Préparons-nous à faire voir 36000 chandelles à nos ennemis

Je pense qu’il ne faut surtout pas jeter la pierre à ceux qui partent, car il y a plusieurs manières de « partir » et donc de revenir et d’aider, et de financer la résistance de ceux qui restent.

Mais ceux qui restent doivent commencer à assurer comme le disait Jean Raspail ce qu’on appelle des « zones de sûreté »: aux Asturies des petits chefs chrétiens, wisigoths , basques et navarrais constituèrent des zones qui furent les amorces de la résistance puis de la reconquête (je pensse que cette fois-ci ça ne prendra pas sept siècles (721 bataille de Covadonga-1492 chute du dernier émirat de Grenade), il faudra aller beaucoup plus vite et donner le marché aux agresseur : assimilation ou départ pour des raisons flagrantes d’incompatibilité absolue.
Ne pas se fier à la simple hypothèse d’une hypothétique victoire du Front National ou d’une Marine Le Pen qui peut ensuite se déballonner devant les musulmans (tout est possible, toutes les corruptions sont envisageables, voire les tergiversations d’un Wallerand de St Just), or il ne faut point transiger et miser plutôt sur de très solides positions locales et régionales impénétrables à toutes concession à l’islam: pas de construction de mosquées, pas de halal, maintien de nos traditions locales, renforcement drastique de la sécurité et connectivité avec toutes les autres zones de sûreté pour mailler le territoire et rendre l’implantation de l’islam plus difficile et délicate.
C’est en ce sens que je ne crois pas au seul modèle jacobin, n’en déplaise à Madame Christine Tasin(1) que je respecte beaucoup (je dirais plutôt bonapartiste qui fait tout remonter vers le pouvoir central) mais un modèle décentralisé et partisan de type hélvétique ou inspiré de la Ligue de Délos, de la Sainte Ligue, toutes victorieuses contre des forces innombrables.

On peut aimer le centralisme des maires du palais, de francs remarquables comme Charles Martel héritier d’un Pépin de Herstal, mais on peut aussi aimer le courage, malgré quelques erreurs, d’un Odon d’Aquitaine qui fédéra des gascons, des aquitains, des basques, des wisigoths et des francs mérovingiens, en apparence aussi éparpillés que des gaulois devant César, contre un envahisseur musulman qu’il défit en 721 (en même temps que Pélage à Covadonga) les forces musulmanes devant les portes de Toulouse en gardèrent le très cuisant souvenir dans leurs propres annales, tout comme le provençal Guillaume de Provence qui nous débarrasse des dernières razzias mahométane , en 973 à la bataille de Tourtour.
Je me méfie d’un pouvoir trop centralisé, qui peut avoir de bons côtés en matière de sécurité et de défense nationale, surtout quand il tombe aux mains de traïtres qui nous livrent à nos ennemis, en ce sens nos communes, régions, « pays » sont autant de bastions, de bases autonomes durables capables de se fédérer pour lutter et résister.
Sur le plan politique cela peut se traduire par la reconquête par des forces patriotiques, même s’il s’agit de patriotismes de clocher, d’un maximum de nos quelque 36000 communes.
Puisse Dieu (pour ceux qui croient) nous aider à en faire voir 36000 chandelles à nos ennemis soit dans un combat physique si c’est ce qu’ils recherchent, soit en les dégoûtant de plus en plus de faire semblant de nous aimer alors qu’ils nous haïssent et les aider à retourner vers des patries plus conformes à leurs idéaux et convictions.
Je suis devenu un partisan de la remigration car nous n’en pouvons plus d’un « vivre ensemble » construit sur l’hypocrise et de plus en plus de victimes dans nos rangs.

(1) Note de Christine Tasin

Cher Sarisse je suis une jacobine pour l’organisation politique en temps de paix. Or nous sommes en guerre et nous ne gagnerons que s’il y a sur le territoire une multitude de groupes, de réseaux… indépendants les uns des autres, avec des divergences politiques, ne se connaissant pas par mesure de sécurité, mais prêts à lancer la Reconquista si les nôtres sont exterminés.

