Braderie de Lille : je préfère mourir l’arme à la main, pas en sentant la saucisse

Divide ut regnes : diviser pour mieux régner…

 I Réaction épidermique  d’un Chti face à l’incompréhension.

Nous sommes une poignées de Chtis, Picards et Flamands à être blessés (mais on s’en remettra) car on a eu droit une fois de plus à :  Après les « Chtis  consanguins »,  v’la  « qu’on l’a dans le Q bien profond ».
La cause serait qu’on a mal voté. Marine n’est pas passée chez nous . Mais elle n’est passée NULLE PART !!!
A Nice non plus.
Pendant que nous étions réunis ce week end lors d’une de nos fêtes régionales typiques, nous échangions nos sentiments (si, on a des sentiments et des émotions  dans le Nord Pas de Calais) sur des petites phrases assassines.
Bon. Nous en sommes arrivés à la conclusion que nous n’allons pas pour autant nous tromper d’adversaire. Nous continuerons donc de focaliser notre attention sur l’islam conquérant.
Priorité des priorités, à moins que notre groupe ne décide par mon intermédiaire d’écrire que « les Niçois l’ont bien eu dans le Q » , ce qui pourrait sembler plus juste et plus approprié.
Mais non, ce serait indécent et injuste. Nous ne le pensons absolument pas.
Gardons le sens de la réalité.
Passons…

II Vraiment, les forces de l’ordre attendent que les civils se soulèvent pour entrer dans la danse ? 

Nous lisons ici et là, que les soldats et les forces de l’ordre attendent que les civils leur en offrent l’opportunité pour les suivre. Il faut donc comprendre que les forces de l’ordre et les soldats attendent le commencement du soulèvement par les civils.
Il y a deux erreurs.
La 1ère est qu’il ne faut surtout pas inclure les militaires dans les forces de l’ordre. « Dans » ou « avec ». Certes les deux entités servent la France, mais seuls les militaires la protègent.
Les soldats font la guerre si nécessaire.
Ils ne mettent pas de PV pour des infractions au code de la route ni même n’interpellent les civils à leur domicile pour du droit commun. Ils sont LA protection du territoire. Leur seul objectif est de sécuriser et protéger le pays, la France et ses intérêts.
La 2ème est que les forces de l’ordre elles mêmes ne se mélangent pas avec les militaires.
Les gendarmes et policiers distribuent les PV au fur et à mesure de l’évolution de la graduation en fonction des besoin fiscaux de notre gouvernement. Ils appliquent. Mais ils appliquent à tout le monde, y compris aux militaires. Un Soldat peut très bien se prendre un PV par un « collègue » Gendarme. Cela arrive souvent, bien plus souvent que vous ne l’imaginez. Posez la question aux soldats autour de vous, vous verrez. Il existe des PV délirants.

  • Les forces de l’ordre sont armées en permanence.
  • Les soldats doivent percevoir leur Famas à l’armurerie et le remettre une fois l’exercice ou la mission terminée. Différence importante.

Dans les forces armées, les contrats peuvent variés de 3 à 5 ans et continuer jusqu’à accumuler 25, 30 ou 40 ans de service. Il y a au sein des forces armées un patriotisme puissant. Des Sous Officiers, des Officiers et Officiers Supérieurs , des conservateurs de nos traditions, notamment sur la Patrie et la Famille. C’est ce qui rend parfois la déception amère. Un grand nombre de militaires ne renouvellent pas leur contrat ou quittent l’armée même après 10 ans de service.
Facile à vérifier. Les ex soldats qui ont servi en Afrique, en Yougoslavie, en Irak, en Afghanistan vous parleront des changements de mentalité et même de doctrine au sein de l’armée et dans leur régiment. Les exemples ne manquent pas.
La France change. Elle change dans tous les secteurs. Privés et publics. Au sein des administrations et des entreprises. Aucun domaine n’y échappe. Des chefs d’entreprises acquièrent des nouvelles mentalités. Idem pour les cadres supérieurs  dans les institutions.
Alors, on voit à l’armée ce que l’ont ne voit pas dans d’autres services publics.
Les gars se barrent !!! Un contrat avec un renouvellement et ils s’en vont écœurés.
On ne voit pas cela dans les forces de l’ordre. Je ne dis pas que cela n’existe pas. Non, je dis que c’est exceptionnel. Vous allez me trouver un policier qui a quitté la police par dégoût. Ok, d’accord, mais alors quelques uns ! Et de temps en temps. Idem pour la Gendarmerie. Quelques uns, de temps en temps.
Chez les soldats, ce sont des dizaines par an et par régiment. Personnellement, j’en connais énormément. Ecœurés par les ordres reçus en Afrique Centrale, qui a vu les Seleka avoir du pouvoir par l’inaction voulue par les hautes autorités militaires françaises. Des gars sont rentrés au Pays et n’ont pas renouvelé leur contrat. On comprend et on dit « respect » !
Quand on se retrouve, on y va chacun son tour, des anecdotes qui ont marqué nos vies et nos engagements. Il y règne une émotion palpable d’amertume intense.
Nos agents des forces de l’ordre ne quittent pas leur Job. Non ! On entend parfois des voix qui s’élèvent , avec un prénom anonyme qui dit « je ne me suis pas engagé dans la police pour emmerder les automobilistes ». Bien, c’est déjà ça. Mais moi je dis « alors barre toi » ! Il y a d’autres jobs qui apportent au moins la tranquillité de la conscience.
En Espagne, il y a quelques années, les policiers ont manifesté en scandant « désolé, on n’arrête pas les bonnes personnes ». Allusion faite aux arrestations de masse des manifestants qui protestaient contre les mesures d’austérité.
Et les flics ont quand même des le lendemain continué d’arrêter les manifestants. …Parce qu’ils ont reçu l’ordre de le faire. Point !

