Plus de 1000 clandestins de Calais répartis dans les « Hauts-de-France », debout les envahis du Nord !


Plus de 1000 clandestins de Calais répartis dans les « Hauts-de-France », debout les envahis du Nord !

Nos conseils sont valables ici aussi, debout les Français, ne vous laissez pas envahir !

Aisne : ces villes qui vont accueillir des réfugiés

On l’a appris récemment, plus de 1000 migrants vont être répartis dans les Hauts-de-France pour démanteler la « jungle » de Calais. S’il n’y a pas encore de précisions sur le nombre exact de personnes accueillies par département, plusieurs villes de l’Aisne se sont déjà portées candidates. 

« Nous avons un devoir de solidarité par rapport à la ville de Calais et un devoir humanitaire », lance Jean-Louis Bricout, maire socialiste de Bohain-en-Vermandois, dans l’Aisne. Le maire a annoncé vouloir mettre à disposition deux logements pour les réfugiés.
ACCUEILLIR OUI, MAIS SOUS CERTAINES CONDITIONS
D’une part un logement de trois chambres, « pour une famille avec enfants par exemple », et d’autre part un studio. Ces appartements sont des logements d’urgence destinés au relogement éventuel lors d’un incendie, par exemple. « On peut se mettre en ordre de marche très rapidement », annonce le maire. Seule condition, que les personnes accueillies soient suivies par des intervenants sociaux. Pour cela, la ville a remis à neuf plusieurs bureaux afin de les accueillir. La ville avait déjà signalé, il y a un an, sa volonté d’accueillir des réfugiés. Le comble vu la situation actuelle à Calais, c’est que personne ne s’était manifesté. Une situation que le maire ne s’explique pas. « Les réfugiés veulent probablement tous aller en Angleterre… » suppose-t-il. 

LA PÉDAGOGIE DE L’EXEMPLE

Jean-Jacques Thomas, maire d’Hirson, dans le nord de l’Aisne, croit beaucoup à la « pédagogie de l’exemple ». Pour tordre le coup aux préjugés sur les réfugiés, il a une méthode bien à lui. Il y a sept mois, lors d’un conseil municipal où l’ordre du jour était l’accueil de 6 jeunes réfugiés afghans, le maire a fait venir le chef des urgences de l’hôpital d’Hirson… Un Syrien.

« Il n’a violé ni tué personne. En revanche, il a sauvé la vie de plusieurs personnes » a-t-il lancé en début de séance, provocateur. Résultat, l’arrivée de six jeunes afghans de 19 ans 25 ans a été votée à la majorité. 

Ces jeunes, que le maire se refuse à appeler « migrant » mais « réfugiés de guerre », sont selon lui très bien intégrés. « Ils ont fait des progrès considérables en français. » Anecdote intéressante, deux jeunes de la cité de Saint-Quentin ont spontanément réparé deux vélos pour leur offrir. Un enseignant à l’université leur a également offert deux ordinateurs.

PAS DE LOGEMENT RÉQUISITIONNÉ

Le maire d’Hirson s’est donné une règle d’or, ne pas réquisitionner de logement. En revanche, il a contacté Guillaume Pépy, PDG de la SNCF, afin que certaines habitations soient libérées : « je trouve ça inadmissible que des logements soient vides », déplore le maire. Des négociations sont en cours.

Pour l’instant, la ville ne compte pas accueillir davantage de réfugiés. Mais Jean-Jacques Thomas le martelle, « tout le monde doit absolument s’y mettre »

ACCUEILLIR SANS CHOISIR : LE CAS DE TERGNIER

À Tergnier, la mairie va accueillir 50 demandeurs d’asile. Mais cette fois, l’initiative ne vient pas de la ville. C’est l’Etat, via le ministère de l’Intérieur, qui a lancé un appel à projet en novembre 2015. L’ABEJ Coquerel, une association accueillant et accompagnant les personnes en difficulté (Fondation diaconesses de Reuilly), s’est associée au bailleur social LOGIVAM.


Accueil de 50 réfugiés à Tergnier : comment ça se passe ? 

