Rouen : accident ou attentat ? En tout cas les écolos-dingos vont surfer sur la vague…


Rouen : accident ou attentat ? En tout cas les écolos-dingos vont surfer sur la vague…

.

Ce qui s’est passé à Rouen est grave. Et, pour l’heure, on ne sait à quoi (à qui ?) est due l’explosion qui, à la manière d’un volcan, a envoyé de la suie ( et quelques inoffensives particules ? à 50 km à la ronde.

Bien sûr, chacun de penser et à Toulouse et à Tchernobyl.

L’usine AZF de Toulouse dont on nous a assurés que ce n’était qu’un accident, un certain 21 septembre 2001

Tchernobyl dont on nous a assurés que le vent  s’arrêtait aux frontières, c’était en 1986. Parlez-en à tous ces quarantenaires qui fréquentent les endocrinologues pour soigner leur thyroïde… A Rouen le préfet dit qu’on peut manger les légumes du jardin, à condition de les laver « de façon approfondie ». Traduction, lavés à la javel ????

.

Bien sûr, l’explosion dans l’usine Lubrizol de Rouen peut être due à un accident, même si, sur un site Seveso les précautions sont en principe telles que, sur le papier, cela ne peut pas arriver.

Qu’est ce qu’un site classé SEVESO ?

  • Le nom de SEVESO vient d’une commune italienne située au nord de Milan. Le 10 juillet 1976, un nuage contenant de la dioxine s’échappe de l’usine Icmesa et se propage. Quatre communes, dont Seveso, sont touchées. Les salariés reprennent le travail deux jours plus tard. L’émission toxique n’est communiquée aux autorités que 9 jours plus tard. La population est finalement évacuée le 23 juillet. Au final, 193 personnes, soit 0,6 % des habitants de la zone concernée, présentent de la chloracné, c’est-à-dire une infection de la peau. Six ans plus tard, en 1982, une directive européenne, appelée directive Seveso, impose aux États membres de l’Union Européenne d’identifier les sites industriels présentant des risques d’accidents majeurs.
  • Ces établissements sont classés selon leur risque technologique et il existe deux niveaux de dangerosité : « Seveso seuil bas », famille à laquelle appartient Air liquide France Industrie à Vergèze dans le Gard, et  » Seveso seuil haut  » comme Gaches Chimie à Escalquens. Les établissements Seveso sont soumis à certaines obligations, que les directives successives ont fait évoluer. La dernière, la directive européenne SEVESO 3 est entrée en vigueur en 2015.
  • Les exploitants de sites SEVESO doivent rédiger des rapports détaillant tous les scénarios possibles d’accident, mettre en place des moyens de prévention et des mesures de protection, visant à limiter les effets sur les personnes et l’environnement. Ces études servent également à élaborer des plans de secours. Les salariés doivent être formés aux risques et les riverains, tenus informés. 

https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/t-on-tire-lecons-azf-toulouse-gestion-incendie-usine-lebrizol-rouen-1728113.html

.

Cela signifie que les sites classés SEVESO sont potentiellement dangereux et que la surveillance doit y être extrême.

Quid de la surveillance à Rouen ? 

Macron a décidé qu’il fallait calmer à tout prix la peur des attentats, la peur du djihad des Français pour imposer l’islam et sa politique européiste… même si c’est un attentat, ils ne le diront pas.

http://resistancerepublicaine.com/2019/09/21/macron-a-t-il-comme-mitterrand-en-1982-passe-un-accord-avec-les-terroristes/

.

Il est évident que, accident ou attentat,  les écolos-dingos pas réalistes pour un sou vont s’engouffrer dans la brèche pour demander la fermeture de tous les sites Soveso. Ça ne mange pas de pain, quand on est militant syndical de la fonction publique, gauchiste vivant du RSA ou bobo travaillant dans l’informatique. Et je ne parle pas des millions de militants associatifs payés pour faire du vent sans se salir les mains.

Ces gens-là se fichent totalement de savoir qu’il y a de moins en moins d’industries en France, de moins en moins d’emplois. Il est vrai que les mêmes militent pour le Revenu Minimum Universel… A quoi bon faire travailler l’immigré sans formation ni compétences  ? Il ne faudrait pas l’exploiter, c’est mieux de le payer à juste se reproduire, n’est-ce pas ce que demandent UE, ONU et Soros ? Ils se fichent totalement de savoir que l’on délocaliserait les usines Seveso supprimées en Chine ou en Inde, ces apôtres de l’ouverture à l’autre et de la tolérance…

Mais on va y avoir droit. Pendant 3 jours ça va être le défilé des spécialistes sur tous les plateaux, les uns envoyés par le gouvernement pour rassurer Mâme Michu : ce n’est pas un attentat, ce n’est pas mortel et il n’y aura pas de suite. Les autres envoyés par les idéologues gauchistes-écolos pour faire le procès des usines SEVESO et donc des produits non écolo… ces gens-là rêvent de nous voir revenus à la préhistoire, tout nus au milieu d’une nature exubérante non domestiquée… Avec eux, entre la guerre de civilisation et la guerre du feu comme avenir possible, on est bien partis !

