Flic, je ne te hais point, car tu es un produit du système


Flic, je ne te hais point, car tu es un produit du système

.

Je m’adresse ici à tous les policiers sans conscience, à tous ceux qui obéissent aveuglément…

 

Le 2 octobre les policiers manifestent leur mécontentement. Il y a des risques et en plus on ne les aime plus…

.
Pauvres flics qui se rendent compte qu’ils font un métier où il y a du danger.
Eux qui croyaient pouvoir se pavaner en uniforme devant une population docile et admirative tout en profitant d’avantages retraite conséquent (Les policiers bénéficient d’une bonification spéciale dite « du cinquième » ou « quinquennale », qui leur offre une annuité (quatre trimestres) de cotisation tous les cinq ans) !
On leur aurait menti ? Y a des risques ?

.

Trop injuste.
Alors, vois-tu, flic de rue ou flic casqué du samedi ou EGM,PSI,PSIG,AGIGN,FI,FOR,PSMP,BRI/BAC,SPI4G, CRS, Voltigeurs ou encore, c’est relativement nouveau, milicien en jean, masqué sans brassard ni RIO (si si, on a des vidéos) je ne te hais point car tu es trop souvent devenu… un pauvre type.
C’est d’ailleurs pour cela que je te tutoies.
Zut, toi qui croyais que c’était par copinage. Décidément, c’est trop injuste.
Tu vas me dire qu’il y a quelques mois on t’adulait, suite aux attentats.
Ben oui, comme quand la France gagne au foot on dit « ON » a gagné.

.
Alors l’admiration pour quelques véritables héros en uniforme, tu voulais en prendre aussi. Gratuitement, comme ça, tout en te pavanant avec ton casque intégral et ta matraque fièrement brandie vers quelques pauvres types avinés et décharnés. Sans montrer ton RIO évidemment !

.
Mais au fait, pourquoi est-tu si mal aimé, si mal compris ?
Pour ma part, bien élevé dans le respect des forces de l’ordre j’ai pourtant appris à me méfier de toi à l’aune de mes 60 ans, au fur et à mesure de nos rencontres.
Mes désillusions alors que j’essayais juste que tu fasses ce pourquoi tu étais payé sont trop dérisoires pour être racontées ici.

.
Surtout au regard de ce qu’on peut lire dans les faits divers :
« La jeune mère de famille explique alors avoir été tirée par les cheveux jusqu’en bas des escaliers, jetée sur le canapé, frappée puis violée. « Elle a reçu des coups violents au visage et s’est évanouie pendant son agression. » Reprenant conscience, elle appelle la police peu après 4 h 30, expliquant avoir été victime d’un viol. Le premier équipage de police n’arrivera que cinq heures plus tard.
Source : https://www.facebook.com/RecherchesRessourcesEtEntraide/posts/1917851758361382/#

Ou encore
« Le combat d’un père pour la vérité
Mais cette enquête a été « bâclée », insiste le père de la victime, qui dépose une requête en responsabilité afin de mettre en cause le commissariat local. « Mon fils portait une plaie énorme à l’arrière du crâne, qui n’a pas été examinée par le médecin généraliste », poursuit Sylvain Debeure, qui dénonce un « empressement général » à clore le dossier. »
https://france3-regions.francetvinfo.fr/centre-val-de-loire/indre-loire/ce-sera-dernier-combat-ma-vie-tourangeau-attaque-etat-apres-mort-suspecte-son-fils-concarneau-1730595.html

.

Évidemment on trouvera, hélas, des milliers d’exemples similaires.
Sans compter les immondes mensonges de ta hiérarchie
https://planetes360.fr/malaise-ce-matin-sur-bfm-tv-interroge-un-ingenieur-chimiste-sest-dit-scandalise-avant-detre-recadre-en-direct-par-le-depute-larem-de-seine-maritime/?fbclid=IwAR3LkUbsAae82co7vNL0srU6y1jtwLXBkxZSxexA0QdgFBAOu7LxQ3FNQtU

.