Si la totalité des forces de l’ordre, d’un seul corps, au même moment, d’un coup d’un seul, sans coup d’état, refusait d’obéir , un message fort serait envoyé aux dirigeants et à ceux qui tournent les manettes. Non, tous obéissent.
Sécurité de l’emploi oblige…

Alors, comme en 40, les résistants, les opposants politiques sont harcelés par le gouvernement et par les forces de police. Les policiers français ont arrêté Jean Moulin. Ils ont obéi aux Allemands. Les gendarmes ont gardé des camps d’internement de juifs en France. Ils ont obéi.
Les directeurs de Riposte Laïque et de Résistance Républicaine sont convoqués dans des commissariats. Critiquer l’islam est aussi répréhensible qu’un flagrant délit de vol. Penser différemment et librement vous amène au tribunal. Il faut faire payer cher.

Et il faudrait attendre quelque chose des forces de l’ordre ? Les mêmes qui confisquent un fusil de chasse et qui mettent sur un pied d’égalité Papy qui se défend avec son calibre 12 et le détenteur d’une AK47 à l’idéologie islamiste ?

J’ai un profond respect pour le GIGN, le RAID, la BRI, pour ces groupes d’intervention. Ils sauvent des vies et ça, c’est  MAGNIFIQUE !
Mais les autres, ceux qui constituent la masse des forces de l’ordre, nous arrêteront quand l’ordre leur sera donné. C’est sûr qu’un policier, le même qui convoque Madame Tasin, peut, un autre jour, neutraliser un terroriste. C’est sûr. Nous serions alors fiers de ce policier, s’il ne pouvait faire que cela. Nous avons besoin de nos forces de l’ordre pour protéger la population. Pas pour être au service du gouvernement en fonction des inclinations politiques du moment .
Alors, comment et pourquoi penser qu’l faut que ce soit les civils qui doivent montrer l’exemple ?

Comment se fait-il que ceux qui ont le pouvoir ( les forces de l’ordre) et les moyens (armes et munitions)  attendent que ceux qui ne l’ont pas , c’est à dire  nous, les civils ou redevenus civils, commencent l’action ?

Pas de QG, pas d’armes, pas de Doctrine, pas d’objectif, pas de Stratégie, on n’a rien !!!
Résister c’est aller se faire exploser à la Braderie de Lille ? Ou se faire écraser à Nice par un camion ?
Résister c’est continuer de sortir et s’offrir aux fous d’allah ? Ah bon !

Résister c’est continuer de consommer des moules frites et d’acheter des brocs… Sans aucune protection ? En Israël ils sortent et continuent de vivre en effet. Mais eux, ils sont armés et prouvent au monde entier que des civils font aussi bien que les forces de l’ordre.

Mais je me trompe sûrement. Alors allez-y, montrez l’exemple.
Vous imaginez la famille en train de pleurer son mort, son héros. « Mort en marchant » « mort en achetant une cafetière », mort au restaurant » . Ah ouais, ça claque en effet !
Personnellement, je préfère mourir en me battant, l’arme à la main. Il me semble que làj’aurais résisté en combattant. Pas en sentant la saucisse.
Je l’ai écrit dans un article précédent. On ne continue pas de vivre en se faisant tuer sans pouvoir se défendre lors d’une sortie familiale. Continuer de vivre en alimentant les caisses de l’Eat par le jeu des taxes sur l’achat des marchandises.
Moi aussi je suis dégoûté que la Braderie n’est pas lieu. Mais le risque est réel. Il ne ressemble en rien aux fans zones. La densité de population est incroyable dans les rue de Lille. Un carnage est facile. Les forces de l’ordre ne pourraient rien faire.

La conséquence de cette annulation peut être intéressante dans l’esprit des Français.

Attendons de voir…
Dans les fêtes de nos villages que nous fréquentons, il y a peu de chance qu’il nous arrive quoi que ce soit. « Peu » ne veut pas dire « PAS ».  Il y a un chasseur  et 1 à 3 fusils par maison. Alors, qu’ils viennent nos terroristes islamistes.
On leur montrera qu’on sait recevoir.
Pour terminer, il faut juste garder le sens des mots car « A mal nommer les choses, on en ajoute au malheur du monde » disait A Camus.

