En Corse, procès d’une chance pour la France, accusé d’avoir martyrisé un bébé

Publié le 28 mars 2017 - par - 13 commentaires

Assises de haute-Corse : le martyr d’un bébé jugé en appel

Il y a des dossiers judiciaires qui, sitôt ouverts, vous donnent envie de les refermer. Penser à autre chose, oublier leur existence. L’affaire dont il est ici question est de cet acabit. Les chefs d’accusation, d’abord : viol avec violences, torture et actes de barbarie.

La victime à qui les sévices ont été infligés, ensuite, un bébé de huit mois.

De ces actes, commis dans la nuit du 3 au 4 octobre 2012 à Ajaccio, Mehdi Chemlal a été jugé coupable une première fois. Le 10 octobre 2015, la cour d’assises de Corse-du-Sud a condamné le compagnon fugace de la mère du bébé à vingt années de réclusion criminelle. L’avocat général en réclamait cinq de plus, la défense avait plaidé l’acquittement pour un homme qui clame son innocence depuis le début de l’enquête.

Une seconde fois, la justice devra se replonger dans l’intimité des protagonistes, pour tenter d’extirper la vérité judiciaire d’un dossier qui laisse de nombreuses questions sans réponses. La cour d’assises d’appel de Haute-Corse, présidée par Marie-Laure Piazza, devra revenir une nouvelle fois sur les traces des enquêteurs, jusque dans un appartement du quartier des Salines et remonter le temps jusqu’au mois d’octobre 2012.

À l’époque des faits, six personnes vivent plus ou moins dans le petit trois pièces du quartier populaire ajaccien. La locataire des lieux, Madame F., héberge depuis un mois une de ses amies, une jeune mère célibataire et ses trois enfants en bas âge. Un voisin, avec qui la maman entretient une relation amoureuse qualifiée de « pas sérieuse », passe aussi un temps considérable dans les lieux. Ce voisin, c’est Mehdi Chemlal, désormais assis dans le box des accusés.

Âgé de 30 ans à l’époque des faits, il est décrit par ses proches comme « gentil » mais, toxicomane, « changeant complètement sous l’emprise de la drogue ».

Au matin du 4 octobre, alors que les trois adultes et les trois enfants ont passé la nuit dans l’appartement, la jeune mère de famille appelle son amie Madame F. : le dernier de ses trois enfants, un nourrisson de huit mois, ne va pas bien, « il faisait des petits bruits et il était mou », racontera la mère, « en état de choc », aux enquêteurs.

Couvert d’hématomes

La police est prévenue, l’enfant est conduit à l’hôpital. La première auscultation ne laisse place à aucun doute, le bébé a subi des maltraitances. Le corps de l’enfant est couvert d’hématomes, des traces de strangulation et des plaies traumatiques anales sont relevées par les médecins. Les lésions constatées sont, d’après les médecins, « conformes à des manoeuvres violentes de saisissement au niveau de la base du cou, voire des manoeuvres qui ont aidé ou favorisé des impacts de la boîte crânienne sur des murs ou des plans durs ». Les blessures à l’anus, selon les experts qui se succéderont, ne peuvent être la conséquence d’un accident mais sont « fortement évocatrices d’une pénétration anale datant de moins de 48 heures par un objet arrondi, légèrement pointu ».

Une enquête est ouverte immédiatement par le parquet d’Ajaccio et les investigations confiées à une juge d’instruction. Le 6 octobre, Mehdi Chemlal est mis en examen pour viol avec torture et acte de barbarie, violences habituelles et placé en détention.


[…] l’intégralité de cet article dans le Corse-Matin du 27 mars

http://www.corsematin.com/article/article/assises-de-haute-corse-le-martyr-dun-bebe-juge-en-appel

Print Friendly, PDF & Email

13 réponses à “En Corse, procès d’une chance pour la France, accusé d’avoir martyrisé un bébé”

  1. Avatar Pier dit :

    La mort pour cet raclure

  2. Avatar Etienne dit :

    Complètement taré cet homme… Une affaire de plus, ça en devient vertigineux. Impossible de faire peuple avec ces frustrés islamistes.

  3. Avatar jolly rodgers dit :

    vivisection pour une raclure pareille!

  4. Avatar DIDIER dit :

    Etrangement, un musulman, vivant sereinement sa religion de paix et d’amour : je paie les cartouches, et j’aiguise la lame ( pas trop )….

