Ce n’est pas à la France de faire une place aux musulmans, mais aux musulmans d’essayer de s’y faire une place

Manuel Valls est pris au piège des Frères musulmans

Quand il inscrit l’islam comme un élément à part entière de notre identité nationale, il travaille au projet de ces idéologues.

Dans De la guerre, le général prussien Carl von Clausewitz posait que la guerre n’était qu’un « prolongement de la politique par d’autres moyens ». Plus tard, le philosophe français Michel Foucault renversera la proposition, estimant que la politique n’était que la continuation de la guerre, et non l’inverse. Au juste, les deux thèses peuvent se compléter. Elles illustrent parfaitement la question de la place de l’islam en France, laquelle sera majeure lors des élections présidentielles à venir, en raison de la guerre que nous mène une partie de ses fidèles. Dans cette optique, la tribune donnée par Manuel Valls au Journal du Dimanche fera certainement date.

Le Premier ministre est contraint de s’adonner à une gymnastique intellectuelle proche d’un numéro de contorsionniste, tant les paradoxes surgissent à chaque ligne. Manuel Valls se cherche, cherche ses mots, cherche l’ennemi sans pouvoir véritablement le désigner. Pour s’éviter un procès en islamophobie, Manuel Valls accuse d’abord ses adversaires politiques de tous les maux, affirmant notamment que l’islam a parfaitement « trouvé sa place dans la République », contrairement à ce qu’avanceraient les esprits chagrins des formations « populistes, à droite et à l’extrême droite ».

L’homme politique socialiste entend « bâtir un véritable pacte » avec les musulmans de France, appelés à vraiment se mobiliser contre la montée du « djihadisme mondialisé ». Probablement sensible aux appels des principaux imams et cadres de l’islam en France, Manuel Valls souhaite que des mosquées soient construites en nombre sur le territoire national, tout en espérant qu’elles soient financées par des fonds français. Pour ce faire, il compte ressusciter la Fondation des œuvres de l’islam de France, coquille vide créée par Dominique de Villepin en 2005. Que de bonnes intentions…

Pourtant, les vraies questions ne sont jamais abordées. Peut-il, par exemple, exister un islam de France ? Je ne le crois pas. Présentement, nous connaissons un islam en France, mais cette religion ne correspond pas à une réalité identitaire inscrite sur le temps long historique dans notre pays. Cette réflexion de bon sens est cruellement absente des débats actuels. Pourtant, elle est essentielle. Ce n’est pas à la France de faire une place aux musulmans, mais aux musulmans d’essayer de s’y faire une place. La tâche d’une République vraiment française serait de déterminer lesquelles parmi les pratiques islamiques pourraient être compatibles, ou non, avec notre culture nationale.

Au-delà du djihadisme armé, qui séduit de plus en plus de personnes de culture arabe musulmane installées sur notre territoire, se pose le problème de l’« islam politique ». L’expression est un peu barbare. En un sens, on pourrait même dire qu’il s’agit d’une tautologie. L’islam est intrinsèquement politique, n’opérant pas de distinguo entre le domaine spirituel et le domaine temporel. L’idéal serait donc de parler d’un projet politique musulman en France et en Europe. L’Union des organisations islamiques de France, noyautée par les Frères musulmans, incarne précisément exactement ce danger. Depuis la création des Frères par Hassan el-Banna en 1928, l’objectif est resté le même : restaurer le califat islamique dans ses frontières historiques. Les différences entre l’État islamique et ces gens portent donc sur les moyens utilisés pour accomplir ce rêve eschatologique, et non sur les finalités.

Manuel Valls est tombé dans le piège des Frères musulmans, tout comme une grande partie de la classe politique occidentale. Quand il inscrit l’islam comme un élément à part entière de notre identité nationale, il travaille involontairement au projet de ces idéologues. Tariq Ramadan ne manque d’ailleurs pas une occasion de dire que « l’islam est une religion française ». Bien sûr, rien n’est plus faux. Il suffit d’ouvrir un manuel d’Histoire de France pour s’en convaincre. Pourquoi, alors, leur donner raison ? Manuel Valls préfère s’appuyer sur des islamistes plus présentables, plus discrets, plus patients. Il a peur des terroristes et des jeunes supplétifs gagnés à leurs idées dans les « quartiers populaires ». En conséquence, il estime qu’il vaut mieux les confier à des organisations islamiques plus structurées, au moins en apparence.

En français, cela s’appelle céder à un chantage. Non, l’islam n’appartient que marginalement à notre récit national. Les Français n’ont pas à financer indirectement la construction de centaines de mosquées, au prétexte que ses nombreux pratiquants devraient rattraper les siècles où leurs ancêtres se trouvaient ailleurs, de l’autre côté de la mer Méditerranée. On ne chassera pas le loup en faisant appel au loup. Nous devons donc lutter contre le terrorisme islamiste et contre l’islamisation, sans l’aide des islamistes de toutes obédiences. Nous devons aussi lutter à la source, c’est-à-dire contre l’immigration. Réaffirmons que nous sommes maîtres chez nous. Il n’est, ici, nullement question d’« islamophobie » mais bien de francophilie.

