Meurtres à Lille : quand la réalité égale la fiction

Annelise Hesme et Loup-Denis Elion

.

Je suis assez accroc aux téléfilms policiers et thrillers psycho français. Cela me repose l’esprit et me permet de découvrir les fabuleux paysages de France. Mais à y regarder de plus près, on constate que ces divertissements véhiculent à tout prix le multiculturel sexy & trendy : en avant vers le paradis multiculturelcarcéral.

 .

Dernière production visionnée : « Meurtres à Lille », interprétée par le duo Annelise Hesme & Loup-Denis Elion, un Franco-Congolais au demeurant fort sympathique. Comme dans bon nombre de ces productions, le tandem doit être multicolore : policier blanc et assistante ultra-métissée mais bientôt ce sera l’inverse et c’est un Mauritanien qui découvrira qui a assassiné votre grand-mère angevine à coups de casserole Tefal MIG (Made In Germany, mort assurée du premier coup). Une chose ne change jamais : le coupable est toujours Français de souche.

Dans « Meurtres à Lille », Loup-Denis y interprète un commissaire homosexuel, n’hésitant pas à embrasser sur la bouche son copain Julien sous le regard probablement consterné de l’ancienne génération de téléspectateurs rivés devant leur téloche. Mais-mais-mais… happy end puisqu’en scène finale ledit Loup-Denis se met en ménage avec Annelise et ça peut se comprendre vu le taux d’attractivité libidineuse très élevé de la demoiselle.

 .

La morale est sauve puisqu’au final deux sexes opposés s’unissent et la pilule (rien à voir avec la contraception coïtale) éthique est passée : plus aucune enquête ne se résoudra sans l’aide de l’Afrique. Dans un registre similaire, François des Groux a d’ailleurs pointé du doigt sur Résistance républicaine les fils de pub via « Le multiculturalisme heureux et métissé vu par la pub », 21 juillet 2019 qui pour rappel est la date de la fête nationale belge et non algérienne quoi qu’on en dise.

 .

Je n’ai absolument rien contre un brassage racial télévisuel à dose raisonnable puisque mon vécu bruxellois me conditionna dès l’enfance à un cosmopolitisme au carré. Comme Zemmour, je n’ai qu’un seul adversaire à l’excroissance prononcée : islam et encore islam et toujours islam. SI CELA CONTINUE DE LA SORTE, JE FINIRAI RÉELLEMENT PAR ÊTRE LE MÉCHANT KILLER DU PROCHAIN ÉPISODE « MEURTRES À BRUXELLES » !

Passant du coq à l’âne, mon intérêt pour le téléfilm français – selon moi, plus qu’un concurrent des compagnies cinématographique traditionnelles – trouve sa source en 2006 avec le fabuleux La Blonde au bois dormant (Léa Drucker, Didier Flamand) de Sébastien Grall. J’ai été soufflé par la qualité de ce thriller policier au budget somme toute réduit en comparaison de ce que propose l’oncle Sam. Si vous pouvez le pomper en streaming, faites-le.

.

 

Mongeville sauve la boutique France et de quelle manière !

 

La France conserve de très beaux restes télévisuels. En Mongeville, Francis Perrin se révèle acteur premium et nous sommes ici bien loin de ses gentils petits seconds rôles niais des 70s : dialogues soignés (on n’en attendait pas moins de la part d’un ancien magistrat), truffés d’intelligence, de verve et de malice : c’est le gros atout de cette série qui remet à la une le beau parler.

 .

Mongeville dépasse largement le cadre du divertissement du samedi soir, j’évoque ici une mission d’ordre culturel : l’entretien de la langue française parlée via les médias, elle qui fait partie intégrante du patrimoine français.

.

Mongeville et sa co-pilote : le téléfilm policier français au top

 

Seule couille dans le potage (désolé pour la Quinzaine du beau langage) : pourquoi enquêter en Jaguar puisque la Peugeot 508 2019 enterre ce piège à roulettes ! Quand un Lion sort ses griffes, un Jaguar s’en sort tout griffé. Le Brexit, ça s’applique également aux bagnoles hé-hé…

 185 total views,  1 views today

image_pdf

11 Commentaires

  1. Content de voir que je ne suis pas le seul à ne plus supporter tous ces clichés des séries TV « policiers ». Marre de voir le Français de souche toujours rabaissé, voire ridiculisé par la commissaire de service et autres … Je ne regarde bientôt plus que les vieux films ou les westerns et comme Alexcendre-2, je préfère généralement un bon livre…

  2. Je ne suis pas homophobe, et sans être partisan absolu de la « tendance actuelle » je n’ai absolument rien contre les homos de tous les sexes. Au contraire, je crois que si la chose se produisait, j’irais prendre la défense d’un homo agressé dans la rue. Il y a suffisamment de pays où ils sont « mal vus » pour ne pas dire plus.
    Néanmoins, est-ce vraiment nécessaire d’inclure, dans 90% des nouvelles séries ou des nouveaux épisodes des séries françaises, un couple homo ou un couple lesbien ?????? Je pose simplement la question…. Je crains que certains téléspectateurs qui ne sont pas homophobes « de conviction » le deviennent à force regarder le télé… Je pense qu’à la longue cela pourrait devenir contre-productif pour le lobby LGBT. J’epère me tromper.