  5. Avatar hathoriti dit :

    Quand on sait que leur pseudo religion recommande par la voix de ses « imams » les relations sexuelles avec des enfants même en bas âge, il ne faut s’étonner de rien ! Quant aux mères qui couchent avec de pareils dégénérés et ferment les yeux sur ce qu’ils font subir à leurs enfants (voir la mère de la petite Fiona), que méritent-elles, à votre avis ?

    • Avatar GAVIVA dit :

      il y a eu aussi la petite Karolina Copik, et d’autres encore il y a quelque chose de dégénéré chez ce genre de femelle ( mère ou femme ca se mérite). entre celles qui prostituent leurs gosses pour un paquet de clopes aux autres qui pour augmenter leurs chances de se lever une queue indiquent que le mome est inclu dans el pack… A VOMIR A HURLER de dégout. Mais tout se paie un jour….

  6. Avatar hathoriti dit :

    Le bébé est-il sauvé ?

  7. Avatar JC. P. dit :

    DANS LE TITRE, je vous trouve très sympathiques avec ce détraqué Mehdi ChemlaL. Il n’a pas que martyrisé le bébé de 8 mois, (de 8 MOIS!!!!!!!!!) il l’a aussi GRAVEMENT violé, en plus – IL Y A EU PENETRATION ANALE DE CE BÉBÉ !!!!!!!!!!!!! Non mais dites moi que je rêve –
    ENCORE UN DIZIKILIBRI MUSULMAN; et le souci c’est que notre pays en est rempli de ces cafards.

    Pour ces très très très très très grands malades, CHANCES POUR LA FRANCE il ne doit y avoir que la PEINE CAPITALE,
    Une balle dans sa sale tronche, ON LE DISPERSE FAÇON PUZZLE, (M. Audiard) on refacture le coût à sa smala. Et on expulse toutes ces smalas de profiteurs, de malades, de bons à rien de mauvais en tout, de terroristes.

    Lisez bien l’article entre les lignes entre les mots : ce détraqué est un toxico qui devait vivre du RSA, TANDIS QUE NOS PAYSANS SE SUICIDENT, et que nos retraités crèvent, sans parler des travailleurs pauvres.

    Pardonner moi si je de perd mon calme, mais depuis ce matin, quand j’ai lu l’article dans la canard corse, je le décolère pas.

  8. Avatar JC. P. dit :

    JE RECTIFIE ET CORRIGE :

    PardonneZ moi si je de perd mon calme, mais depuis ce matin, quand j’ai lu l’article dans lE canard corse, je le décolère pas.

    • Avatar GAVIVA dit :

      ah il était sous l’emprise de la drogue…. ah tel ou untel a une addiction…que des excuses bidon a la mode socialope. j’ai été bourrée plus d’une fois mais le pire que j’ai fait c’est vomir contre une stère de bois. La culture de l’excuse! Comme quand j’ai vu un reportage sur l’obésité et on voyait le gonze de 350 kilos expliquer qu’il a une ADDICTION l’innocent. Je ne croit pas a ce genre de baratin

  9. Avatar Xtemps dit :

    Le plus incroyable c’est le silence des musulmans avec çà, comment peuvent ils être en silence et de laisser faire çà.
    Comparé avec l’affaire Dutroux en Belgique, il y avait 900 milles personnes d’après les dire de RTL-TVI à l’époque, j’y étais aux deux marches blanches, plus pour la petite Loubna.
    Comment ces musulmans peuvent ils rester avec cette saloperie d’Islam, j’aurai honte à leurs places.
    Il est impossible que l’Islam vient de Dieu, mais de Satan en personne pour laisser faire des choses pareilles, il y a beaucoup trop de haine dans l’Islam.
    En tous les cas, il ne faut pas être humain pour faire du mal à un bébé.
    Comment voulez vous que ces enfants là grandissent normalement.
    L’Islam n’est rien d’autre que des débilités et autorisations pour laisser des fous criminels.
    Et on se demande encore comment nos dirigeants acceptent çà Europe, et là nous voyons pas le Hollande après de ce bébé, il préfère le Théo et autres assassins.

  10. Avatar marre-du-PS dit :

    « Il y a des dossiers judiciaires qui, sitôt ouverts, vous donnent envie de les refermer. Penser à autre chose, oublier leur existence. L’affaire dont il est ici question est de cet acabit. » Tout est dit dans ces trois phrases. On a atteint là le summum de l’horreur. Tout être humain normal ne peut que se sentir totalement retourné, bouleversé à la lecture d’un tel article. Certaines personnes ont l’apparence d’humains sur cette Terre, mais ce ne sont que des bipèdes dépourvus de conscience, d’âme et d’esprit.

Lire Aussi