. Ils ont commencé à me narguer. Ils ont répété en souriant : «Tu vas avoir des tas d’amendes ». Excédée, je les ai nargués à mon tour en répondant : « ça m’est égal, je les ferai sauter les amendes ». C’est là que le policier qui a abattu ma chienne, a dit « Il doit bien te sauter toi aussi ! ». Énervée, j’ai répondu au tac au tac : « Il sautera ta sœur aussi peut-être ! ». C’est ma dernière phrase qui les as énervés. Alors qu’ils allaient vérifier mon permis dans la voiture, ils sont revenus vers moi et m’ont dit « Ceci est un outrage ». Puis, ils m’ont demandé de sortir du véhicule.

Que s’est-ils passé ensuite ? 

Avant de pouvoir sortir de ma voiture, j’ai demandé si je pouvais appeler quelqu’un pour venir récupérer ma chienne. Je ne voulais pas qu’elle reste seule dans la voiture et puis, l’un des policiers l’avait déjà braquée avec son arme… Ma chienne était installée à l’arrière du véhicule. Ils ont refusé et ont essayé de me faire sortir de force. J’avais peur qu’ils fassent du mal à ma chienne. J’ai donc insisté pour rester dans ma voiture.

Au départ, avant de se rétracter, la préfecture de police a parlé de certains de vos propos faisant l’apologie du terrorisme…

C’est faux. Je n’ai jamais tenu des propos faisant l’apologie du terrorisme. Comme l’un des policiers ne cessait de pointer son arme sur elle, je lui ai juste demandé pourquoi il agissait ainsi ? Il m’a répondu « Je le bute (NDLR: la chienne) et je te bute toi sans scrupules ».

Je lui ai dit « si tu peux faire un truc comme ça, cela veut dire que tu es un mécréant ». Il a dit : « Comment tu sais qu’on est des mécréants ? ». J’ai répondu : « si t’es capable de commettre un tel acte c’est que tu crois en rien ». Je ne vois pas en quoi ces propos font l’apologie du terrorisme. Je suis croyante et pour moi, si tu es prêt à tuer une chienne et un être humain sans scrupules, c’est que tu n’as pas peur ni de la loi ni de Dieu, d’où l’utilisation du terme «mécréant».

Où étiez-vous quand le policier a abattu votre chienne ?

J’étais dehors. Ils ont fini par me faire sortir de la voiture. La porte était restée ouverte. C’est à ce moment que ma chienne est sortie toute seule. Je criais « Lâchez-moi », « Lâchez-moi ». Ils étaient 3 à essayer de me faire rentrer dans la voiture de police. Je voulais récupérer mon sac que j’avais laissé dans ma voiture, il y avait tous mes papiers et de l’argent. Ils ont refusé. Le quatrième policier se tenait à proximité de ma chienne. Elle aboyait c’est vrai mais n’a jamais menacé qui que ce soit. D’ailleurs, plusieurs témoins confirment mes propos. C’est là que le policier a tiré.

Pensez-vous que le policier a tué délibérément votre chien ? 

Oui, j’en suis sûre. Il y a deux semaines, alors que j’allais rendre visite à une amie, je l’ai croisé. Avec d’autres de ses collègues, ils étaient en train d’interpeller des jeunes. Je suis passée avec ma chienne en laisse devant eux. C’est alors que ce policier m’a dit avec un sourire narquois « cette chienne va avoir une mésaventure ». J’ai répondu : « Pourquoi, elle n’est pas méchante ? ». Il a dit « c’est la première fois que je vois une femme habillée comme vous avec un chien ».

Une fois votre chienne morte, vous dites que les policiers ne sont pas allés directement au commissariat…

Oui, ils ont laissé la chienne gisant sur le sol. Et ils sont allés en direction du Pont de Saint-Ouen. A l’abri des regards, trois policiers, le dernier est resté avec moi, ont discuté entre eux. A leur retour, j’ai entendu l’un d’entre eux dire « c’est bon, on dit ça ». Je pense qu’ils se sont concertés. Et c’est à cet instant qu’ils ont commencé à parler de propos terroristes. Ensuite, quelques minutes plus tard, ils sont revenus sur les lieux du drame où d’autres voitures de flics étaient présentes (NDLR: Isabelle Mouréreau, conseillère municipale de l’Ile-Saint-Denis affirme avoir vu la voiture de police, où était Samia, partir et revenir quelques minutes plus tard).

Sur les réseaux sociaux, beaucoup ont affirmé que les policiers ont essayé délibérément d’arracher votre voile. Qu’en est-il ? 

