Le « plogging », cette nouvelle activité mêlant « écologie, esprit de partage et bienveillance »


Le « plogging », cette nouvelle activité mêlant « écologie, esprit de partage et bienveillance »

.

Le « plogging », c’est in chez le bobo fan de deep ecology. Mais what is it vraiment ?

Non, ce n’est pas une activité sexuelle bizarroïde mais (encore) un anglicisme pour désigner la pratique en vogue consistant à ramasser des déchets pendant un jogging ou une balade. Une activité mêlant « écologie, esprit de partage et bienveillance » (La Dépêche).

.

Bon, les pêcheurs n’ont pas attendu cette mode venue de Suède (comme Greta) pour organiser périodiquement des journées de ramassage de pneus et de sacs plastique aux abords des rivières. Mais « plogging » – de « jogging » et « plocka upp » (« ramasser » les déchets en langue suédoise) – ça fait tout de suite plus fun chez nos jeunes métrosexuels soucieux d’apparence et d’écologie.

Après avoir couru 5 km munis de leur Handy bag recyclable de 50 litres (avec mégots, cannettes, sandwiches moisis, cacas de chiens…) pendant la WorldCleanupDay, ces citadins écolo-connectés n’oublieront pas de poster un « selfie-déchet » sur hasthag « plogging »

Après tout, pourquoi pas si cela peut sauver la planète (à défaut de sauver la langue française).

Cette nouvelle tendance a naturellement conquis les Parisiens. Via leur toute nouvelle page Facebook, « Plogging Paris », les « ploggeurs » de la capitale s’organisent désormais pour proposer des parcours en groupe.

Selon notre confrère « Le Figaro », elle séduirait jusqu’au président de la République, Emmanuel Macron, qui pourrait, lui aussi, emboîter le pas du mouvement Run Eco Team.

Alors, la pratique du « plogging » est-elle idéale pour favoriser les rencontres entre célibataires ? Sera-t-elle un jour homologuée comme nouvelle discipline aux Jeux olympiques de Paris 2024 ? En attendant d’en savoir plus, profitons en : pour une fois, sauver la planète, c’est facile et pas cher ! 

https://www.sudouest.fr/2018/06/02/sport-et-nature-apres-le-jogging-vive-le-plogging-5107491-4776.php

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Articles du même thême

4 thoughts on “Le « plogging », cette nouvelle activité mêlant « écologie, esprit de partage et bienveillance »

  1. Julien MartelJulien Martel

    Un sport qui est amené à se développer rapidement grâce à l’immense apport logistique des ingénieurs du Wakanda.

  2. AvatarGloup la grenouille

    Chacun remarquera l’absence de CPF mâles parmi les ‘ ploggeurs ‘ . C’est normal puisque ces sauvages, champions toutes catégories de la crasse, qui enlaidissent et salissent ne vont pas ensuite nettoyer.

    Alors, braves ‘ ploggeurs ‘ , tant que vous y êtes, n’oubliez pas de ramasser aussi leurs innombrables crachats, signes du mépris qu’ils ont pour cette bonne vieille France.

  3. Charles Martel 02Charles Martel 02

    Ma foi pourquoi pas, sur le principe je trouve ça civique et bénéfique, mais ce qui me chagrine c’est que ce sont, sauf rares exceptions, les français blancs qui vont se mobiliser pour ramasser la merde qu’abandonnent tous les immigrés, roms et autres parasites. Il suffit de voir les photos des abords de leurs campements pour comprendre que ces gens jettent toute leur merde là où ils se trouvent. Que des citoyens ramassent OK mais si on ne sanctionne pas et on ne vire pas tous ces arabo-africains nouveaux venus qui vivent comme des porc on n’a paf fini de ramasser leur merde.

    http://resistancerepublicaine.com/2018/08/11/ca-degenere-porte-de-la-chapelle-mais-macron-continue-de-laisser-entrer-les-migrants/

    Ceci dit, soyons honnête, il y a aussi des français qui balancent tout là où ils sont mais ce n’est tout de même pas dans la culture française et puis on en a assez de notre merde sans aller s »encombrer de la merde des étrangers.

  4. AvatarLjee

    Moi je refuse de ramasser la m…des autres faut pas pousser quand même c’est à tous de faire des efforts pour se discipliner point barre sinon on ne s’en sortira pas si certains polluent à tout va pendant que d’autres ramassent ,les premiers se diront pourquoi se fatiguer puisqu’il il y a des bonnes poires qui ramassent donc pour moi c’est NON.

Comments are closed.