Donc, il faut nommer l’ennemi et il faut que les Français fassent un choix.
Résister ou collaborer.
Les membres de Résistance Républicaine ont déjà commencé l’action de résistance.

Alors, ,à quel moment de l’histoire les forces de l’ordre se rallient-elles au peuple ? Quand les forces de l’ordre comprennent d’elles mêmes que le pouvoir qu’elles servent est train de basculer ? Comme à la libération de 1945, subitement, tous avec un brassard « résistant » ?
Facile.
EN 1940, les soldats se sont regroupés. Des régiments ont été « réactivés » en secret.
Vous la voyez la différence ?
On a tous à un moment la faculté de choisir. Je choisis de faire ou de ne pas faire. Je choisis de dire ou de ne pas dire. Je choisis de rester ou de partir.
Edmund Burke a dit « La seule chose nécessaire au triomphe du mal, est l’inaction des gens de bien ».
 
 
 

 53 total views,  1 views today

image_pdf

39 Commentaires

  1. Étonnamment nos dirigeants ont oublié la vision réaliste d’Aristote.
    – Tolérance et apathie sont les dernières vertus d’une société mourante.
    – L’absence de communauté nationale est facteur de guerre civile, tant que les citoyens ne partagent pas les mêmes valeurs de civilisation.
    Une cité ne se forme pas à partir de gens pris au hasard, et elle a besoin de temps pour se coaguler.
    C’est pourquoi, parmi ceux qui ont accepté des étrangers pour fonder une cité avec eux, et pour les intégrer à la cité, la plupart ont connu des guerres civiles.
    Par exemple les tyrans de Syracuse, en ayant naturalisé les immigrés, ont dû subir des révoltes.
    Citoyens et étrangers en sont venus à se combattre.
    Les gens qui vivent selon la culture d’Athènes ou de Sparte ne sont pas forcément en position de devenir citoyens de Corinthe.
    « Christophe Colomb fut le premier socialiste : il ne savait pas où il allait, il ignorait où il se trouvait… et il faisait tout ça aux frais du contribuable. » (Winston Churchill)
    [Encore d’actualité, il faut reconnaître que le socialisme actuel n’est qu’une étiquette pour un mode de gestion et un discours de bonimenteurs.]

    • Bonjour,
      Je trouve que la citation de Churchill est drôle mais elle loupe son but :Colomb était un grand homme.
      Le contribuable était Isabelle : elle avait les moyens :=)

  2. ? l’un n’empêche pas l’autre! on peut aussi mourir la saucisse à la main!

    • d’avoir voulu rester naturellement fidèle à nos traditions. de mourir en mangeant une merguez est d’avoir eu l’envie de connaitre les traditions de l’autre.

  3. «  » Je préfère mourir l’arme à la main, pas en sentant la saucisse » » …..ni la merguez !!

      • bonjour, la plupart des français semblent trop occupé dans la mécanique de la vie de tout les jours. Est-ce un refuge qui, malgré leur préoccupation d’une réalité évidente de la perte de leurs valeurs, bradées contre celles qui ne sont pas les leurs mais, que les politiques inquisiteurs incitent, par l’illusion de leur culpabilité, à en accepter les dogmes? Idée créée au 13eme siècle par l’église catholique, de nouveau employée par les politiques mais pour l’islam. Ces français ont mal mais, le brouillard déjà les enveloppent. Beaucoup de secteurs naissent par l’action de certains à vouloir en sortir mais, il est impérativement urgent de trouver un catalyseur pour d’une part unifier les pensées,d’autre part, apporter un repère physique pour, comme le navire, retrouver son port. a mon humble avis, trop de secteurs pour ne pas dire associations ou groupes etc, empêchent involontairement, de centrer et coordonner. Ce qui permettrai de matérialiser par l’action,la présence, l’existence dans l’unicité, des convictions qui ne sont, pour l’instant, par les médias et les autres, banalisées à tel point, qu’ils ont réussi à court circuiter une réflexion naissante par la phrase type: « mais qu’est qu’ont peux faire ». l’impression d’avoir accompli quelque chose par cette phrase semble les libérer de cette conscience et ainsi,vaquer à leurs occupations.

        • Vous avez mis dans le mille. On se sent en effet, impuissant comme des rameurs travaillant dans un sens et les autres en sens contraire.

