Le machiavélique projet d'Obama, créer une nouvelle race : " moyen-orientale-nord-africaine"

J’ai voulu traduire ce texte, même si en France les caractéristiques ethniques sont en principe ignorées. Faire des musulmans une race est un précédent dangereux, et notre gouvernement actuel a vassalisé la France aux Américains et aux Allemands. Nous n’avons probablement plus d’autre choix que de nous allier à la Russie.

 

L’islam n’est pas une race ? L’actuel locataire de la Maison Blanche veut  changer cela.  

Le premier octobre 2016, par Robert Spencer. 

Pendant des années, ceux qui ont eu le courage de montrer comment les djihadistes utilisent les textes et les enseignements de l’islam pour justifier la violence et faire des émules parmi les musulmans pacifiques, ont été accusés de «racisme». Cet énorme bourrage de crâne, de connivence avec ceux qui sont soudoyés et récupérés par les médias traditionnels, a été rabâché tant de fois et avec tant d’obstination, qu’il en est devenu banal. En réponse, je l’ai répété aussi souvent qu’il m’a été possible de le faire : « à quelle race les djihadistes responsables de la mort en masse de civils innocents appartiennent-ils ? ». J’en perds mon latin. J’ai répété inlassablement que les musulmans, qui croient que leur dieu leur ordonne de soumettre les mécréants, et de faire la guerre contre ceux qui ne partagent pas leurs convictions, sont de toutes les races et que la couleur de la peau n’a rien à voir avec leur agenda.

Cette simple vérité n’évite pas les accusations de « racisme », parce que, de toute évidence, les auteurs de ces accusations sont soutenus par les millions de Soros et que des dollars sont distribués à la pelle pour rémunérer largement des agents de la gauche, les suprémacistes islamiques, mandatés pour répandre cette contre-vérité. Mais, apparemment, l’évidente imposture de l’accusation a induit quelques inquiétudes dans la clique des propagandistes, parce que maintenant, la Maison Blanche, sous la gouvernance d’Obama, veut légitimer ce bourrage de crâne en créant une nouvelle race : « la moyen-orientale-nord-africaine ». 

Ce nouveau concept de race est approximatif, car sont de cette « race » les moyen-orientaux et les nord-africains chrétiens ainsi que les autres non-musulmans, et n’en sont pas les musulmans non originaires de l’espace géographique en question, cependant les Arabes musulmans ont tout à gagner de la manœuvre, ce qui, à l’évidence, est le but recherché. Cette procédure donnera les coudées franches à la prochaine administration Clinton, laquelle pourra, entre autre, faire valoir « la loi quant aux droits de vote, modifier le découpage électoral », donc manipuler les districts électoraux de façon à accroître le pouvoir du vote musulman; établir des « plans d’action concrets par le gouvernement fédéral, et prendre en compte des allégations quant à la discriminations en matière d’emploi dans le secteur privé », donc poursuivre et développer les efforts de l’administration Obama pour l’accueil et la mise en place d’avantages spéciaux pour les musulmans sur leur lieu de travail [NDT : comme des horaires aménagées pour la prière]; et aider les « petites entreprises appartenant à des minorités quant à l’obtention de subventions et de prêts fédéraux », dans les faits il s’agit de garantir aux entreprises gérées par des musulmans, une « honnête » part de la recette fiscale des États Unis. 

Ces privilèges spéciaux accordés aux musulmans, l’accusation mensongère de « racisme » adressée à ceux qui s’opposent à la terreur du djihad et à la volonté d’imposer la charia, sont, en fin de compte, le fond du problème. 

« La Maison Blanche s’emploie à définir une nouvelle race » par Gregory Korte, USA Today, le premier Octobre 2016 :

WASHINGTON – La Maison Blanche soumet une proposition mentionnant que les moyen-orientaux et les nord-africains appartiennent à un groupe ethnique spécifique, bouleversant ainsi la notion de race telle qu’elle est comprise aux États-Unis depuis des décennies

Si cette motion est validée, cette nouvelle définition des races pourrait être prise en compte sur les formulaires de recensement en 2020, et pourrait avoir des implications profondes quant à l’identité ethnique de la population américaine, quant aux lois anti-discrimination et la recherche médicale. 

