La Suède simplifie sa langue pour faciliter la vie aux migrants, intégrant leurs dialectes ; à qui le tour ?

Et il y en a encore qui se gaussent quand on parle du Grand Remplacement ?

Certes, les Belkacem et autres Ministres hollandesques prétendent modifier la grammaire et le sens de la langue en mettant au féminin des noms de fonction échappant par définition au sexe, ce qui nous fait rencontrer moult hérésies, La députée, la procureuse (oui, oui certains osent), l’auteure voire l’autrice…

Certes, Hidalgo écrit sur la Tour Eiffel en anglais…

Certes, ils réécrivent l’histoire de France et celle de l’islam depuis des lustres….

Tous ces gens-là, en bons staliniens, en bons adeptes de Mao et de Pol Pot, ne connaissent rien à l’histoire et surtout pas à celle de la langue. Ou plutôt ils les connaissent si bien qu’elles les dérangent. Et veulent les faire disparaître.

Une langue évolue, peu à peu, toute seule. On peut l’enrichir, comme l’ont fait les poètes de la Pleiade au XVIème siècle, allant puiser aux sources gréco-latines du français pour en faire une langue subtile, riche de centaines de milliers de mots supplémentaires, capable de traduire toutes les subtilités de la pensée, de la raison, de l’intelligence… Les poètes proposent, utilisent, sont repris ou pas… Et la langue évolue peu à peu, les mots nouveaux sont adoptés, utilisés…

C’est qu’avant l’ordonnance de Villers-Cotteret, en 1539, la langue officielle du royaume était encore le latin, puisque edits, lois, enseignement… se faisaient encore en latin. On avait ainsi deux langues en France. Le latin pour les élites (qui parlaient français entre eux néanmoins…) qui faisaient la loi et l’appliquaient et le français pour la vie quotidienne. On relira avec des éclats de rire énormes la satire de Rabelais montrant de pauvres Français jugés par des ânes parlant latin et ne le comprenant pas.

Bref, il n’était alors pas question de simplifier (au contraire !) la langue ; il n’était pas question d’aller chercher des éléments de langues appartenant ou ayant appartenu à des envahisseurs présents ou passés,  ni l’arabe, ni l’anglais, ni le prussien…

Il était question de faire en sorte que chaque individu vivant en France ait le sentiment d’appartenir à une nation. A un pays. Et soit capable de grandir avec sa langue.  Et ait une langue en commun qui ne soit pas (pardon pour l’anachronisme) une sorte d’esperanto. Sans âme. Un simple moyen de communiquer basique.

Or ce qui se passe en Suède est absolument monstrueux.

L’agence d’État Lernia a lancé mardi une campagne visant à remplacer la forme standard du suédois par une version plus inclusive pour les migrants. Le «nouveau standard suédois», développé en collaboration avec le linguiste Mikael Parkvall, mélange les accents et les dialectes communément parlés en Suède.

Selon la société de recrutement et de formation, le nouveau dialecte reflètera mieux la Suède en 2017 et la société espère qu’elle remplacera la forme neutre du suédois dans les messages enregistrés et sur les répondeurs.

Le responsable de la formation à Lernia, Ina Tzacheva, a déclaré à Östra Småland News qu’il y avait une pénurie de main-d’œuvre en Suède et en Europe et qu’il était donc important que les personnes qui n’avaient pas l’accent ne se sentent pas exclues du marché du travail.

«Nous voulons nous concentrer sur la façon dont l’accent d’une personne ne reflète pas ses compétences… Nous ne pouvons pas exclure les gens simplement parce qu’ils ne peuvent pas parler de la même manière que nous».

Lernia espère que les entreprises et les organisations vont utiliser cette «nouvelle norme suédoise» sur leurs répondeurs, et qu’elle deviendra la voix par défaut dans les messages enregistrés utilisés, par exemple, dans les ascenseurs. « Nous cherchons des organisations, des entreprises et des sites dans tout le comté de Kalmar qui veulent aider à moderniser le son de la Suède« , a déclaré Mme Tzacheva.

Jusqu’à présent, le dialecte a déjà été repris par la bibliothèque de l’Université de Stockholm et chez les Scouts.

bhttp://www.fdesouche.com/818475-suede-modifier-la-langue-afin-de-la-rendre-plus-accessible-aux-migrants

 
Est-ce que cette ultime attaque contre la Suède et sa langue ouvrira les yeux des islamo-collabos par passivité ou boboïtude ?