  4. Quelques vérités sur le socialisme . Puissent elles amenés une grande majorité de veaux à ouvrir les yeux et a raisonner .
    Le socialisme ne produit rien, il se borne à dissiper ce qu’a créé la société fondée sur la propriété privée des moyens de production. Étant donné qu’il ne peut pas y avoir d’organisation socialiste de la société, toute étape dans la voie du socialisme aboutit à la destruction de l’ordre existant.
    Ludwig von Mises
    Le socialisme, c’est une attaque tantôt directe, tantôt indirecte mais toujours continue aux principes mêmes de la propriété individuelle ; c’est une défiance profonde de la liberté, de la raison humaine ; c’est un profond mépris pour l’individu pris en lui-même, à l’état d’homme ; ce qui caractérise [les systèmes qui portent le nom de socialisme], c’est une tentative continue, variée, incessante, pour mutiler, pour écourter, pour gêner la liberté humaine de toutes les manières ; c’est l’idée que l’État ne doit pas seulement être le directeur de la société, mais doit être, pour ainsi dire, le maître de chaque homme – que dis-je ! son maître, son précepteur, son pédagogue ; que de peur de le laisser faillir, il doit se placer sans cesse à côté de lui, au-dessus de lui, autour de lui, pour le guider, le garantir, le retenir, le maintenir ; en un mot, c’est la confiscation de la liberté humaine. À ce point que si en définitive j’avais à trouver une formule générale pour exprimer ce que m’apparaît être le socialisme dans son ensemble, je dirais que c’est une nouvelle formule de la servitude…
    Alexis de Tocqueville
    On nous place entre les deux alternatives, la république rouge ou le socialisme, c’est-à-dire la bourse ou la vie.
    Victor Hugo (Choses vues)
    L’homme de gauche n’annonce la société solidaire que comme la prostituée promet l’amour. L’un et l’autre ne peuvent offrir que des simulacres (ivresse passagère et frustration). Ils instaurent le règne du faire-semblant, de la pornographie généralisée.
    Christian Michel (Le Socialisme, pornographie de la Solidarité)
    Le socialisme, c’est toujours l’histoire d’une spoliation méthodique exercée aux dépens du peuple. Les unes après les autres, les catégories sociales et professionnelles se font arracher progressivement leur bien. Puisque les besoins sont sans limite, la spoliation l’est aussi. Elle ne cesse qu’avec le dépouillement complet des victimes. Malheureusement pour l’oligarchie au pouvoir, les dites victimes viennent ensuite grossir la masse des assistés, ce qui oblige à de nouvelles spoliations exercées contre des catégories de moins en moins aisées. Quand il n’y a plus de gens à dépouiller, le socialisme redistributeur cesse et se fait violent afin d’étouffer le mécontentement général.
    Claude Reichman
    Le socialisme n’a pour les ouvriers que mépris et dégoût.
    George Orwell
    On pensait d’ordinaire que le socialisme était une sorte de libéralisme augmenté d’une morale. L’État allait prendre votre vie économique en charge et vous libérerait de la crainte de la pauvreté, du chômage, etc., mais il n’aurait nul besoin de s’immiscer dans votre vie intellectuelle privée. Maintenant la preuve a été faite que ces vues étaient fausses.
    George Orwell (Literature and Totalitarianism, 1941)
    Le so­cialisme actuel est un état mental bien plus qu’une doctrine. Ce qui le rend si menaçant, ce ne sont pas les chan­ge­ments encore très faibles qu’il a produits dans l’âme populaire, mais les modifi­ca­tions déjà très grandes qu’il a déterminées dans l’âme des classes dirigeantes. La bourgeoisie actuelle n’est plus sûre de son droit. Elle n’est d’ailleurs sûre de rien et ne sait rien défendre. Elle écoute ce qui se dit et tremble devant les plus pitoyables rhé­teurs. Elle est incapable de cette volonté forte, de cette discipline sévère, de cette com­munauté de sentiments héréditaires, qui sont le ciment de toute société.
    Gustave Le Bon, Psychologie du Socialisme, 1898
    Sur le plan des croyances, pour beau­coup de gens, le socialisme a rem­pla­cé de fait le christianisme, l’État a rem­pla­cé l’Église, la lé­gis­la­tion la théo­lo­gie, le mode de pen­sée éta­tique le mode de pen­sée ec­clé­sias­tique.
    Dal­ma­cio Negro Pavón
    La démocratie c’est l’égalité dans l’indépendance, la liberté ; le socialisme, c’est l’égalité dans la contrainte, la servitude.
    Alexis de Tocqueville
    Si je comprenais quelque chose en économie, je ne serais pas socialiste !
    (attribué à Léon Blum)
    On ne peut être à la fois intelligent, socialiste et de bonne foi.
    Charles Gave
    La seule explication rationnelle aux désastres engendrés par les socialistes, c’est qu’ils ont essayé de nous affranchir de toute richesse, utile et inutile pour enfin nous libérer de ce matérialisme sordide que génère le capitalisme. La pauvreté la plus totale a suivi leur passage au pouvoir.
    Charles Gave
    Si la jalousie, l’envie et la haine pouvaient être éliminés de l’univers, le socialisme disparaîtrait le même jour.
    Gustave Le Bon
    Les socialistes aiment leur liberté mais ont peur de celle des autres. Les libéraux aiment la liberté des autres car elle garantit la leur.
    Vincent Bénard

    • Ma foi cher Durandurand la femme de gauche, socialiste et anti-libérale que je suis n’est pas du tout d’accord mais pour l’heure réunissons-nous pour lutter contre l’islam on verra ensuite le modèle que le peuple de France choisira, on pourra proposer et échanger nos modèles. Par ailleurs je répète ici que notre gouvernement n’est pas de gauche et n’est pas socialiste, le socialiste et l’homme de gauche historiques sont patriotes avant tout.

