Le jour où j’ai découvert 3 barbus au café dans mon petit village loin de tout…

Je sais où je veux en venir !

Je demeure dans un petit village. De ma fenêtre, le Piémont, son dos tacheté de sombre, encore un peu saupoudré des neiges de ces derniers jours. Puis, au delà de ce découpage, un peu embrumé par une étoupe vaporeuse, le corps charpenté de Mes montagnes… Immaculées, millénaires !
Le village attenant s’enorgueillit d’un brillant et orgueilleux passé, ce qui a rendu parfois ces deux bastions frères, de farouches querelleurs, violemment cocardiers. Cela s’est présenté ainsi, au long fil de l’histoire, dans tous les villages de France. Une rivalité archaïque, primale. Horions, jurons et gnons ! Et réconciliations !

Ce bel endroit, dans lequel, chaque jour, il me revient de bien vivre, n’est pas dénaturé par la présence d’une mosquée. Pas encore ! C’est ce qu’il m’arrive de rétorquer à l’un ou l’autre, pardon, l’un(e) ou l’autre, quand d’aventure, la conversation s’embourbe en prenant un chemin hors des politesses, des propos peu sujets à fâcherie…

Pas encore, mais… Mais l’autre jour, un mardi, jour du marché hebdomadaire, à une terrasse ensoleillée, un peu à l’écart des autres tables, trois barbus. Ils partageaient une conversation qui les rendait hilares. Pas des barbus bobos, non ! Des modèles « moudjahidin ». Des précurseurs. Des devanciers…
-Ça y est me suis je dit, le verrou a sauté !
Mon esprit s’est tout de suite empli d’une sensation précise, forte, désagréable. Leur présence était opportune, stratégique. Un reniflage… Comme des clébards qui viennent à leur tour, pisser sur un lampadaire… Regardez. On est là !

Bon. C’est connu, la peur est une chose plutôt salutaire. Une sorte d’atout ! Pour nous, les individus ordinaires. Elle peut nous permettre d’éviter, d’anticiper, de n’avoir pas à faire face. Nous avons le choix. Nous l’avons encore et pouvons trouver réconfort en de nombreux refuges. Notre société nous offre des échappatoires. Quantité innombrable de terriers, recoins, niches, les anfractuosités sont nombreuses… Notre société si prospère semble donner à la moindre brindille le pouvoir de fournir de l’ombre. Assez pour s’y confondre…

Les problèmes qui surviennent et ceux qui vont leur succéder, vont couper la route à nos solutions, nos possibilités, nos retraites. Les unes après les autres. Quand va venir le moment où… ça y est !! Ça y est, c’est aujourd’hui, maintenant et c’est à MOI que ça arrive. Ce n’est plus quelque chose que je peux zapper sur un écran d’ordinateur, ce n’est plus un film dramatique dans lesquelles les balles sifflent… Ça y est ! C’est MON problème. Je suis la cible !

Et je suis démuni, désarmé, désorganisé, impuissant lorsque ce moment arrive. C’est à MOI que cette chose arrive. Et je suis nu, pris au piège, face à un monstre. L’Alien. La Terreur !

La peur, c’était hier. Au chaud, bien rasséréné, dans le ventre, la matrice du virtuel. Hier, j’avais le choix. La peur était de miel.
Le vécu en demi teinte d’hier, n’empêchera demain ! Demain, c’est aujourd’hui. Demain, c’est maintenant que ça se trame, se prépare, s’échafaude, que ça se calcule. Demain, la peur ne sera plus la carte à jouer ! Demain celui qui a peur, n’évitera pas le danger. Demain ceux qui ont trouvé refuge et confort dans la tiédeur de la peur subiront les foudres du danger qu’ils ont laissé s’étendre. Je dis tout ça, parce que je l’ai compris.

Bon. La peur ! Croyez vous que tous ces enragés n’ont pas peur ? Ils sont possédés et enfantés par elle. Leur colère, leur violence, vient de siècles de refoulement, de frustrations, de renoncements, leur peur de n’être que ce qu’ils sont.
Et notre peur à nous met le feu à leur foudre ! Ils deviennent effrénés et ne veulent que mordre et déchirer et détruire. Briser le miroir qui leur montre le clebs, enragé de peur.
Vous savez, cet animal dont ils ont fait un de ces déversoirs de leur haine. La peur chez ces gens là, de laquelle est née leur authentique et misérable et pathétique et destructrice colère multicentenaire….
D’accord ! Et le courage alors ? Cette peau de chagrin, cette guenille… A ce sujet, il ne convient pas d’interroger « les autres » ! A chaque fois, que je sonde mon cœur et mes pensées, c’est pour en constater le manque, pour ne pas dire l’absence. D’un tel état de fait, de ce fondement, d’un tel socle, j’ai tiré toutes les considérations qui précèdent… Ce paradoxe me pèse, m’aplatit ! La Vérité en face !