Tu te plains de travailler le samedi à cause des gilets jaunes…
Est-ce pour cela que tu as tiré dans les têtes et mutilés des centaines de citoyens qui manifestaient comme la loi les y autorise ?
En juillet 2019 on comptait 314 blessures à la tête, 24 éborgnés, 5 mains arrachées et un décès.
Tu vas me dire que c’est la faute à pas de chance…Le hasard en somme.
Une sorte d’acharnement du destin…
Sauf que
« Un policier commet une erreur verbale qui révèle que les éborgnés l’ont été volontairement » :https://www.gj-magazine.com/gj/un-policier-commet-une-erreur-verbale-qui-revele-que-les-eborgnes-lont-ete-volontairement/

Sauf qu’un policier avait avoué avoir tiré dans la tête « comme ça, sans raison ».Qu’un avocat de policiers avoue être contacté par des policiers inquiet pour… leur carrière après avoir éborgné un manifestant.

.

Alors va, je ne hais point, car tu es un produit du système.
Le concours d’adjoint de sécurité ne demande même pas le bac alors je ne vais pas te demander de comprendre le contexte.
Armé et en uniforme tu obéis aux ordres.  C’est tellement simple !

.
Va, je ne te hais point : mais je te plains.
Je te plains comme on plaint des pantins aux ordres, dont on sait qu’il ne sert à rien d’essayer seulement de leur ouvrir les yeux grands fermés.
Car si ces yeux pouvaient seulement s’ouvrir alors la conscience risquerait de se réveiller.
Je te quitte sur cette petite vidéo, mais tu en trouveras des centaines d’autres du même acabit :

 

Je tiens à préciser que tous les policiers ne sont pas des pourris ou des imbéciles sans cervelle. Loin de là. Et, à RR on aimerait même que les policiers aient plus de pouvoir, puissent se défendre et nous défendre sans se retrouver muté à la circulation ou mis à pied.
Mais tant qu’il en restera ne serait-ce qu’un seul, armé, en uniforme, prêt à tirer dans les têtes de civils pacifiques parce qu’un Castaner lui en a donné l’ordre, alors je continuerai à alerter l’opinion.

Note (1)

Boussois: condamné à neuf ans de réclusion pour le viol de sa jeune locataire
———————-
Accusé du viol particulièrement violent de la jeune mère de famille qui louait son logement, à Boussois, Lyazid Hassaini a été condamné par la cour d’assise de Douai à neuf ans de prison ferme. Son avocat n’exclut pas de faire appel de cette décision.

La cour d’assises du Nord, à Douai, a examiné ce dossier pendant deux jours et demi en début de semaine, à huis clos

C’est une agression particulièrement sordide qu’a eue à juger la cour d’assises du Nord de lundi à mercredi. Deux jours et demi d’audience à huis clos pour tenter d’y voir plus clair sur cette nuit du 12 au 13 juillet 2016. Au cours de laquelle la vie d’Aline a basculé. La jeune femme, alors âgée de 19 ans, dormait au premier étage de son domicile de Boussois, dans une chambre située face à celle de ses deux enfants, de 2 et 4 ans. « Elle s’est réveillée au milieu de la nuit par un sentiment d’étouffement », relate son avocat, Me Olivier Gilliard.

La jeune mère de famille explique alors avoir été tirée par les cheveux jusqu’en bas des escaliers, jetée sur le canapé, frappée puis violée. « Elle a reçu des coups violents au visage et s’est évanouie pendant son agression. » Reprenant conscience, elle appelle la police peu après 4 h 30, expliquant avoir été victime d’un viol. Le premier équipage de police n’arrivera que cinq heures plus tard.

Changement de version
N’ayant pas vu le visage de son agresseur, Aline met tout de même assez vite les enquêteurs sur la piste du propriétaire du logement qu’elle loue, dont le gabarit semblerait correspondre. Entendu à plusieurs reprises, ce dernier nie tout d’abord une quelconque relation sexuelle avec la jeune femme. Puis se ravise lorsque les prélèvements effectués sur la victime établissent un lien avec son ADN. Il explique alors avoir eu un rapport sexuel consenti avec sa locataire et accuse l’ancien compagnon de celle-ci, qui habite non loin de là, d’être l’auteur des coups, par jalousie. Une version maintenue devant la cour d’assises de Douai. « Il n’a pas tout de suite reconnu la relation sexuelle pour protéger son couple, sa famille », affirme son avocat, Me Emmanuel Riglaire.