      • les hommes et les femmes ont besoins d’étiquettes pour identifier, nommer, la nature l’être. l’erreur d’aujourd’hui, malgré l’expérience, est de s’obstiner à s’y accrocher. la religion en est une,la politique aussi, la société pareillement. toutes ont leurs sous étiquettes et ainsi de suite. Prenons par exemple l’étiquette politique; ces sous étiquettes sont la droite,le centre, la gauche puis,le reste en sous sous étiquettes etc…. Et ainsi se sont formées les différences! parties d’une simple étiquette. ce que je veux exprimer ici, c’est que les hommes et femmes doivent faire exister à nouveau, leurs valeurs humaines détournées par ses innombrables étiquettes que l’interlocuteur voit ou entend. il ne perçoit plus la personne depuis bien longtemps. il est temps d’abandonner les étiquettes pour de nouveau,exister. les pensées aussi louables soient elles, matérialisées par un nom comme par ex: religion, ne se font percevoir que ce que le présent en a récolté dans son histoire qui fait de cette religion autre chose qu’une entité créatrice du monde. En son nom, pour le jeune d’aujourd’hui, cela signifie guerre, valeurs,envahissement,exécutions, etc. ainsi comment sont perçu les mots socialisme, libéralisme…

      • Chère Christine ,je suis en parti de votre avis , ce que j’ai posté c’est pour ouvrir les yeux et essayez de redonner l’esprit d’analyse à une grande partie du peuple goguenard ,si cela réussit nous aurons gagner une bataille .
        Cordialement , chère Christine .

  5. Bonsoir à tous amis Patriotes. Je m’adresse principalement à vous Charles Emmanuel Guérin, car je pense que vous avez mal interprété mes écrits sur les gens du Nord. J’ai bien précisé au début de mon commentaire, que celui-ci ne s’adressait pas aux « Chtis » ayant bien voté. Pour moi, il tombe sous le sens que bien voter, c’est voter F.N car depuis le temps que les politiques de gauche comme de droite prennent les électeurs pour des cons, il faut vraiment être aveugle ou privé de logique pour continuer à voter pour ces salopards. Donc j’adressais cette critique aux électeurs autres que ceux du F.N, mais également à tous ceux qui ce sont abstenus de voter. Il y en a quand même eu 42, 38% (pour les Régionales). Alors parmi tous ces gens qui aujourd’hui ce plaignent que la braderie soit annulée, ils ne peuvent s’en prendre qu’à eux même. L’ensemble de la France cours aujourd’hui un grave danger, celui du terrorisme islamique et il est vrai que nous devons êtres solidaires pour combattre ce fléau. Tout comme vous, je préfère « crever » les armes à la mains plutôt que de me soumettre. Actuellement la balance penche du côté des « barbares » qui ont un boulevard devant eux grâce à la complicité de nos dirigeants collabos et traîtres à la Patrie. Mais le temps viendra où nous riposterons en masse un peu partout et souhaitons que parmi les forces de l’ordre, beaucoup de Policiers et Gendarmes nous rejoindront. Vous faisiez référence à 1940, là ce sera exactement pareil, il y aura des membres des forces de l’ordre qui seront avec nous et d’autres seront dans le camp adverse. En tout cas sachez que je n’ai pas cherché à vous « blesser », j’ai des amis « Chtis » avec lesquels je m’entends très bien. Je ne suis pas votre adversaire bien au contraire, je suis comme vous amoureux de mon pays et prêt à le défendre non pas pour moi, mais pour mes enfants et petits enfants.

  6. La haute Savoie est avec vous.
    Sonnez à vos portes, informez vos voisins, ils doivent comprendre que leur vie est en danger, manipulé par des professionnels du mensonge qui ont 50 expérience. Quand la résistance démarrera, nous devrons nous coordonner comme un étaux. Nord-Sud Est-West, nous sommes les points cardinaux de la résistance comme en 40. Vous avez chez vous des cachètes de ravitaillement, il ne sont pas très jeunes mais ils fonctionnent. Demander à vos anciens eux se rappel. Pour que vive la France.
    Capt’ain Carl

    • Merci Capitaine Carl pour ce rappel, oui il faut se coordonner pour résister et contre-attaquer le jour venu

      • et pourquoi mettre sa parole en doute ? il y a tous ceux qui la suivent, comme moi, et qui n’accepteraient pas un changement de cap elle a construit une voie ferrée depuis des années et je ne vois pas comment changer de rail sans aiguillage, je n’en vois pas à l’horizon.

  7. Je pense que tous les peuples européens sont dans le même cas, tous désorientés et désemparés, et c’est normal, car nous sommes habitués à être dirigé par des dirigeants avec confiance.
    Le problème c’est que tous les chefs d’états et autres élus, partis toutes tendances confondus sont tous corrompus, ils se retournent contre les peuples européens, avec des lois liberticides et n’ hésitent pas à manipuler les masse par les médias menteurs.
    Inutile de dire qu’ils sont devenus nos ennemis avec des alliés musulmans, qui ne cherchent qu’à nous anéantir, le grand remplacement des populations ne sont rien d’autres qu’un génocide européen, çà nous le savons déjà, le tout est de rester calme, et déjà observer cet ennemi, ses points forts et ses points faibles.
    Et nous n’avons pas besoin d’expliquer comment faire aux résistants, ici ce n’est pas notre rôle.
    Et ne pas trop s’étaler en explications sur notre site et autres sites d’ailleurs, et doit rester un journal de ré- information, car nous sommes lus, chacun à son poste, chacun à son rôle; et surtout de la solidarité, en bon entendeur.

