Nantes, un élu LR harcelé par les Antifas ? Arrêtez de voter pour ceux qui les protègent !


Nantes, un élu LR harcelé par les Antifas ? Arrêtez de voter pour ceux qui les protègent !

Le Maire de Nantes condamne… Pécresse tempête… Tout le monde pousse des hauts cris.

Pendant ce temps Karl Simler, conseiller municipal en Vendée, responsable des jeunes LR de Loire-Atlantique, et, surtout, opposant déclaré à l’occupation de la fac l’année dernière paye au quotidien le prix de sa différence, de son opposition.

Pour les fachos autodénommés antifas, les choses sont claires. Vous n’êtes pas avec eux ? Vous allez le payer. Pas de débat, pas de liberté d’expression. Et des méthodes de crapules, tu m’étonnes qu’ils sont copains avec les racailles.

http://resistancerepublicaine.com/2019/03/27/lettre-ouverte-aux-petites-raclures-de-merde-qui-ont-attaque-lecole-de-marion-marechal-le-pen/

C’est ainsi que Karl Simler est harcelé.

On sonne chez lui au milieu de la nuit et on le provoque le lendemain : « alors, Karl, tu dors bien « ?

On tague la porte de son immeuble… on le traite de facho.

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/nantes-un-jeune-elu-harcele-chez-lui-6295090
Tout cela est bel et bien beau, mais à part condamner, hurler, pleurer, ils font quoi, le Maire de Nantes, Pécresse et compagnie ?
A quel moment vont-ils dénoncer, porter plainte, et mettre un terme définitif à cette engeance d’antifas ?
A quel moment vont-ils demander leur interdiction ?
On sait que Macron et les socialauds utilisent les antifas et autres black blocks comme milices du régime mais les autres ?
Les autres, ce sont les parents des petites frappes, rappelez-vous :

Samedi de violences : l’Etat manque-t-il des moyens pour maintenir l’ordre ou ce gouvernement enchaîne-t-il les erreurs de stratégie ?

Atlantico:  L’Etat est il vraiment dépassé ? Les forces de l’ordre sont-elles taillées sur le modèle d’une société où les forces contestataires n’existent que dans une bien moindre mesure ?

Xavier Raufer : Là n’est pas le problème. Débutons par un diagnostic clair, sans lequel nul traitement n’est concevable. Ce qui s’appelle tour à tour Antifa et Black Blocks est une unique nébuleuse d’anarchistes ; d’usage, des gosses de riches en révolte pubertaire. Gauchistes à 20 ans, ils combattent fictivement un fascisme onirique – et à 40 ans, dirigent les boîtes de com’ ou médias du système.

Ces casseurs sont connus. A Paris et autour (92, 93, 94) opère la DRPP, Direction du renseignement de la préfecture de police, très affutée sur son territoire. L’auteur est formel : la DRPP connaît un par un les deux ou trois cents pires Black blocks et peut les cueillir au nid avant toute émeute (dans les beaux quartiers ou des squats…) puis les isoler quelques heures ; les codes en vigueur le permettent. En prime, ces milieux anarchistes grouillent d’indicateurs. En Ile-de-France, la PP connaît ainsi les préparatifs d’une émeute.

Enfin, l’Europe du renseignement existe : quand trente émeutiers allemands, belges ou italiens, vont à Paris se joindre à la « fête », un signalement est fourni. Ces alertes donnent des itinéraires, l’immatriculation des véhicules, etc. (les « indics », toujours…). Là, un barrage filtrant règle le problème. Ainsi, L’Intérieur peut, sinon neutraliser une émeute – du moins, en limiter à 90% les dégâts. Exemple : avant l’élection présidentielle, les Black blocks veulent attaquer une réunion du Front national au Zénith le 17 avril 2017. Comme d’usage prévenue, la police agit et l’affaire avorte. Cela, elle le peut toujours – même en mars 2019.

Le Maire de Paris déclare attendre  » du gouvernement des explications, des réponses ». Face à la situation, et à l’ampleur de ces violences, le gouvernement n’avait-il pas la bonne stratégie ? Y-a-t-il  un certain laisser faire pour provoquer un réflexe légitimiste des Français à la vue des images de casse ?  Que se passerait-il si plus de Français se rebellaient ? 