La loi ethnique américaine contemporaine assimile les personnes venant du Moyen Orient comme étant de race blanche et, en référence à l’héritage judiciaire séculaire [concernant l’origine ethnique], les américains d’origine syrienne argumentent, [qu’ayant été naturalisés], ils ne peuvent pas être assimilés à des Asiatiques en vertu de l’application de la loi Chinese Exclusion Act de 1882, qui lui aurait interdit l’accès à la citoyenneté américaine. Mais des chercheurs et des leaders de groupes d’immigrés affirment que, de plus en plus de personnes originaires du Moyen-Orient sont considérées comme blanches, ou noires ou asiatiques ce qui ne correspond pas à la réalité de leur identité [ethnique].

Helen Samham de l’Arab American Institute qui demande depuis trente ans la validation de cette loi, a déclaré : « Cette loi rendrait ces communautés originaires du Moyen-Orient et d’Afrique du nord moins ‘effacées’ dans la société américaine … Ce serait un pas en avant positif »

Vendredi, le bureau de la gestion et du budget à la Maison Blanche, a soumis une proposition de loi, en citant des textes du registre fédéral quant à la pertinence de reconnaître les Moyen-Orientaux et les Nord-Africains comme une ethnie ou une race à part entière, quant au fait de mentionner les communautés concernées et comment intituler cette nouvelle « race ». 

Selon cette proposition de loi, la nouvelle appellation des communautés originaires du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord – ou MENA, comme les démographes les nomment actuellement – ne concernerait pas que les Arabes (en tant qu’ethnie) ou les musulmans (sur le plan religieux). Elle qualifierait la population s’étendant du Maroc à l’Iran, incluant les chrétiens syriens et les coptes, les juifs israéliens et d’autres minorités religieuses.

Cependant le Bureau du recensement, qui étudie discrètement la question depuis deux ans, a également été sollicité lors de débats par des Américains d’origine turque, soudanaise et somalienne, lesquels ne figurent pas dans la nouvelle classification. Ce sont là des questions que la Maison Blanche tente de résoudre avant d’ajouter une case dans les formulaires de recensements de 2020. 

L’ajout d’une case sur le formulaire de recensement pourrait avoir des implications allant au-delà des facteurs ethniques. Selon le communiqué de la Maison Blanche, les nouvelles données pourraient être utilisées pour un large éventail d’objectifs politiques et stratégiques, incluant :

  • L’application de la loi sur le droit de vote et redéfinition des circonscriptions législatives d’un état; 
  • L’établissement de plans d’action concrets du gouvernement fédéral et l’évaluation des allégations quant à la discrimination en matière d’emploi dans le secteur privé; 
  • Suivi de la discrimination au logement, lors d’un prêt hypothécaire et d’une demande de crédit;
  • Mise en place d’une politique pour la mixité ethnique en milieu scolaire; et 
  • Aider les petites entreprises appartenant à des minorités dans l’obtention de subventions et de prêts fédéraux.

 

L’ajout d’une nouvelle minorité ethnique à la démographie américaine, aiderait le gouvernement et les chercheurs indépendants à mieux comprendre l’évolution en matière de santé, d’emploi et d’éducation.

Germine Awad, professeur égypto-américain de psychopédagogie à l’université du Texas à Austin a déclaré : « nous ne pouvons même pas traiter ce genre de questions car nous ne disposons pas des données nécessaires« … 

Traduit de l’anglais par Lavéritétriomphera.

