Frédéric Hocquard, adjoint à la Mairie de Paris : il faut métisser le 16°, ses habitants sont racistes

Photo : l’adjoint à la maire de Paris en charge de la vie nocturne, Frédéric Hocquard  – « Tocard » disent les mauvaises langues…
.
Frédéric Hocquard : « Le 16e doit être un arrondissement métissé, comme tous les autres ! Une partie des habitants du 16e sont racistes ».
.

Le contexte : 

Ce week-end, devait se tenir la première édition du festival hip-hop Révolution, au cœur du stade Jean Bouin, avec des « artistes » comme Assassin, Kaaris ou encore Fianso.

A la suite d’une assignation du TGI de Paris par une association de riverains, inquiets d’éventuelles nuisances sonores, les organisateurs avaient pris la décision de reporter l’événement à l’été prochain.

Pour Frédéric Hocquard,  le report de ce festival de hip-hop découle d’un « racisme culturel ».


EXTRAITS DE L’INTERVIEW.

Quelle est la raison de la crispation des riverains selon vous : des nuisances sonores ou un genre musical bien précis ?

Je pense qu’une partie des habitants du 16e sont assez conservateurs et renfermés.

Quand on propose d’installer un centre pour sans-abri dans le bois de Vincennes [note : sans-abris = migrants], ils ne veulent pas. Quand on installe le cirque Romanès porte Maillot, ils ne veulent pas. Quand on dit qu’il va y avoir un concert de rap, ils ne veulent pas…

Il existe un certain racisme culturel chez une partie des habitants de cet arrondissement

Que l’on vienne m’expliquer qu’un concert de rap va faire plus de bruit qu’un match du PSG au Parc des Princes, qui est quand même juste à côté… Les cultures urbaines sont les bienvenues partout à Paris, y compris dans le 16e !

(…)

L’organisateur du festival souhaite aller à la rencontre des habitants du quartier, une conversation qui peut être bénéfique selon vous ?

Nous verrons si je me trompe, et si l’association des riverains répond qu’il n’y a aucun problème. Mais fort à parier qu’il y en aura, parce qu’il y en a déjà eu ! Or le 16e doit être un arrondissement métissé, comme tous les autres !

La diversité culturelle est-elle un enjeu crucial pour Paris ?

Oui, et pas seulement parisien. C’est un enjeu pour que toutes les cultures s’expriment, de retrouver sur les scènes et les écrans la diversité, le métissage et la mixité qu’on retrouve dans la rue à Paris. C’est une ville monde.

Il faut développer ce brassage et ce métissage culturel, c’est un vrai enjeu pour cette ville parce qu’elle est forte de son immigration.

On a quand même une maire qui est née dans le sud de l’Espagne et on en est assez fier.

Paris est une ville mixte et métisse.

Peut-on espérer retrouver ce festival l’an prochain, dans le 16e ?
J’espère ! On va tout faire pour. Après il va falloir trouver les voies, les moyens, les bonnes dates. Septembre me semblait pas mal, c’est beaucoup moins embouteillé que le mois de juin.
https://www.20minutes.fr/arts-stars/culture/2609267-20190920-report-festival-revolution-paris-16e-doit-etre-arrondissement-metisse-comme-tous-autres


 

 Non, Frédéric Hocquard, il faut aller bien plus loin si l’on veut imposer le rap dans le 16ème !

Nous avons bien compris avec l’interview de cet admirable élu socialiste que dans la ville idéale, pas un seul  centimètre carré de Paris ne doit échapper à la diversité et aux cultures urbaines, dont le rap.

Le simple report de l’événement est une bien timide mesure ! Cela ne suffira malheureusement pas à imposer rapidement le rap dans le 16ème et en changer la physionomie !

Il faut dépasser la vision ancienne de la ville qui, par définition, était le lieu de l’hétérogénéité sociale, puisque c’était une de ses caractéristiques originelles dès son apparition en Mésopotamie.

Les politiciens de gauche doivent être beaucoup plus imaginatifs sur ce dossier crucial et rechercher  une solution radicale en allant au bout de la logique de mixité et d’accueil.

Afin de préserver le nécessaire vivre ensemble et l’harmonie entre tous,  il importe que les politiques mises en œuvre permettent à tous de choisir librement leur  lieu de vie et d’écouter du rap en tous lieux.

Pour ce faire, les bons sentiments ne suffisent pas, tant la mixité sociale et culturelle n’est pas naturelle comme on le voit avec le rejet totalement illégitime et condamnable du rap et des cultures urbaines en général.

La ségrégation culturelle est intolérable ! Il faut mener une politique culturelle conquérante !

Pour lutter concrètement contre le racisme culturel, les élus socialistes parisiens doivent recourir au système radical de la colocation obligatoire pour chaque habitant du 16ème !