Un reportage de Jean-Pierre Rey, Jean-Paul Delance et Pascal Ngankam ; avec Jean-Paul Belair, directeur régional de la Fondation Diaconesses de Reuilly ; Christian Grohem, maire (DVG) de Tergnier ; Paulo Barrocal, chef de service de la Fondation Diaconesses de Reuilly ; 

« Une équipe mise en place par l’ABEJ, qui comprend déjà un responsable de site et une assistante sociale, qui seront bientôt rejoints par un autre travailleur social et un service civique », informe la municipalité. Car si certains logements sont mis aux normes, d’autres doivent être rénovés. Les travaux débuteront au second semestre 2017 pour une durée de 12 mois environ.

PAS LE DROIT DE TRAVAILLER

Les demandeurs d’asile, envoyés vers le CADA de Tergnier par l’OFII (Office français de l’immigration et de l’intégration), après une première enquête, arriveront au compte-goutte. « La montée en charge de l’accueil se fera progressivement », confirme-t-on du côté de la mairie. Une chose est sûre, le nombre de personnes accueillies n’évoluera pas, assure-t-on. « L’engagement des 50 est ferme, aucune autre place ne devrait ouvrir dans notre ville. »

Ceux-ci n’auront pas le droit de travailler. Ils resteront à Tergnier le temps de la procédure de demande d’asile. Si elle est acceptée, ils devront quitter Tergnier. En cas de refus, ils devront quitter le territoire. Pour des raisons de sécurité, la municipalité a préféré ne pas communiquer l’emplacement de ces logements. 

 A Tergnier, 31 des 47 logements de la résidence vont leur être attribués… Vont être contents les occupants des 16 autres appartements…

On adore les argumentaires utilisés pour convaincre le chaland de rester bien sage devant l’invasion… La déboussolée Nathalie Nawacki évoque sans rire le rôle bénéfique des clandestins qui pourront travailler et consommer… Consommer,oui, avec nos sous, ce qui ne fait pas avancer le schmilblic, mais travailler… quand on nous a dit (voir article plus haut), qu’il était interdit de faire travailler les futurs réfugiés… Quant au mythe des écoles repeuplées… avec plus de 70% d’hommes seuls parmi les migrants, censés ne rester là que quelques mois ce serait comique si on n’avait pas autant envie de gifler la donzelle qui enfume son monde.

 

Tergnier : la ville accueillera bientôt 50 réfugiés

Le maire, Christian Crohem, préfère couper court aux rumeurs : «  Non, il n’y aura pas 250 migrants qui vont être accueillis au centre social », ironise-t-il. Néanmoins, la municipalité joue la carte de la transparence, avec l’annonce de l’arrivée de cinquante demandeurs d’asile à partir du mois d’octobre sur le sol ternois : «  Le projet n’est pas porté par la ville de Tergnier. Nous faisons suite à un appel à projet lancé par le ministère de l’Intérieur », précise l’élu.

Si la Ville n’est pas à l’initiative, elle ne se désolidarise pas du projet : «  En tant qu’élus nous avons une tradition de solidarité, avec un « s » majuscule. » Et de souligner : «  Il s’agit de personnes qui ont fui leur pays au péril de leur vie. Nous avons la possibilité d’accueillir des gens, il faut agir en fonction de notre philosophie et de manière humaine ». L’association ABEJ Coquerel, qui vient en aide aux réfugiés, s’est associée au projet, tout comme LOGIVAM, un bailleur social implanté localement.

Une arrivée en douceur et provisoire

Les demandeurs d’asile, principalement issus de pays d’Afrique, arriveront progressivement. Ils seront hébergés dans la résidence de l’ancien foyer SNCF, rue du Houdon, où 31 logements sur 47, leur ont été attribués : «  Nous souhaitons les accueillir dignement et dans de bonnes conditions. C’est pourquoi ils n’arriveront pas tous en même temps », précise-t-il. Une arrivée en douceur, qui permettra également de favoriser une meilleure cohésion avec leurs voisins de palier : «  Les résidents ont tous été informés que des demandeurs d’asile allaient être hébergés ici. Il n’y a pas de problème pour l’instant »