Source : https://www.jihadwatch.org/2016/10/islam-is-not-a-race-obama-white-house-wants-to-change-that

 

 207 total views,  1 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. Encore et toujours de la manipulation d’escrocs, avec toujours les mêmes excuses bidons, et toujours imposer de force contre la volonté des peuples du monde.
    Races, cultures, traditions et religions, sont 3 choses distingues, qui n’ont rien à voir ensemble.
    Il y a des noirs, des blanc et des Asiatiques qui sont musulmans, comme ils peuvent appartenir à d’autres religions aussi.
    Encore une chance pour les musulmans que Obama n’avait pas décidé qu’ils étaient noirs les nord africains, tellement qu’ils sont racistes envers les noirs, ils auraient dit que c’était pas conforme avec le charia.
    Bientôt ils vont dire que le couscous est une nouvelle race.
    Par contre le vrai racisme n’est pas combattu, avec leur système, il est même encouragé avec leur métissage raciste et leur multiculturel cosmopolite ethnocide du monde entier.
    Le fascisme survie qu’à cause de ces escrocs aux pouvoirs, et les malheurs du monde continuent, en ajoutant encore.
    Finalement même les musulmans à terme sont aussi en danger.
    Avec ces gens là tout est liberticide, un vrai état policier et Fasciste à l’américaine.
    La liberté ne doit pas céder à la dictature M. Obama, vive le référendum!.
    Revendiquons le Référendum haut et fort, comme les Suisses en plaine rue, avec petits cartons rouge, blanc et vert, c’est le droit aux peuples d’avoir leurs mots à dire, et de décider pour leurs avenirs librement, personne a le droit de décider pour les peuples à leurs places en démocratie.

    • Bonjour,
      A propos de cette imposition du multiculturalisme par les USA au reste du Monde, en particulier la France, Finkielkraut parle de nouveau « Kommintern » : la nuance avec le fascisme n’est pas bien grande :=)

  2. Aux Etats Unis, il y aurait en 2016 environ 3,3 millions de musulmans pour une population de plus de 320 millions d’habitants, soit 1% de la population américaine.

  3. Sont fortiches les intellos du gouvernement us , vlà ti pas qu’ils inventent une nouvelle race , ceci dit en passant je croyais que le mot race n’exister plus ! franchement vraiment fortiche les amerloc ,donc si je me base sur ces déclarations , il y a bien la race blanche , la race noire , la race asiatique et la race mordorée , ,hein quoi je ne dois pas dire le mot race , et bien les sieurs bobo soi-disant anti raciste , allez pétitionner contre les déclarations faîtes à ce sujet par le gouvernement us , bande de minable que vous êtes , voyons voir si vous avez assez de couilles pour emmerder obama !

  4. pour les references ethniques voir haplogroupes comme r1B GAG IL Y EN A EN AFRIQUE DES BLANCS voir aussi indo aryens ne pas confondre genetique culture et religion les bouddhistes c est quel groupe??? OU LES EVANGELISTES ???

    • Quel ignare il doit être, Obama, pour confondre en une seule race des personnes issues de continents différents, sachant par exemple que les Arabes d’Asie (Moyen-Orient) n’adressent pas la parole aux Nord-Africains, et que les Nord-Africains se détestent entre eux (voir les relations exécrables qu’entretiennent Algériens et Marocains). Sans parler du racisme et de la cruauté des Maghrébins envers les noirs !
      Obama sait-il que les Arabes musulmans ont réduit les noirs en esclavage, et qu’ils avaient la particularité de castrer leurs esclaves noirs ?

      • Obama n’est pas ignare, il suit un agenda. Les moyen-orientaux et les nord-africains sont en principe des blancs méditerranéens avec des métissages cependant. Sont exclus les turcs parce qu’ils ne sont pas arabes. Ce qui est le cas de la majorité des peuples cités qui ne parlent arabe que parce qu’ils ont été conquis. Ces populations sont les descendants des assyro-chaldéens, des phéniciens, des philistins, des coptes, des numides …

        • C’est un ignare, j’insiste, car on ne peut pas réunir des peuples qui se détestent cordialement.

Les commentaires sont fermés.