Prisons : le «plan» de Manuel Valls contre la surpopulation et la radicalisation suscite la critique

Que de bonnes résolutions pour la rentrée ! Les Français vont enfin payer pour les prisonniers qui n’en peuvent plus de la promiscuité. Et dire qu’il faut payer des frais supplémentaires dans certaines cliniques pour avoir une chambre individuelle…

En pleine pause estivale, Manuel Valls occupe toujours le terrain. En visite à la maison d’arrêt de Nîmes, emblématique de la surpopulation carcérale, le Premier ministre a promis de s’attaquer aux problèmes des prisons. A la rentrée.

Lors de sa visite à la maison d’arrêt de Nîmes en compagnie du ministre de la Justice Jean-Jacques Urvoas, Manuel Valls a annoncé «des réflexions qui permettront de faire face à l’accroissement de la population carcérale à moyen terme». Les prisons françaises comptent actuellement près de 70 000 détenus, record atteint en juillet dernier, pour 58 000 places seulement.

Le constat n’est pas nouveau mais selon Manuel Valls, le gouvernement agit. «Des pistes seront présentées à l’automne, avec un plan spécifique, concret, financé car par le passé il y a eu tant d’annonces mais jamais financées» a-t-il annoncé, faisant valoir que le gouvernement avait «créé plus de 1 100 postes dans l’administration pénitentiaire».

Lire aussi : Salah Abdeslam bénéficierait d’une salle de sport personelle en prison

Pour cette opération, le Premier ministre a choisi un symbole : la maison d’arrêt de Nîmes, une prison emblématique de la surpopulation carcérale en France et un établissement sanctionné en 2015 par le Conseil d’Etat pour ses conditions de détentions. A l’image de nombreux établissements pénitentiaires, la prison de Nîmes accueille dans des conditions d’hygiène et de promiscuité déplorables quelque 406 détenus pour 192 places, très loin des conditions idéales de la cellule individuelle.

Des cellules individuelles pour lutter contre la radicalisation

«Nous luttons avec détermination contre la radicalisation en prison», a affirmé le Premier ministre qui a martelé que le gouvernement «agissait, et tout particulièrement depuis que Jean-Jacques Urvoas est garde des sceaux», précision que certains observateurs, s’appuyant sur une inimitié notoire, interprètent comme une pique à l’endroit de Christiane Taubira, en poste jusqu’en janvier 2016.

Le ministre de la Justice Jean-Jacques Urvoas a quant à lui rappelé qu’il devait présenter au Parlement à la rentrée un rapport sur «l’encellulement individuel», une «priorité du gouvernement […] parce qu’aujourd’hui c’est un impératif de sécurité».

Des critiques dans l’opposition et sur les réseaux sociaux

La vague d’attentats terroristes en France pose en effet la question urgente de la radicalisation en prison et de l’action des autorités contre ce phénomène. Le député Les Républicains (LR) Georges Fenech a ainsi renvoyé le gouvernement au bilan de Christiane Taubira :

Capture d’écran 2016-08-08 à 21.36.08

Bruno Beschizza, maire LR d’Aulnay-sous-bois, dénonce quant à lui une prise de conscience tardive et rappelle qu’après son élection, François Hollande est revenu sur la décision de son prédécesseur Nicolas Sarkozy de créer 8 000 places de prison supplémentaires : 

Capture d’écran 2016-08-08 à 21.36.29

Tandis que Yoann Gillet, secrétaire général du FN dans le département du Gard, déplore avoir été écarté de la visite officielle : 

Capture d’écran 2016-08-08 à 21.38.13

Les utilisateurs des réseaux, quant à eux, relèvent ce qu’ils considèrent comme des incohérences de la politique carcérale :

Capture d’écran 2016-08-08 à 21.39.08

La Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) a condamné à plusieurs reprises la France pour l’état de ses prisons, leur sur-occupation et leurs conditions de détention. En 2013, la CEDH dénonçait ainsi l’impossibilité «d’utiliser les toilettes de manière privée», et les manquements aux «exigences sanitaires de base». L’Observatoire international des prisons, l’OIP, avait alors considéré le jugement de la CEDH comme un «sérieux avertissement à la France».

 157 total views,  1 views today

image_pdf

16 Commentaires

  1. Accueil – Brèves – 15 à 20 millions de musulmans en France
    15 à 20 millions de musulmans en France, Article publié le 03.08.2016
    Il y a 15 à 20 millions de musulmans en France (et des millions en Belgique…). C’est Azouz Begag – homme politique, écrivain et chercheur en économie et sociologie, chargé de recherche du CNRS à l’université Paris-IV – qui l’affirme. Il a été ministre délégué à la Promotion de l’égalité des chances de juin 2005 à avril 2007 dans le gouvernement de Dominique de Villepin. Dans une vidéo, il lâche donc le chiffre réel du nombre de musulmans en France : 15 à 20 millions.

    Ce chiffre contredit celui avancé par le quotidien parisien d’extrême-gauche ‘Le Monde’ qui avance 2,1 millions. A mourir de rire : ils étaient 6 millions en 1986 et ne seraient plus que 2,1 millions en 2016. Ah ! La ridicule propagande du Monde. Retenez bien le chiffre donné par Azouz Begag et diffusez-le autour de vous : 15 à 20 millions de musulmans en France. 15 à 20 millions !

