La nef des fous, ça vous dit quelque chose ?

Jérôme Bosch ne connaissait ni les pédalos, ni le Titanic, pas plus que leur capitaine.
Jérôme Bosch était un peintre de la Renaissance.
Il a peint, vers 1500,  » la Nef des Fous « .*

Un navire sans voiles ni rames. Sans gouvernail même, une cuillère en faisant vaguement office.
Un  » équipage  » vautré dans ses turpitudes, ne pensant qu’à ses plaisirs du moment.
Un des ses membres est dans l’eau, tombé par mégarde ?  jeté par les autres ?  parti de lui même ? Il réclame quand même sa pitance.
Le  » capitaine « ( ? ), juché sur une branche, boit tranquillement un coup, en regardant dans la direction opposée à la marche du rafiot.
Pour couronner le tout, alors que l’équipage est manifestement européen, flotte sur le mât une oriflamme où l’on voit le croissant de l’islam ( Constantinople venait d’être prise par l’empire ottoman ).

 » toute ressemblance avec des personnages etc……… serait fortuite « .

* ce tableau est exposé au Musée du Louvre

 107 total views,  1 views today

image_pdf

3 Commentaires

  1. Bravo pour ce très intéressant rapprochement avec notre actualité : le capitaine de pédalo, les rats quittent le navire, on balance par-dessus bord les indésirables, l’intempestif et plus qu’agressif croissant islamique, la navigation démentielle, la luxure et l’irresponsabilité, bref le bordel organisé du petit roi Hollandouille et de sa lamentable clique.

  2. Encore une fois bravo! Vous avez parfaitement décrit l ‘état de la Francarabia,
    que je pensais avant cela être celui du » Radeau de la Méduse »!
    Cordialement. J.M.

  3. Merci pour cette « mise aux normes européennes » d’un chef-d’oeuvre de notre culture !

Les commentaires sont fermés.