Une Noire voilée habillée de couleurs pétantes pour pousser les Africains à donner leur sang


Une Noire voilée habillée de couleurs pétantes pour pousser les Africains à donner leur sang

Il n’y a pas de Grand Remplacement, disent-ils, avec l’air triste du cocker.

Il n’y a pas d’invasion, disent-ils, en montant sur leurs grands chevaux…

La preuve ? La photo ci-dessus et cet article :

L’Etablissement français du sang (EFS) de Franche-Comté à Besançon, s’est mis aux couleurs de l’Afrique pour attirer les personnes d’origine africaines ou caribéennes qui ont un sang rare indispensable pour soigner la drépanocytose.

Des ateliers de tresses africaines, du poulet au lait de coco au menu pour les donneurs. L‘Etablissement français du sang (EFS) de Besançon s’est paré aux couleurs de l’Afrique cet été pour attirer les nouveaux donneurs et les habitués qui ne partiraient pas en vacances. Mais cette animation n’est pas que folklorique. Elle vise aussi à attirer « des personnes qui ont des ancêtres qui sont nés en Afrique ou dans les Caraïbes« , explique le docteur Odile Striby, responsable des collectes à l’EFS en Franche-Comté.

 Un sang rare et précieux pour les malades atteints de drépanocytose

Cet appel aux donneurs d’origine africaine ou caribéenne doit permettre de soigner, entre autres, « quinze malades en Bourgogne Franche Comté atteins de drépanocytose« , explique le docteur Striby. Cette maladie génétique originaire d’Afrique touche essentiellement des personnes originaires de ce continent et du bassin méditerranéen. « Chaque malade a besoin en moyenne de cinquante dons de sang par an pour les transfusions« . Mais il faut un sang « très spécifique, non seulement par le groupe sanguin et le facteur rhésus, mais aussi les mêmes caractéristiques génétiques sur les globules rouges« .

Peu de donneurs réguliers d’origine africaine

L’EFS souhaite donc insuffler une mobilisation massive de ces communautés qui n’ont pas l’habitude de donner leur sang régulièrement constate le docteur Odile Striby : « Dans les pays africains en général c’est un don de substitution, on donne son sang quand sa famille a besoin, pour compenser. Alors qu’en France le système est différent : on donne gratuitement, bénévolement, anonymement pour des personnes qu’on ne connaît pas. Mais on a besoin de ce sang qui a des caractéristiques particulières pour soigner cette maladie« .

Les donneuses de sang peuvent ressortir de l’EFS de Besançon avec des tresses africaines. © Radio France – EFS Bourgogne Franche-Comté

Cette semaine d’animations aux couleurs de l’Afrique se poursuit à l’EFS jusqu’au 26 août. Une autre collecte sera organisée en octobre à la Malcombe à Besançon par des associations africaines. Sinon, rendez-vous directement à l’EFS aux Haut du Chazal à Besançon, ouvert toute la semaine de 8h30 à 17h et le samedi de 8h30 à midi. De nombreuses collectent sont organisées aussi toute l’année par les amicales des donneurs dans le Doubs, en Haute-Saône et dans le Jura.

https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/besancon-l-etablissement-francais-du-sang-efs-aux-couleurs-de-l-afrique-1503479548

La cerise sur le gâteau ? La tresse africaine et le poulet au coco.

Le vrai problème ? Ce n’est pas que les Africains dont ce n’est pas la culture rechignent à donner leur sang pour quelqu’un qu’ils ne connaissent pas. Le problème est que la France devienne une extension de l’Afrique, avec un nombre de cas de drépanocytose tout à fait anormal.

Mais on n’apprend rien aux lecteurs de RR, nous avons déjà publié articles et notamment cartes de l’invasion très claires

Oui l’invasion est là. Avec toutes ses horreurs. Ses maladies, ses coutumes, mais aussi la transformation de notre regard, de notre mode de vie.

Est-il admissible qu’un établissement public comme l’établissement français du sang croie bon de faire la pute en s’africanisant et en employant des femmes qu’il voile pour attirer le donneur ?

Fait-on autant d’efforts pour attirer les donneurs de sang rares ( AB, Rhésus – …) pour ceux de chez nous ?

Quant à ceux qui sont atteints de drépanocytose, ils auraient peut-être intérêt à aller vivre en Afrique là où il y a des gens de leur famille, de leur clan, qui n’hésiteront pas à donner leur sang pour les sauver.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


13 thoughts on “Une Noire voilée habillée de couleurs pétantes pour pousser les Africains à donner leur sang

  1. AvatarCeltillos

    rien que de voir cette affiche, si j’étais en possibilité de donner, je ne donnerais pas, cette affiche me revulse!

