Présidentielle américaine : les extravagantes dépenses de campagne d'Hillary Clinton

Aux Etats-Unis, les chances de réussite d’une campagne passent aussi par le porte-monnaie. La candidate démocrate, qui a bien compris que l’argent était le nerf de la guerre, multiplie les dépenses mais aussi les stratagèmes pour lever des fonds.

Seriez-vous tenté par un dîner à 100 000 euros, en compagnie de Leonardo Di Caprio et d’Hillary Clinton ?
Selon un décompte du New York Times, Hillary Clinton a levé 296 millions de dollars depuis le début de la campagne et en a dépensé 181,6 , contre 60 millions levés et 56,5 millions dépensés pour l’homme d’affaires.
Le dîner en compagnie de stars n’est ainsi pas le premier événement spectaculaire de la campagne. Car pour la levée de fonds, Hillary Clinton mène la danse, et ce, depuis le début.
Selon le New York Times, au 31 décembre 2015, la candidate était déjà à la tête du plus gros portefeuille de campagne, face à Jeb Bush (155,6 millions de dollars), Ted Cruz (89,9 millions de dollars) et Marco Rubio (77,2 millions de dollars).

Capture d’écran 2016-08-09 à 21.29.22

Soutenue par de riches donateurs, elle a par ailleurs pu dépenser 26 millions de dollars en publicité en juin, notamment dans huit «swing states», ces Etats qui font souvent pencher une élection dans un sens ou dans un autre. Elle a par également commencé à consacrer 100 millions de dollars à une vaste campagne de spots télévisés d’ici l’élection de novembre.

Capture d’écran 2016-08-09 à 21.29.34

Aux Etats-Unis, deux sources de financement sont à la disposition des candidats : les fonds publics, largement minoritaires, et les fonds privés. Ces derniers proviennent soit des Associations, des organisations à but non lucratif créées pour soutenir un candidat à la présidence, soit des Political Action Comittee (PAC), qui sont des organisations privées. Depuis 2010, le fait qu’il n’existe plus de plafond de dépenses pour les PAC permet ainsi une explosion des dépenses des candidats

La politique aux Etats-Unis est décidément une affaire d’engagement, mais aussi d’argent : en 2012, l’équipe de campagne de Barack Obama avait dépensé quasiment 1 milliard de dollars ! A titre de comparaison, en France, Nicolas Sarkozy avait dépensé 22 millions d’euros lors de sa dernière campagne.

https://francais.rt.com/economie/24898-presidentielle-americaine-extravagantes-depenses

 98 total views,  1 views today

image_pdf

7 Commentaires

  1. On nous dépeint TRUMP comme étant un farfelu, mais que dire de cette femme qui bouffe à tous les râteliers pour du pognons. Il faudra bien ,le moment venu « renvoyer l’ascenseur ».Elle sera SOUMISE à ses contributeurs. En cas d’élection de Clinton l’europe est  » mal barré ». C’est une va-en-guerre qui déteste Poutine etc….

  2. Le pire je trouve c’est que pleins d’électeurs sans argent ont voté pour elle !!!
    Quelle bande d’idiots !

  3. la politique est devenue pourrie …les politiciens ne sont plus des « serviteurs de l’Etat  » mais des ambitieux sans scrupule qui s’en servent pour se remplir les poches !!! les médias de connivence ,à coup de subventions et d’avantages en font la propagande,dénigrent ceux qui se détachent du système…d’où le discrédit dont ils jouissent (politiciens et journaleux mis dos à dos)
    Plenel qui se veut Monsieur propre ,comme les autres ou peut-être pire , accepte tous les privilèges ( poste pour sa fille Eve à la mairie de Paris sans y être ,subventions ,effacement des dettes de son journal) et sûrement bien d’autres privilèges dont nous n’avons pas connaissance !!!

  4. J’ai le tournis a l’énoncé de telles sommes !!! des centaines de million de dollar !! DES MILLIARDS !!! ils pourraient pas m’en filer un peu , pas beaucoup …….100000 euros …..ça se voit même pas au milieu d’un tas de fric comme ça …….et dire que des gens au même moment , sur la même planète , vivent encore dans le dénuement le plus complet , on est vraiment dans un monde de fous !

  5. Lorsque l’ont pensent au personnes qui crève la fain cela me dégoute

Les commentaires sont fermés.