Le slogan : « Si le 16ème arrondissement ne va pas au rap, le rap ira au 16ème arrondissement »!

Cette politique pourra  s’appeler « Rap sans frontières » ou « Rap pour tous » ou encore « Touche pas à mon rap ! ».

Les amateurs de rap se verront proposer par l’administration qui en aura préalablement dressé la liste, des appartements « partagés », chez l’habitant.

Pour que les nouveaux venus ne soient pas stigmatisés, ils pourront bien entendu vivre selon les règles et  les habitudes de leur communauté d’origine : celui qui recevra  devra faire l’effort  d’accueillir humblement sous son toit  les nouveaux habitants avec sourire et enthousiasme, en mettant de côté ses propres préférences, sous peine de sanctions.

À la clé : une solidarité économique puisque le propriétaire  devra payer les factures, les repas et faire les travaux et le ménage. Et surtout un vrai vivre ensemble avec des cultures urbaines enfin diffusées partout et la création de nouveaux rapports sociaux.

Les réfractaires du 16ème arrondissement doivent comprendre qui est le plus fort et se soumettre culturellement : en quelques mois seulement, tous les immeubles seront tagués, le rap sera roi et le 16ème pourra enfin se comparer sans rougir au 93 !


Sources :
https://www.20minutes.fr/arts-stars/culture/2609267-20190920-report-festival-revolution-paris-16e-doit-etre-arrondissement-metisse-comme-tous-autres
https://www.liberation.fr/france/2019/09/18/report-d-un-festival-de-rap-dans-le-xvie-cette-affaire-revele-une-certaine-forme-de-racisme-social_1752102
Sur le rappeur Kaaris :
http://resistancerepublicaine.com/2019/08/19/prives-de-salle-a-bale-les-rappeurs-booba-et-kaaris-ne-pourront-pas-seclater-la-tronche/
 
 
 

 391 total views,  1 views today

image_pdf

25 Commentaires

  1. Obsession de la gauche, le mythe du métissage comme solution aux problèmes du racisme. C’est là le nouvel avatar de ce qu’on peut identifier comme la tentation génocidaire permanente de la gauche : éliminer physiquement un groupe humain pour résoudre tous les problèmes de la société. L’idée du métissage implique, en effet que des personnes dont les deux parents sont issus du même groupe ethnique sont, en quelque sorte, moralement ou génétiquement tarée, plus portée au racisme qu’une personne métissée : de ce fait, elles doivent disparaître du paysage social. Pourtant, dans les sociétés et les communautés métissées des Amériques, la discrimination raciale n’est pas absente, mais s’établit selon une subtile hiérarchie des nuances de couleur de peau. On voit mal, de plus, ce qui empêcherait une personne métissée de parents respectivement maghrébin et noir, par exemple, de détester les Blancs ou les Asiatiques, voir le groupe ethnique d’un de ses parents, si elle ne s’y identifie pas. Sous le rêve d’un métissage généralisé de la population française pointe la vision totalitaire d’une humanité uniforme d’où la différence serait exclue, parce que considérée comme nuisible à l’harmonie sociale. Il est assez cocasse que cette idée, aussi absurde que raciste, soit prônée par les mêmes imbéciles qui, à longueur de journée, prêchent « le droit à la différence », à moins que dans leur esprit, certains y aient plus droit que d’autres…..

  2. je penserais comme lui car à ce moment-là LES BOBOS pourraient changer de point de vue ce qui serait SALUTAIRE pour notre PAYS….

  3. Je pressens comme un grand Remplacement dans les apparts du XVIème,
    ça sent la mixité obligatoire et le renouvellement ethnique

    • Oui mais, quel avenir radieux pour les femmes non porteuses de sacs poubelles. Elles vont enfin découvrir les horizons nouveaux et les lendemains qui déchantent.

  4. Y z’ont pas un petit problème de saleté à gérer en ce moment plutôt que d’emmerder le monde avec une culture qu’eux-mêmes ne veulent pas chez eux ?
    Ce connard et tous ses adjoints devraient être avec des sacs poubelles aux aurores à ramasser la merde qu’ils ont semés.

  5. « On a quand même une maire qui est née dans le sud de l’Espagne et on en est assez fier.  »
    Justement, c’est ce que j’ai dit, ceci explique cela….
    Le moindre des droits humains c’est de pouvoir choisir sa vie, non ?
    Et la vouloir d’une certaine manière selon ce que l’on est, son éducation, ses besoins, ses désirs,sa vision de l’avenir…etc..,, non ?
    D’ailleurs, ce n’est pas pour rien que les nouveaux arrivants restent ensemble pour former des communautés, parce que c’est humain selon les principes ci-dessus énoncés, non ?..
    Ce sont des malades mentaux qui se rapprochent plus en plus de la pensée Hitlérienne je trouve. On se demande ce que veut dire pour eux ce leitmotiv et fantasme de « Vivre Ensemble » et « Mixité Sociale » que l’on retrouve dans toutes les villes de gauche ?
    Ont-ils du mal avec cela ? Ou alors ont-ils vraiment besoin de la fusion avec l’Autre pour se sentir exister ?… On pourrait chercher des raisons à l’infinie, pas très claires non plus.
    Certes c’est « leur »problématique mais ce côté « intrusif » qui veut l’imposer à l’Autre est pervers.
    Si les élections ne sont pas truquées, je pense que cela fera des points en moi à la Maire en place. C’est bien quand même que les gens qui habitent le XVIe subissent le résultat de leur vote quand même.

