Où va la Gauche? Du vote de classe au vote ethnique …

Où va la Gauche ?

Ce qui se dessine, si rien n’est fait pour s’opposer à l’immigration, c’est, à très court terme, une France africaine façon Sénégal ou Gabon, par son fonctionnement politique.

Je m’explique.

A chaque fois que la Gauche vient au pouvoir en Europe, l’immigration explose.

C’est ce que l’on vient de voir en Espagne, il y a peu,  avec l’élection de Sanchez qui a déclenché immédiatement une hausse vertigineuse de l’immigration africaine.

Mécaniquement, les classes populaires, les familles modestes, qui sont les premières victimes de cette explosion migratoire fuient de tels partis de Gauche.

Car, si  les bons Samaritains à la Plenel et à la Joffrin vivent comme de bons  bourgeois et ne subissent en rien les conséquence de l’ « ouverture à l’Autre » qu’ils prêchent, les classes populaires, elles, oui: directement !

Mais plus les classes populaires autochtones  fuient ces partis de Gauche, plus ces partis ont besoin du renfort du vote des immigrés.

Et ces partis de Gauche, une fois au pouvoir, font donc entrer toujours plus d’immigrés, font des promesses aux immigrés, ce qui entraine un vote massif, tout aussi mécaniquement, des immigrés en leur faveur.

93% des musulmans ont voté Hollande à la Présidentielle de 2012.

Sans eux, jamais Hollande n’aurait été élu.

Hollande a osé parler de « partition » (sic) de la France dans le livre de Davet et Lhomme.

Mais Hollande, dans son élection, a été le premier bénéficiaire, le bénéficaire  direct de cette partition.

De même Mélenchon est bénéficiaire direct du vote immigré : un bon nombre de ses députés sont originaires de Seine Saint-Denis.

Lui même est l’élu des immigrés de Marseille.

Devant un tel constat, Mélenchon hurlerait dans un accès de surmoi républicain :

« Je ne fais pas de différence entre les Français. Je suis l’élu de tous les Français ».

C’est faux!

Totalement faux et il le sait très bien.

Quel est le bilan de tout cela ?

Des Français de souche, modestes, et des Français de cœur, comme Lydia Guirous et tant d’autres, qui fuient les partis de Gauche.

Des immigrés peu désireux de s’assimiler qui votent massivement pour la Gauche.

Nous assistons donc à une partition POLITIQUE ethnique de la France avec une Droite représentante de la France de toujours et une Gauche représentante de l’écrasante partie des immigrés qui veulent garder leurs coutumes et leurs mœurs sur notre sol de France.

Une évolution à l’africaine où les partis, derrière des intitulés ronflants (« la Droite », « la Gauche ») ne sont les représentants, en dernière analyse, que des ethnies (La « Française » et les « Autres ») et de leurs rapports de force démographique.

Des partis où les considérations économiques, politiques, sociales ont disparu et  n’ont plus aucun poids dans le vote.

On le voit d’ailleurs, déjà très bien, avec le vote musulman.

Musulmans qui votent, massivement, pour la  Gauche.

Alors qu’en termes de féminisme, de droits des homosexuels etc la Gauche  est à l’opposé exact de leurs « valeurs » réactionnaires mais qui voient dans cette  Gauche, avant tout, la représentante de leurs intérêts communautaires, ethniques …

Si la barre n’est pas redressée, par un arrêt total de l’immigration, la France cessera de fonctionner sur un modèle démocratique et républicain mais, oui, sur un modèle ethnique africain.

La Gauche française portera, aux yeux de l’Histoire, une responsabilité écrasante dans ce naufrage.

A moins que la partie patriotique de la Gauche se sépare de sa partie multiculturaliste et immigrationniste  pour la réduire à sa plus simple expression : la  « Gôche »   d’Autain, Plenel, Obono …

Cette Gauche patriotique devra choisir entre la soupe, distribuée par  des électeurs nombreux , et la France.