Gabriel Robin

http://www.europe-israel.org/2016/08/manuel-valls-est-pris-au-piege-des-freres-musulmans/

 49 total views,  1 views today

image_pdf

23 Commentaires

  1. Manuel,
    IL N’Y AURA JAMAIS QU’UN CORAN DONC TOUS LES MUSULMANS SONT DES TERRORISTES OU DES MÉCRÉANTS !!! QUE VONT-ILS CHOISIR ???
    L’ISLAM EST INCOMPATIBLE AVEC L’EUROPE ET TU NE FERAS JAMAIS UN BON « FRANÇAIS » D’UN MUSLIM. BOURGUIBAH L’AVAIT DÉJÀ DIT AU GÉNÉRAL QUI NE VEUT PAS DE COLOMBEY LES 2 « MOSQUÉES »;;; POURTANT, COMBIEN DE TERRORISTES/RÉFUGIÉS Y ONT ÉTÉ ENVOYÉS ???
    STOP TOTAL IMMIGRATION; REMBALLEZ TOUS, OUI, TOUS CES HOMMES QUI CASSENT ET MANIFESTENT CONTRE LA FRANCE/EUROPE PLUTÔT QUE DE DÉFENDRE LEURS PAYS, DÉSERTEURS QU’ILS SONT DONC; À FUSILLER EN TEMPS DE GUERRE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Vous voulez du sang neuf pour repeupler l’Europe??? Gardez donc les blanches chrétiennes de moins de 25 ans …..
    Bien à vous.

    • Désolée mais votre commentaire est infiniment trop long et on ne voit pas ce que font là toutes ces citations de commentaires djéà postés

  2. « mais-aux-musulmans-dessayer-de-sy-faire-une-place »…
    Mais ils y arrivent Manuel, ils y arrivent, en virant les autres de chez eux:
    Le Speed Water Park est un centre aquatique situé dans les Bouches-du-Rhône, à proximité de Marseille. Le parc fermera ses portes pour la saison estivale le 4 septembre mais rouvrira exceptionnellement le samedi 10 septembre. Ce jour-là, le centre aquatique sera en effet privatisé par l’association Smile 13 et accueillera les femmes et les enfants désireux de se baigner « en burkini et et jilbeb de bain ».
    http://www.islamisme.fr/des-elus-fn-et-lr-denoncent-la-privatisation-dun-centre-aquatique-pour-femmes-souhaitant-nager-en-burkini-maj/

  3. Je ne suis pas d’accord avec le titre de l’article.
    Depuis le 7ème siècle les musulmans ont suffisamment montré qu’ils n’étaient compatibles avec rien ni personne, et cela continue de plus belle.
    L’ISLAM n’est que sang versé et violences et guerres.
    Les MUSULMANS, doivent vivre en ISLAMIE ou MUSULMANIE;
    REMIGRATION. POINT.
    Y compris pour le petit hystérique à l’oreille décollée.

    • Bonjour,
      Quand on dit aux musulmans militants sur la Toile qu’ils doivent repartir chez eux, ils vous répondent d’un ton impudent : « Où ? En Musulmanie ? ».
      Ben oui, la Musulmanie cela existe, les Musulmans ont même un nom pour cela : c’est la OUMMA !
      Et la Oumma, c’est pas ici: cela ne sera jamais en France !

    • :))))) Il a gagné un surnom, Adolfo…ça va lui resté.
      Si il pouvait passer à la postérité avec, ça fera rire nos petits enfants.

  4. Non le terme n’est pas purifier mais enc.ler!
    c’est douloureux au début mais on s’y fait! si,si,c’est Vals et Cazeneuve qu’y le disent, on peut les croirent!

  5. Qué Adolfo Ramirez? Qué peuple?
    Je viens juste de les recoller et je n’entends toujours rien!
    Un vrai silence assourdissant!

  6. Mr Vals sait lire et écrire, qu’il lise donc les textes fondateurs de l’islam et ensuite qu’ il établisse un projet politique pour la France et non l’inverse.
    Pour ceux qui comme les lecteurs de RR ont étudié l’islam, notre premier ministre a perdu toute crédibilité. Le seul rempart contre l’islam et ses dérives est l’information.
    L’islamisme n’est rien de plus qu’une prolongation d’un culte païen avec sacrifices humains et prostitution sacré. Et comme nous le savons tous sur RR le pèlerinage à la Mecque relève d’un culte ancien à la fertilité https://matricien.org/matriarcat-religion/islam/origines-islam/.

