Papa, maman, pour Noël, je voudrais une poupée « non-genrée »


Papa, maman, pour Noël, je voudrais une poupée « non-genrée »

.

Nouvelle École des fan.e.s, dimanche 19 décembre 2021

– Alors ma petite Vanessa, qu’est-ce-qu’ils font tes parents

– Ma maman est pompière et mon papa, sage-femme. T’arrêtes de me cracher dessus !

– Ha heu… oui et tu as demandé quoi à la mère Noël ?

– Ben une GI Joe noire lesbienne à crête rose pour combattre les méchants Gilets Jaunes identitaires

– Magnifique ! Et toi Mohamed ?

– Sale kouffar, Noël, c’est haram ! Mais j’ai commandé des petits soldats du Hezbollah pour combattre les méchants sionistes d’Israël. Et ma soeur aura une Barbie en hidjab. Pourquoi tu sens mauvais de la bouche ?

– Ha heu… oui… bon, vous allez bien vous amuser. Et toi, Jean-Marie, pour Noël les fêtes de fin d’année, tu auras quoi ?

– Mon rêve, c’est de jouer à la poupée non-genrée

– ?

– Ben oui quoi, un.e poupé.e sans kiki ni foufoune, codeu.r.se-ingénieu.r.se pour combattre la stigmatisation. T’es bête ou quoi ?

.

La secrétaire d’État à Bercy, Agnès Pannier-Runacher, veut offrir aux enfants « des univers beaucoup plus riches et pas stigmatisants.

Noël est dans trois mois, et cette année, le gouvernement veut placer cette fête sous le signe de l’égalité femmes-hommes. La secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, Agnès Pannier-Runacher, va signer ce mardi 24 septembre, avec les professionnels du jouet, une « charte pour une représentation mixte des jouets. »

Elle entend par ces mesures donner à tous les enfants, filles comme garçons, « l’accès à un univers qui vous rouvre le champ des possibles. »

La secrétaire d’État entend lutter contre les stéréotypes qui ont la vie dure, et se renforcent même dans le monde des jouets.

« On part d’un constat qu’il y a très peu de femmes dans l’industrie. On s’aperçoit que lorsqu’on remonte à l’origine des causes du peu de femmes dans l’industrie, c’est que les petites filles ne se projettent pas dans la technique, dans la technologie, dans les figures d’ingénieurs. Et ça commence très tôt, avec les jouets. »

« Ce qui est important au-delà du bleu et du rose, c’est l’accès à un univers qui vous rouvre le champ des possibles, détaille Agnès Pannier-Runacher.

Une petite fille peut avoir envie d’être docteur, et de ne pas avoir l’uniforme ou le déguisement de l’infirmière. Elle n’a peut-être pas envie d’être la princesse, mais d’être le chevalier ou la chevalière et d’aller au combat. Offrons-leur la possibilité d’avoir des univers beaucoup plus riches et pas stigmatisants. »

« Et aidons-les derrière à se projeter dans des carrières scientifiques », a ajouté la secrétaire d’État.

« Aujourd’hui, vous avez 10 % de femmes qui codent. Cela fait 90 % d’hommes qui font les algorithmes de demain. »

Pour cela, les industriels et distributeurs de jouets s’engagent à préférer les formules comme « faire comme les grands » plutôt que « faire comme maman » ou « comme papa » et utiliser des visuels neutres.

Il s’engagent aussi à intégrer des jouets scientifiques et des déguisement liés à la technique et la technologie pour les filles et réciproquement, ils devront intégrer des jeux et déguisements liés aux travaux ménagers, activités domestiques et soins pour les garçons.

https://www.rtl.fr/actu/politique/jouets-mixtes-pannier-runacher-veut-rouvrir-le-champ-des-possibles-aux-enfants-7798362253

« Fini le rose et les poupées pour les filles, le bleu et les voitures pour les garçons. Pour lutter contre les « stéréotypes de genre », le gouvernement a signé mardi une « charte d’engagements volontaires pour une représentation mixte des jouets » avec plusieurs acteurs de la filière.

