2 djihadistes belges se sont enfuis de Syrie, 12 000 sont susceptibles de fondre sur nous


2 djihadistes belges se sont enfuis de Syrie, 12 000 sont susceptibles de fondre sur nous

.

Syrie : Macron n’a pas voulu faire exécuter les djihadistes ? Ils se sont enfuis, ils arrivent…

.

Erdogan met le feu à toute la région occupée par les Kurdes, nos alliés dans la guerre contre Daesch. Kurdes qui gardaient les djihadistes emprisonnés, leurs femmes, leurs enfants…

Kurdes contre lesquels Erdogan a lancé ses chiens, désireux de récupérer le territoire qu’ils occupent pour y installer une bonne partie des 4 millions de  « migrants  » qui sont dans les camps turcs. Ces prétendus « réfugiés » sont des gens qui ont fui les vainqueurs, Bachar et les Etats-Unis. Ce sont donc dans leur immense majorité des islamistes, des proches des djihadistes, des djihadistes pour nombre d’entre eux.

Que font les Turcs, dès qu’ils arrivent en Syrie ? Ils ouvrent les prisons, ils libèrent leurs amis…

Certes, Bachar s’est porté à l’aide des Kurdes et ils peuvent aussi compter sur l’aide de Poutine, mais que d’incertitudes sur l’avenir.

.

Et ce qui vient de se passer en Belgique donne un avant-goût de ce qui attend la France. Des centaines de djihadistes ne pensant qu’à tuer vont revenir…

.

Syrie : deux djihadistes belges se sont échappés de leur prison dans le nord-est du pays

Deux djihadistes belges qui étaient emprisonnés dans le nord-est de la Syrie, se sont échappés de leur centre de détention, a annoncé devant une commission du Parlement belge Paul Van Tigchelt, patron de l’Ocam, l’agence antiterroriste belge.

Ces deux évadés font partie d’un contingent de 58 Belges – hommes et femmes – issus des rangs djihadistes (des FTF ou Foreign terrorist fighters), actuellement recensés en Syrie et en Irak. Dans ce groupe, «se sont échappés d’une prison: 2 FTF hommes (dont 1 condamné par défaut en Belgique pour terrorisme)», selon un document de l’Ocam, l’agence antiterroriste belge, dont l’AFP a obtenu copie.

Lire aussi

Des rebelles syriens soutenus par Ankara brûle le drapeau de YPG kurdeLa malédiction kurde et le sacrifice de l’Histoire : Daesh 2 est en marche

Deux députés joints par l’AFP ont confirmé cette information : «Cela s’est passé ces derniers jours, depuis l’offensive turque c’est sûr», a précisé l’un d’eux, le centriste Georges Dallemagne.

.

Parmi ces 58 femmes et hommes, la quasi totalité (55) sont localisés dans des centres de détention ou des camps sous contrôle kurde en Syrie, et 3 en Irak a par ailleurs souligné le député. Outre ces personnes considérées comme «des combattants», l’Ocam a recensé «jusqu’à 56 mineurs de moins de 12 ans» ayant un lien avec la Belgique, actuellement dans les camps du nord-est syrien. Six d’entre eux, retenus avec leurs trois mères à Aïn-Issa, ont fui ce camp ces derniers jours à la suite d’un bombardement, selon les informations communiquées aux députés.

«La situation est devenue complètement incontrôlable»

Dans ces camps sous contrôle kurde, proches de la zone ciblée par l’invasion turque lancée la semaine dernière, «la situation est devenue complètement incontrôlable», a commenté le député (Ecolo) Samuel Cogolati. «On perd un à un nos contacts sur place», a-t-il ajouté, en réitérant l’appel des écologistes à rapatrier les enfants et à faire juger les adultes en Belgique.

Le nord-est syrien est en plein chaos sécuritaire depuis l’offensive militaire lancée la semaine dernière par la Turquie voisine, qui cible des Kurdes. L’invasion suscite l’inquiétude quant à l’éventualité de voir des milliers de djihadistes du groupe terroriste Daech – notamment les combattants européens – en profiter pour s’évader des centres de détention gérés par les Kurdes. Selon l’administration locale kurde, 12 000 djihadistes présumés de Daech sont détenus par les forces de sécurité kurdes dans le nord-est syrien.

Le Conseil de sécurité de l’ONU s’est d’ailleurs inquiété dans une très courte déclaration adoptée à l’unanimité le 16 octobre «du risque de dispersion» des djihadistes retenus prisonniers dans le nord-est de la Syrie, sans toutefois réclamer la fin de l’offensive militaire turque contre les Kurdes.

https://francais.rt.com/international/66949-syrie-deux-djihadistes-belges-se-sont-echappes-prison-nord-est-pays

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


3 thoughts on “2 djihadistes belges se sont enfuis de Syrie, 12 000 sont susceptibles de fondre sur nous

  1. AvatarFomalo

    A part la « condamnation formelle » de la dispersion des jihadistes, si elle ne condamne pas fermement ET FORMELLEMENT l’action de l’émir Erdogan, à quoi peut bien servir l’ONU et son Club (pardon : « Conseil ») de sécurité ?

    SI vous laissez fermée une bouteille d’ alimonade, tout en continuant à la tenir au chaud, elle va finir par faire non pas pschitt, mais BOUM!

  2. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Un fait exprès n’est-ce pas ?! Une insulte devant le monde entier.

    L’Arabie Saoudite, orchestre militaire national interprète l’hymne national russe devant Poutine (une catastrophe ; impossible, c’est un camouflet insupportable !

    La musique n’adoucit pas toujours la diplomatie
    :::: https://youtu.be/Uag3AgZ2N74

    L’interprétation de l’hymne officiel d’un pays étranger n’est, certes, pas chose facile…
    Mais parfois, l’originalité n’est pas dans la réussite.

Comments are closed.