Ce qui est advenu samedi 16 mars sur les Champs-Elysées n’a rien à voir avec la population française, et fort marginalement, avec les Gilets jaunes eux-mêmes. Bien plutôt, la Mairie de Paris et les gouvernements Hollande-Macron doivent s’en prendre à eux-mêmes. Depuis dix ans, ils considèrent les Antifa comme de preux hérauts de la démocratie – certes un tantinet excités mais n’est-ce pas, il faut que jeunesse se passe. Ici règne la connivence : ces anarchistes sont leurs fils ou les copains de ceux-ci. Certes moins gravement, c’est le cas de figure Maison-Blanche – Moudjahidine afghans. Utiles pour combattre l’Union soviétique en Afghanistan – mais l’URSS disparue, ils ne rentrent pas docilement à la niche – ils suscitent Oussama ben Laden. Ici pareil, les Antifa chouchous-Bobos sont en même temps des Black Block. Là, catastrophe ! On ne sait que dire, on se borne à gémir sur la violence qui doit cesser et à édicter des lois futiles. Car bien sûr, chacun sait qu’au rayon répression ferme, le chien Hollande-Macron n’a pas de crocs. Et comment se montrer féroce envers ses propres enfants ? Il y a des exemples récents de cela ; des noms, des faits. Si un Antifa est par hasard arrêté, il est peu après relâché en douce.

Face à ces nouveaux débordements Emmanuel Macron a écourté son voyage au ski et promet des « décisions fortes ». Quelles mesures peut-on prendre ? Comment empêcher ce retour de la violence alors que les débordements semblaient diminuer ces dernières manifestations (en comparant à décembre passé) ?

L’impéritie de ce gouvernement, son ignorance des élémentaires normes du maintien de l’ordre éclatent au grand jour. Et l’isolement de M. Macron, tout autant.

M. Castaner d’abord. Dans le petit milieu politiciens-médias, là où se recrutent confidents, amants et associés, on sait que le ministre de l’Intérieur est un farceur, occupant ce poste car M. Macron n’avait nul candidat fiable à y mettre. Alors que la France vit sa pire crise de violence sociale en un siècle, M. Castaner fait la noce en boîte de nuit, où – je cite la presse people, il « embrasse une inconnue sur la bouche « . Ebahis, toutes les racailles, narcos et Antifa soupirent d’aise. On connaît le proverbe « Quand le chat n’est pas là, les souris dansent ». On a vu le bal samedi 16 mars sur les Champs-Elysées.

M. Macron, lui, skie. A mesure où la situation s’aggrave ; à mesure où, certains jours, la France frôle la guerre civile ; M. Macron renforce son contrôle – chaque jour plus tatillon – sur les médias, notamment l’information des radios-télévisions, tenues à la laisse courte. Le président croit ainsi visiblement que l’actuel chaos est affaire de communication. Or bien sûr, c’est tout sauf ça. Une telle erreur de diagnostic n’augure rien de bon pour la suite de son quinquennat.

https://www.atlantico.fr/decryptage/3568410/-samedi-de-violences–l-etat-manque-t-il-des-moyens-pour-maintenir-l-ordre-ou-ce-gouvernement-enchaine-t-il-les-erreurs-de-strategie–xavier-raufer

Alors, pour se débarrasser des racailles, immigrées ou pas, antifas ou pas, une seule solution, voter pour les partis patriotes pour fiche dehors toute cette clique mortifère qui ne vaut pas mieux que les SA d’Hitler.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


8 thoughts on “Nantes, un élu LR harcelé par les Antifas ? Arrêtez de voter pour ceux qui les protègent !

  1. Laurent PLaurent P

    > qui ne vaut pas mieux que les SA d’Hitler.
    Les SA. de (Ernst) Röhm.
    Les S.A. on été fondés en 1920 par Ernst Röhm. C’est un service d’ordre destiné à protéger les réunions du Parti Socialiste National de Hitler et à perturber les réunions communistes. Ils portent un uniforme : les « chemises brunes ».
    Suggestion :
    qui ne vaut pas mieux que les SA de Ernst Röhm, ce service d’ordre destiné à protéger les réunions du NSDAP (le Parti Socialiste National des Travailleurs du Peuple Allemand de Hitler) et à perturber les réunions communistes. Des crapules si nocives que même Hitler a été contraint de s’en débarrasser, en les faisant massacrer durant la nuit dite « des longs couteaux », c’est vous dire…

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Merci pour le conseil, mais je continuerai à parler des SA d’Hitler parce que personne ne connaît Röhm et que de toutes manières les SA étaient bien au service d’Hitler.Très juste définition par ailleurs, mais il faut un temps et un lieu pour tout.