Non pas que totalement, la peur m’annihile, qu’elle me dépossède, me mette à genoux… Il ne manquerait plus que ça ! Le gros de la bataille n’est même pas encore entamé.
Je sais que nous sommes une armée. Propre à remporter la victoire. Ma lutte commence ici ! Et en ces lignes. Je viens comme je suis !

PACO.

P.S

J’avais commencé cet article avant le 23 mars, avant l’attentat de Trèbes…

Je relis ce soir, et je lui trouve un accent fort prémonitoire. Qui, à Trèbes, imaginait que l’horreur allait frapper à côté de chez lui ? Qui ?

 130 total views,  1 views today

image_pdf

19 Commentaires

  1. Tout est dit dans ce texte de nos appréhensions, nos peurs, nos manquements, notre impuissance, le constat de celle ci devant ce qui est présenté comme inéluctable,, nos doutes mais aussi notre révolte notre pouvoir d’indignation et j’espère un jour avant qu’il ne soit trop tard après touts ces tâtonnements, la mobilisation démocratique et si il le faut la résistance organisée car on ne peut plus laisser faire surtout lorsque l’on voit s’installer dans le pays une sorte d’ habitude coupable qui a fait dire à un ex ministre que l’on devait vivre avec ça. C’est à dire des attentats qui rythmeraient l’actualité Française et donnerait matière aux journaleux.
    On ne peut plus décemment se contenter du pas d’amalgame; on est en droit de douter que les lieux de cultes musulmans ne conduisent pas à commettre de tels actes puisque tous ceux qui ont été impliqués dans les attentats fréquentaient des mosquées. En plus de se rendre immédiatement au domicile du terroriste pour procéder aux perquisitions on ferait bien de se renseigner sur la nature des prêches de l’imam de la mosquée que fréquentait l’individu.
    Il est inconcevable que des politiques favorise des lieux de cultes dont on ne peut véritablement constater ce qui y est dit. On devrait déjà exiger que toutes les prêches se fassent en Français et non pas en Arabe .
    Les Musulmans vous diront que l’on exigera pas la même chose des bouddhistes et les juifs sauf que personne ne tue au nom de ces deux religions.
    Au lieu de cela on a l’immanquable interview par le journaliste qui tend complaisamment le micro aux proches et aux voisins du terroristes et présentent invariablement l’individu comme un gars bien sous tous les rapports qui ne faisait pas parler de lui , et pour cause!
    Ces réponses sont symptomatiques surtout de la peur de ne pas dire ce que la « communauté » veut entendre dire de ce témoin qui pourrait commettre l’impair de mettre l’opprobre sur toute une communauté et sa religion si il témoignait que ce type tout en fréquentant assidument la mosquée était un délinquant notoire!!!
    L’attentat de Charlie et le « pas d’amalgame » que la classe politique peureuse et électoraliste, l’un étant le pléonasme de l’autre, s’est empressée de faire rentrer dans les têtes à coup de bourrage de crâne médiatique a évincer la Fatwa mise sur la tête de Salman Rushdie.
    Si les gens ont un peu de mémoires il faut se rappeler des manifestations haineuses de centaines de milliers d’adeptes de l’Islam qui réclamaient la tête du pauvre écrivain qui ne s’était pas attendu à un tel déversement d’appel au meurtre!!
    Hors ce que l’on peut dire de ce qui s’est passé pour le cas de Charlie c’est que la sécurité était plutôt lâche car les journalistes pourtant au fait de l’actualité ont refusé de concevoir que ce qui était pourtant une évidence contre Salman Rushdie ,relayée par les TV du monde entier pouvait se produire en France avec nos musulmans!!!
    Pour se faire une idée de l’ampleur du phénomène les journalistes devraient interroger les principaux concernés que sont les journalistes de Charlie qui ont échappé aux massacres mais qui doivent vivre toujours sous la menace de gens issus d’une religion soit disant est de paix et d’amour et qui ne pourrait être sujette à aucune suspicion de dangerosité!
    Qu’ils interrogent aussi le personne chargé de leur protection ils en apprendraient beaucoup des menaces que nous font supporter les immigrationistes coupables et leurs lois scélérates de regroupement familial qui ont permis que cette religion fasse déjà la pluie et le beau temps et soit devenue incontournable malgré les interrogations légitimes et les dangers qu’elle peu faire porter sur notre liberté mais surtout su celle de nos enfants et petits enfants. Ce n’est pas un hasard ni une folie de la par du premier dirigeant mondial de la plus grande puissance qu’il est voulu mettre un coup de frein à l’immigration qui venait des pays les plus islamisés !!! Et c’est pour cela d’ailleurs qu’il est combattu par les « bonnes âmes » immigrationnistes qui seront les premiers agneaux égorgés en cas de coup dur avec les islamistes