Une défense qui n’a visiblement pas convaincu les jurés. Reconnu coupable du viol de sa jeune locataire, Lyazid Hassaini a été condamné à neuf ans de prison ferme. L’avocat général avait, pour sa part, requis douze ans de réclusion. Un verdict qui ne satisfait pas Me Riglaire. « Si mon client est vraiment coupable, ce n’est pas cher payé. En revanche, s’il est innocent comme il le dit, c’est beaucoup trop. » Lyazid Hassaini et son avocat disposent de dix jours pour interjeter appel de cette décision.

La Voix du Nord

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




15 thoughts on “Flic, je ne te hais point, car tu es un produit du système

  1. Charles Martel 02Charles Martel 02

    Il fut un temps où lorsqu’on croisait des policiers dans la rue on éprouvait une saine « crainte » qu’on appelait la peur du gendarme et qui faisait que la plupart respectait la loi, mais on se sentait protégé et rassuré par leur présence. Aujourd’hui quand on croise ces cow-boy on éprouve une crainte malsaine et on ne se sent plus du tout rassuré ni protégé car on se demande qu’est ce qu’ils vont bien pouvoir nous trouver pour nous faire chier au lieu d’aller dans le cités pourries pour emmerder les véritables délinquants. C’est ce que le pouvoir a fait de la police, très forte avec les faibles et très faible avec les forts. Arrivé a un certain niveau ils pouvaient eux aussi laisser tomber les matraques et les casques et refuser d’éborgner des français qui comme eux sont soumis aux impôts et taxes de ce salaud de Macron. Certains ont osé le faire et on droit a tout mon respect :
    https://www.dailymotion.com/video/x6xjo02

    Mais la plupart ont tapé et blessé des femmes sans défense quelle honte!!
    https://www.youtube.com/watch?v=x9WMoXlE-bI

    Alors moi je ne les aime pas, aujourd’hui, comme beaucoup je hais ces flics au service aveugle de Castaner et de Macron qui ont vendu leur honneur pour une prime minable

  2. AvatarAardvark

    Comme dans toute société, il y a sans aucun doute des « véroles », mais, sans les dédouaner de certains actes commis sciemment, la police a sur les épaules le poids hallucinant que leur impose leur hiérarchie. Bien souvent de sombres carriéristes, pas forcément intelligents, et qui visent le but à atteindre : devenir préfet de « quelque chose »… De plus, le recrutement actuel, à l’instar de toutes les fonctions publiques, favorise clairement « la discrimination positive » (Voir ce qu’il se passe à la RATP…) Et à partir de là, il a du déchet… (voir LES affaires Benalla…) Même les grandes écoles assouplissent ou suppriment leurs concours d’entrée pour certaines catégories d’individus, devinez lesquelles… Alors, faible niveau études et psy au départ, plus ça, plus ça, plus la fatigue, alors on se lâche un petit peu les samedis, discrètement encouragés par la « kommandantur », et paf, on tire dans le tas. Certains y mettront plus d’application que d’autres, mais de nos jours, les téléphones filment; et là, parfois ça ne passe plus ! (Benalla, bis…) Et puis comme on dit de certains : Un muscle (en montrant la tête) deux cerveaux, (en montrant les biceps…) Un peu de fumée qui pique les yeux, et la boucle est bouclée !… En outre, et même dans les armées, un ordre abusif, contraire à la loi peut ne pas être exécuté, sans sanction disciplinaire. Certains ne le savent pas encore, ou l’ont oublié… Tout comme l’auteur de l’article, je dirai donc « Va, je ne te hais point : mais je te plains »… (et encore…)

  3. AvatarWar gear

    bel article ce que nous voyons depuis le début du mouvement des gilets jaunes est de la barbarie choupinet par le biais de l’alcoolique
    buveur de vodka envoi ces chiens pour une répression sanglante et barbare digne d’une dictature sanguinaire. je ne pensais pas que nous pourrions encore voir ca en France .les forces de l’ordre ont montré à la France leur face sombre et inhumaine honte à eux . Le Benala envisage de ce presenter aux prochaines municipales en Seine saint Denis ou va t’on que diable ou allons nous

  4. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Lyazid Hassaini (?)… Vous m’en direz tant… C’est quoi comme origine ?

    Et, si j’ai bien suivi, ce type au nom à consonance étrangère, était policier ? Ou le fait est-il cité parce que la police a mis du temps à arriver sur les lieux du viol ?
    Dans la première supposition, on pourrait comprendre que la Police, infiltrée, ces « étrangers » ne nous aimant pas, s’en donnent à coeur joie contre nous lors de manifestations….

