Les ONG ne veulent pas que l'on offre 62 milliards aux pays africains

L’UE va offrir 62 milliards à des pays africains pour qu’ils retiennent leurs migrants, titre Valeurs Actuelles (voir article ci-dessous)

Du donnant-donnant ? Difficile d’y croire dans les pays africains bouffés par la corruption et les dictatures. On peut s’attendre à des malversations, de fausses statistiques, et, en Europe, à la coopération des ONG pour truander les statistiques, afin de permettre aux pays africains de récupérer les 62 milliards tout en envoyant chez nous leurs bouches inutiles.

Cela ne les empêche pas de se lever comme un seul homme contre cette proposition. La réaction des ONG est édifiante. Ils préfèrent aider les migrants sur le sol français plutôt que de les aider à rester chez eux. Pour qui roulent-ils ? Pour quoi roulent-ils ? Pour le bien des migrants économiques ou pour le remplacement de population ?

 

L’UE va offrir 62 milliards à des pays africains pour qu’ils retiennent leurs migrants

Crise migratoire. Pour tenter de limiter l’afflux de migrants en Europe, l’Union européenne a décidé de distribuer 62 milliards d’euros à certains pays africains, selon un calcul du Conseil de l’Europe cité par RT. L’objectif : leur permettre d’élever leurs conditions de vie, et de jouer le rôle de « gardiens des frontières européennes ».

La crise migratoire est au cœur des préoccupations européennes. Le 23 juin, les Britanniques ont décidé de quitter l’Union européenne, notamment pour échapper à la politique migratoire incontrôlée de Bruxelles. Ce mardi, la présidence hongroise a annoncé l’organisation d’un référendum pour se prononcer sur la relocalisation des réfugiés dans l’UE, que son Premier ministre Viktor Orban considère comme une violation de la souveraineté. Selon une information relayée par RT France, le Conseil de l’Europe a calculé le montant d’une politique européenne destinée à enrayer l’afflux de migrants dans l’espace Schengen.
Il en coutera 62 milliards. C’est la valeur totale de l’aide que l’UE va octroyer à certains pays d’Afrique, espérant que cela permettra d’élever leurs conditions de vie. Le Mali, le Nigéria ou le Soudan sont concernés. Les dirigeants européens comptent sur ces aides pour permettre aux pays concernés de défendre les réfugiés et les migrants, qui fuient aujourd’hui vers l’Europe. Ils deviendraient ainsi les « gardiens des frontières européennes ».
« Nous ne pouvons pas simplement fermer les yeux face à la détresse des réfugiés »
Comment s’assurer que les aides fournies sont utilisées à bon escient ? Bruxelles mise sur un système de récompense. Si le pays accepte de contenir les migrants sur son sol, et de récupérer ceux qui lui seront renvoyés depuis l’autre côté de la méditerranée, les aides seront généreuses. Dans le cas inverse, elles se réduiront dans tous les domaines stratégiques (éducation, énergie, agriculture…). Les associations de défense des droits de l’homme sont déjà montées au créneau contre ce projet.
« En tant qu’Européens, nous ne pouvons pas simplement fermer les yeux face à la détresse des réfugiés. Nous devons les aider », s’est indigné Günter Burkhardt, défenseur du droit d’asile cité par RT. « A présent, nous cherchons à racheter notre liberté et à charger d’autres Etats du problème, en se conformant à l’adage « loin des yeux, loin du cœur » – que les autres se débattent avec le problème, tant que nous n’ayons pas à le faire ». Et médecins sans frontières d’ajouter que cette décision « ignore totalement les lourdes conséquences humanitaires de cet accord, notamment en Grèce ».

http://www.valeursactuelles.com/societe/lue-va-offrir-62-milliards-a-lafrique-pour-quelle-retienne-les-migrants-63269

 104 total views,  2 views today

image_pdf

1 Commentaire

  1. 62 milliards les ong préfère les récupérer 90% pour eux et 10 pour le reste

Les commentaires sont fermés.