Deux personnes étaient en garde à vue mercredi après la découverte ce week-end d’une voiture contenant plusieurs bouteilles de gaz, non loin de la cathédrale Notre-Dame-de-Paris, a révélé le Figaro. Les investigations se poursuivent dans le cadre d’une enquête préliminaire ouverte par le parquet antiterroriste de Paris pour association de malfaiteurs terroriste criminelle.

La Section antiterroriste (SAT) de la Brigade criminelle et la DGSI (Direction générale de sécurité intérieure) ont été saisies dimanche après le témoignage d’un employé de bar qui avait remarqué la présence d’une bouteille de gaz sur la banquette arrière d’une voiture, feux de détresse allumés et sans plaques d’immatriculation, selon une source policière. A l’intérieur, les enquêteurs n’ont toutefois retrouvé aucun système de mise à feu.

La voiture était stationnée dans une petite rue du Ve arrondissement de Paris, non loin du quai de Montebello, en face de la cathédrale Notre-Dame-de-Paris, selon une source policière. Le propriétaire de la voiture et un membre de son entourage ont été identifiés et arrêtés mardi, selon cette source.

Devant la Commission de la défense nationale et des forces armées de l’Assemblée nationale, le 10 mai, le patron de la DGSI Patrick Calvar avait mentionné le risque d’«une nouvelle forme d’attaque» avec «le dépôt d’engins explosifs» dans des lieux rassemblant une foule importante.

http://www.liberation.fr/france/2016/09/07/des-bonbonnes-de-gaz-decouvertes-dans-une-voiture-pres-de-notre-dame-de-paris_1488483