  2. Hier , moi aussi j’ai eu la mauvaise surprise de croiser ce genre de barbus style taliban , avec l’étrange pantalon , complètement ridicule , d’un fond de culotte qui pend jusqu’au genoux la surprise à tout de suite fait place au dégoût ,
    j’aurai préféré l’arrivée d’extra terrestres que cette engeance
    ils débordent tellement de partout qu’ils finissent par s’installer dans les petites ville et bientôt dans les villages
    c’est une lèpres , un cancer qui s’étend
    et quand on connaît la secte  » de paix et d’amour » parler de désastres n’est pas exagérés
    Vous remarquerez que ces gens choisissent nos territoires européens pour s’installer , ils ne choisissent pas de s’établir en Arabie Saoudites
    Après ils iront se plaindre quand on leur parlera de la laïcité
    et feront tout pour refuser de s’intégrer !!!

  3. Il y a 2 ou 3 ans , je disais : .. .»…bientôt dans nos villages … »
    Les métastases islamiques se répandent.
    Voilà , nous y sommes .
    Nous ,les simples pequenauds , on l’avait prévu , pas le gouvernement, ni les services secrets …!!
    Cette immigration islamo-musulmane est une catastrophe pour la France .
    Ces gens-là ne comprennent même pas ce que veut dire le mot « Laïcité « …!!
    Expulsion immédiate et systématique vers leur pays d’origine de tous les délinquants Fichés S , à double nationalité , avec interdiction définitive de revenir en France.
    Combien de temps encore les Français de France vont-ils rester des loques democrato-humanistes et se faire assassiner par des parasites entretenus par nos impôts sur notre territoire …!!
    Français de France ne sortez plus …!!

  4. Un jour, sur une route entre deux villages, j’admirais le paysage. Et tout d’un coup que vois-je? Un chameau. Je’m suis dit: « Ben mince alors,c’est pas banal ». Et me voila cherchant des yeux le touareg. Un peu plus loin, j’aperçois un lama.Non, je rêve, il ne vient quand même pas de si loin!
    Et finalement, j’aperçois des camions bariolés en stationnement sur un parking. Un cirque,ouf, j’étais soulagée. C’est dire combien ça stresse, ces histoires de burnous!

    • On connaît quelques bonnes pharmacies qui vendent du « padamalgam » -;)

  5. Oui Claude Laurent, le cancer est une belle saloperie si on le laisse s’installer comme les muzz dans notre beau pays. En guérira-t’on?
    Et pour cela il faut se battre, accepter le traitement chirurgical et tout le reste, stopper l’invasion..

    • J’ai vu il y a peu que , pour certains cancers, les chercheurs isolaient la zone, le médicament l’encerclait, l’empêchant de se nourrir !
      Tests en cour!

  6. Idem chez nous en Belgique.
    Dans la forêt dans laquelle je me sentais en sécurité jusqu’à présent, une sortie à vélo de trente jeunes (à vue de nez), tous équipés flambant neuf, deux accompagnateurs devant, deux accompagnateurs derrière, et soudain, dans mon dos, des mots en arabe ! Au milieu de la forêt belge ! et une espèce de cri à mon intention (car femme koufar non voilée se baladant seule). Heureusement que j’avais mon chien.
    Je sais que nos gouvernements ne feront rien pour nous défendre et les exemples abondent dans l’Histoire. Il suffit de penser à Vichy. Ma seule consolation, c’est d’entendre les Allemands scander « Résistance ! résistance ! » quand ils descendent dans les rues comme cet après-midi, à Kandel, en mémoire de la jeune Mia, assassinée à coups de couteau par son petit ami afghan. La peur va bientôt changer de camp.