  3. Faite comme moi : pas de Télé intox , prenez un bon livre sur un sujet qui nous intéresse ! on s’en porte beaucoup mieux dans ce monde qui devient de plus en plus pourri . Notre défense passive contre tout ce qui est contre nous c’est le boycott ! le boycott a une relation directe sur le financement des choses qui nous emmènent hors de notre sillon , comme entre 1940et1945 devenons résistants sur tout qui nourri de près ou de loin les adversaires de notre pays et de notre culture . N’oublions aussi les prochaines élections il n’y aura que deux postures possibles a) le vote patriote b) si pas possible le vote blanc .

  4. On se souvient des vieux films policiers comme  » Le pacha  » avec Jean Gabin où les enquêteurs appliquaient la psychologie à cinq doigts et le code de procédure pénale chaussait du 45. Aujourd’hui, tout a changé. Le commissaire est une femme, divorcée d’une autre femme, noire évidemment. Elle passe le plus clair de son temps avec son avocat franco algérien pour les problèmes de garde de leurs enfants communs issus d’une GPA en Hollande. Parmi ses  » hommes  » elle a un alcoolo, blanc, qui essaie le sevrage, un autre blanc lourdingue dragueur invétéré, un homo musulman, cela va sans dire, et heureusement une jeune stagiaire franco mauritanienne très douée qui rattrape avec son pote muzz toutes les conneries faites par les deux policiers blancs. L’intrigue est sans intérêt puisque le but du nanard est de faire passer le message sur les bienfaits du multiculti et l’extrême nullité du mâle blanc hétéro européen. Je préfère regarder Lino Ventura en streaming…

    • Ha ha ha, c’est tout à fait ça !

      Merci à vous et à Richard Mil pour ces descriptions hilarantes des productions françaises actuelles. 🙂

      Bon, un commissaire franco-congolais bisexuel… pourquoi pas, d’autant plus que Loup-Denis Elion paraît sympa et comique dans un autre rôle, celui du compagnon dominé dans un couple métissé (« Scènes de ménages » sur M6).

      • Tiens justement hier soir je me demandais où était ce couple métissé, il y a longtemps que je ne l’ai plus vu dans la série de M6.

  5. ça fait très longtemps que je boycotte toutes les productions françaises car toujours avec la propagande du métissage et du super Arabe / Africain trop super top qui apporte ses connaissances (ah! ah!) / sauve la gentille du méchant (le méchant étant Blanc bien entendu) / passe pour le méchant mais finalement non car c’est lui qui trouve le méchant et donc nous assène avec la morale du « il ne faut pas condamner celui qui est différent car il nous apporte beaucoup », etc…
    ça a commencé dans les années 90, pour vous dire.

  6. Boycottons cette série de merde , qui met en scène le mixage humain et le formatage du peuple en zombie ,qui aujourd’hui accepte tout sans rien dire !

  7. Le métissage est une tare,et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle ceux qui veulent nous l’imposer ne se métissent pas. Mes propos sont ils nauséabonds.? S’il y a des différences en ce monde,c’est pour qu’elles soient respectées,afin que tous les peuples se répartissent sur toute la surface de la terre. Je ne suis pas certains que tous les Africains pourront trouver refuge en France;mais dans tous les cas,compte tenu des millions qui s’apprêtent à y venir;il est certain que nous disparaitrons très rapidement. C’est d’ailleurs tout simplement pour cette raison que macron a été propulsé au pouvoir par ces soit disant,éternelles « victimes »,qui sont en réalité,notre plus grand malheur à tous. L’argent les a déjà perdu une fois,et plutôt que d’en tirer la leçon,ils recommencent;mais ils n’auront pas de seconde chance.

    • Je ne crois pas que le métissage soit une tare en lui-même. Sinon, la consanguinité aurait des conséquences positives, ce qui n’est pas le cas. Certains métis ont fait de grandes choses, c’est incontestable.

  8. Heureusement, on n’est pas obligés de regarder tout ce qui va à l’encontre de l’intérêt national et européen.
    C’est ce que je fais dorénavant.

Les commentaires sont fermés.