Norbert Hofer : «L’Autriche restera dans l’UE si la Turquie n’y adhère pas»

Il est gentil, et sympathique, Hofer, mais Le politicien autrichien d’extrême droite a indiqué sans ambages que le peuple autrichien n’accepterait ni l’adhésion de la Turquie, ni une situation dans laquelle l’Autriche serait privée de ses pouvoirs aux bénéfices des fonctionnaires de Bruxelles. Il ne sait pas encore que l’Autriche est déjà privée de ses pouvoirs au bénéfice des fonctionnaires de Bruxelles ?

Etrange… Et pas rassurant.

Pour le perdant de la présidentielle autrichienne, un référendum sur l’appartenance à l’UE ne sera pas nécessaire en Autriche, si l’Union empêche la Turquie d’adhérer, a confié à RT le chef du Parti de la liberté (FPÖ), Norbert Hofer.

«Je crois que les gens sont capables d’apprendre, que les structures politiques sont à même de se développer et que l’Autriche contribuera à améliorer l’Europe. Il y a toutefois une exception, pour le cas où l’UE déciderait de permettre à la Turquie de rejoindre l’Union», a déclaré Norbert Hofer en ajoutant que dans telles conditions «les Autrichiens devront être consultés pour savoir s’ils le veulent».

Le politicien autrichien d’extrême droite a indiqué sans ambages que le peuple autrichien n’accepterait ni l’adhésion de la Turquie, ni une situation dans laquelle l’Autriche serait privée de ses pouvoirs aux bénéfices des fonctionnaires de Bruxelles.

Norbert Hofer a rappelé la leçon du référendum britannique : les pouvoirs doivent être divisés entre Bruxelles et 27 Etats-membres. «L’Union européenne doit en tirer une leçon : nous devons créer l’Europe pour les gens, pas l’Europe pour es bureaucrates. Cela signifie que nous devons parvenir à de meilleurs accords, nous devons diviser les pouvoirs entre l’UE d’un côté et ses Etats-membres de l’autre et impliquer les citoyens dans ces projets», estime-t-il.

Lire aussi : Nouveau scrutin présidentiel en Autriche : Hofer confie à RT qu’il veut «convaincre la population»

Il y a quelques jours, Norbert Hofer a prévenu que l’Autriche pourrait tenir son propre référendum sur l’appartenance à UE dans une année, si l’Union insistait sur davantage de centralisation politique. Le chef du FPÖ, comme son parti, voient l’UE comme une union basée sur une coopération plutôt économique que politique. Ses vues ont de plus en plus d’influence sur l’opinion publique autrichienne et il pourrait bien les faire fructifier s’il était élu à la présidence après l’invalidation des résultats de l’élection qu’il a perdue le mois dernier par la Cour constitutionnelle.

https://francais.rt.com/international/23183-norbert-hofer–lautriche-restera

 133 total views,  1 views today

image_pdf

9 Commentaires

  1. Philippot comme Hofer coupent l’herbe sous le pied de ceux qui affirment que la sortie de l’UE serait une catastrophe
    leur discours permet de garder de leur coté les eurosceptiques tout en ouvrant un espace de réflexion pour les autres
    c’est bien joué

  2. Viens d’écouter F. Philippot sur BFMTV : lui aussi dit qu’avant de préparer un référendum de sortie le FN organiserait une discussion au sein de l’UE pour obtenir des conditions acceptables pour rester au sein de l’UE et que si celleci acceptait ces conditions alors il demanderait de voter OUI au référendum d’appartenance !
    Bien sûr les journalistes lui demandent des explications, et il est très clair: si l’UE accepte nos conditions (souveraineté des frontières, de l’économie, de la monnaie et des lois) alors on pourrait rester dans une UE qui ne serait plus du tout l’UE d’aujourd’hui ! ce qui est à la fois une évidence et une manière très pédagogique d’affirmer que le FN n’est pas un boeuf devant qui on peut agiter le chiffon rouge européen.
    Intelligence et pédagogie : c’est tout Philippot, il est en train de leur faire très mal à tous ces européistes, politiques comme journalistes ou économistes!

  3. Norbert Hofer commet une erreur si il reste en UE «L’Autriche ne doit pas rester
    dans cette Europe de merde ! parce que le temps que sa changera avec les conditions pour que ça soit une Europe des peuples d’ici là leur pays et endetter et en faillite tout comme la France !!! voilà la vérité ! par ce que ces gangsters aux cols blancs vont maintenant en profiter pour ce remplir les poches encore plus suite qu’ils vont savoir qu’ils seront tous au chômage,donc vaut mieux sortir et fermer cet boutique de voleurs assermentée par UE …

  4. D’accord avec vous deux. Je gage qu’il prépare le nouveau vote pour rassurer les indécis. Disons-nous que, si l’U.E continue ses négociations avec la Turquie, l’Autriche commencera à préparer ses valises.

    • L’esentiel est d’arriver au pouvoir
      En Autriche pas de triche,mais des irregularites………Ah la tambouille verbieuse des merdias

      • on joue sur les mots car les irrégularités sont de la triche car on a vu des gens gommer les bulletins l’uerss est à l’œuvre!!!

  5. Hofer se trouve dans la même situation que Marine: il doit remporter une élection nationale, et pour cela il a sans doute besoin de mettre de l’eau dans son vin. Démagogie ? sans doute, mais comme dit le peuple, on n’attrape pas les mouches avec du vinaigre.
    Et puis, dans les campagnes politiques d’aujourd’hui, vous en connaissez qui se feraient élire sans propos démagogiques ? Les pro-Brexit ont sûrement raconté des blagues, mais pas plus que les anti, et ils ont gagné !
    Souhaitons donc le succès du patriote autrichien sans (trop) faire attention à ses discours, et sans lui demander de dire pour se faire élire ce que nous disons ici à RR avec infiniment plus de liberté de parole et de ton !

    • tout à fait d’accord, mais il nous revient à nous de dire mais aussi de regretter que certains ne disent pas, qu’ils ne le puissent ou ne le veuillent pas c’est une autre histoire

      • Je suis choqué de voir ce parti nationaliste qualifié d’extrême- droite!
        On peut être patriote et même identitaire tout en ayant des idées sociales!
        Cette histoire d’extrême-droite est une invention des socialauds et des cocos
        pour diaboliser les patriotes! Les ouvriers ex-communistes trahis par la gauche, qui votent Front National , sont-ils pour autant à la droite de la droite? Jaurès ne disait-il pas que le seul bien des gens qui n’ont rien , c’est la nation Etait-il pour cela d’extrême-droite?

Les commentaires sont fermés.