  7. Beau texte Paco, tu racontes ce qui tombe ici aussi.
    Ce matin, le journal affichait une photo aérienne 3D.
    Vous avez deviné, la future mosquée ! A 200 m de chez nous dans une rue perpendiculaire. Le projet avait été refusé car le parking n’était pas aux normes.
    Ce parking offrirait 80 places (80x 5 =400 !!)
    Cette fois l’association culturelle islamique (oui cultuRelle) vient de mettre son projet sur un site. Une vidéo de 8 minutes permettant de voir le projet intérieur et extérieur en 3D. L’association culturelle islamique représentait 200 fidèles en 1990, ils seraient maintenant 1 millier et déclarent qu’ils gênent les voisins dans l’avenue de l’actuelle salle de prière.[belle pensée civique !]
    – Tous les vendredi, je passe devant cette salle. Je prendrai une photo des rues vers 11h20 et une à 13h car je ne pense pas qu’il y ait 1000/5 = 200 voitures au moment de la prière !
    (NB. le nombre de mètres carrés d’une mosquée représente l’importance de l’imam )

    En janvier 2005, nous nous rendons chez mes parents, comme toutes les semaines. Mon père toussait, trois semaines plus tard, il toussait toujours. « Que dit le médecin papa ? – je vais le faire venir ». Semaine suivante « c’est une trachéite ». Les mois passent, la trachéite non. Il part dans le midi et je reste sans nouvelles deux semaines. Inquiet j’appelle le voisin et parviens à obtenir ma mère au téléphone « Ton père ne pouvait plus respirer mais ça va mieux, on t’expliquera » De retour au pays, je le force à consulter à l’hôpital. Il le garde, il mange de moins en moins….Vous avez compris !

    Le médecin s’est trompé de diagnostique ou d’autorité.
    Le cancer aurait débuté au pancréas, monté à l’oesophage etc.
    De janvier à fin juillet … ON n’a rien vu venir….sinon les larmes !

    Surtout ne faites pas de rapprochement avec une région, un pays, des pays!

  8. Malheureusement, il va y en avoir beaucoup, qui comme Paco, vont un jour découvrir des barbus envahissant leur village, s’installant en pays conquis, avec l’arrogance que confère une totale immunité et un soutien sans faille de nos hommes politiques de tous bords sauf FN,

    Ils s’installeront progressivement,
    mais rapidement ils modifieront le paysage, rapidement vous ne vous sentirez plus chez vous, rapidement ils changeront vos habitudes, rapidement vous ne vous sentirez plus en sécurité,
    Voilà où nous mène le vote macron

  9. Normal quand des dirigeants nous laissent sans défenses comme des lâches qui n’ont aucune envergure de vrais chefs qui aiment leurs peuples.
    C’est même ces escrocs imposteurs aux pouvoirs, nos anti représentants qui amènent ces armées d’immigrés en Europe.
    Et oui, cela n’arrive pas qu’aux autres, tôt ou tard c’est devant votre nez.
    Pour le courage Paco, vous les français, comme la plupart des peuples européens d’ailleurs, vous avez bien plus de courage que nos traîtres aux pouvoirs de lâches.
    Ils sont forts que devant les faibles et faibles devants les forts, ils n’ont aucun mérite, vous si.

  10. bravo belle prose , quel beau français.. et la description de la situation , qui petit à petit s’installe ..

  11. Nous ne pouvons rien changer, rien de rien, si nous édulcorons, travestissons les effets et si nous n’avons pas le courage de regarder les causes en face. Telles qu’elles sont.
    Paco

  12. Il faudrait se poser le problème des musulmans s’installant dans les campagnes.
    Et, sûrement, faudrait-il agir afin de limiter leur installation, et prendre comme slogan : PLUS UN MUZ DANS NOS CAMPAGNES !!!

  13. Bravo Paco! Vous avez formulé le juste constat : « Et le courage alors ? .. A chaque fois, que je sonde mon cœur et mes pensées, c’est pour en constater le manque, pour ne pas dire l’absence..Ce paradoxe me pèse, m’aplatit ! La Vérité en face ! .. »
    Nous avons eu avec Arnaud Beltram à Trèbes un modèle magnifique de ce courage, oui de la part de quelqu’un d’entraîné c’est vrai, mais capable d’une mobilisation immédiate. C’est cet apprentissage du choix des valeurs ultimes que nous devons mettre tout de suite en oeuvre, immédiatement. Merci pour cette vérité, bonne à dire et à recevoir en face.

    • Lieutenant-Colonel de Gendarmerie Arnaud BELTRAME. R.I.P.

      Merci de respecter l’orthographe de son nom.

Les commentaires sont fermés.