  8. J’adhère pleinement à l’exposé de Charles Emmanuel Guérin.
    Pas trop d’accord avec le dernier commentaire (Pugnacit).
    « Que les Ch’tis acceptent leur déclassement » comme vous citez.
    Je n’adhère pas et ne fais pas partie du même bateau !
    Ne généralisez pas tous les Ch’tis, Pugnacit !!! Je n’accepte pas que vous dégringoliez mes ancêtres. Ils ont donné de leur sueur et de leur sang !!!
    Mon secteur a pleinement voté, tant au premier tour qu’au second des régionales, MLP. Plus de 51% de même qu’aux communes limitrophes.
    Allez donc sur le site des résultats et fouillez y un peu pour chaque circonscription sur la région que vous ne devez avoir à coeur.
    Sur un plan général, il s’est passé autre chose au second tour et sur un plan national.
    Concernant les fouilles et les contrôles. La Douane le peut.
    Bien entendu qu’il se trouve abject que l’on contrôle les sacs de bons européens et je comprends d’une certaine manière la mesure. Admettons…
    Je voyais cet après midi en frontière, des personnes qui râlaient à juste titre cette mesure.
    Exemple ;
    Une dame faisant 4 fois sur la journée, le passage du même point frontière par obligation. Bien sûr, elle râlait d’être à chacune des fois contrôlée.
    Bien sûr que les membres au point de contrôle connaissent à force, son véhicule.
    Je la comprends mais imaginons ;
    Si cette personne est repérée pour ses trajets répétitifs par quelqu’un de particulièrement mal intentionné et qui ait étudié ses trajets afin de la prendre en otage en le sens qu’il capture l’un de ses enfants pour l’obliger a passer quoi que ce soit ou qui que ce soit à l’intérieur de son véhicule, en aller comme en retour, justement à force de ses passages quotidiens qui laisserait penser que l’on ne puisse trouver nécessité de la contrôler…
    Au Nord, la libre circulation des marchandises existe mais plus celle des personnes.
    Récemment, un tchétchène en vacances dans le Jura est venu passé son nez à la frontière pour UNE journée apparemment. Jura, le Nord pour une journée, mais…! (Roubaix, ville balnéaire est limitrophe).
    Contrôle Douanes ; Individu fiché S faisant l’objet d’un avis de recherche international. Et pourtant, avec un véhicule du plus classique et un faciès on ne peut plus européen. Reparti menottes dans le dos mais la question…
    Utile ou pas utile les contrôles ?
    Bien sur qu’il y a du pour et du contre mais pour autant relever la vigilance envers des personnes ou des véhicules parce que régulier…

    • Tout à fait d’accord avec vous Panzer, et pour les Chtis et pour le contrôle. Même un « Européen » passant 4 fois par jour une frontière peut être un converti attendant l’occasion après avoir endormi la méfiance des garde-frontières

    • Panzer ,au contraire j’admire vos anciens courageux ,valeureux et fiers.Aujourd’hui en revanche tel n’est malheureusement plus le cas.

  9. je suis lilloise le déclassement ne date pas d’hier.j’ai quitté lille en 1990 car mon travail me mettait en direct avec la population de roubaix.il n’y restait à l’époque que  » des petits blancs » selon les termes sociologiques des grands chercheurs de gauche confrontés à une masse grandissante de magrèbins.une réunion en mairie de roubaix m’a fait prendre la décision du départ.mon travail d’infirmière psy passait aux mains d’associations muzz avec l’accord des médecins et dans mon dos une dizaine de barbus qui jubilais.2 mois après un nouveau poste dans le sud.je pensais me mettre à l’abri grande erreur.pour vous dire que les chtis se barrent et sont remplacés point le départ.une question de survie.quant à la police mais qu’elle fasse son job au lieu d’emmerder christine et pierre..mon coeur reste pour le nord lille sa grand place du general de gaulle(llilois(et nos plages ect.bises aux gens de ch’nord.

    • Précisément dans le secteur d’activité qui est le vôtre,en région parisienne le personnel est de plus en plus issu de communautés diverses muzzs..
      Bon courage à vous.

  10. Les chtis acceptent le déclassement depuis déjà plusieurs décades.Leurs votes réitérés pour les politicards qui les sacrifient l’attestent.Leur déclassement voire leur paupérisation dans tous les domaine est habilement orchestrée pour porter ses fruits:maintien du bastion socialiste
    Pauvre France et pauvres Français victimes consentantes de génération en génération avec déclassement inclus et répétitif.
    Cette région pourra t elle relever l tête et affirmer la fierté légitime de ses courageux et fiers travailleurs des générations précédentes ?