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


14 thoughts on “Rouen : accident ou attentat ? En tout cas les écolos-dingos vont surfer sur la vague…

  1. AvatarKarl der Hammer

    Un accident? Mais selon quel mécanismes? Si tel était le cas, les scientifiques auraient fait de nombreuses études sur ces phénomènes « spontanés ».
    Pour ce qui est de Lubrizol, déjà un incendie « rapidement maîtrisé » sur son site du Havre au début du mois et puis maintenant à Rouen.
    Soit les dirigeants de ce site Seveso haut niveau sont particulièrement incompétents ou les procédures de surveillance inadaptées, soit, ce qui est plus probable, c’est la main de l’homme qui est à l’origine de cette catastrophe…
    Acte de malveillance ou attentat djihadiste, tout cela a un arrière-goût de 11 Septembre ou de l’incendie évidemment « accidentel » (on n’avait même pas besoin d’enquête pour l’annoncer) qui a ravagé Notre Dame de Paris. On peut hélas faire le pari que cela n’est qu’un début des « accidents » qui nous attendent

  2. AvatarAlexcendre 62

    Inutile de laver les légumes et fruits au javel ce ne sont pas des microbes qui retombent mais des fines particules grasses , alors le mieux est quelques gouttes de produit vaisselle ensuite faire un rinçage abondant sous l’eau . C’est ce que je fait pour les pommes que j’achète de France et si j’ai un doute sur la provenance j’enlève la pelure ou peau (comme on veut ) Pour les légumes racines rien a craindre ils sont dans la terre , par contre les salades c’est un peu plus compliqué a laver le mieux serait de les couvrir de suite d’un voile de culture .

    1. JackJack

      Pour la salade, quand elle n’est pas certifiée bio, nous la lavons dans une cuvette remplie aux 3/4 d’eau et 1/4 de vinaigre. Nous faisons cela depuis pas mal de temps avec satisfaction.

  3. Avatarclaude t.a.l

    C’est incroyable comme tout brûle, en France, en ce moment : les voitures, les églises, les usines ….

    A Rouen et dans ses environs, flotte une odeur d’hydrocarbures ……

    Une odeur de louche, aussi :
     » le feu qui s’est déclaré vers 2 h 30, pour des causes encore inconnues, dans un entrepôt de l’usine …. » ( figaro )

    Bizarre, bizarre.

  4. ConanConan

    Lubrizol France ?
    Ouaip !!… Je me suis occupé, dans un passé pas si ancien, de problèmes de prévention et de gestion de risques (ou de risk management comme on dit maintenant) et je puis vous dire que bien que les français aient tendance à faire passer les américains pour de grands dadais dans beaucoup de domaines, les sites industriels que ces derniers exploitent sont vraiment au top au niveau tant pour leur surveillance, leur protection la mieux adaptée et le sérieux attaché à la maîtrise des risques inhérents à la production et à la pérennité des fabrications ….
    Je serais donc très étonné qu’une catastrophe ait pu survenir, dans ce genre d’Etablissement, de façon purement accidentelle qui serait due à un incident endogène au process de fabrication ou de stockage.
    Attendons les conclusions de l’enquête…

  5. AvatarM B

    Les médias parlent bcp de l’incendie, fumée etc… mais motus sur la cause possible;
    , accident ou attentat? bah oui comme pour ND, ça ne peut être
    qu’un accident!

    1. Avatarmarcguimeud

      Sur la fiche seveso du site lubrizol disponible sur le site des installations classés icpe, vous pouvez lire que la probabilité d un accident majeur de type incendie à une probabilité au maximum d une fois tous les 10 000 ans..

    1. AvatarCayssials

      Sûrement des bons petits Arabes
      Vu qu’ils en emploi partout
      Donc faut pas s’étonner qu’après il y ai des accidents comme ça.

  6. Avatarbm77

    Il y a consensus médiatique pour ne pas évoquer un attentat. On est à un an des élection un tel évènement pourrait avoir des retombées électorales…

  7. AvatarChristian

    3 départs de feux simultanés dans des zones de stockage ou il ne ne passe jamais rien….. Bizarre non ????
    mais les collabos médiatico journaleux ne le diront jamais (mes sources sont sures car elles viennent de personnes qui travaillent sur le site touché)

  8. Avatardurandurand

    Sous conditions et sous réserve de ce que j’écris , c’ est mon ressentiment , certainement que des CPF ou Fichés S ont été embauchés , on devine la suite , puisque maintenant la priorité est donnée à l’embauche de tous ces clandestins dont nous savons et ils le savent que dans tous ces faux clandestins ,faux réfugiés se trouvent des djihadistes , de la nous pouvons tout supposer .
    Toute ressemblance avec des personnes sus nommées ou supposer comme telle serait purement fortuite .

Comments are closed.