    2. AvatarJolly Rodgers

      Bonjour Christine , Bonjour pascal,
      les SA étaient je crois a l’origine une idée de Otto Strasser (l’aile gauche du parti nazi) , Röhm été les bras et strasser la tête , il est clair que eux non plus ne valaient pas grand choses , les SA étaient pour la plupart issus du lumpeen prolétariat (des cuirassés caractérielles , leurs comportements ainsi que celui des bolchéviques ont étaient très bien analysé par Whilliem Reich , lire sur ce sujet : » écoute petit homme » et  »psychologie de masse du fascisme » ) .
      Otto Strasser et sont frère auraient commit par la suite des attentats contre Hitler ?? je ne connais pas bien le sujet Strasser je vais mi pencher .

  2. AvatarJolly Rodgers

    pouvez vous me dire si il existe encore un parti patriote en France comme le MNR . car en ce qui me concerne pour moi le FN ou RN c’est fini qu’ils aillent ce faire foutre avec leurs amis qui font des quenelles , et de plus je trouve qu’ils le RN sont trop complaisant avec l’islam.
    si vous connaissaient un vrai parti patriote , merci de me le signaler .

    1. AvatarJolly Rodgers

       » Djamel boumazz ex élu RN revétut d’un gilet jaune . a effectué pas moins de trois fois le geste polémique (la quenelle ) popularisé par Dieudonné lors du conseil municipal le 27 mars …. » voir article sur le site de la LDJ .
      voilà l’une des raisons de mes aversions pour le RN , trop de gens proche de soral et dieudonée , tournent autour du RN .
      jamais le MNR n’aurait toléré un Djamel boumazz ou autre dégénéré de ce genre .
      PS: joe strumer chanteur des CLASH chantez en 1977 sur le titre white riot don le refrain en français disait :  » moi je veux , oui moi je veux une émeute blanche , oui moi je veux une émeute qui me ressemble  » . bien moi je veux un vrai parti patriote , un parti qui me ressemble (comme jadis le MNR).
      un parti qui ne se mélange pas avec les racailles .

      1. Avatarbm77

        Je suis d’accord avec vous Jolly Rodgers il faut que le RN fasse le ménage . Les amis de Soral n’ont pas leur place dans un parti Patriote .
        On peut les retrouver aussi bien chez les insoumis que dans les rangs de l’ultra gauche anti sioniste .
        C’est un danger parce que ce sont des gens qui diffusent des idées antisémites .
        Pour ce qui est des antifa ils sont d’autant plus devenu nuisibles qu’ils n’ont plus personne en face d’eux pour les contenir ni pour faire le coup de poing. Les GUD et autres groupes d’extrême droite comme Occident ont été laminés . Comme quoi on sait faire pour certains!!!
        Voir les holligans du PSG!!
        Les gilets jaunes n’ont pas su faire la part des choses .. Autant ils ont été efficaces en province autant ils se sont fait dépasser par les évènements à Paris où il fallait un minimum d’organisation. Hors ces gens qui se sont mêlés au GJ étaient complètement hostiles au mouvement . Ils détestaient ce que représentai les gilets jaunes . C’étaient l’incarnation même de leurs ennemis. Eux les antifa sont en vérité les fils de bourges et de potentats socialistes et de farouches immigrationnistes rien à voir avec le problématique des gens qui se lèvent tôt qui sont perclus d’impôts et de charges , harcelés par les radars sur leur trajet de travail avec une facture de transport qui s’envole à cause du prix des carburants qui sont constitués à 80 % de taxes quand dans le même temps on éloigne touts les services publiques de leur lieux d’habitation .Ils voient leur situation s’empirer d’années en années. Les antif sont le contraire: des petits cons archi protégés par papa et maman qui ont une carrière toute tracée il sont juste là pour se faire la main comme ils feraient leur rituel de passage à l’âge adulte du parfais socialiste La CGT à une certaine époque n’aurait jamais permis que des petits salauds profitent d’une manif pour saccager. C’était deux baffes dans la gueule et retour chez maman !

  3. Avatarjojo ( le plombier )

    Ras le bol des Antifas de macron des clandestins des chances pour la France islamique . Et rase la patience. Basta stop

  4. AvatarDorylée

    « …clique mortifère qui ne vaut pas mieux que les SA d’Hitler. » Ce n’est pas un hasard si leur musique préférée (moi j’appelle ça des éructations) émane de Sektion d’Assaut. Les sections d’assaut qui intégrèrent la SS après la Nuit des Longs Couteaux.

Comments are closed.