En revanche, l’annonce risque de ne pas faire consensus auprès de tout le monde. Le maire souhaite rassurer : «  Nous sommes dans une période de troubles, régie par la peur de l’autre. On sait que ça ne fera pas l’unanimité. Mais, il faut justement prouver que l’on peut faire autrement. » L’élu a également tenu à tordre le cou aux amalgames, véhiculé par la problématique de la jungle de Calais : «  Ce ne sont pas des migrants, mais bien des demandeurs d’asile. Ils ne pourront pas travailler et ne toucheront que l’allocation de demandeur d’asile. » Soit 6,80 € par jour pour une personne seule, et 13,60€ pour une famille. Tout en précisant qu’il ne s’agit que d’une installation provisoire : «  Ils n’ont pas vocation à rester sur le territoire », martèle-t-il. De fait, les réfugiés resteront à Tergnier le temps de la procédure administrative de la demande d’asile. À l’issu de quoi, si la demande est acceptée, les personnes devront quitter le logement dans les plus brefs délais. Si la demande est rejetée, il en sera de même, et un ordre de quitter le territoire Français sera émis par l’État.

Rénovation du bâtiment

Pour répondre aux normes d’accueil, la résidence bénéficiera d’une rénovation en profondeur, entreprise par LOGIVAM, et qui profitera également à tous les occupants de l’immeuble : «  Il ne s’agit pas que de cosmétique. Mais bien de travaux qui assureront la conformité des équipements et donc qui garantiront une moindre dépense en énergie. Ce qui permettra, par ailleurs, de baisser les charges. » Le chantier sera lancé au second semestre 2017.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




15 thoughts on “Plus de 1000 clandestins de Calais répartis dans les « Hauts-de-France », debout les envahis du Nord !

  1. Avatarsuzanne94

    Ce Maire zélé pourrait dépenser toute son énergie aux précaires de sa ville! ça me dégoute de voir l’acharnement de nos compatriotes de vouloir accueillir à tout prix ainsi que notre gouvernement complice! quand je dis que Hollande et Cazeneuve, veulent une émeute dans le pays pour annuler les élections, mon entourage me rit au nez!!!!!

  2. AvatarRoland l'Alsacien

    Durandurand mes salutations,
    Qu’elle bande cons ces retraités qui leurs offre encore deux ordinateurs pour que ces racailles puisse prévenir leurs amies aux pays comment ils doivent faire pour encore plus nous envahir ! je regrette de le dire mais franchement les Français c’est des vrais cons et des veaux comme de Gaulle disez !
    ils vont le regrettez bientôt bientôt parce que dès qu’ils ont tout reçu de l’administration et du maire de ce village là ils vont montrer leurs véritables visages

    1. Avatarsuzanne94

      malheureusement, peu de Français ont compris exactement ce qui se passe sur notre sol, les migrants le savent………..Ils profiteront de la générosité de cette population accueillante mais ensuite, cette même population accueillante va vite déchanter!!!!!!!!Politiquement les Français ne sont pas instruits ou très peu!!!!!!!!!!!

    2. duranduranddurandurand

      Bonjour Roland l’Alsacien ,
      Et oui nous sommes tous ici du même avis ,ce que j’apprécie le plus (façon de parler) se sont les mots qu’ils emploient ,  » se ne sont pas des clandestins , mais des demandeurs d’asile ) j’en rigole ,mais jaune , maintenant j’en suis sûr les axonais(e)s sont de vrais veaux , comme mon ami qui habite Saint-Quentin me l’a déjà confirmé maintes fois , et surtout attention pas d’amallllgammmme , amitiés mon ami Roland et bon dimanche à vous toutes et tous , NOUS VAINCRONS .

  3. AvatarLili

    Bon, ben ceux qui ont reculé aux deuxième tour et ont voté UMPS…..ça va bien vous faire mal au Q !! 🙂
    Pour les autres…..courage !!