  11. Cette déclaration fleuve sonne comme un grand coup de coeur , et remporte mon adhésion dans son ensemble .
    L’appréciation portée sur la police et la gendarmerie tombe juste . Effectivement les années 40 , nous ont permis de saisir à quel point la dimension du devoir d’obéissance envers un exécutif politique, l’emportait souvent, et surtout trop souvent devant des considérations liées aux interests humains des populations civiles .
    En cela les exemples moralement déplorable de la rafle du vel d’hiv, ou les camps d’internement français , nous mettent en présence non pas de garants des libertés républicaines, mais au contraire de froids d’agents d’éxécution , agissant comme des automates , par pure soucis d’intérets professionnels et corporatifs ! A!! quel sera mon avancement , si j’en viens à oublier quelques juifs cachés dans leurs appartements ? Mais oui nous ne révons pas , leur cheminement psychologique était d’un tel ….NIVEAU!
    Assurément la police et la gendarmerie sont un conglomérat de personnalités disparates , et tous ne sont pas issus du même moule .
    Malgré tout , je rejoins ici Charles Emmanuel Guerin , pour insister sur l’inertie mentale considérable existant dans ces corps , devant la perspective d’une réaction d’obéissance collective et globale , permettant quand même à l’exécutif de pouvoir compter sur la docilité d’un certain nombres , pour accomplir des actes totalement en infraction vis à vis de la loi et même de la constitution, comme par exemple , l’arrestation arbitraire et l’internement de personnalités politiques d’opposition !
    Je me dois de modérer quelque peu le point de vu de Charles Emmanuel Gurérin , quant au climat actuel dominant dans ces corps d’état , ou la récurrence d’un grand nombre de suicides annuels , indique l’existence d’un malaise mental et professionnel grave et profond , nous éloignant quand même assez sensiblement de l’image de fonctionnaires – robots , dégagés de tout état d’âme ! derniérement avons nous vu des CRS chiallant comme des gosses devant l’église Sainte Rita, refusant d’intervenir, et d’autres compagnies se faire porter pales collectivement , pour ne pas subir le calvaire calaisien
    Ainsi donc Police et gendarmerie sont des instruments précieux , permettant l’action de répréssion entre les mains d’un exécutifs , mais ces outils privilégiés connaissent bien des ratés , et ne rendent pas toujours exactement les services , qu’un maitre de la place beauvau est en droit d’attendre normalement !
    Les oligarches socialopes peuplant les palais dorés et usant et abusant des forces de l’ordre , doivent probablement accumuler , surtout ces derniers temps, bien des sujets de récrimination envers la confrérie de ces
    flicaillons , dans les rangs desquels un authentique « mauvais esprit » , prend des allures d’épidémie inquiétante , prenant l’appellation méritée de …TRAINAGE DE PIED !
    Je doute fortement que la vision de CRS, en train de verser de chaudes larmes sur le trottoir de St Rita, ait provoqué chez le gnome islamo collabo de la place Beauvau , des élans de profonde satisfaction jubilatoire
    Mais surtout , ne négligeons pas le fait que la corporation actuelle des forces de l’ordre conserve inévitablement un oeil attentif sur les sondages d’opinion, avec le soucis de ne pas s’engager dans une attitude de trop grand connivence avec les figures de proue socialopes actuelles, au risque de se placer dangereusement en porte à faux , vis à vis de nouveaux maitres arrivant éventuellement à l’horizon 2017 !

  12. Ma façon de résister : L’Opinel dans la poche, plié, virole tournée sur le blocage de lame.
    Quelle probabilité de me faire contrôler les poches par de la flicaille ? AUCUNE.
    Et si un terroriste sort une kalachnikov puis se met à défourailler ? Je pars en courant, bien évidemment, pour m’éloigner si je lui fait face, pour lui planter mon Opinel dans la gorge s’il me tourne le dos : Il a une kalachnikov mais pas des yeux dans le dos.

    • Rien de sur
      certaines communes du sud ont prié les vacanciers de ne pas aller à la plage avec de gros sacs …
      et on voit des policiers vérifier le contenu des sacs de plage , c ‘est bien
      mais
      je constate que l ‘on inspecte les sacs des blondes en bikini , c ‘est bien aussi
      mais
      connaissez vous des blondes en bikini qui font des attentats
      ou ont une machette dans leur sac ?
      et n ‘ai jamais vu que l ‘on inspectait le sac d ‘un barbu !

      • Ceux qui sont embauches et payés pour vérifier nos sacs et divers effets sont ils légitimes à le faire?
        Sont ils étrangers au profil de ceux qui attentent à notre vie au simple motif que nous sommes mécréants et Français. donc sujets obligatoires de détestation pour eux!?
        N’est ce pas une provocation de nous faire contrôler par ceux dont on peut penser qu’ils peuvent être potentiellement impliqués dans le dessein de notre éradication.