C’est faux. Pour me faire entrer dans la voiture, ils ont dû un peu tirer sur mon voile mais ce n’était pas délibéré. Par contre, plusieurs fois, dans la voiture mais aussi une fois arrivés au commissariat, des policiers m’ont narguée. Ils ont fait quelques remarques désobligeantes sur l’islam.

Vous êtes la seule à porter le voile dans votre famille…

Oui, c’est vrai. Mais cela n’a jamais été un problème. Nous nous aimons et nous nous respectons tous. Chacun est libre de faire ce qu’il veut. J’ai aussi des tas d’amis athées, et ça ne me dérange pas.

Que comptez-vous faire ?

On va porter plainte. Ma chienne a été abattue gratuitement. Et j’ai été accusée par la préfecture de police de Paris d’avoir tenu des propos. Comme ils savent qu’ils ont commis une erreur, comme ils ont tué mon chien gratuitement, il fallait qu’ils me fassent passer pour une terroriste.

https://www.lecourrierdelatlas.com/societe-entretien-exclusif-ile-saint-denis-comme-ils-ont-tue-mon-chien-il-fallait-qu-ils-me-fassent-passer-pour-une-terroriste-samia-conductrice-interpellee–22825

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




20 thoughts on “Un maire musulman défendant une musulmane voilée : un scénario à l’anglaise pour le 93 ?

  1. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Couplet 3 de Notre Marseillaise exprime clairement que ce n’est pas aux nouveaux venus en Terre de France, Nôtre Patrie, de faire la loi dans notre pays et de dire ce qui doit être ou ne pas être en dehors de ce que le Peuple Français, la Nation a créé pendant des siècles.

    « Quoi ! Des cohortes étrangères
    Feraient la loi dans nos foyers !
    Quoi ! Des phalanges mercenaires
    Terrasseraient nos fiers guerriers ! (Bis)
    Dieu ! Nos mains seraient enchaînées !
    Nos fronts sous le joug se ploieraient !
    De vils despotes deviendraient
    Les maîtres de nos destinées ! »

  2. Avatarseveric2009

    Tout ça va se terminer,dans le sang,des torrents de sang,le sang va couler a flot,et les responsables,seront partis depuis longtemps,il ne faudra surtout pas les oublier,nous devrons les chercher,les trouver,et leurs faire payer au prix FORT »,sans jugement sans pitié,sans discussions,si je ne suis pas trop vieux,je me porte volontaire..!!

    1. AvatarPseudo

      Les Français passent leur jeunesse à apprendre qu’il faut se taire,être tolérant et se soumettre,sous peine de sanctions,pendant que les féministes au gouvernement nous disent,que les petits garçons doivent jouer à la poupée,et les petites filles avec un petit tracteur,et qu’avec la pma,on privera les enfants de leur père..etc etc etc… Je le dis avec certitude;pour notre peuple,la guerre est perdue d’avance,car ce n’est sûrement pas une armée de castrés,qui pourra faire face aux musulmans.

    2. AvatarBobbyFR94

      Ca, ça m’étonnerait que les « responsables » puissent partir, parce qu’ils sont tellement CONS qu’ils ont mis de la « diversité », muzz prioritairement, dans toute la sécurité, la leur d’abord !!!

      Y’en a partout, dans les halles d’aéroport, les gares…Sans compter les sociétés de télésurveillance, qui peuvent mettre en marche caméras & microphone…

      Et les lances-roquette, tu crois que c’est fait pour dégommer les moineaux ?

      Tiens, juste un fait divers, histoire de (information du 10 avril 2019) :
      https://www.ouest-france.fr/region-occitanie/haute-garonne/toulouse-31500/un-lance-roquettes-decouvert-chez-une-famille-de-toulouse-6302557

      Si celui-là pouvait en avoir mis un dans le garage familial, à ton avis, combien d’autres en ont chez eux, dans la cave, leur cave, ou celle du HLM ?

  3. Avatarclaude

    nous devrons les chercher,les trouver,et leurs faire payer au prix FORT

    bin comme disait Poutine aller les traquer jusque dans les chiottes

  4. AvatarPatriotes Action Française

    Patriotes Français , Tous les lâches et traitres dirigeants qui se sont succédé,
    sans oublier l’. Abruti qui a frappé la France dans le dos avec le regroupement familial , ont tous mené notre pays a une guerre civile ethnique ,,celle ci inévitable et imminente sera sanglante et sans aucune pitié pour les collabos qui on pactisé avec islam. Des cendres de cette nation polluée par ces sauvages , renaîtra une avec ces vrais valeurs ou la sectaire idéologie islamisée et ces barbares disciples seront bannis. . vive la France libre P.A.F.