Des tensions au sein de la Gauche, légères pour le moment, apparaissent dans ce sens …

 101 total views,  1 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. Il faudrait utiliser une autre expression que français de souche, car il y a des français d’origine européenne qui sont très nombreux en France
    ( espagnoles, italienne, polonaise, russe, irlandais, hongrois … ).
    Je propose les expressions :
    -les franco-européens
    -les français de souche européenne
    -les français d’origine européenne.

    • Bonjour,

      Pas d’accord.

      J’ai des arrière-grands-parents espagnols et anglais : ils n’ont pas persisté à se réclamer de leur nation d’origine.

      Ils se sont fondus dans le peuple français, en une génération, c’est tout …

  2. macron qui est issu du gouvernement de gauche de Hollande élu entre autre par une majorité d’immigrés a réussi l’exploit de passer le plus de mesures antisociale de toute la 5me république.
    Attaques ciblées contre les travailleurs dans toute leur diversité. les lois travail qui fragilisent les conventions collectives, le grignotage des retraite par la CSG et la stagnation de l’indice des pensions, les hausses de carburants, et bientôt l’instauration de péages à l’entrée des grande villes, les radars partout sont des mesures concrètes qui impacteront directement sur le pouvoir d’achat de ceux qui bossent , il a pris il est vrai pour contrebalancer d’autre mesure sur la formation ,le chômage la baisse des cotisations salariales et la refondation des retraites mais là le résultat ne sera pas quantifiable immédiatement .
    C’est formidable! Donc les gens qui profitent le plus de la générosité des travailleurs Français votent pour un président dont le soucis principal est d’appauvrir les couche moyennes que l’on retrouve le plus chez ceux qui bossent.
    C’est le prix de l’assistanat social et la prise en charge totale des immigrés !
    Si ça continu les français vont bientôt devenir les esclaves mal payés des discriminés .qui eux vont mieux vivre des minimas sociaux que le travailleur de son salaire

  3. Bonjour
    On ne peut que partager l’analyse et les conclusions de cet article.
    Une remarque toutefois à propos de cette phrase:
    « La Gauche française portera, aux yeux de l’Histoire, une responsabilité écrasante dans ce naufrage. »
    Il est impératif de considérer que le futur ne nous est pas accessible, par nature et par définition.La priorité absolue sont le pragmatisme, le concret et l’action dans le présent. Le rassemblement du 17 novembre est une action concrète. Bien d’autres sont possibles « Ici et maintenant ».
    bise à tous.

  4. La révolte ne concerne pas seulement le carburant, mais c’est le prix du carburant qui a motivé les agriculteurs et les routiers, donc, ils seront là

    j’espère que les syndicats ne vont pas essayer de tirer la couverture,
    je connais pas mal de personnes décidées à en découdre,
    c’est des milliers de mécontents qui vont bouger le 17 novembre

  5. Les bobos gênés par l’entourage ethnique trop marqué iront, sans aucun doute, se réfugier sous les bannières écologistes, comme certains en 39, dans la résistance bon teint, du « sauve qui peut ». Les autres fermeront de plus en plus leur gueule comme au RDC, pantouflard et amoral….
    Pour le 17; manque leitmotiv, slogan et emblème qui devraient autour du mot TAXE. Il faudrait s’y mettre…

  6. Et si le 17 novembre devenait l’agrégat de toutes les colères et pas seulement la colère contre la hausse des carburants. Alors tous dans la rue le 17 novembre !

    Carburants : la révolte monte et devient politique

    « Il faut bloquer toute la France le 17 novembre, il faut que la population française dise à ce gouvernement “Maintenant, ça suffit”, appelant à “changer l’histoire” avec une mobilisation contre ce “scandale absolu”. »

    http://www.bvoltaire.fr/carburants-la-revolte-monte-et-devient-politique/?mc_cid=fbb0b35269&mc_eid=e2142f76a2

Les commentaires sont fermés.