    Michel Garroté
    http://lesobservateurs.ch/2016/08/03/15-a-20-millions-de-musulmans-france/

  2. Réhabiliter les prisons, ce sera encore avec nos impôts. Il y en a marre de payer pour ces saloperies. La réouverture des bagnes et l’obligation d’y élever des cochons pour leur nourriture serait la meilleure solution.
    Ensuite il y aura assez de temps pour que le peuple de s’occuper de tous ces traîtres au gouvernement et dans la justice en mettant en place un tribunal populaire.

    • Le luxe pour des prisons de musulmans sur le dos des français = NON !!!!!

  3. Valls a un plan…le plan d’envahissement de la France par les hordes de barbares venues du Sud-Sud Est de la Méditerranée. Olé!

  4. Il a raison de vouloir réhabiliter les prisons… car il risque d’y passer quelques années, ce traître, qui aimerait que nos impôts servent à financer des mosquées !
    Quand faisons nous choir ce pseudo gouvernement ?

  5. Valls a déjà un premier intérêt a faire rénover les prisons…
    … C’est que si jamais on renverse le gouvernement, ou si un parti réellement patriote arrivait au pouvoir, ben, il risquerait fort d’y passer un TRÈS TRÈS long séjour !
    Et comme pour un type comme lui -dont la famille n’a jamais rien eu a craindre de Franco et qui n’a jamais connu la misère, voir le témoignage de sa soeur qui semble bien plus sincère que lui- une chambre c’est 100m carrés, un salon 200 et les chiottes minimum 50… Ça lui ferait un « léger » choc.
    Mais soyez rassurés, il a déjà la solution, et cette solution ci fera encore plus de place…
    … Ça sera de libérer les 80% de djihadistes et autres criminels ou délinquants étrangers ou bi nationaux, et hop, les gardiens n’auront plus qu’à pointer, jouer aux cartes ou au « pokemon-machin-chose, et attendre la fin de leur journée.

  6. Les prisons sont pleines à craquer d’ islamistes convertis par leurs coreligionnaires ou des visiteurs de prison( je n’emploie le terme d’aumônier que pour les catholiques) et défendus gratuitement par des avocats véreux.
    Le fait de renvoyer chez eux les détenus possédant la double nationalité était une solution et aurait fait de la place
    Il va sans dire que les détenus étrangers auraient subi le même sort manu militari, avant que la CDH n’intervienne.
    Parce que s’il faut construire des prisons super modernes avec douches chaudes,TV ,bibliothèques ,cours d’arabe et salles de muscu , on en prend pour10 ans.(ils sont toujours chez nous et pendant ce temps,on paie leurs conneries.

    • Oui pour ça , l Etat a de l argent , mais pour les patriotes , y en a jamais , honteux !

  7. Selon C’dans l’air ce soir, une place de prison coûte 100 000E /an !!!!
    A ajouter au bilan coût/apport de l’islam ?

  8. VOIR ARTICLE RENVOI DES DELINQUANTS ETRANGERS EN EUROPE bien sur comme pour l islam la france est la derniere roue du carosse carosse des TROIS SINGES ne voit rien ne dit rien n entend rien sa majeste MOI JE ET SA BASSE COUR

  9. La répression contre les français de souche donc les Patriotes ira en augmentant et les peines de prisons avec sursis se transformeront en prison ferme , et ne croyais pas qu’ils nous mettrons dans des cellules à part ,non ils nous incarcérons avec les allogènes criminels ,vous devinez aisément ce qu’il se passera . Jean-Jacques Urvoas,n’a pas été parachuter ministre de la justice par hasard , il est pire que taubi racaille !

  10. Il n’y a qu’a faitre une prison à ciel ouvert sur le site des essais nucléaire en Guyane, faire un élevage de cochons et mettre les prisonniers làbas. ,Il n’ya que Papillon qui a ou s’en sortir. Remettre le bagne sur pieds.Arretons les prisons de luxe pour cette racaille.

    • Je suis tout à fais d accord avec vous , remettre les bagnes , trop facile de vivre dans le luxe et qui paye pour se luxe ? les français comme d habitude , c est vraiment la honte !!!!!

  11. Sarko est le premier responsable de ce désastre administratif, sanitaire et humain, par l’annulation de la double peine qui permettait l’expulsion providentielle de milliers de délinquants étrangers , qui de par leurs délits, ont perdu le droit de demeurer sur notre sol !
    L’expulsion des étrangers délinquants rétablie, ? et ce sera la libération d’énormément de places de prison , permettant d’interner toutes nos sales raclures de banlieue , hélas étant françaises de par le sol ! et nous nous en serions bien passés !
    Cependant je crains que ce gouvernement de socialemerdes! ne prennent pretexte de la surpopulation carcérale, pour justement libérer des quantités de dangereux délinquants, qui seront remplacés par de braves franchouillards , coupable de paroles légéres contre le « politiquement correct » à l’instar d’un certain Boris Lelay, exilé au Japon pour échapper à 2 ans de prison ferme ( sans aucun acte de violence ! )

  12. envoyer ces racailles chez le vieux croûton de traître Valéry Giscard d’Estaing il a un château alors qu’ils les accueille chez lui vu que c’est aussi grâce a lui qu’ont a autan de racailles !!!

Les commentaires sont fermés.