L’islamophobie accélère-t-elle le réchauffement climatique ?

Ecole et laïcité Manipulations médiatiques Publié le 12 décembre 2016 - par - 8 commentaires

http://resistancerepublicaine.com/2016/12/10/segolene-royal-legalite-homme-femme-est-une-condition-indispensable-a-la-reussite-de-la-lutte-contre-le-dereglement-climatique/

Attendez, j’en ai une encore meilleure : “ L’islamophobie accélère-t-elle le réchauffement climatique ? ”

C’est le titre d’une conférence qui s’est tenue en mai au très prestigieux MIT (Massachusetts Institute of Technology)

. Voici le lien : https://mitgsl.mit.edu/news-events/islamophobia-accelerating-global-warming

Je vous en ai traduit le paragraphe de présentation :

« Cette conférence se penche sur le rapport entre l’islamophobie comme forme dominante de racisme aujourd’hui et la crise écologique. Elle analyse les trois manières courantes par lesquelles les deux phénomènes se voient liés : comme un imbroglio de deux crises, métaphoriquement reliées, l’une étant pour l’autre une source d’images, et les deux prenant leur source dans des formes coloniales d’accumulation capitaliste. La conférence propose une quatrième façon de les mettre en rapport par l’argument qu’elles émanent toutes deux d’un mode d’être au monde, ou d’un enchevêtrement, similaire : ce que l’on nomme la ‘domestication généralisée’.

Ghassan Hage [présenté sur la même page sous le titre énigmatique et plutôt orwellien de ‘Professeur de la Génération Future’ ou ‘Professeur des Générations Futures’] a occupé de nombreux postes de professeur invité à travers le monde, notamment à Harvard, à l’Université de Copenhague, à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales et à l’Université américaine de Beyrouth. Il travaille dans l’anthropologie comparative du nationalisme, du multiculturalisme, des diaspora et du racisme ainsi que sur la relation entre anthropologie, philosophie et théorie sociale et politique [un cador de l’enfumage, donc]. Son œuvre la plus connue est « Nation blanche : Fantasmes de suprématie blanche dans une société multiculturelle » (Routledge, 2000). Il est également l’auteur de « Alter-Politique : Anthropologie critique et l’imaginaire radical » (Melbourne University Press, 2015). Il travaille actuellement sur un livre intitulé « L’Islamophobie accélère-t-elle le réchauffement climatique ? » (2016) qui s’intéresse à la ‘crise des réfugiés’ contemporaine en Europe et ailleurs. »

Par quoi l’on comprend que les premiers à disjoncter, et à disjoncter sévère, sont les universitaires et les penseurs professionnels. Et parmi ceux-là, les sociologues anglo-saxons, qui nous mijotent depuis presque un siècle les pires saloperies (théorie du genre, empowerment, éducation nouvelle…), qui se trouvent être de véritables bombes à fragmentation pour les sociétés.

Print Friendly, PDF & Email
8 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
DANIEL POLLETT
DANIEL POLLETT
il y a 4 années

Il faudrait qu’il nous dise ce qu’il fume, ça a l’air bon…

Sylvie D.
Sylvie D.
il y a 4 années
Reply to  DANIEL POLLETT

À mon avis, c’est la moquette……

Laurent P.
Laurent P.
il y a 4 années

Ah mince, je pensais lire un article parodique avec des arguments absurdes et je tombe sur de VRAIS arguments absurdes d’une VRAIE conférence !
La réalité dépasse la fiction.

butterworth
butterworth
il y a 4 années

l islam a t il un EFFET REGULATEUR SUR LA DEMOGRAPHIE??? et donc sur le climat d un cote demographie galopante de l autre regulation par guerres meurtres attentats executions par LE PROFESSEUR SINOK AL ZINZIN DIPLOME EN MYTHOLOGIE SOCIALISTE COMPAREE en anthropologie de l homme blanc voir son ouvrage les japonais sont ils des blancs?

claude t.a.l
claude t.a.l
il y a 4 années

On n’y comprend plus rien dans ces histoires de réchauffement de la
planète !

– le  » MIT  » l’attribue à l’islamohobie
– la royal au manque d’égalité homme/femme

Faudrait savoir :
En Seine St Denis ( et pas seulement ), fait-il plus chaud ou plus froid qu’ailleurs ?

– plus froid ! dit le MIT; L’islam y est au pouvoir. Et c’est trop dangereux d’y être islamophobe
– plus chaud ! répond la royal. En effet, ‘égalité homme/femme n’y existe pas. Comme on l’a vu !

Départageons les : tous en Seine St Denis ( et ailleurs ), avec un thermomètre !
Qu’on sache enfin !

kitty
kitty
il y a 4 années

Quand le cerveau surchauffe, ça disjoncte. C’est pourquoi tous ces penseurs et
universitaires radotent. Ils doivent impérativement se mettre en congé maladie.

christian jour
christian jour
il y a 4 années

Et la christianophobie elle provoque quoi. Putain le jour ou les cons volerons il y en a qui ne sont prêt de se poser.

Lire Aussi