 119 total views,  1 views today

image_pdf

14 Commentaires

  1. Merci de votre réponse chère Christine, je suis plutôt pour une centralisation de ce qui relève du sécuritaire et du militaire mais aussi des pôles partisans régionaux à forte identité.
    Cela étant dit tous les « régionalistes  » ou « décentralisateurs » voire plus, ne sont pas idiots, bien heureusement face à l’islam qui est est à la fois un boa constrictor, un renard et un rouleau compresseur.
    J’aime mes terres, j’aime aussi la France, et j’aime aussi une autre Europe que cette saloperie d’UE, une autre forme d’alliance que cet étrange OTAN qui nous vassalise au point que même les nouveaux entrant polonais, tchèques, slovaques (groupe de Visegrad ), commencent à s’interroger mais ausi roumains ou bulgares.
    J’ai pris mes distances avec ces fameux « régionalistes  » dont certains, de plus en plus gauchistes palestinophiles et islamophiles ( quand je vois le sinistre spectacle du FLNC).
    Il est vrai que les deux tendances jacobine et girondine existent dans ma propre famille côté républicain et que même le spectre allant de l’ancienne Action Française aux radicaux socialistes et socialistes dans le Sud Ouest y est large(comme dans toutes nos familles, tribus gauloises)!
    Dans le fonds il y a des priorités comme cerner l’islam et qu’il cesse de nuire, et nos quelques 36000 communes doivent devenir pour lui comme les 36000 mailles d’un filet maillant qui lun rende l’existence impossible comme il nous la rend depuis 50 ans, qu’il en voie 36000 chandelles qu’il en étouffe, notre résistance finira par lui tailler une bonne burqa à le dégoûter de rester.
    Pas loin d’ici au Pays Basque le makhila n’est pas un simple bâton de berger.

    • Parce que ce n’est pas une info mais un parallèle absurde que certains font et quin’a pas de sens

  2. Bonsoir Sarisse. Je vous cite : Sur le plan politique cela peut se traduire par la reconquête par des forces patriotiques, même s’il s’agit de patriotismes de clocher, d’un maximum de nos quelque 36000 communes.
    Si nous avons la chance que Marine soit Elue, il faut très rapidement créer des Milices Populaires dans le plus possible de communes comme vous le préconisez. Par ailleurs, sur le plan politique, suppression totale de toutes les aides sociales aux étrangers de confession musulmanes. Fermetures des mosquées. Entre ceux à qui on aura coupé les vivres et qui partiront d’eux mêmes et ceux que les Milices se chargeront d’aider à « comprendre » qu’il est préférable de partir, la France se videra en quelques mois de toute cette vermine. Ceux qui ne comprendront pas et bien tant pis pour eux, on s’arrangera pour leur fournir un aller simple !!!

    • Ménard avait lancé l’idée, il faudra que cela se généralise, pour une fois je pense que nous serons vraiment tous dans le même camaps héritiers de Kléber comme de Charette, autrefois farouches ennemis parce qu’il y a bien pire en face que tout ce qu’entre nous avons pu connaître.

  3. @ Lili ! naturellement ,sanglier sauce au vin de corse gagnera ! hi hi hi !!!
    sinon je vais là-bas leurs aider mais je veut un Lance Flammes anti Chars pour tout nettoyer et ne laisser aucune trace hi hi hi !!!
    au fait Lili le mouton sauce à l’urine de chameau devrez être livrer gratuitement à nos sales traîtres de dirigeants de mes deux vu qu’ils sont tous des lèches culs de la secte sanguinaire ‘islam, alors avec ça ils en auront pour leurs babine tout ces trou du culs en haut lieu ! hi hi hi !!! Lili de quel région êtes vous si vous m’autoriser a vous demander ?

    • @Roland,
      Je suis dans l’agglo grenobloise…Une petite commune enclavée dans 3 communes très chaudes et musulmanes…Brrrrrr !! :-))
      Vous avez une bonne idée de faire livrer un tajine de mouton sauce urine de chameau…A la mairie de Paris pour la « Hira de nada », à l’Elysée, à Matignon pour l’homme à l’oreille décollée-valls et ne pas oublier le gnome de l’Intérieur, casevide « l’homme aux dents pourries »…….El Khonneri et Belkakaouette connaissent déjà, c’est leur régime alimentaire……
      Oups !! Je reconnais que je suis une incorrigible « sale gosse »……

  4. Lili ! en corse ont mange du sanglier sauvage qui est mariner au vin rouge et ce goulache Corse que j’avais manger miam miam ,il était très bon et ils ont aussi du bon pinard ,ah ah ah les muzzs n’arriveront jamais à enlever le sanglier ou cochon en Corse c’est leurs bonne spécialités sans parler de leurs saucisson au cochon hi hi hi Basta les muzzs viva Corsica !

    • @Roland, ce serait un match sanglier sauce au vin de corse contre mouton sauce à l’urine de chameau…..Qui va gagner ?? J’ai une petite idée……

  5. Je vois qu’il y a beaucoup de ces regroupements patriotes. Pitié, dites moi qu’il en existe près de Marseille. ça doit se trouver, vu que, par miracle, le 14ème a un marie FN. C’est qu’il existe des patriotes qui ont voté pour lui. Je ne vois pas les musuls voter FN.

Les commentaires sont fermés.