Nom de Zeus, il existe une compagnie aérienne avec des défilés d’hôtesses en bikinis !

Voilà de quoi se mettre en train de bon matin, non ?

Au moment où des hystéro-dingues traînent au tribunal un Maire pour des silhouettes de femmes dans l’espace public qui ne leur conviennent pas ( et elles gagnent ! ), des hôtesses en bikini !

Au moment où des territoires entiers sous la loi musulmane en France, Belgique, Grande-Bretagne voient les filles empaquetées dissimuler soigneusement décolleté, jambes, cheveux… des hôtesses en bikini !

Où ça, où ça ? Air France, qui sert des repas halal ? Certes non.

Ryan Air et autres compagnies bouffant à tous les râteliers ? Certes non.

Désolée, amis lecteurs, de vous décevoir, ce n’est pas en Occident. L’Occident est tellement gangréné et par l’islam et par les soi-disant féministes ( quelle alliance contre-nature… Simone de Beauvoir doit se retourner dans sa tombe ).

C’est en Asie, c’est la compagnie vietnamienne à bas prix Vietjet ! Merci à La Vérité triomphera qui nous a signalé la chose.

Ça ne vous donne pas envie de laisser la Tunisie et ses hôtels 4 étoiles, touristes sans âme et sans scrupules ?

Comment ne pas sortir de l’avion réconcilié avec le monde, l’humour, la beauté, la légèreté de l’être ?

Et il paraît que cela existe depuis 2012, la compagnie ayant organisé un défilé de reines de beauté dans l’avion.

Naturellement, on n’en a pas entendu parler avec les culs serrés de la presse française, on en entend parler par Russia Today qui évoque (no body is perfect ) l’engagement de Vietjet de ne pas jouer à ce petit jeu sur les liaisons avec les pays musulmans comme l’Indonésie. L’Indonésie était très inquiète, désirant le beurre ( l’islam ) et l’argent du beurre (le touriste asiatique). Hélas Vietjet s’est empressée d’accéder à la demande des autorités, au lieu de les laisser pourrir seuls avec leur islam de dégénérés…

https://francais.rt.com/international/42474-vietjet-promet-quil-n-aura-pas-hotesses-air-biki-vols-vers-indonesie

Enfin, reste encore une partie du monde où l’on  peut voyager en agréable compagnie en se rinçant les yeux ( je ne suis pas lesbienne mais j’aime comme les hommes, ce qui est beau, et une belle femme à regarder, quel plaisir ! ). Pourvu que ça dure…

 118 total views,  1 views today

image_pdf

46 Commentaires

  1. Eh bien ! il y a encore un peu de vie quelque part ! Eros ne s’est pas fait terrasser par Thanatos qui a, malheureusement, le vent en poupe en Europe continent en train de pourrir comme le poisson par la tête…

  2. Entre les habillement sac poubelles , complètement recouvert et complétement dénudé ou presque je crois que l’on tombe toujours dans l’excès

  3. Les religions ont tellement abrutis les gens qu’ils sont mal dans leu corps et qu’ils ressentent une génération face à la nudité…
    On leur a tellement bourré le crâne avec le sex c’est mal qu’ils ont des réactions débiles… psychiatriques… frustrés qui ne peuvent aboutir qu’à des couples hypocrites sans aucune spontanéité… ni sexe !

    • Le problème c’est que quand on en parle trop c’est ça aussi, plus l’ennui car la sexualité perd de son mystère (base du fantasme). Bon heureusement, tout le monde n’est pas coincé par l’éducation religieuse….

      Banaliser le corps (tout le monde pareil, pas de sens…) n’aide pas non plus….

  4. Pour ce que est de la photo, je pense que cela doit être un canular, une provocation face à l’obscurantisme.

    Ajoutons qu’en la matière, il est vrai que le juste milieu est dur à trouver….

  5. Finalement, on peut se dire, en voyant l’actualité, que dans beaucoup de situations, il n’y a pas d’agresseur sans, quelque part, de victime consentante.