Un document qui liste « 34 engagements volontaires portant sur l’ensemble des aspects de la vie du jouet, de la conception à la mise en rayon, en passant par la publicité », selon un communiqué des secrétaires d’Etat Agnès Pannier-Runacher (Economie) et Adrien Taquet (Solidarités et Santé). »

https://www.lci.fr/population/stereotypes-de-genre-quelle-est-cette-charte-destinee-a-favoriser-les-jouets-mixtes-pour-les-enfants-2133054.html

Mattel lance une poupée «inclusive», sans identité sexuelle

… La nouvelle ligne, qui comprend six modèles, a été baptisée «Creatable World» et propose des poupées modulables, cheveux courts ou longs, pantalon ou jupe, chaussures à semelle compensées ou baskets.

«Les jouets sont le reflet de notre culture et à mesure que le monde célèbre l’impact positif de l’inclusivité, nous avons senti que le moment était venu de créer une ligne de poupées sans label», a expliqué la vice-présidente de la division Mattel Fashion Doll Design, Kim Culmone…

Les poupées sont aussi disponibles avec plusieurs couleurs de peau différentes…

Depuis plusieurs années maintenant, Mattel cherche à diversifier les modèles de sa poupée star Barbie, après avoir proposé durant des décennies, à quelques exceptions près, une jeune femme blanche et blonde. Début 2016, l’entreprise californienne avait notamment lancé des versions «ronde», «petite» et «grande» de Barbie [et une, également, en version voilée. NDA]

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/mattel-lance-une-poupee-inclusive-sans-identite-sexuelle-20190925

Vidéo promotionnelle d’enfants non cisgenres jouant à la poupée non genrée Mattel

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




18 thoughts on “Papa, maman, pour Noël, je voudrais une poupée « non-genrée »

  1. AvatarCeltillos

    mais non de d’Zeus cette planète est devenue un asile de fous!
    c’est pour quant les séances d’électrochocs?

  2. Avatardmarie

    Et que dire de ces « sinistres » payés une blinde pour sortir de telles imbécilités…
    Heureusement que les enfants ne les ont pas attendus pour jouer à ce qu’ils ont envie de jouer sans passer par les brillantes idées de ces simples d’esprit !

  3. Avatarexocet

    Il y a quelques temps c’était pour les rasoirs, il c’était aperçu que les rasoirs pour femmes étaient plus cher que ceux des hommes, et en plus ils étaient rose, ils nous ont fait chier avec ça pendant quelques semaines sur toutes les chaînes d’information avec des débats à la con, alors qu’il suffisait pour les femmes d’acheter tout simplement des rasoirs pour homme moins cher, identique à ceux des femmes et de couleurs autre que le rose. et voilà que sa recommence avec les jouets, je ne sais pas mais si des filles veulent jouer avec des voitures, au mécano, avoir un vélo de course identique à celui des garçons ou avoir une caisse à outils, offrait leurs ce qu’elles vous ont demandés mais arrêté de nous casser les couilles avec des histoires de débiles mentales.

  4. Avatardmarie

    Il y a des économies à faire avec ce gouvernement de cons !
    Il suffit de supprimer les postes de ces débiles occupés à nous pondre des conneries de ce genre.

  5. AvatarHervé

    On va donc mettre les femmes sur les chantiers de construction (sans aucun homme),et les hommes resteront à s’occuper des enfants issus de la PMA,car le père bien sûr,il ne faut plus en parler. Je pense qu’il y aura certainement une guerre,très prochainement,car nous touchons vraiment le fond de la fosse septique. Et à ce propos,nous enverrons des femmes militaires,pour combattre les musulmans.? Plus besoin d’atteindre le paradis des 72 vierges..!

    1. Armand LanlignelArmand Lanlignel

      Il ne faut pas confondre le père (celui qui élève et communique son exemple) avec le géniteur. Dans beaucoup de familles nombreuses, jadis, il y avait un ou plusieurs bâtards ! Mais au moins l’ainé avait son père comme géniteur.

  6. Amélie PoulainAmélie Poulain

    Ce sont des malades tout simplement névrosés voire pire.

    Complètement ridicule.

    Ils n’arriveront pas à modifier ce qui est depuis des lustres et non imposé, il suffit de regarder les jeunes enfants qui n’ont été en rien influencés prendre des postures et des gestes lié à leur sexe.

    Cela n’empêche pas de donner une poupée à un garçon s’il le souhaite (rien à voir avec des velléités de féminisation, témoignage..) et des voitures aux petites filles (j’adorais les voitures quand j’étais petite cela ne m’a pas empêchée d’être ce que je suis, une femme, je n’aime pas le rose non plus je préfère le bleu).