  5. Avatarlucien

    Voile au volant et chien de catégorie 1 sans muselière sont deux infractions ; une infraction suffit à justifier un contrôle de police.

    1. Amélie PoulainAmélie Poulain

      Oui mais la Loi pour eux n’a aucun sens, c’est cela le problème !

      Il est plus que temps qu’il leur soit montré vraiment ce que c’est que de se soumettre et respecter la Loi et que les politiques arrêtent de les maintenir dans cette méconnaissance.

      Enfin, si les politiques commencent à être attaqués eux-mêmes ils vont « peut-être » réfléchir.

  6. Amélie PoulainAmélie Poulain

    De mieux en mieux en parlant du 93, des menaces ouvertes et directes envers un Ministre d’Etat (J-M Blanquer pour ses propos sur le voile), rien n’arrête certains qui se croient tout permis surtout quand ce sont des proches de Macron !

    Mais où va t-on ? On ne peut même plus faire la Loi chez nous et décider de ce que l’on veut accepter sur notre sol ou pas, il y en a qui décident pour les Français (qu’ils ne sont pas, pour avoir de tels comportements qui ne correspondent pas à notre Culture)…

    Le Point :

    « Yassine Belattar menace Jean-Michel Blanquer : « Si j’étais lui, j’éviterais de mettre les pieds dans le 93… »
    Sur RFI, l’humoriste, proche d’Emmanuel Macron, s’en est violemment pris au ministre de l’Éducation nationale, lui reprochant ses propos sur le voile. »

    https://www.lepoint.fr/societe/yassine-belattar-menace-jean-michel-blanquer-si-j-etais-lui-j-eviterais-de-mettre-les-pieds-dans-le-93–22-10-2019-2342817_23.php?M_BT=2525525865047#xtor=EPR-6-%5BNewsletter-du-soir%5D-20191022

    Aucune idée de ce qu’est l’Autorité et le respect des Institutions….

    Nous somme en FRANCE avec tout ce que cela signifie M. Bellatar, tenez-vous le pour dit une fois pour toute.

    De plus en plus insupportable, il est temps de remettre ces gens-là à leur place.

    1. frejusienfrejusien

      et pourtant ce pauvre BLANQUER a été extrêmement modéré dans ses propos,

      et justement, ce qu’il faut c’est quelqu’un de ferme et catégorique, sinon, la chienlit envahit l’espace public

      1. Amélie PoulainAmélie Poulain

        « ce qu’il faut c’est quelqu’un de ferme et catégorique »

        Tout à fait et qui ne se laisse pas influencer par le chant des Sirènes, avec qui a bien dans la tête le sens des valeurs et de ce qui est notre Patrimoine français.

    2. AvatarSamia

      Je ne suis pas du tout étonnée par les propos du bellatar, des méthodes de voyou, comme d’habitude, comme à l’habitude de ses coreligionnaires. Menaces et compagnie !

      1. Amélie PoulainAmélie Poulain

        Tout à fait, cependant, soutenu par Macron ce qui est un comble…

        A se demander ce que Macron a vraiment dans la tête en tous les cas il n’a pas de bonnes fréquentations c’est le moins qu’on puisse dire

        Ca le regarde mais le problème c’est qu’il occupe la place de Président de la France et qu’il doit prendre du recul vis-à-vis de ses affinités en regard de sa fonction qui devrait concerner le bien-être de la France.

        Invectiver un haut-fonctionnaire de la République, se permettre de lui interdire quasi un territoire dont il a aussi la charge puisque c’est la France c’est oui des méthodes de voyous « sans foi ni loi », sans la moindre notion de l’autorité et du respect.

        Quelqu’un de non socialement intégré voire adapté, tout simplement. Et c’est ça que Macron écoute et auquel il donne notre argent ?…. Sans commentaire….

        Il y a vraiment, mais alors vraiment, de l’ordre à mettre en France, la « barre » est à redresser de tout urgence.

  7. AvatarJean Paul G.

    J’ai honte de ce que la France est devenue, depuis son invasion de ces parasites sauvages, une honte qu’il n’y a plus de respect de nos institutions et des forces de ordre. Il faut rétablir les valeurs de la république. Notre pays est au bord du chaos d’une guerre civile .il serait temps d’enseigner a tout ces sauvages qu’ici se sont nos valeurs ,nos traditions et nos lois qui doivent êtres respectées et non pas les leurs .