Sur Flashback, le plus grand forum linguistique en langue suédoise, les réactions au nouveau standard suédois sont largement négatives .

CaptainNemo a écrit: « Juste écouté et un frisson d’inconfort… au lieu d’une prononciation uniforme [le nouveau Suédois standard] migre entre les dialectes différents et même les accents étrangers. »

D’autres personnes ont trouvé la nouvelle forme de suédois sinistre.

« Alors maintenant, ils abolissent la seule forme nationale de suédois. C’est impossible. Les choses commencent à ressembler au système soviétique dans lequel tout ce qui existait au préalable dans l’histoire est effacé « .

Breitbart

Et m’est avis que cela va donner des idées aux nombreux Juncker, Hollande, Merkel et autres Belkacem qui sont aux manettes en UE.

 133 total views,  1 views today

image_pdf

20 Commentaires

  1. @juju , bien vus juju , en effet la suède n’a pas de passé colonial et pourtant les nord africains muzz y brulent des voitures , agresses … comme en France ! un bon argument pour contré les gauchos qui sont toujours a nous ressortir l’ argument du passé colonial de la France , pour excuser les racailles .

    • C’est aussi la preuve que le comportement des musulmans ne change absolument pas en fonction du pays où ils sont accueillis.
      L’Islam, par nature, est violent et mortifère. On peut être pacifique comme on veux, on peut s’excuser/s’aplatir comme on veux, ça ne changera rien à la volonté des fous d’Allah de nous détruire.

  2. Pas besoin d’un doctorat de linguistique pour comprendre qu’une langue nationale/standardisée cherche à être le plus NEUTRE possible, donc le moins possible inféodée aux accents locaux/régionaux. Prenons l’exemple du français: la langue standard (qu’on est supposés savoir prononcer, et enseigner en France du nord oau sud, ainsi qu’à l’étranger) c’est paraît-il la langue d’un « parisien cultivé », personnage largement mythique et en tout cas très abstrait !
    ET C’EST PARFAIT AINSI : cette forme neutre ne donne ni un sentiment de supériorité à ceux qui auraient le « bon » accent ni d’infériorité à ceux qui ne seraient pas nés avec ! J’ai mis peu de fois les pieds à Paris mais ce que j’entendais dans les rues ne ressemblaient pas à ce français neutre que, professeur de français, je me suis efforcé d’enseigner dans ma acrrière à l’étranger.
    Donc déjà vouloir imposer UN SEUL accent territorialisé serait sujet à caution: que dire alors de ce projet fou de MELANGER des accents régionaux pour (re)construire une « langue nationale » ?
    C’est exactement le rêve (cauchemar plutôt) des occitanistes qui pêchent des mots en Provence, Languedoc, Auvergne, gascogne, etc pour les enfiler dans la même phrase (sans compter qu’ils prennent aussi des mots dans la langue médiévale!!!
    Adoncques imaginez, jouvenceaux et jouvencelles, le poulit (mot d’oc) meslange que feroient moultes parladures mesclées de Bretaigne, Lorraine Corse et Angoumois pour les renom et expansion de notre langue françoise…
    Il est vrai qu’avec Belkassine on aurait un bon 50% d’arbi du bled marocain pour le nouveau français à la mode couscous.

    • …ne RESSEMBLAIT pas à ce français…
      Je sais bien que les accords entre le sujet et le prédicat (!) n’ont plus aucune importance, mais quand même.

  3. bon je vais me replonger dans Villon, Rabelais, et Montaigne, juste pour me rassurer et me laver l’esprit de toutes ces bétises affolantes.
    bientôt on va faire comme les héros d’Orwell, parler en novlangue, un vague sabir d’anglais matiné d’arabe et autres saloperies!

  4. C’est le syndrome de Stockholm? Traumatisés par les expulsions de ressortissants musulmans effectués par leurs voisins Norvégiens? Comme dirait Obélix: « Ils sont fous ces Vikings! »

  5. Comme l’a dit Goethe, « l’äme d’un peuple est dans sa langue ». C’est vrai et l’on ne se rend pas compte de ce qu’induit une langue, dans un groupe humain (donc un peuple ou une nation), en termes de culture et de psychologie collective.
    Dans une société décadente, l’on observe toujours une dégradation du langage (c’est justement le cas dans la France d’aujourd’hui) et quand la situation s’aggrave encore, on voit carrément les gouvernements proposer des réformes pour simplifier la grammaire ou l’orthographe (et c’est encore le cas de la France et de l’Allemagne).
    C’est à des choses comme celle-ci qu’on voit que ce que prédit Houellebecq dans « Soumission » n’est nullement une fiction ou une exagération destinée à mettre en garde, mais la description factuelle d’un processus en marche, qui se terminera par la mort de nos sociétés occidentales s’il n’y est pas mis un terme au plus vite.