    Les comportements sexués sont aussi liés à des caractéristiques prédéterminées par la physiologie (hormones notamment) et le physique bien sûr, ce n’est pas pour rien qu’il y a une « différence ». Ce qui fait un être humain est multiple.

    Nous devons tout cela à la Sociologie je vous le signale car cela fait longtemps que ces idées traînent dans les livres :

    « Du côté des petites filles » est un essai sociologique publié en 1973 à Milan par la pédagogue féministe italienne Elena Gianini Belotti – Éditions des femmes. (Wikipédia).

    Une féministe bien sûr…

    Cela ne m’inquiète même pas, la nature est là quoiqu’en disent et veulent croire certains.

  7. AvatarAnne Lauwaert

    Erreurs dejà dans le titre: on ne dit plus « papa » – ni « maman » – ni « Noël » – ni « poupée » car une poupée c’est dejà genré
    ça devient compliqué mais c’est comme ça : géniteur(e) 1 et geniteur(e) 2
    mais dejà là … ceux-ci ne sont sans doute pas des géniteurs mais des … des quoi au fond?
    je propose qu’on arrête de s’exprimer avec des mots mais qu’on s’exprime avec des idéogrammes.

    1. Amélie PoulainAmélie Poulain

      Ce n’est qu’une mode, ça passera, j’en suis certaine.

      Il y a des choses impossibles pour l’homme à changer mais il y en a qui justement, ont de gros problèmes « subjectivement » avec la notion de limite et qui s’obstinent à nier leur impuissance à changer les choses qu’ils supportent mal (en eux bien sûr), ça doit leur faire du bien quelque part c’est tout.

      Laissons-les s’amuser, pour ma part, je ne me bats pas contre les murs, le temps arrange les choses, ce qui apparait comme impasse aujourd’hui (qui produit des gesticulations de toute part bien souvent pour s’en sortir) ne le sera plus d’ici quelques temps, la « vie » nous l’enseigne.

  8. AvatarJ

    Je ne supporte plus la connerie humaine. Qu’il y en ait un qui vienne me parler de poupée non genrée ou autre connerie de cet acabit, et il fera connaissance avec mon poing.

  9. DiogèneDiogène

    Bravo « J » : entièrement d’accord.
    Je suis grand-père et j’observe ma petite fille, en 1ère année de maternelle, et elle a bien des attitudes, spontanées, de petite fille et des préoccupations de petite fille.

    Je souhaite, d’autre part, qu’elle soit aussi intelligente que Zineb lorsqu’elle sera adulte…

  10. AvatarDorylée

    Une chose est sûre : les poupées sont déjà, et depuis longtemps, à l’image de nos dirigeants. Vous pouvez le vérifier facilement en ouvrant la tête d’une poupée : il n’y a rien dedans ! ABSOLUMENT RIEN. Le néant absolu ! Le grand vide intersidéral ! Reste à ouvrir une nouvelle fabrique de poupée non genrée qu’on pourrait appeler  » les poupées du bois de Boulogne  » avec grosse poitrine et zigounette  » en même temps  » . Mâle ET femelle avec slip rose et soutient-gorge bleu.  » …and I think to myself, what a wonderfull word …  » Louis Armstrong (…et je me dis, le monde est merveilleux..)

  11. AvatarJoël

    Pas besoin de claquer du fric chez Mattel, un bon papa bricoleur et le tour est joué.
    Vous prenez un bout de bois, carré ou rond peu importe, 1 clou pour la tête, 2 pour les bras, 2 pour les jambes et vous avez un genre…de rien.
    C’est bien le but, non ?

  12. Avatarberger

    Par contre dans « plus belle la vie » les scènes de lit sont encore bien genrées….lui poirtrail à l’air et elle enfouie sous la couette, invariablement, même en période de canicule ahahhaha!

  13. Avatarberger

    Notez les photos avec les petits blanc et jaune qui regardent vers le petit noir qui ne regarde aucun des deux autres sur la première photo et sur l’autre photo, le petit noir qui explique comment faire au petit blanc ! C’est poussé dans le subliminal !

    1. Amélie PoulainAmélie Poulain

      Oui enfin c’est tellement gros que ce n’est même plus du subliminal qui lui est subtil !

      On ne risque pas de s’y laisser prendre du coup.

Comments are closed.