  2. AvatarArnaud

    Faites courir le bruit sur les réseaux sociaux que des dons de sang sont infectés par la drépanocytose… Énorme scandale sanitaire en perspective…

    1. kittykitty

      Vous avez raison, il faut retourner tout ceci à notre avantage, il faut devenir comme eux: mentir quand il faut. et après tout, c’est vrai qui dit que le jour où nous aurons besoin d’une transfusion sanguine , le sang ne nous convenant pas
      serait très dangereux pour nous. Il y va de notre survie ( déjà bien mal en point ).
      Ils sont capables de nous fourguer n’importe quel sang, quitte à dire : il y a eu une erreur dans les poches de sang.

  3. AvatarGros Louis

    Italie : à Rome des clandestins expulsés exigent un logement !!!
    Plusieurs dizaines de migrants se sont réunis dans le centre de Rome pour dénoncer la décision des autorités de les expulser d’un bâtiment qu’ils occupaient près de la gare centrale.
    Sans endroit où aller, les migrants campent à l’extérieur, sur la place, entre les poubelles et les valises.
    https://youtu.be/jSYyhIMOdhY

    Les poubelles, c’est leur place! Je sens que les Européens vont perdre patience et fourrer toute cette merde dans des wagons plombés…

  4. Avatarhathoriti

    qu’ils se démerdent, c’est leur problème ! ils sont infectés par la dépranocytose ? Et alors ? On y est pour quelque chose ? qu’ils retournent chez eux, dans leur savane, leurs cases et leur désert !

  5. Avatarclaude t.a.l

    ‌ben ‘ lors , comment expliquer l’origine génétique de la drépanocytose ? Qui n’atteint que …..

    Le politiquement correct a dépassé toutes les bornes de l’entendement commun :

    –  » L’Assemblée nationale supprime le mot « race » de la législation « ,
    et,
    – Pour ne pas risquer de faire tomber l’incrimination de racisme, les députés socialistes ont fait adopter un amendement affirmant explicitement, dans l’article premier, que « la République combat le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie. Elle ne reconnaît l’existence d’aucune prétendue race »

    http://www.lemonde.fr/politique/article/2013/05/16/l-assemblee-nationale-supprime-le-mot-race-de-la-legislation_3272514_823448.html

    Mes parents avaient un chien , espèce: canine, race : épagneul breton
    J’ai eu un chien, espèce : canine , race : setter irlandais

    Aucun des deux n’était meilleur ou moins bon que l’autre. Chacun a ses qualités !

    Actuellement, j’ai un chat ( que ma fille a collé dans la baraque ), espèce : féline, race : aucune, c’est un chat de gouttière !

    Il est meilleur ou pire que les autres ? Non, bien évidemment !

    Le chien d’arrêt est il meilleur que le chien de berger ? ( même si les 2 chiens que j’ai mentionnés étaient des chiens de chasse )
    Bien évidemment non !
    Le chat de gouttière est il inférieur au chat de race ? Même réponse !

    Nous appartenons tous à l’espèce humaine, et c’est bien que chacun ait ses particularités.
    L’ usage du mot  » race  » n’est pas une honte , ni raciste.

    Bientôt, il ne restera que  » l’espèce animale  » ( poules, asticots, ….. , êtres humains ).

    C’est vrai que certains montrent qu’ils n’appartiennent qu’à l’espèce animale.

    ( si vous me lisez convenablement, il n’y a rien de raciste dans mes propos – lire aussi Claude Levi-Strauss )

  6. AvatarRévolution

    «  »ils sont infectés par la dépranocytose ? »
    certes mais leur sang est infecté par des tas d’autres maladies
    et dire qu’on reçois peut être leurs sangs contaminés sang le savoir
    car en Afrique les maladies en tout genre sont légions et on est pas encore immunisés
    voilà encore une façon d’éradiquer la race blanche

  7. Avatarpatito

    j’ai déjà conté ici mon histoire :
    il y a 20 ans j’ai eu une amie Caribéenne dont la petite fille était atteinte de dépranocytose et mes amis spécialistes en maladies tropicales me disaient n’avoir que peu d’infos sur le sujet et ne pouvoir aider !

    que de progrès en seulement 20 ans ………….

  8. AvatarDorylée

    Puisqu’il n’y a pas de race,comment explique-t-on que pour une greffe de moelle sur un caucasien, un donneur africain est incompatible ? Idem avec un asiatique.

    1. frejusienfrejusien

      il n’y a pas de race, mais seulement en politique,
      pour le reste, on continue à fonctionner normalement, car si , en médecine, on ne pouvait plus nommer les maladies, et dire qu’un chat est un chat, on pourrait dire adieu aux recherches médicales et au progrès scientifiques

Comments are closed.