  6. Ils sont fous ces suèdois! Y’en a même un qui proposait d’obliger les hommes à uriner assis (comme en république islamique)

  7. Je vais oublier cette triste nouvelle et m’empresser de relire quelques pages des « Mémoires d’ Hadrien », de « L’amant »,des « Lettres de mon moulin », toutes ces belles langues qui sont mon rempart contre la barbarie,ma consolation,mon espoir,mon gigantesque plaisir,mon extase,ma vie.

    • Quelles superbes évocations en effet, merci. Merci aussi pour votre adhésion que j’ai bien reçue je vais la faire suivre à notre responsable adhésion.

  8. Les suédois font tout ça pour avoir de la main d’oeuvre émigré. Vont pas être déçu, les pauvres.

  9. Bon, j’ai été voir à la source.
    Je tiens à rassurer tout le monde. Lernia est une société de formation et de conseil aux entreprises, mais ce n’est en aucun cas le gouvernement suédois.
    Les dialectes dont il est question sont les différents dialectes de Suède, qui sont toujours très vivants à l’heure actuelle, et dont les gens sont fiers.
    J’ai écouté l’échantillon de ce nouveau suédois, et ça m’a fait penser un peu à l’anglais d’aéroport. C’était un peu plus facile à comprendre que le (les) suédois auquel je suis habitué, pour la seule et unique raison que c’était énoncé beaucoup plus lentement que la conversation courante, mais sinon, c’est juste une voix synthétique mélangeant les différentes voix et différents accents supposés d’un groupe de locuteurs. A une vitesse d’élocution normale, ça sera aussi difficile à comprendre, sinon plus, que le suédois standard, et en ce qui me concerne, je trouve certains dialectes de l’ouest beaucoup plus intelligibles.
    Bref, aucune chance que ça prenne, sauf dans les robots téléphoniques !

  10. > Et la langue évolue peu à peu, les mots nouveaux sont adoptés, utilisés…
    Quelques termes récemment proposés par la réinfosphère et adoptés ou en voie d’adoption (de mémoire) :
    jounalope
    jounaleux
    journapute
    lèche-babouche
    politocard
    démigration
    remigration

  11. Le gouvernement suédois est complètement déjanter pour modifier la langue officielle afin d’y inclure du dialecte étranger ,la Suède laboratoire d’essai avant la mise en place dans toute cette saloperie d’europe mortifère ?

  12. PUTAIN DE BORDEL DE MERDE !!!
    Mais quelle mouche a donc piqué la Suède ?????????
    La Suède, ce pays n’ayant pas de passé colonial, n’ayant de compte à rendre à personne et ayant tout pour être heureux.
    POURQUOI, POURQUOI, POURQUOI ce pays a décidé de sombré, en ayant adopté l’une des plus FOLLE politique migratoire d’Europe ????????
    A cause de cette FOLIE, la Suède est devenu la capitale du viol.
    J’aimerais pouvoir demander à un suédois comment il peut accepté qu’il y ai autant de viols dans son pays, si il me répond qu’il accepte que les femmes de son pays se fasse violer, juste parce qu’il a peur de passer pour un « raciste », je lui répondrai que ne croirais pas à son argument et que c’est même pas la peine qu’on discute.
    Car pour moi, des hommes qui acceptent que leurs femmes se fasse violer, sont juste des pervers (désolé de le dire).
    Il est Grand Temps que la Suède remette en question sa politique migratoire. Pour cela, les suédois, doivent absolument se demander qui leurs veux vraiment du mal et qui peut vraiment les défendre.

    • La Suède n’a aucun passé colonial en effet, comme quoi ce prétexte qui est invoqué en France ne tient pas.
      Du reste, si passé colonial il y a, les nouvelles génerations ne sont pas responsables des erreurs de leurs ancêtres, sinon on pourrait remonter loin dans l’affaire.
      Je pense que comme nous, nombreux sont les suédois qui s’y opposent, seulement les medias veillent, la justice tranche.

Les commentaires sont fermés.