        • Pugnaciti
          Mais oui bien sur !
          Assurément les sociétés de protection privée vont connaitre un renforcement de leur statut de surveillance de la voie publique et de controle des accés dans les établissement , de par la limitation dramatiques des effectifs de police nationale
          Fatalement les individus engagés dans ce genre de fonction, seront hélas globalement issus de la diversité , car la fonction ne nécéssite pas des compétences techniques étendues, et par reflexe d’identité éthnique , vont se concentrer sur les franchouillards bien blancs bec, en glissant facilement sur des individus leur étant proches racialement, mais présentant des risques nettement plus élevés !
          Nous patriotes sommes en droit de nous attendre à l’instauration progressive d’une véritable situation de harcélement sécuritaire , ou à chaque sortie dans des magasins, des agents de sécurité tous fortement éthniquement marqués , vont s’acharner sur nous , pour tant controler nos vêtements ,nos cabas de course, mais surtout nous coller manu militari entre les mains de vrais flics, au cas ou nous serions pris d’enervement devant leur attitude nettement vexatoire !
          Dans cette perspective , la fonction d’agent de sécurité et leur précieux uniforme , sera le tremplin leur permettant d’adopter des comportements ouvertement offensant à notre égard , sachant bien que nous seront dépouvus de toute possibilité d’action en justice, même en cas d’exagération manifeste
          Le même agent de sécurité infligeant un controle brutal et scandaleux à l’innocente petite mamie de 80 balais, sera même capable de laisser passer sans vergogne n’importe quelle eniqabée , dont la tenue est pourtant interdite formellement par la loi , sans même que nous soyons en mesure de lui reprocher cette faute professionnelle évidente
          Le génocide éthnique nous menaçant dangereusement , ne va pas seulement s’exprimer par l’avalanche des « boucheries  » improvisées ou les couteaux de boucher tiendront un role de premier plan, mais prendra aussi l’allure d’une vaste campagne d’humiliations continues , ou justement ces fameux « agents de sécurité » directement issus des banlieues pourries , prendront un savant plaisir à répéter infiniment leurs sentiments de rancoeur , dans des réglements de compte éthniques et sociaux , aux conséquences psychologiques catastrophiques , pour les plus fragiles d’entre nous !

    • @LAURENT.P excellent l’Opinel dans la poche, ultra léger, pas cher et en vente partout, bureaux de tabac, Gamm vert etc..
      Préférer la lame en acier, pas en inox car on l’aiguise bien plus facilement et elle devient une arme redoutable, suffisamment solide et sûre si on bloque bien la lame avec la virole de sécurité.
      Inconvénient : plutôt à ouvrir rapidement en cas de danger !
      Il y a aussi les couteaux pliants à ouverture d’une seule main ( « one hand knife ») qu’on clipe dans une poche de Jean ou de chemisette, il faut 2 secondes seulement pour l’ouvrir ! ).
      On en trouve partout , je recommande Herbertz, vieille marque allemande renommée , excellent acier 420, premiers prix de qualité vers 15 Euros franco à domicile.
      N’importe quel pêcheur ou jardinier, comme moi, se trimballe à longueur d’année avec son Opinel dans la poche, comme mon grand-père, n’Est-ce pas monsieur l’Agent ?
      Utile aussi d’oublier sous le siège conducteur un énorme tournevis ou grande lime pointue, et c’est autorisé.
      Des cutters aussi dans les vide-poches.
      Profitez des soldes d’été…

      • Dans mon sac à main j’ai un laguiole (le vrai qui coupe comme un rasoir)…je suis tout le temps contrôlée en ce moment et personne ne l’a encore trouvé dans le fouillis du sac 😉 je vais me renseigner sur le couteau que vous citez. De toute manière j’ai toujours besoin d’un couteau..on a toujours un sauciflard à couper en urgence….

  13. Je suis assez d’accord avec votre exposé…….
    Cependant, parlant des élections de décembre, je ne comprend toujours pas POURQUOI à Nice, chez vous et dans les 4 autres régions les gens ont reculé et suivi comme des chèvres, des moutons, pour tout dire des CONS le « front-ISLAMO-KOLLABO-ripoublicain » !!
    Vraiment, je ne l’ai pas digéré….

    • Ouh la, sachez que nous sommes beaucoup à ne pas comprendre.
      …beaucoup !
      Je suis analyste stratégique et Officier de Sécurité. Je ne me lancerai pas dans l’analyse sociologique. Je laisse ça à d’autres.
      Restons solidaires. Ne nous divisons pas. J’espère que toutes les régions de France et leurs résistants seront solidaires les uns des autres. Parce que PARTOUT, ce sont les moutons qui se sont avérés être en majorité.
      Restons solidaires et épargnons nous les piques qui blessent et qui pourraient diviser.

      • Encore d’accord avec vous, restons groupés et solidaires.
        Et comme l’a proposé Christine Tasin sur Radio Courtoisie, préparons nous en créant des réseaux pour une aide matérielle et morale entre résistants….
        Moi, je vis dans l’agglo grenobloise et je veux bien prendre contact avec ceux et celles qui sont du coin, ou même plus loin…..

Les commentaires sont fermés.