  8. Avatarcalvo

    Je proposerais bien de donner l’indépendance à ce département, mais j’oubliais:: ils veulent la france, l’europe, et la planète entière, puis nous faire payer pour coloniser la galaxie, après nous avoir renvoyés aux cavernes.
    Et les collabos sont contents car ils arrivent à les refiler à charge des autres. .

  9. Avatarbm77

    C’est ce qu’ils veulent l’indépendance et la partition « Calvo » , il n’ont œuvré qu’à cela . Moi je refuse catégoriquement que l’on donne un pouce de territoire . Vous croyez sincèrement qu’ils s’en teindraient à cela.? Vous accepteriez que la basilique St Denis soit sous contrôle d’un califat de fait?
    Je ne ferais pas de procès aux communistes pour avoir été ce qu’ils ont été ,c’est à dire le soutient du régime soviétique pour une part et pour l’autre ceux qui ont œuvré à l’amélioration du social ..Admettons qu’il se soit trompés mais là comment ont ils pu taire le communautarisme qui s’implantait grâce à une immigration de masse qu’ils ont farouchement niés par ailleurs tout en s’en repaissant pour garder un pouvoir illusoire dans une banlieue traditionnellement populaire et sauver les meubles et le salaire de certains qui ne savaient rien faire d’autre à part de la politique politicarde mensongère
    Les maires et mairesses communistes de ce 9.3. ont vu les choses se transformer, ils ont vu comme à Aubervilliers ou St Denis des populations présentes depuis plusieurs générations fuir carrément ces endroits devenus inhabitables . Parce qu’avant,populaire ne coïncidaient pas avec une crainte des habitants de la délinquance . Il n’y avait pas de sentiment d’insécurité et les « jeunes « , même si ils étaient remuant et avaient le coup de poing facile, ne s’en prenaient pas à leurs voisins qui étaient les amis de leurs parents ! Ils pouvaient même sembler plus discriminés ces jeunes des années 60 70, que ceux qui leur ont succédé, tellement les infrastructures mis à leur disposition étaient rares ou mal adaptés et ils s’ennuyaient ferme. On avait moins d’argent que ceux d’aujourd’hui et même pour se déplacer et on faisait des fois plus 20 kms aller retour à pied pour se rendre dans la capitale qui offrait quelques divertissements supplémentaires. Les politiques locaux ont passé leur temps à nier la réalité des quartiers en inventant eux mêmes un discours victimaire démagogique mélangeant tout : L’esclavagisme ou le colonialisme à destination des populations qui n’en demandaient pas tant mais dont les communautaristes religieux se sont emparés par la suite pour assoir leur suprématie. . Pour cela ,ces élus locaux sont mille fois coupables de leur renoncements, et d’avoir servi d’idiots utiles à ce communautarisme, en allant jusqu’à désavouer les seuls qui osaient dire les choses C’est une Nadia Ramadna bien plus Républicaine que ces renégats qui doit prendre tous les risques pour demander à la France d’assumer ses principes Républicains .Elle tient un langage de vérité et est bien plus crédible que ceux qui ont été élus pour affirmer ces principes , tournés qu’ils sont, vers l’UE et son mondialisme .

  10. frejusienfrejusien

    elle a pris une voie de tram pour remonter la file de voitures, normal, une voilée , ça ne respecte rien, ça ne connait pas la loi de la République, est-ce qu’elle connait le code de la route ??
    a-t-elle obtenu son permis au Maroc ou en Algérie ??

    les gens possédant un permis étranger devraient avoir l’obligation de repasser un permis français, ce sont d’ailleurs des dangers au volant

  11. AvatarDorylée

    « …Difficile de se sentir Français quand on nous renvoie à nos origines, à notre couleur, ou à notre religion… » Difficile d’être considéré comme Français quand on est élu et qu’on prend parti, sans savoir, pour la racaille délinquante contre sa propre police municipale. Pour se sentir Français, il faut d’abord se comporter comme un Français et pour ne pas être  » renvoyé à sa religion  » il suffit de ne pas l’arborer ostensiblement dans l’espace public. À Rome, fais comme les Romains mais à l’Île Saint Denis, ne fais pas comme les Ilodyonisiens : fais comme les Français parce que l’Île Saint Denis, c’est en France, pas au Maghreb, ne vous déplaise, même si….!

    1. AvatarSamia

      1000% d’accord avec vous. Peut être faudrait-il qu’ils arrêtent d’invoquer à tout va leurs origines, pour se justifier de tout ? Moi, j’en ai vraiment marre de leur hypocrisie et comportement infernal.

Comments are closed.