    Quand on se penche sur l’Histoire de France…

    (comme on peut car tout est tellement édulcoré, parcellaire, contradictoire, interprété, déformé, partisan, etc… et comme on n’y était pas pour les époques les plus anciennes, il faut s’y retrouver)

    on comprend mieux ce qui se passe aujourd’hui et le rôle que la mentalité française y a joué et y joue encore. Avec d’autres mots, ici, on en rend bien compte.

    Pour ma part, à ma grande surprise, j’en ai pris conscience.

    • @Amelie Poulain,

      Les victimes ne sont pas toujours (et loin s’en faut) consentantes, même en quelque part, je pense aux fillettes excisées, mariées impubères, aux personnes réduites en esclavage et victimes de viol.
      « Il/elle se l’ai bien cherché » est un discours type du bourreau qui accuse sa victime.
      Ne tombons pas dans ce piège. On ne veut pas de cette idéologie mortifère qu’est islam, et peu importe que l’on nous accuse, à tort ou à raison, de nous être mis nous-mêmes dans cette situation.

      • @ Lavéritétriomphera

        J’ai dit : « que dans beaucoup de situations », donc pas toutes.

        il faut tout lire, chaque mot a son importance.

        Le problème sinon, pour la situation dans laquelle se trouve la France aujourd’hui, ce n’est pas que l’on se soit mis dans cette situation, c’est que l’on répète nos comportements ad vitam aerternam…

        Juste quelques traits : (faux)-angélisme confinant par moments à l’imbécillité (voulu consciemment ou inconsciemment pour certains), tendance à se réfugier dans l’idée d’un monde bisounours sans conflits donc tendance à vouloir maitriser le réel finalement, rapport très ambiguë à la limite avec aggravation en 1968 (du coup, cf les explosions de colère et violences, in fine, graves car bien souvent trop tard de l’Histoire qui le prouvent) etc…

        Il y a des limites « constructives » donc indispensables et des limites « aliénantes » il ne faut pas confondre les deux. C’est le ba-ba de l’éducation.

        J’ai vu un documentaire concernant l’avant-guerre 39-45 c’était exactement le même comportement suicidaire…

      • « Les victimes ne sont pas toujours (et loin s’en faut) consentantes, même en quelque part, je pense aux fillettes excisées, mariées impubères, aux personnes réduites en esclavage »

        Les victimes dont vous parlez sont victimes de leur Culture, et dans cette Culture, il y a des victimes qui sont forcément devenues actives dans ce qui se passe puisque rien ne change malgré l’horreur, comme une réaction « à l’envers ».

        Ce statut de « victimes » transcendé, du coup, dans des rituels religieux ou autres est donc « justifié », maintenu et admis par le Collectif puisque, du coup, il n’y a plus de victimes.

        Pascal Bruckner parle d' »Instinct victimaire » et des victimes qui deviennent par la suite des agresseurs. Je suis d’accord avec ce qu’il dit là.

        Bref, c’est compliqué, l’humain est compliqué et notre problème justement c’est que l’on veut TOUT maitriser, TOUT comprendre (bizarre, on retrouve ça dans mon commentaire plus haut concernant la mentalité française.;;) alors que chaque culture a sa propre logique que l’on ne peut pas toujours comprendre s’il y a trop de différences incompatibles.

        Cela ne veut pas dire que l’on doive tout accepter bien sûr juste que c’est compliqué.

        • @Amélie Poulain.

          Une victime reste une victime peu importe qu’elle soit active ou non. Aucune n’est consentante, car si c’était le cas le lavage de cerveau n’existerait pas. Ce dernier a pour but de contourner les défences du sujet et donc son consentement. La victime devenue bourreau et vice versa ne doit nous faire oublier les mafieux qui tirent les ficelles.

          • Les agresseurs vous diront qu’ils ont été victimes de quelque chose… et que c’est pour cela qu’ils agressent. Il y a aussi des réfractaires au lavage de cerveau. Il y a aussi les éternelles « victimes » (on en connait et on en parle ici). On ne s’en sortira pas….

            En résumé, c’est plus compliqué qu’il n’y parait.