  6. Il parte de Vincennes comme étant dans le 16ème ? Il confond avec le Bois de Boulogne…. Et il est adjoint au maire ? Rien que des gens de gauche alors à la mairie de Paris ? Une ville historique ! Et ils sont prêts à revoter pour hidalgo !

  7. et il compte si prendre comment le disciple d’himmler pour son métissage, créé des lois qui obligerait des blancs à ce reproduire avec des muss et des africains, des centres reproductions comme ils en existaient dans les années sombres en Allemagne, en Norvège et même en France, des usines à bébés ariens que l’on appelé lebensborn, lui le partisans du national socialiste rêve d’en faire autant pour fabriquer des métisses.

  8. Bonjour, les cervelles de pissenlit du 16eme arrondissement de Paris ont voté Macron à plus de 87%
    Au second tour en 2017.
    Vous votiez.. Et bien chantez maintenant (du rap😂)
    #PlusDePitiePourLesOns
    Ils boiront la macronie jusqu’à la lie.

    • Bonne initiative pour Paris:
      Les bobos vont se faire taguer leurs appartements.
      Il y aura le bruit, les odeurs, les poubelles, les rats etc.
      Que du bonheur. Ça va attirer pleins de touristes d Afrique et Moyen Orient.
      Le prix de l immobilier va flamber (bombes, acide etc… liste a compléter).

  9. Le rap est à l’image de la déliquescence de la société . Je déteste cette « musique » dont les paroles sont d’un niveau à l’image de leur cerveau ravagé par les drogues. Le 16ème n’est pas à la veille de forniquer avec les musulmans à moins d’avoir perdu tout bon sens.

    • D’accord avec materazzi,si vous écoutez les paroles, soit c’est de la haine ANTI blanc ,ou des paroles débiles ou les deux,alors effectivement c’est de la m….

      • Tout simplement, oser appeler « ça » Musique doit être déjà être considéré comme une insulte.

  10. Donc c’est métissage obligatoire et rap obligatoire aussi ,ca devient la dictature là, et si les français ne veulent pas ca ,leur avis on s’en tape ?lamentable

  11. Je propose à Frédéric Hocquard le mariage obligatoire pour ses enfants avec des muzzs pur porc.

  12. le rap, majoritairement, ne vehicule que propos haineux, violents et racists
    Cela devrait etre interdit

  13. Bonjour,
    Il n’y a pas que le XVIème qui est fermé, raciste …
    Je propose donc un grand, un énorme festival de rap annuel à l’opéra Garnier.
    Sur une semaine !
    Il y en a marre de cette culture blanche et patriarcale : vive la culture métissée !
    Berlioz, Bizet, Gounod : que des mâles blancs hétérosexuels !
    « Faut que ça change ! » comme dirait Ernote , la PDG de « France-Télévison » …
    PS ; C’est fou ce que c’est jouissif à parler le politiquement correct : ça vous donne une supériorité morale incomparable !

  14. On devrait plutôt interdire le rap qui ne véhicule que de la haine et de l’abrutissement.
    Dès que j’entends du rap, je coupe le son. Ces crachats me mettent hors de moi.

    • Payez vous un lecteur HD Fiio.
      En Flac, suggestions..
      Mahler – Giuseppe Sinopoli – Symphonies 1-10 (2001) [FLAC]
      Bruckner – Symphonie No. 9 – Berliner Philharmoniker & Karajan (1991) [FLAC]
      Mahler – Symphony 2 – Resurrection – Sir Simon Rattle, Berliner Philharmoniker (2010) [24-44]
      Mahler – Symphony No.4 – Sofia Fomina, LPO, Vladimir Jurowski (2019) [24-96]
      Bruckner – Symphony No. 1 – Münchner Philharmoniker, Valery Gergiev (2018) [24-96]
      Bruckner – Symphony No. 2 – Münchner Philharmoniker, Valery Gergiev (2019) [24-96]
      Etc…
      Arrêtez la radio ET la télé, vous verrez comme vous vous sentirez mieux….

      • Poum, vous oubliez les opéras de Puccini : la Bohème – Madame Butterfly – La Tosca : un vrai régal. Et Chopin et Beethoven – etc… etc…

Les commentaires sont fermés.