  7. L’islam une religion française!, c ‘est çà, le prophète momo était sûrement français, vraiment n’importe quoi, ma mère était Mao Tsé Tung et mon père Mobutu.
    Tout et n’importe quoi pour avoir des excuses de s’imposer chez nous, je suis français, je suis né ici et bla, bla.
    L’islam est d’origine Oriental et n’a rien à voir avec l’Occident, dehors!.
    L’enrichissement par la force n’existe pas, n’a jamais été une richesse, mais une destruction et de l’asservissement par une dictature.
    Et les dictatures ont toujours des bons prétextes et des excuses pour ne pas demander l’avis du peuple, comme le racisme, l’Islamophobie, la haine des autres et bla, bla pour imposer de force contre la volonté du peuple.
    Nos pays occidentaux n’appartient à aucun musulman, ils doivent retourner chez eux, dehors!.
    Nos dirigeants veulent vraiment imposer de force cette dictature Islam en Europe, qui ne tolère aucune liberté depuis 1400 ans dans le monde musulman chez nous.
    La différence entre un dictateur et un démocrate, le dictateur impose de force et refuse que le peuple s’exprime et dire oui conditions, le démocrate propose et laisse le peuple s’exprimer par référendum, le sieur Manuel Valse.

    • Bonjour,
      L’origine orientale est un peu secondaire.
      Rémi Brague, dans son livre « la voie romaine » montre que l’Occident est toujours allé rechercher ailleurs qu’en lui-même ce qui pouvait le faire progresser.
      Ce n’est pas un hasard, si, justement, l’Occident, pendant 1400 ans, a tenu très fermement l’islam, en tant que civilisation et religion, à distance.
      Il a fallu la bêtise, la folie récente de « nos » gouvernants pour tout changer et nous faire croire qu’ils allaient inventer un couteau sans manche, ni lame : le ci-devant « Islam de France ».

  8. Adolfo Ramirez, t’as les oreilles décollées….. va les faire recoller, tu entendra mieux la voix du peuple !!

  9. Bien sur, et c’est une évidence pour ne pas dire un truisme!
    Le problème ou plutôt « le grand malheur » c’est qu’ « ils » sont Français! c’est la 2éme génération et bientôt la 3éme, celle des Jean-Claude Abdelaziz, Laurent Haddad, valérie Yassine (Mohamed Dubois étant plutôt une hérésie!) et que donc le mal est fait! « ils » sont même au gouvernement…et vous savez quoi « ils » le savent et « ils » en jouent…J’ai une carte d’identité Française, je touche les allocations familiales et bénéficie du système de santé Français (c’est la fête au bled quoi!) mais en fait je me drape avec le drapeau Algérien ou Marocain voir même Palestinien dès que le vent tourne…et « de facto » je me torche avec celui de la France.
    Donc encore un grand merci à VGE dit « la momie » et à Bouygues dit « le Bétonneur » pour le regroupement familial (l’acte de contrition du méchant colon blanc?) qui a sérieusement « dégénéré »… »Errare humanum est, perseverare diabolicum »

  10. Leur faire une place c’est reconnaître qu’ils ne sont pas intellectuellement en mesure de se la faire par eux même. Envisagerait il de leur reconnaître une infériorité intellectuelle? Voire un handicap? Perso j’en serai vexée…

  11. Il n’y a qu’un seul islam comme il n’y a qu’un seul coran et qu’un seul mahomet. Tout le reste n’est que de la c..ie en branche.
    Un islam de France? Y-t-il un catholicisme de Belgique et un catholicisme d’Italie? Il y a-t-il un Judaïsme différent ici ou là? Les religions du Livre sont identiques partout et toujours. La S’haria et la Taqqiia restent et resteront toujours les fondements de l’islam. Prétendre comme Valls que « l’islam a parfaitement « trouvé sa place dans la République », signifie qu’il s’agit d’une république islamiste, encore que l’islam n’est pas républicain mais dictatorial.
    La France fera la place à l’islam, oui mais TOUTE la place car c’est inscrit dans le coran, c’est le Djihad.Que Valls cite UN seul pays musulman et républicain dans le monde. UN SEUL!

  12. L’hystérique nous dit : «  »Ce n’est pas à la France de faire une place aux musulmans, mais aux musulmans d’essayer de s’y faire une place » » ?!
    Mais, c’est exactement ce qu’ils font..En nous assassinant pour se faire de la place et nous prendre la notre…C’est bien pour ça qu’on les laisse faire…..
    Pour une fois, sa pensée colle bien avec la sinistre réalité……
    Allez valse, Pôve demeuré !!

  13. Mais les musulmans ne veulent pas s’intégrer, là est la différence. Il n’y a aucune négociation possible entre les adeptes de l’islam et les pays civilisés. De toute façon, nous ne pouvons pas accepter des personnes qui mettent avant tout leurs croyances au-dessus des lois. La liberté de culte et de pensée, c’est un fait, mais imposer ses idées en effaçant les valeurs d’un pays, non. La tolérance a ses limites. Quand elle est pratiquée à outrance, ça devient du laxisme.

Les commentaires sont fermés.