          • @Amélie Poulain,

            La prise en charge d’une victime débute par la déculpabilisation. L’éternelle victime cache souvent soit une personne excessivement vulnérable, soit un prédateur qui s’ignore … Je ne connais pas de cas de personne réfractaire au lavage de cerveau surtout si le sujet est jeune (enfant), ou rendu vulnérable.
            Je cite un exemple de manipulation du bourreau qui accuse sa victime : les musulmans reprochent aux chrétiens de dire que Jésus est le fils de Dieu, et certains muzz rajoutent que les chrétiens sont ainsi injustes envers Dieu, et ils méritent un châtiment. Ce qui signifie que le prévenu serait injuste envers le juge chargé de rendre la justice !
            Le bourreau agit ainsi : il ne commet pas l’injustice, c’est sa victime qui est responsable du problème et elle mérite ce qui lui arrive.

        • @Lavéritétriomphera

          Croyez que j’apprécie vos propos mais c’est un domaine humain trop compliqué pour s’en sortir car il y a autant de victimes que de traumatismes, il y a aussi des victimes, dans les faits qui refusent le statut aliénant de victime, il y en d’autres qui s’y perdent.. etc… donc, encore une fois, cela dépend des situations et de la manière dont la personne va réagir en regard du traumatisme subi.

          Bien sûr, les enfants ne peuvent que subir, ils n’ont aucune possibilité d’agir (là bien sûr on est d’accord, dans les faits, ils sont « victimes »). Quand il s’agit de mutilations physiques bien sûr, on ne peut nier l’horreur qu’ils doivent subir et c’est innommable, ce sont des victimes de l’obscurantisme.
          Cela ne veut pas dire que subjectivement ils n’ont aucun recul en regard de ce qu’il leur arrive (croyez-moi, c’est surprenant la maturité et la lucidité de certains enfants) et qu’ils n’arrivent pas à le dépasser de façon constructive sinon, il n’y aurait pas possibilité de parler du vécu lié à l’histoire personnelle étant adulte…..

          En passant, pendant la guerre de Corée j’avais lu un article qui disait que 15% des prisonniers de guerre étrangers ont été réfractaires au lavage de cerveau et ont ainsi été exécutés….. Rien n’est fatalité contre laquelle l’être humain ne peut trouver, subjectivement et/ou concrètement, une manière d’agir pour lui-même.

          C’est compliqué, la subjectivité entre en ligne de compte, donc on trouvera toujours des exemples pour contredire.

          Juste, vous dites : « La prise en charge d’une victime débute par la déculpabilisation », dans l’immédiat oui, c’est une réaction normale mais dans la prise en charge à long terme du psycho-traumatisme c’est différent, il faut lui laisser cette « défense ». On a compris cela dans l’expérience de la prise en charge du psycho-traumatisme qui est d’ailleurs souvent mal comprise et mise en oeuvre.

  6. Christine, je pense plutôt ? que la vérité sur la pédophilie est plus en cause que la longueur de mon texte NON ? et pourtant les gens devraient savoir… je ne t’en veux pas outre mesures.. cordialement.

    • je n’ai pas réussi à lire ton texte, si tu as parlé de pédophilie je ne l’ai pas vu

      • Thèse, antithèse et développement.
        Comme vous je ne comprends rien à certains élèves de votre classe.
        Amitiés.

  7. Merci à toi Christine de poster mon commentaire, car ma colère pour moi est légitime contre toutes ces dérives qui détruisent notre beau pays, je vois et j’analyse MOI un vieux de 76 ans depuis 1968 et bien avant en lectures de notre histoire de France sans culture… combien la chute de la France est brutale, j’enrage de voire tous ces  » CONS  » ayant voté MACRON et ! comment eux et SURTOUT leurs enfants vont se faire … DEVINEZ ? il y a plusieurs scénarios possibles, je ne suis pas un célèbre ? cinéaste de films sciences fictions, d’extra terrestres qui crache sur Marine et pourtant la réalité est bien sur notre terre (( et non dans les étoiles tout en faisant miroiter aux INCRÉDULES du peuple béat d’aller voire sur les planètes lointaines si l’herbe est PLUS verte que dans nos près )) que le BONHEUR n’est pas à des années lumières avec le cercle de cet anneau sur le haut de la pyramide ( les trente glorieuses ? ) mais, bien dans les champs de notre France que les bourrins de dhimmis soumis à une idéologie morbide, labourent à longueur de temps en empochant des milliers d’euros sur le dos du petit sans dents. Le sang dans nos sillons devient réalité comme en 1793 et ces cinéastes du politiquement corrects voudraient nous/vous faire croire que ce liquide est virtuel, que ce n’est que cinéma …Réveillez vous braves gens, il est, j ‘espère encore temps,( 2022 ? ) mais pas avec ces collaborateurs qui eux ne sont pas seulement des dhimmis NON !!! mais des cachottiers en connaissance de causes, qu’est-ce qu’un dhimmis et un cachottier ?