  4. AvatarRoland l'Alsacien

    Salut Lili !
    comme tu écrit si bien ils ces connards qui ont voter pour UMPS ça va bien vous faire mal au Q !! eh bien ! ne t’en fait pas Lili pour leurs Q ! ils ont l’habitude de ce faire mettre par les traîtres politiques et les racailles islamistes ! regarde comme ils sont cons ces Français ils leurs amènent encore à la racaille les moyens de les faire venir encore plus comme ces Crétins de Retraité qui leurs amène des Ordi à ces islamistes en sommeil ! ils sont déjà dans la merde et ils s’enfonce encore plus en soutenant ces racailles,tu sait comment ils vont faire cela qui ont reçu les ordinateurs gratuitement de ces connards de retraité qui soutiennent ces racailles ? ces pöovres migrants vont envoyer des messages dans les pays islamistes et vont leurs expliquer comment niquer la France et les Français ,tu verra Lili ils vont venir encore plus maintenant nous envahir vu qu’ils savent comment procéder pour tromper les administrations et les tribunaux ! ont ne peut pas être aussi con à ce point là ! ne savent t’ils pas ces Retraités qui leurs aide vont leurs faire diminuer leurs petite Retraite parce que nos politiques traîtres vont chercher le fric là ou il est encore ! quel bande de stupide idiots qu’ont a en France ,Beeehhhhh ! l’abattoir et prêt pour ces moutons à deux pattes qu’ils préparent leurs gorges tout ces crétins qui soutiennent encore ce système de traîtres appliquer par nos politiques qui trahissent notre culture et pays . Salut Lili et bon Dimanche à toi .Roland L’Alsacien .

    1. AvatarLili

      Salut Roland,
      Nous sommes bien d’accord, là-dessus…….
      Bon Roland, rions un peu en attendant….si on en chope un, on lui fera bouffer de la choucroute avariée..:-)

  5. Avatarmyosotis75

    Mais où sont donc les familles chrétiennes et yézidis dont on parlait dans les médias il y a 2 ou 3 ans? A Lesbos, en Turquie?

    1. AvatarLili

      Massacrés en chemin par les pôôôvres muzzos !!
      « Silence ….on tue…Chut !! » C’est le crédo de tous nos media merdeux !

  6. Olivia BlancheOlivia Blanche

    A cours d’arguments… On ne sait plus quoi dire devant un tel désastre…

    Pour rire un peu, ce qui devient de + en + difficile, Christine, je viens de vous envoyer une vidéo ou les cochons sauvages corses sont des gardiens de la plage ! Hilarant ! Si vous voulez mettre en ligne…

  7. Avatarhathoriti

    la jungle de Calais va être vidée de ses « occupants », lesquels seront dispatchés dans toute la France. Ensuite, la jungle de Calais se remplira à nouveau de nouveaux pôv’ réfugiés en provenance de Lampedusa, de Lybie et d’ailleurs, lesquels seront à leur tour, disséminés à travers toute la France et la jungle se remplira à nouveau … Ce gouvernement de pourritures veut la guerre civile ? Il va l’avoir !

  8. AvatarRoland l'Alsacien

    Durandurand oui tu a raison !
    il faut vaincre ,c’est eux ou nous ont est en guerre et ça les compatriotes ne l’ont toujours pas compris avec ces soi-disant des demandeurs d’asile PFF !! tu parle c’est des islamistes et terroristes en sommeil prêt à ce réveiller dès qu’un prêcheur de la secte sanguinaire dira de tuer tout les mécréants Juifs et Chrétiens ! je t’envoie aussi mes meilleures amitiés Durandurand et bon Dimanche à toi et ta famille …
    Lili je te répond ! tu ma écrit pour rire on lui fera bouffer de la choucroute avariée..:-) […] et ensuite toute leurs vie Travaux forcés avec un boulet en fer au pied et casser des cailloux en Guyane Française avec des Gardiens qui pourront en faire ce qu’ils veulent vu qu’ils l’ont fait au peuple Français alors renvoyons leurs à tout ces traîtres politiques le sadisme qu’ils ont employer contre nous aussi le peuple Français. Salut Lili et comme tu le sait dans le cochon tout est bon Groin,Groin , hi hi hi !!! bon Dimanche ma sale gosse hé hé hé !!! Roland L’Alsacien .

  9. AvatarMic Lecensier

    Je connais bien le secteur de la ville de Tergnier, bassin très touché par le chômage. Si il y a un endroit où il y a beaucoup à faire en terme de social, c’est bien ici. Il y avait certainement mieux à faire avec les autochtones avant de penser à sauver le monde ! Mais il est vrai que l’ extrême gauche dont Tergnier constitue un beau vivier est friande de ce genre de publicité !

Comments are closed.