    Certes, il ne faut pas généraliser. Et je suis sûre que ceux qui se suicident sont des agents honnêtes qui retournent contre eux la colère qu’ils ont contre le système… Le « Système » justement…

    Pourriez-vous donner quelques précisions ?

  5. AvatarCeltillos

    fut un temps ou le « flic » était respectable, mais ce temps la est lion, il est devenu maintenant le flic répressif aux ordres d’un pouvoir dictatorial, certains le font peut être a contre cœur mais ils le font la est leur tord, le flic sympa a disparut place au robocop violent abrutis sans âme ni états d’âme, animal stupide juste bon a suivre les ordres d’une hiérarchie tout aussi débile incapable de discerner le juste de l’injuste….

  6. AvatarGloup la grenouille

    Les flics sont d’abord et avant tout des fonctionnaires qui ont choisi la police parce que, pour l’immense majorité d’entre eux, incapables d’intégrer d’autres postes dans la fonction publique. Eh oui, pas simple quand on le Q.I. d’un poulet.
    En outre, ils servent un état traître et collabo au service de l’islam conquérant et ça, c’est insupportable.

    Certains diront qu’ils ont besoin d’un revenu et ont une famille à nourrir. Eh bien, qu’ils quittent cette fonction de collabo et aillent vendre des légumes sur les marchés ou faire des heures de ménage en entreprise.
    D’autre diront :  » Vous serez bien content de les trouver si un jour vous êtes victime d’une agression dans la rue  » . Balivernes !
    D’une part, s’il y avait moins de CPF dans ce pays, il y aurait beaucoup moins d’agressions.
    D’autre part, le temps nécessaire pour qu’une patrouille se rende sur le lieu d’une agression est de huit minutes au minimum. C’est plus qu’il n’en faut pour se faire dépouiller, tabasser et égorger. Il ne faut donc compter que sur soi-même.

    Les flics seront à nouveau respectables et respectés seulement lorsque le pays sera redevenu paisible, débarrassé de l’immigration massive et de toute la vermine islamique.

  7. AvatarHellen

    Bravo à tous ceux qui ont commenté et dit exactement ce qu’il fallait dire…
    Les Flics d’aujourd’hui, ne sont plus ce que l’on appelait des policiers autrefois… Ceux d’aujourd’hui, n’ont aucun mérite, ils sont armé, et s’en donnent à coeur joie pour se taper du manifestants, qui même bien souvent est extrêmement calme…
    Ce qui signifie que bien que armés, les flics d’aujourd’hui n’ont pas de (k)ouilles contrairement à ceux d’autrefois, qui valaient pour une très grande majorité, des milliards de fois ceux d’aujourd’hui, font peur, et si c’est ce qu’ils veulent donner comme impression, c’est réussi, mais j’aimerai pas être à leur place, car je me sentirai extrêmement mal de taper, éborgner, handicaper et même tuer mes frères et mes soeurs…
    Le flic d’aujourd’hui ne mérite aucun respect de la part de la population, car ils sont payés, grâce à qui???
    Grâce à la population Française qui paie tout dans ses impôts…
    Bref j’arrête là, mais je ne dirai pas comme un andouille qui a dit : « Vous n’aurez pas ma haine…
    Bien au contraire, vous avez toute ma haine, et la haine d’une majorité de Français qui ne vous supportent plus, et un jour nous aurons notre mot à dire, et ce jour approche à grand pas, que vous le vouliez ou non…
    Car MACRON va être jeté, Castaner, Philipp aussi… dans moins d’un an, leurs sorts sera réglés… et cela que vous le vouliez ou non…

    Je ne pense pas que les Français seront d’accord pour vous payer au tarif actuel…! Les choses changeront… envers et contre tous!!!!

  8. romulusromulus

    Je ne les plaindrai pas, ils peuvent gémir, à l’instar de leur « collègues » les maires de France, si prompts à se faire acheter régulièrement par tous les pouvoirs, mais incapables de déposer ensemble leurs écharpes le lundi venu. Je les ai vu à l’oeuvre ces baqueux, se mettre à six dans la pénombre sur deux jeunes gilets jaunes paisibles qui regagnaient leurs voitures. Je les ai vu les matraquer, les gazer. Et s’ils avaient perpétré en amont quelque chose de répréhensible, il y a d’autres moyens d’interpellation. Mais ce n’était pas le but qui était de faire mal, de tabasser, se défouler. Alors, à l’instar des maires, lassés mais si disciplinés à faire rentrer le citoyen lambda sous les fourches de la loi, mais si veules à défendre les services publics des campagnes, je dirai juste vulgairement: « à chacun sa merde ».

