Percussions et chants orientaux à gogo, c'est pour fêter la fin du ramadan ?

Petite info : dans mon quartier, samedi, dès la fin de matinée jusqu’à minuit ou plus, nous avons eu droit, comme l’an passé, à un concert – officiel, avec accord de la Mairie, sur la place du marché. Quand on dit concert on pense à : violons, flûtes, piano,.. Non, ces nobles instruments n’étaient pas au programme. Seulement des tam-tam, des percussions insupportables, des chants qui s’apparentent à des cris de rage, enfin l’exemple parfait de la décadence… Je suppose que c’était pour fêter la fin du ramadan, comme l’an passé, précisément. Mais, cette année j’ai pris mes précautions et organisé mon coucher, assez tôt, dans la salle de bain, après avoir fermé toutes les portes du couloir. Ce qui fait que j’ignore l’heure à laquelle cette fiesta a pris fin.

A propos, je n’arrête pas d’alerter les pouvoirs publics sur le calvaire du quartier à cause des djeunes à moto, qui font ainsi savoir que tout l’espace leur appartient, de jour comme de nuit… Pas de réponse… Pour cette année je suis en attente de la réponse du maire à ma missive très explicite.

Je ne lâcherai pas prise, quitte à les enquiquiner plus que je ne le suis – et c’est peu dire

Bravo au maire de Blonville et à ceux qui ont osé riposter.

Rappel, ci-dessous quelques articles où j’évoque les nuisances sonores que subissent les Français dans certains quartiers en période de ramadan.

http://resistancerepublicaine.com/2015/07/07/ramadan-des-uns-rime-avec-boucan-pour-les-autres-sympa-le-vivre-ensemble/

http://resistancerepublicaine.com/2015/07/12/cette-nuit-est-ce-daesch-qui-a-hurle-a-la-mort-sous-mes-fenetres/

http://resistancerepublicaine.com/2015/07/14/temoignages-linfernal-quotidien-des-francais-qui-veulent-dormir-le-soir-dans-les-quartiers/

 32 total views,  1 views today

image_pdf

3 Commentaires

  1. ben moi aussi dans mon quartier on les entend jouer ou plutôt faire du bruit. Leur musiques de merde me tape sur les nerfs ce qui prouve bien qu’ils sont incompatible avec notre culture.

  2. Et dire qu’un jour on m’a envoyé la police au prétexte que nous parlions fort a l’intérieur de la maison , le premier voisin est a plus de cinquante mètres , j’aurais peut être dû être chanteur d’opéra …….. pour revenir a l’article qui dénonce les nuisances de ces divers chants tribaux et autres danses de la pluie ou que sais je encore , il y a bien longtemps que les autorités ont cédé et ne se déplacent même pas , par contre essayez de jouer de l’accordéon sous les fenêtres des frappeurs de tambour ….vous allez voir ce qui va vous arriver …………….

Les commentaires sont fermés.