  8. pipeau!

    sans porte jaretelles les bas tomberont au bout de vingt pas… 😆

    • Bon je vais vous confier un secret : il existe des bas qui tiennent seuls sur la jambe …:) Un peu comme des chaussettes 🙂

      • m’en fiche!!
        aussi laid que des collants

        et pourquoi pas des socquettes blanches et une jupe plissée bleu marine!!

        je VEUX un porte jaretelles!! comme celui de Stendhal: rouge et noir !!

        😆

  9. Certes, les beautés féminines comme masculines ne doivent pas être voilés aux regards des hommes ou femmes …Et DIEU créa la femme n’est pas pour rien, et l’homme de cro magnon de l’époque la tirait par la chevelure, comme une esclave sexuelle, tandis qu’aujourd’hui l’homme la voile sous prétexte de dignité des regards impures, mais est esclave de fait non ? ( voilà pourquoi elles sont toutes anémiées par manque de vitamine D du soleil lorsque je croise de plus en plus de jeunes filles voilées de 14 ans qui ? ) et que nous payons, nous, petits contribuables à l’A M E le coût des vitamines compensatoires…Oui le contraste du beau et du laid est effectif, mais je pense que la modération n’existe plus sur cette terre qui s’auto détruit ne serait-ce que par cette loi, si ce n’est pas un canular ?

    • Cher Reader, pouvez-vous svp faire des commentaires plus courts et construits avec des paragraphes, essayer de lire un tel pavé est difficile et très long, or on a des centaines de commentaires à modérer chaque jour et on manque drastiquement de temps, je suis obligée de couper votre texte, excusez-moi

      • Merci Christine je vais essayer mais ce n’est pas facile pour moi inculte avec 9 années d’études dont trois de mat sup..de raccourcir le débit de mes idées… cordialement

        • je comprends 😉 il vaut mieux plusieurs commentaires correspondant chacun à une idée, c’est mieux pour nous, par ailleurs si vous voulez proposer un article constitué vous pouvez nous l’envoyer à contact@resistancerepublicaine.com

          • Ok je vais voire,des commentaires j’en ai à la pelle, une idée ( un peu comme un pavé dans la figure de Sébastien) elle entraîne souvent sur d’autres sujets qui en découlent, un peu comme un torrent qui détruit le barrage le MAL- PASSE allez l’arrêtez ? ce n’est facile, je le conçois, sur ton site ou blog..

  10. Vous comprendrez sans peine pourquoi j’ai vécu plusieurs années au …Vietnam 🙂
    Et pourquoi ma femme n’a pas voulu que l’on reste ad vitam æternam 🙁

    Plus sérieusement à « notre » époque il n’y avait que « Vietnam Airlines » et de vieux Tupolev…(une fois au départ de Da Nang l’hôtesse a fini la fermeture de la porte avec l’aide du co-pilote et …d’une barre à mine 🙂
    Même si elle avait été en bikini plutôt que la traditionnelle Ao dai cela n’aurait pas suffit à détourner notre attention de la porte …

    • Il il n’y pas plus hypocrite qu’un puritain. L’homme musulman peut se taper quatre épouses et des esclaves même impubères, et ces gens prétendent donner des leçons au monde entier.
      J’apprécie cette compagnie aérienne et honnis soit celui qui mal y pense.