  9. AvatarMichel

    Je vois surtout qu’il y a beaucoup de policiers qui se plaignent (ou se mettent en colère), comme si on les avait forcé à devenir policiers. Que ceux qui trouvent que ça merde, réagissent et fassent leur travail de policier, c’est à dire, protéger les populations des agresseurs, des violeurs et des tueurs. Mais cela les engagerait immédiatement à désobéir aux ordres de leur hierarchie…

  10. Avatarpier

    Quand j’étais gosse , il y avait des hirondelles à vélo et avec une grande cape
    , lors des courses cyclistes ces hirondelles roulaient à vélo dans le caniveau et il n ‘était pas question qu ‘un spectateur mette 1 pied hors de la bordure du trottoir
    Quand l ‘on regarde le tour de France à la TV ; l ‘on s ‘aperçoit du changement d ‘époque , surtout dans la monté des cols .
    Heureuse époque pour moi , pas riche , mais beaucoup de nostalgie
    Ancien cyclotouriste & cyclosportif , je me demande comment les coureurs actuels font pour garder leur calme et continuer leur progression
    Aussi avant les flics rentraient chez eux à vélo ou en bus public avec leur uniforme sur le dos et maintenant ?
    L’on respectait les flics et ils étaient humains . On craignait les flics mais on les respectait
    Maintenant les nouveaux  » français  » ( sans majuscule ) ne les craignent plus et les juges ( eux aussi sans majuscule ) en sont responsables
    Au seuil de mon existence , j ‘avoue ne plus avoir de sympathie pour cette corporation qui avant assurait notre sécurité ,alors que maintenant elle assure la protection des gouvernants seulement
    Comme les putes , les flics ont choisit leur job , je ne les plaint pas .Qu’ils assurent .
    je sais , la sécurité de l ’emploi , c ‘est mieux que le chômage

  11. Avatardubus

    à une époque, lorsque mon fils me montrait sa haine contre les « kieufs, les condés comme il disait si bien ,à chaque fois je lui faisais la leçon de moral en lui disant qu’heureusement qu’ ils sont la sinon ce serait le bordel, l’anarchie, on ne serait plus en sécurité, patiti patata …

    au début, j’étais GJ mais vue la suite … et c’est la que j’ai compris ce que c’était un flic, prêt à tuer si on lui donne l’ordre …

    alors je ne fais plus les manifs car je pense que maintenant il faut passer à autre chose de plus … révoltant et lorsque je vois comment les flics agissent contre le peuple en détresse, je ne pourrais me retenir de leur rentrer ds lard … alors maintenant j’attends le bon moment …

  12. Avatarleviet06

    Les forces de l’ordre de tout temps ont servi l’etat et non le peuple francais.
    les flics de base s’echinent a lutter contre la racaille et la delinquence.
    Ils sont formates pour obeir aux ordres d’une hierarchie qui ne vise que la promotion et la rosette rouge.
    je connais un flic a Nice ,un ex voisin ,admirable et sympathique dans son travail ,sans doute s’interroge t’il ?
    j’admire quelques flics ,mais je me mefie de l’institution.
    D’ailleurs eux meme ne peuvent meme pas se proteger ,Maganville est passe par la et maintenant 4 morts a Paris .Alors comment voulez vous qu’ils protegent le peuple ,alors que leurs collegues tirent et mutilent les GJ.
    je prefere m’armer et me proteger et proteger dans le futur mes petits fils .

  13. Avatardubus

    idem pour moi …
    j’ai acheté une vieille ferme que je rénove et si possible me détacher du compteur électrique et eau … grand jardin avc arbres fruitiers … de quoi loger mon fils en cas ou et que l’on vienne pas me faire chier…
    aujourd’hui on est obligé d’agir ainsi car l’avenir est très prometeuse en catastrophe, on ne peut plus compter sur l’état encore moins les flics, l’armée ? j’en doute et le français n’est pas assez solidaire …

Comments are closed.