      • allez donc voir les muzz
        qu ‘ils soient du 9 3
        ou des émirats
        A
        PATTAYA !

        hahaha

    • Il est vai que l’excès ne rend pas heureux non plus, juste pour les amateurs du remplissage d’un probable vide existentiel, mais à long terme…..

  11. Vous remarquerez qu’après 100 ans de colonialisme français (1858-1954) et deux terribles guerres, le Vietnam ne demande rien, ne chouine pas et se développe…

    Et la plupart des enfants des « boat people » ont adopté des prénoms occidentaux, ont fait des études et son d’honorables citoyens…

  12. C’est beaucoup plus joli qu’un défilé de sacs poubelle ambulants et surtout ça fait moins con !

    • Ben oui, c’est tomber dans l’excès inverse, non ? des pin ups vs des sacs poubelle
      Purée, nous les femmes, on peut pas être perçues normalement, non ?

      • on peut ne pas être un top modèle mais s’habiller correctement pour être agréable à regarder non ?

        • exact, tout à fait ok à 100%, mais de là à se vêtir d’un bikini pour bosser. Ah la femme objet…
          Il ne faudrait, sous prétexte de lutter son cet islam qui transforme les femmes en objet à bâcher, transformer ou renforcer le côté femme-objet, non ?
          Car là, nous, on a rien à gagner

          • A force de vouloir être politiquement correct on fait disparaître la spontanéité, la légèreté. Le french cancan, le Crazy Horse… Et Josépine Baker, cette femme extraordinaire et magnifique, parce qu’elle dansait à moitié à poil elle serait dévalorisée ? Où est le problème ? Un défilé de beaux garçons en maillot de bain ne change pas notre regard sur les hommes, il faut faire pareil pour les femmes ! La femme-objet ce n’est pas ça !!!!

          • Pour les spectacles (Joséphine Baker exemple cité par Christine) cela a du sens, ce n’est pas de l’exhibitionnisme, il ne faut pas tout mélanger.

            L’exhibition à tout va n’arrange pas les relations non plus, bien au contraire….

            Cf la dureté des relations actuellement alors que l’on a soit-disant libéré la sexualité, et pourtant, des études montrent que les jeunes n’ont jamais été aussi mal à l’aise avec cela qu’aujourd’hui,

            Il faut voir aussi les difficultés à se situer, pour certains, au niveau de leur identité sexuelle qui est une construction, c’est une réalité, et, même si c’est individuel, la Société et les messages qu’elle envoie a un rôle à jouer ce niveau, c’est un constat confirmé aussi par la théorie et les études cliniques.

            Pourquoi ? Parce que la sexualité est affaire d’alcôve, de mystère et se « joue » dans l’intimité, dans un espace singulier des individus concernés.

            Une certaine pudeur a du sens et pour la personne (qui ne va dévoiler – sans jeu de mots…- que ce qu’elle veut ou peut selon le Collectif dans lequel elle vit), et chaque culture, à ce niveau-là, a ses propres codes symboliques.

            Il y a une « Culture » de l’habillement qui en dit long sur la personne, sur la société et le message qu’on veut transmettre (il y a des historiens qui en parlent concernant la mode aussi, selon les époques).

            Il y a un « esprit », un message du vêtement que l’on fait passer (cf la mode encore là), quoiqu’on en dise et le port du voile en est un par excellence, si l’on en veut une preuve.

          • Je précise bien sûr, si besoin est, que j’exècre le port du voile avec le message que cela transmet quant à la considération de la femme (même si je respecte ce mode d’habillement mais dans les pays concernés, pas ici, nous n’avons pas les mêmes positions et il leur faut le comprendre)

          • « Et Josépine Baker, »

            hahahaha!

            et Dalil Bou Baker en calcif ?? ou en « concombre Mosqué » ??

        • Ce n’est pas que de la morale, c’est plus compliqué que cela.

  13. On peut aussi avoir les stewards ? Un bel homme à regarder, ce serait sympa aussi.
    Les commandants de bords, co-pilote et radio sont bienvenus aussi.

Les commentaires sont fermés.